RPD de Corée : Tenue de la 8ème session du bureau politique du 8ème comité central du Parti du travail de Corée

Pyongyang, 12 Mai,
La 8ème session du Bureau politique du 8ème Comité central du Parti du travail de Corée a eu lieu le 12 mai au siège du CC du Parti. Kim Jong Un, Secrétaire général du Parti du travail de Corée, a présidé la réunion, rapporte l’Agence officielle de presse.
Y ont pris part les membres du Présidium du BP du CC du Parti et les membres et membres suppléants du BP du CC du Parti, ainsi que les cadres du secteur antiépidémique d’urgence de l’Etat et certains cadres responsables du ministère de la Défense nationale à titre d’observateurs.
La réunion a d’abord discuté de la convocation de la session plénière du CC du Parti.
« Après avoir fait un bilan intermédiaire sur l’état de l’exécution de la politique du Parti et de l’Etat de 2022, la session a adopté à l’unanimité la décision du BP du CC du PTC de convoquer au début de juin la 5e session plénière du 8e Comité central du Parti pour délibérer une série des problèmes importants.
Puis, elle a discuté du moyen pour faire face à la crise antiépidémique créée dans le pays.
Elle a reconnu ce qui suit :
Pendant deux ans et trois mois depuis le février 2020 jusqu’à aujourd’hui, notre front antiépidémique d’urgence restait invulnérable. Mais se produit un incident d’une importance extrême nationale : une brèche a été percée sur ledit front.
Le commandement de la prévention antiépidémique d’urgence de l’Etat et des unités concernées, après avoir examiné le 8 mai le résultat d’une analyse de l’arrangement de gène sur le spécimen collecté chez des fiévreux, ont conclu que le virus est identique à « BA.2 », virus muté omicron qui se propage ces derniers temps rapidement à l’échelle mondiale.
A la réunion, l’état de propagation nationale a été informé, et des mesures d’urgence ont été examinées pour prendre l’initiative stratégique dans la guerre antiépidémique ultérieure.
La réunion a critiqué le manque de vigilance, le relâchement, l’irresponsabilité et l’incompétence du secteur antiépidémique qui n’a pas tenu tête avec sensibilité à l’état sanitaire où les porteurs de toutes sortes de virus mutés se multiplient dans le monde, notamment les régions environnantes de notre pays.
Elle a reconnu la nécessité de convertir le système antiépidémique d’urgence de l’Etat en celui antiépidémique d’urgence suprême, face à la crise actuelle.
Elle a délibéré sur les mesures générales destinées à faire fonctionner régulièrement les affaires de l’Etat : tous les organismes et les secteurs, y compris les organismes du Parti, de l’administration et de l’économie à tous les échelons, les secteurs de la sécurité, de la sûreté et de la défense nationale, établiront un système de travail judicieux en fonction de la mise en œuvre dudit système antiépidémique suprême.
A la réunion, a été adoptée la décision du BP du CC du PTC de convertir le travail antiépidémique de l’Etat en système antiépidémique d’urgence suprême conformément à l’actuelle crise antiépidémique survenue.
Concluant la réunion, le Secrétaire général a précisé les principes à respecter immanquablement et les tâches à réaliser dans le travail antiépidémique.
Il a fait une analyse sommaire sur l’état de l’actuelle crise antiépidémique créée dans notre pays, en disant : ce système antiépidémique d’urgence suprême a pour but principal de contenir et administrer avec assurance l’état de propagation du coronavirus de nouveau type pénétré dans l’intérieur de notre pays, de guérir les porteurs de virus le plus tôt possible et d’exterminer la source de propagation dans les meilleurs délais.
A l’heure actuelle, le point plus dangereux que le virus malin est pour nous la crainte pseudo-scientifique, le manque de foi et la faiblesse de volonté. Nous combattrons à coup sûr cet incident imprévu et sortirons vainqueurs du travail antiépidémique d’urgence, puisque nous disposons d’une grande capacité d’organisation de nos Parti, gouvernement et peuple fermement unis, et d’une haute conscience politique et d’un esprit de volontariat très élevé des tous les habitants, qui se sont formés et aguerris à travers la lutte antiépidémique d’urgence prolongée.
Tous les villes et arrondissement du pays entier devront bloquer complètement leur région, organiser le travail et la production dans les conditions isolées par unités de travail, de production et de vie ménagère. Ainsi, il faut interrompre impeccablement l’espace de propagation du virus malin.
Insistant sur la nécessité d’organiser d’urgence un examen scientifique et intensif et de livrer une lutte de soins médicaux, Kim Jong Un a indiqué que notre Parti et notre gouvernement ont décidé de mettre en œuvre la mesure destinée à mobiliser les réserves de médicaments et instruments médicaux accumulés en prévision de l’événement d’alerte d’aujourd’hui.
Les secteurs de la santé publique et de la prévention antiépidémique d’urgence doivent, a-t-il fait remarquer, procéder à un examen intensif et rigoureux à l’égard de tous les habitants, au contrôle médical et à la prise de mesures de traitement actives, et intensifier la désinfection de tous les coins des espaces d’activité, de travail et de vie ménagère pour intercepter et exterminer la source de propagation de la maladie infectieuse maligne.
L’actuelle situation antiépidémique alarmante ne peut arrêter notre marche qui va vers le développement généralisé de l’édification du socialisme. Il ne faut jamais laisser tomber ce qui est prévenu dans les affaires économiques. Les organismes de direction économique de l’Etat, notamment le Cabinet, et les unités d’activité concernées soigneront sans la moindre faille l’organisation, la direction et le commandement des affaires économiques conformément à la conversion du système antiépidémique de l’Etat en système antiépidémique d’urgence suprême, accélérer au maximum les travaux agricoles, les activités productives dans les secteurs industriels importants et les usines et autres entreprises. Il faut achever irréprochablement et à la date prévue les projets de souhait de notre Parti visant à assurer le bien-être du peuple comme la construction de 10 000 logements du secteur de Hwasong et celle de la ferme en serres de Ryonpho.
Les organismes du Parti et du gouvernement devront minimiser les incommodités et douleurs dont souffriraient les habitants dans un blocus extraordinaire, stabiliser leur vie et prendre des mesures strictes pour que le moindre défaut ne s’apparaisse.
Kim Jong Un a particulièrement indiqué : il faut fortifier plus que jamais les premières lignes de la défense nationale et garantir la victoire de la grande guerre antiépidémique au moyen des armes. Il faut renforcer davantage la garde sur le front et les frontières, la mer et dans l’espace aérien, et être fin prêt de sorte que la suspension de la sécurité ne se produise pas dans la défense nationale.
La politique de primauté des masses populaires de notre Parti et notre Etat qui font preuve de la grande vitalité malgré de multiples épreuves de l’histoire, et la force de notre peuple fer monolithiquement uni, constituent la garantie la plus sûre de sortir victorieux de cette guerre antiépidémique. Toutes les organisations du parti et les organismes du pouvoir doivent prouver par la pratique dans cette guerre antiépidémique leur fidélité au Parti et à la révolution, leur dévouement au peuple et leur sens de responsabilité dans l’accomplissement de leur mission.
Kim Jong Un a appelé tous les civils et militaires à redoubler de leur grande force, animés d’une grande confiance, à mener à l’issue victorieuse la grande bataille antiépidémique et à défendre ainsi jusqu’au bout la vie précieuse, le bien-être et l’avenir de nous-mêmes, à l’aide de notre confiance, de notre volonté et de notre union », indique la dépêche.
Source : Ambassade de la République Populaire Démocratique de Corée en Guinée


COMMENTAIRES

AGP TV