Botswana : l'ex-président Ian Khama convoqué par la justice

Conakry, 22 avril (AGP)-L'ancien président du Botswana, Ian Khama, a été convoqué par la justice de son pays. L'ex-chef d'État est accusé entre autres de possession illégale d'arme à feu. L'affaire remonte à six ans et la réouverture du dossier coïncide avec une visite à Pretoria de hauts responsables du gouvernement botswanais.

Khama vit en Afrique du Sud depuis novembre 2021 et il craint d'être persécuté voire assassiné par son successeur en cas de retour au Bostwana.

L'ancien président et l'ex-chef des services de renseignement Isaac Kgosi, de même que l'ancien commissaire de police Keabetswe Makgophe et l'ex-secrétaire permanent adjoint Bruno Paledi font face au total à 38 chefs d'accusation, allant de l'acquisition à la possession illégale d'armes à feu.

Au Botswana, la possession illégale d'armes à feu est passible d'une peine maximale de dix ans de prison.

Ian Khama dit conserver chez lui ses fusils de chasse, et quelques armes de poing collectés au cours de trois décennies. Certains de ces objets ont appartenu à son service de sécurité officiel et privé. Président du Botswana de 2008 à 2018, Ian Khama et le président Mokgwetsi Masisi sont en froid, le premier accuse l'autre d'autoritarisme. Notons que Masisi a été vice-président de 2014-2018.
AGP/22/04/022 africanews


COMMENTAIRES

AGP TV