Guinée-Economie : ‘’La croissance devrait rester à 3,2 % en 2019 et monter à 3,6 % en 2020 en Afrique subsaharienne’’ (rapport FMI)

Conakry ,25 Nov (AGP)- Le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) Dr. Issoufou Salifou a procédé samedi, 23 novembre à la présentation du rapport annuel de son institution sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne 2019.
L’université Général Lansana Conté de Sonfonia a servi de cadre pour la présentation dudit rapport en présence des étudiants et encadreurs de cette institution.
Dans sa communication, le représentant du FMI a indiqué que la croissance en Afrique subsaharienne devrait rester à 3,2 % en 2019 et monter à 3,6 % en 2020. Cependant, la reprise attendue est plus lente que prévue précédemment pour environ deux tiers des pays de la région . Cette révision à la baisse s’explique par une conjoncture extérieure plus difficile, des perturbations persistantes de la production dans les pays exportateurs de pétrole et une croissance inférieure aux attentes en Afrique du Sud.
La croissance devrait demeurer vigoureuse dans les pays pauvres en ressources naturelles, avoisinant en moyenne 6 %. En conséquence, 24 pays, comptant environ 500 millions d’habitants, verront leurs revenus par habitant augmenter plus vite que le reste du monde. Par contre, la croissance devrait être lente dans les pays riches en ressources naturelles (2,5 %). En conséquence, 21 pays devraient enregistrer une croissance par habitant plus faible que la moyenne mondiale.
Pour réduire les risques et promouvoir une croissance durable et inclusive dans tous les pays de la région, il convient de calibrer avec soin, le dosage à court terme de la politique économique, de renforcer la résilience et de relever la croissance à moyen terme.
La concurrence sur les marchés de produits en Afrique subsaharienne. Bien que la situation soit très hétérogène d’un pays à l’autre, plus de 70 % des pays de la région figurent dans la moitié inférieure des pays du monde pour ce qui est des indicateurs de concurrence. Les marges brutes des entreprises dans les pays d’Afrique subsaharienne sont supérieures d’environ 11 % à celles observées dans les autres pays émergents et pays en développement, et sont plus persistantes.
En outre, les entreprises publiques sont plus répandues. Selon une analyse empirique, une intensification de la concurrence peut accélérer la croissance du PIB réel par habitant d’environ 1 point de pourcentage en stimulant la compétitivité des exportations, la croissance de la productivité et l’investissement.
Elle peut aussi accroître sensiblement le pouvoir d’achat des consommateurs en réduisant les prix des biens et services, en particulier des produits alimentaires et autres biens essentiels. En outre, la concurrence contribue à accroître la part du travail dans la production, ce qui peut aussi avoir des conséquences importantes sur la distribution du revenu.
En s’appuyant sur une base de données relative aux arriérés intérieurs dans les pays d’Afrique subsaharienne, le chapitre 3 note que les arriérés intérieurs sont omniprésents dans bon nombre de pays, ce qui s’explique par la mauvaise gestion des finances publiques. Par ailleurs, les arriérés ont augmenté ces dernières années (pour avoisiner 3,3 % du PIB en 2018), après le choc de 2014 sur les prix des produits de base.
Cependant, Il est noté que les arriérés intérieurs nuisent à l’activité du secteur privé et à la fourniture des services sociaux, tout en accroissant la vulnérabilité du secteur bancaire et en sapant la confiance des citoyens dans l’État. Les arriérés affaiblissent aussi la capacité de la politique budgétaire à soutenir la croissance, le bien-fondé d’un recours au financement par les arriérés pour éviter les compressions de dépenses étant mis en doute.
En conclusion, le représentant du FMI a souligné que la Guinée a eu une croissance forte en 2018, estimée à 6,2%, une croissance réelle supérieure à la moyenne de la croissance de l’Afrique Subsaharienne et que cette croissance continuera en 2020 principalement au niveau du secteur minier.

AGP/25/11/019 IC/AND/KZ

Banniere

COMMENTAIRES

AGP TV




Banniere