Guinée : L’UFDG réitère sa volonté de manifester

Conakry, 21 mai (AGP)- L'assemblée générale de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), tenue samedi, 21 mai 2022, a été essentiellement consacrée aux différents points débattus lors de la rencontre du mercredi 18 mai par le groupe des 58, le RPG-Arc en ciel et alliés au siège de l'Union des Forces Républicaines à Matam.



Au cours de cette assemblée générale, il a été question de la mise en place d'une commission d'organisation des prochaines manifestations politiques. C’est ce que réitère le vice-président de l'UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana : « Nous réitérons notre volonté de mettre en place une commission de réflexion pour le début des manifestations... Le monde entier nous regarde, personne ne peut empêcher cela... Nous ne voulons pas de manifestations. Mais si nous n'avons pas le choix, les partis politiques que nous sommes vont manifester.», a-t-il déclaré.


Poursuivant, Fodé Oussou s'en est également pris aux partis politiques qu'il qualifie de "cartons" qui, selon lui, veulent que la transition se prolonge. « Quel que soit la volonté d'un président, malheureusement, les conseillers à côté de lui peuvent le conduire en faute. Les gens qui sont à côté de lui sont en train de l'entraîner à fond. Je prie qu'il se rende compte lui-même qu'il est pris en otage. Ces gens-là n'aiment ni le colonel Doumbouya, ni la Guinée... je demande au colonel de prendre un décret pour les nommer ministres. C'est ce qu’ils veulent. Comme ça il nous laisserons tranquille, sinon comment des partis peuvent proposer jusqu'à 50 mois comme durée de la transition ? C'est le poste de premier ministre qu'ils visent. », a-t-il indiqué.



Par ailleurs, le vice-président Fodé Oussou Fofana déclare que jamais il n'a été question au sein de son parti d'être consulté pour proposer un nom devant faire partie du gouvernement. « On n’a jamais proposé personne. Nous n'avons envoyé personne, l'UFDG n'a aucun représentant dans le gouvernement », a-t-il martelé avant de demander au colonel d'accepter de dialoguer avec les partis politiques qu'il estime représentatifs.


« Nous avons encore la volonté de dialoguer... Je demande au colonel d'accepter de rencontrer les partis politiques responsables. Nous avons proposé 15 mois comme durée de la transition et nous avons la capacité de lui démontrer qu'on peut organiser des élections en 15 mois » ; a conclu le vice-président.


A noter que selon Dr Fodé Oussou Fofana, le retour du président de l’UFDG, Mamadou Cellou Dallein Daillo, c'est pour bientôt.


AGP/21/05/2022 FK/CM

COMMENTAIRES

AGP TV