Guinée Business Forum : La colère de certains acteurs du secteur privé guinéen

Conakry, 19 mars (AGP)-Le président du Conseil National du Patronat de Guinée (CNP), El hadj Habib Hann, a annoncé jeudi 18 mars 2021, au cours d’une conférence de presse à Conakry, que le tenue de Guinée Business Forum organisé par le ministère de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises n’est pas légitime.
Selon Elhadj Habib Hann, Guinée Business Forum a été construit par le secteur privé guinéen en partenariat avec l’Etat. « Nous avons été des acteurs des préparatifs de la plateforme et de Guinée Business Forum. Ça été pour nous une surprise de voir ce lancement qui se fait sans notre bureau. Les principaux acteurs du secteur privé guinéen que j’ai eus au téléphone pour demander comment ça se passe, qu’on lance Guinée Business Forum sans leur participation, ils ont été tous aussi étonnés que moi de recevoir des cartes d’invitation à la veille du lancement de ce Forum ».
« Les principaux acteurs du secteur privé guinéen, les grands mobilisateurs des recettes pour l’Etat et les grands opérateurs de ce pays n’ont pas pris part à cet événement. Certains ont été simplement invités, alors qu’il y a eu des commissions préparatoires qui devaient conduire à un choix sélectif et consensuel des représentants du secteur privé guinéen au niveau de Guinée Business Forum, tel n’a pas été le cas. »
Parlant de la position de son institution, le président du CNP-Guinée, Elhadj Habib Hann a fait savoir qu’il a été un acteur principal dans les préparatifs de Guinée Business Forum.
« J’ai logé au niveau de mes propres installations pendant 7 ans, la plateforme de concertation du secteur privé guinéen. J’ai financé la plateforme, j’ai donné tous les atouts nécessaires pour qu’il y ait une action positive des réformes positives au niveau secteur privé guinéen. Donc, ceux qui ont œuvré, qui composent Guinée Business Forum sont tous étrangers, ils n’ont pas pris part aux préparatifs de Guinée Business Forum. Il ne suffit pas d’attendre au dernier moment pour dire que l’opération est terminée, la structure est mise en place, se faire enregistré pour dire nous sommes des représentants du secteur privé guinéen tel n’est pas le cas ». A-t-il souligné.
Enfin, il a demandé aux autorités de prendre des dispositions correctives, mobiliser le secteur privé guinéen, écouter les acteurs du secteur privé guinéen mais aussi faire en sorte qu’il n’y ait plus une composante partielle qui répond au nom du secteur privé guinéen et qu’il y ait de façon consensuelle des cadres qui représentent le secteur privé pour que l’union du secteur privé guinéen devient une réalité.
AGP/19/03/021 KZ/CM

COMMENTAIRES

AGP TV