Boké-Economie : Des cadres de Boké et de Boffa à l’école des procédures de passation des marchés publics

Boké, 27 sept (AGP)-Un atelier de renforcement des capacités des cadres du service préfectoral du Développement (SPD) et des Secrétaires généraux des Communes urbaines et rurales des préfectures de Boké et Boffa sur la présentation des principes et procédures de passation des marchés a été ouvert vendredi, 27 septembre 2019 dans la préfecture de Boké.
C’est une initiative du Projet d’appui à la Gouvernance des Redevances Minières (AGREM) avec l’appui technique et financier du
Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui, dit-on, assiste le Gouvernement guinéen dans la mobilisation et la gestion des ressources financières générées par l’industrie extractive minière.
Le projet consiste à renforcer les mécanismes de transparence et de traçabilité en appuyant le système d’information intégré du MATD en vue d’accroître la responsabilisation des collectivités sur le rapportage des indicateurs des résultats du développement des communes en général et du projet AGREM en particulier.
Les participants ont deux jours pour traiter des thèmes comme le processus d’élaboration des Plans du Développement Local (PDL) et des Plans Annuels d’Investissement (PAI), la plateforme/base de gestion et de rapportage des données des communes, ou les principes et procédures de passation des marchés publics.
Il s’agit en outre, de favoriser les pratiques équitables, transparentes et la responsabilité dans la gestion des redevances minières pour les collectivités de Boké et de Boffa.
Pour le coordinateur du projet AGREM, Alpha Boubacar Diallo « L’atelier s’inscrit dans le cadre de la traçabilité de la gestion des redevances minières au niveau des collectivités en s’appuyant sur les outils de suivi-évaluation.»
Ouvrant la session, le Chef de Cabinet du Gouvernorat de Boké, Samba Fraterna Barry a rassuré que les cadres invités à cet atelier participent pleinement à la mise en œuvre du projet AGREM pour relever les principaux indicateurs liés au développement local.
Avec la présente session de formation, le projet AGREM et ses partenaires veulent relever les défis liés entre autres, au suivi des recettes, aux dépenses publiques, à la lutte contre l’iniquité, un préalable à la lutte contre la pauvreté, à la fourniture des services de base de l’Etat aux collectivités locales, à la promotion du développement de nouveaux partenariats stratégiques et innovants, à la diversification de l’économie locale pour stimuler le développement local, aux renforcement des capacités techniques et managériales des cadres du SPD pour la maîtrise d’ouvrages des collectivités locales.

AGP/27/09/019 MMC/MKC/KZ

COMMENTAIRES

AGP TV