Labé/ANAFIC: Des cadres de trois régions formés sur le montage et la gestion des projets communautaires

Labé, 01 juin(AGP)- Le centre seredou poursuit ses activités de renforcement de capacités à l’intention des cadres de développement dans les régions du pays. 30 cadres venus des régions administratives de Labé, Mamou et Boké ont bénéficié d’une formation axée sur le montage et la gestion des projets communautaires sous la présidence du gouverneur de région, Elhadj Madifing Diané.
« Lorsqu’un projet est bien initie et bien exécuté, cela améliore les conditions de vie des populations. Nous avons vu des projets qui n’ont pas été bien initiés et exécutés. C’est pourquoi, l’Etat fournie beaucoup d’efforts dans le cadre de la formation sur le montage des projets. D’où l’importance de cette formation qui consiste à outiller les cadres a mieux accompagner les collectivités dans le cadre des montages et exécution des projet », a expliqué le facilitateur de la rencontre, Aly Badra Condé.
Pour le gouverneur de Labé, la sélection des localités a été particulièrement marquante aux yeux de l’autorité régionale.
‘’Il y a des localités particulièrement difficiles à atteindre dont les cadres sont venus pour venir suivre cette formation. On ne peut que féliciter le donateur. Car, l’essentiel du développement local se situe à ce niveau. Cette région qui abrite cette formation a le taux de pauvreté le plus élevé du pays (70%). Et c’est ce qu’il faut changer. C’est pourquoi nous encourageons les bénéficiaires à tirer le maximum de profit de cette rencontre », a dit Madifing Diané.
Le représentant du ministre de l’administration du territoire, a rassuré que la politique de l’ANAFIC est de toucher toutes les localités du pays. D’où la fréquence des formations et la pluralité des thématiques à l’endroit des leurs cadres techniques de développement.
« L’ANAFIC fait en sorte que chaque collectivité puisse bénéficier d’un financement pour la réalisation d’un micro-projet pour amorcer un développement à la base. C’est la vision du chef de l’Etat et nous remercions le centre Seredou pour les bonnes prestations. Nous attendons que les bénéficiaires reproduisent ces formations dans leurs localités pour que tous les cadres des localités bénéficient de cette formation afin d’amorcer un vrai développement économique » a souligné Siké Camara.
AGP/01/06/021 SD/AND

COMMENTAIRES

AGP TV