Guinée/Politique : Une liberté semi-surveillance pour certains opposants

Conakry, 17 juil (AGP)-A travers une décision relayée vendredi 16 juillet, sur les ondes des medias d’Etat, le ministre de la justice, Me. Mory Doumbouya a accordé une liberté semi-surveillée pour des raisons de santé à certains leaders politiques. Il s’agit de Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Cellou Baldé et Abdoulaye Bah.
Cette liberté est conditionnée par plusieurs obligations à savoir : ne pas quitter Conakry sans autorisation ou encore répondre à l’appel de la Justice en cas de besoin.
AGP/17/07/021 MKC

COMMENTAIRES

AGP TV