Guinée/transport: Vers la numérisation de la délivrance des documents de transport

Conakry, 02 mars (AGP)- DSD-Guinée, un projet ambitieux logé au bureau régional de transports terrestres (BRTT) de Conakry situé dans la commune de Matam enregistre actuellement de difficultés d’ordre technique pour démarrer ses activités en République de Guinée.
Pourtant les guinéens qui n’ont pas de statistiques fiables du nombre d’engins roulants depuis l’indépendance, se sont réjouis à l’arrivée dudit projet spécialisé en immatriculation et de ré immatriculation en Afrique et ailleurs.
Toujours fermé à la clientèle, l’édifice flambant neuf reconstruit par cette société a été inauguré le 05 Décembre 2020 par le Chef de l’Etat Pr Alpha Condé. Il sera bientôt opérationnel a déclaré à l’AGP, le responsable de Communication Sidafa Doumbouya qui a ajouté que le projet est en B.O.T.
Selon lui, DSD/Guinée (Documents Sécurisés de Guinée) affilié à DSD/Allemand, a eu le contrat après un appel d’offre et depuis, il est chargé de l’établissement des documents de transport notamment les cartes grises et les autorisations de transport. Mais l’établissement des permis de conduire ne figure pas dans son domaine de compétence en Guinée.
Pour mériter la confiance des autorités guinéennes, DSD/Guinée développe des stratégies pour que tous les usagers soient édifiés du processus.
Dans la stratégie de Communication, il y aura des rencontres avec tous les partenaires y compris, la police et la gendarmerie routière, les fédérations faîtières des syndicats de transporteurs pour leur expliquer les avantages de la numérisation de la délivrance de cartes grises, a informé le responsable de la communication du projet Sidafa Doumbouya.
Il a ajouté qu’il y aura de communication visuelle à travers des panneaux pour donner d’amples explications aux usagers sur les avantages et sur le processus d’immatriculation.
Il a ajouté que le DSD/Guinée dispose cinq (5) centres d’immatriculations et de ré immatriculations fixes déjà installés dans les communes et cinq (5) équipes mobiles qui vont se déplacer dans les grandes entreprises en vue d’éviter d’encombrement pour faire l’immatriculation des véhicules .
A l’intérieur du pays il y aura une quinzaine d'équipes qui seront déployées pour que les usagers soient servis avec un produit de qualité dans les meilleures conditions, a-t-il indiqué.
Détenteur des appareils de dernière génération, le projet dont la date de démarrage du processus d’enrôlement, était fixé au 04 janvier 202, rencontre des difficultés d’ordre technique non moins important.
Des difficultés quasiment dues au volet plaque d’immatriculation qui ne fait pas partie du domaine de DSD/Guinée en Guinée. C’est ce volet plaque qui fait aujourd’hui que le projet DSD/Guinée n’a pas encore démarré ses activités à Conakry et sur toutes l’étendue du territoire national a expliqué le responsable de communication de DSD/Guinée.
Il a informé que le processus d’immatriculation a plusieurs étapes : le payement, l’expertise technique, l’enregistrement dans la base des données techniques et la distribution des cartes. « En dépit des aléas dans le domaine de plaque minéralogique, DSD/Guinée est sur le plan technique prêt à démarrer ses activités en Guinée », a confié Sidafa Doumbouya.
A noter que, la société demande aux guinéens surtout à la future clientèle un peu plus de patience, car selon elle, le projet est porteur de changement profond des habitudes dans le domaine de la délivrance de cartes grises qui prendront le format puces munies de codes avec tous les éléments de sécurité pour une durée de cinq (5) ans.
AGP/02/03/021/ MYS/AND


COMMENTAIRES

AGP TV