Guinée/Football : Lucien Beindou Guilao espère que les membres du CONOR travailleront en équipe pour le bien du football guinéen

Conakry, 02 dec (AGP)- Le Bureau du conseil de la FIFA vient de nommer un comité de normalisation à la Fédération Guinéenne de Football (FGF) à la suite de plusieurs irrégularités survenues dans le cadre de la procédure électorale de cette dernière.
Au cours d’une interview accordée mercredi, 1er décembre 2021 à notre Rédaction, le directeur général de l’office national de formation et de perfectionnement professionnel, Lucien Beindou Guilao, connaisseur du football guinéen, a demandé tout simplement au comité de normalisation de faire correctement son travail dans l’intérêt de tous.
Voici l’intégralité de l‘interview :
AGP : Qu’est-ce qui s’est réellement passé pour qu’on en n’arrive là ?
Lucien : Tout le monde sait ce qui s’est passé. A un certain moment, la Fédération Guinéenne de Football (FGF) n’a pas été capable d’organiser un congrès électif en bonne et due forme. Tout simplement parce qu’on n’a pas su mettre les choses en fonction des statuts. On n’a pas élu le président de la commission juridictionnelle en fonction des statuts. On n’a pas fait qu’en sorte que le conflit d’intérêt disparaisse. Ce sont tous ces évènements-là qui ont empêché la tenue du congrès électif. On n’a pas su interpréter l’article de l’accord point 4 comme il se doit.
AGP : Avec la mise en place de ce comité, est-ce qu’il y a de l’espoir pour le football guinéen?
Lucien : Normalement, on dit normalisation donc, c’est un comité qui va nous amener à une situation normale. Tout ce qu’on doit espérer c’est que ce comité fasse son travail correctement dans de bonnes conditions. Et je pense qu’il le fera puisse qu’ils sont là sous la tutelle de la FIFA. Elle leur apportera tous les éléments nécessaires, ensuite les conseils nécessaires et toute la consultation nécessaire pour mener à bien l’action.
AGP : Le comité de normalisation sera présidé par Mariam Sy Diallo, assistée du journaliste Sega Diallo, seront-ils à la hauteur ?
Lucien : Il faut voir le problème en fonction du point de vue des équipes. Je pense qu’il y a une équipe de 04 personnes qui ont été mise en place. Il faut espérer que ces personnes-là travaillent en équipe pour le bien du football guinéen.
La présidente toute seule ne pourra rien faire sans le vice-président et sans les autres membres du comité. Donc, pour moi, ils ont intérêt à travailler en équipe de façon transparente entre eux et, qu’ils mettent les choses en place pour le bien de notre football.
AGP : La CAN 2021, qui se joue en 2022 est prévue au mois de janvier prochain, pensez-vous que ce comité de normalisation pourra vraiment revoir les choses au niveau de l’encadrement?
Lucien : Ecoutez, on a été qualifié pour la CAN, aujourd’hui, il faudrait qu’on y aille. Moi j’ai toujours l’espoir, quand je participe à une compétition, quelques soient les problèmes qui arrivent, il faut toujours avoir l’espoir. En ce qui me concerne, si nos joueurs se comportent bien sur le terrain il y a toujours un espoir de passer le premier tour. L’essentiel dans cette compétition c’est de passer le premier tour et comme vous voyez que notre poule, tout va se jouer sur les détails. Pour l’instant, on est en train de mettre notre pays en difficulté avec toutes ces histoires de sélectionneurs et de comité de normalisation.
AGP : Un dernier mot à l’endroit des supporters qui tiennent coûte que coûte que cette compétition soit vraiment la meilleure pour le syli national?
Lucien : Il faut que les supporteurs aient toujours l’esprit positif, qu’ils aillent au Cameroun pour supporter l’équipe. Un supporter, c’est quelqu’un qui prend le courage et je pense que nos supporters ne sont pas différents des autres supporters qui vont au Cameroun pour défendre leurs équipes. Il faudrait qu’en retour l’équipe leur montre qu’il mérite le soutien de toute la nation guinéenne.
AGP/02/12/021 MKC /AND


COMMENTAIRES

AGP TV