Nigeria : la pénurie de carburant fait grimper les prix de transport

Le Nigeria est aux prises avec une pénurie généralisée de carburant qui oblige les automobilistes à faire la queue pendant des heures pour acheter de l'essence et provoque une flambée des prix des transports et des produits de base.
La guerre de la Russie en Ukraine a entraîné une hausse de plus de 100% des prix à l'importation du carburant, mais les détaillants se plaignent de ne pouvoir facturer que le prix fixé par le gouvernement, ce qui les oblige à travailler à perte.
Les promesses du gouvernement selon lesquelles les pénuries prendront bientôt fin n'ont pas amélioré la situation. Les détaillants de carburant implorent le gouvernement de déréglementer le marché pour leur permettre de fixer leurs propres prix.
Mais le gouvernement nigérian a insisté cette semaine pour que le prix à la pompe reste le même. "La guerre en Ukraine a provoqué une augmentation du prix du diesel (mais) vous ne les avez pas autorisés (les détaillants) à augmenter le prix pour récupérer ce coût. Alors où vont-ils trouver l'argent supplémentaire ?", demandeClement Isong, PDG de la Major Oil Marketers Association of Nigeria.
La pénurie d'essence que connaît actuellement le Nigeria - la troisième en 2022 - est due au fait que les détaillants d'essence doivent faire face à la hausse des coûts, avance Clement Isong. Le coût du transport de l'essence vers les dépôts a augmenté de 80% au cours des derniers mois, précise-t-il.
"Les gens souffrent", soutient-il, exhortant le gouvernement à autoriser une hausse des prix. "Ce que nous disons, c'est qu'il faut le faire (augmenter le prix) lentement, qu'il ne reste pas fixe".
Les pénuries d'essence sont fréquentes au Nigeria, même si le pays est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut d'Afrique. Le Nigeria a produit en moyenne 1,42 million de barils par jour en mai, selon l'Organisation des pays exportateurs de pétrole. Cependant, le pays doit importer la majeure partie de son carburant car il ne dispose que de très peu de raffineries en état de marche.
Certaines stations-service ont augmenté leurs prix, ce qui a réduit les files d'attente, tandis que d'autres, à Abuja, la capitale, continuent de vendre au prix fixé par le gouvernement.
La solution à la pénurie de carburant est de permettre aux stations-service de facturer davantage, affirme Uwadiae Osadiaye, vice-président senior, énergie et industrie, à la FBNQuest Merchant Bank.
"Ajustez le prix à la pompe à la hausse pour que les chauffeurs de camion-citerne ne soient pas en perte", s'exclame-t-il. D'autres vendeurs de carburant s'accordent à dire que la déréglementation est "le moyen le plus efficace" de sortir de la pénurie persistante d'essence.
Le chauffeur de taxi Bagana Usman affirme que ses revenus quotidiens ont chuté de 60% en raison des longues attentes qu'il subit pour obtenir de l'essence. Il a passé la majeure partie de la journée de jeudi à faire la queue pour obtenir du carburant.
"Ma prière est que cette pénurie de carburant prenne fin afin que tout le monde survive", a déclaré ce père de deux enfants. "Laissez-nous continuer notre travail".
AGP/24/06/022 africanews

COMMENTAIRES

AGP TV


">