Guinée/Médias : 25 journalistes sportives renforcent leurs capacités professionnelles

Conakry, 17 mai (AGP) – La deuxième session de l’atelier de renforcement des capacités de vingt-cinq (25) journalistes sportives, organisée par l’Agence Miriya Communication (AMC), sous financement de l’Office Nationale de Formation et de Perfectionnement Professionnel (ONFPP), a démarré mardi 17 mai 2022, à Conakry.
A cette occasion, le Directeur Général (DG) de l’AMC Thierno Saïdou Diakité, a tout d’abord rappelé que la première session de cette formation a eu lieu en novembre 2020 sous financement de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT). L’AMC s’est assignée pour objectif, d’accompagner le mouvement sportif dans sa diversité. C’est ainsi que depuis 2013 à nos jours, elle a organisé plusieurs activités, a-t-on indiqué.
« En droite ligne de son objectif social, nous avons fait un constat au niveau de la presse sportive, les journalistes sportives, tous médias confondus, pas très nombreuses, méritent d’être accompagnées et soutenues, afin qu’elles puissent s’affirmer davantage au sein de leurs rédactions respectives. D’où l’idée en 2020 de concevoir avec l’appui de l’AGEPI, un projet de renforcement des capacités des journalistes sportives. Ce projet se décline en deux (2) sessions dont la première en novembre 2020 et la seconde en 2022.

De son côté, le Directeur Général (DG) de l’ONFPP, Lancinet Camara, a dit que le sport est une activité majeure dans notre pays. L’ONFPP a pour mission de renforcer les capacités de certaines activités dans les entreprises, les organisations et dans les groupements collectifs. Donc, nous apportons notre concours aux groupements collectifs et à plusieurs organisations dans le cadre du renforcement de leurs capacités.
Nos attentes, c’est que les journalistes sportifs soient beaucoup plus performants dans leur métier, qu’ils apprennent de nouvelles choses, surtout les journalistes sportives se hissent à un niveau aussi meilleur que les hommes. Mais qu’elles fassent leur travail dans un cadre assez professionnel qui pourrait honorer à la fois notre pays et notre gouvernement.
Pour sa part, Madame Germaine Mangué, au nom du président du comité olympique de Guinée, s’est adressée aux participantes à ces termes, « cette formation démontre la nécessité des femmes journalistes de se mettre en cause, de se former, de renforcer vos capacités ».
Parce que, explique-t-elle, la communication, c’est le quatrième pouvoir. Mais c’est aussi une denrée périssable. « Chaque fois qu’il y a l’information, il faut la traiter et la diffuser à temps et au moment opportun, pour ne pas qu’elle soit dépassée. Il faudra être en mesure de la diffuser normalement comme ça se doit avec le lexique du milieu du travail qu’on est en train de faire », a-t-elle conseillé.
AGP/17/05/022 AOK/JG/ AND

COMMENTAIRES

AGP TV