Kissidougou-Société: Tenue d'une réunion de la coordination préfectorale de protection de l'enfance

Kissidougou, 07 mars (AGP)- La Coordination Préfectorale de Protection de l'Enfance (CPPE), a tenu une réunion samedi, 06 mars 2021 à son siège situé dans la commune urbaine de Kissidougou.
Cette coordination est composée des cadres issus de plusieurs services de la préfecture à savoir la direction préfectorale de l'Éducation, la direction de la santé, la police, la gendarmerie, le comité de développement local(CDL).
Les participants venus de ces différentes directions ont suffisamment échangé autour des Informations Générales, de la Restitution des connaissances acquises au terme d'un atelier qui a eu lieu à Faranah et des activités réalisées par la coordination
Au cours des échanges, le 1er point inscrit à l'ordre du jour (informations générale), la directrice préfectorale de l'action sociale, de la promotion féminine et de l'enfance, madame Mama Youla a attiré l'attention des participants sur le report à une date ultérieure, la célébration de la journée internationale de la femme habituellement prévue le 8 mars.
Ce, à cause des deux pandémies, Covid-19 et Ebola encore déclarée en Guinée. Cette information est venue de la direction nationale de l'action sociale de la promotion féminine et de l'enfance, a précisé madame Youla.
Poursuivant les débats, la coordination a proposé de lancer à travers les médias de la localité (radios), la campagne de sensibilisation des populations sur la lutte contre les mutilations génitales féminines, les mariages précoces et les violences basées sur le genre.
Concernant la restitution (2eme point inscrit à l'ordre du jour), madame Youla, s'appuyant sur l'intervention de la ministre de l'action sociale, a souligné les conséquences des mutilations génitales féminines en citant de passage le cas des fistules obstétricales. Elle a aussi souligné les difficultés rencontrées par les agents lors des campagnes de sensibilisation des populations dans les zones rurales.
Selon David Sâa Kosso, un des responsables de la CPPE, le message essentiel de cette restitution est d'amener les populations à œuvrer dans la lutte contre toutes les infractions commises sur le genre.
A cette occasion, il a été signalé par les services de sécurité, deux cas de viol sur mineurs et par la directrice de l'action sociale, 3 cas de mariages précoces et un cas de maltraitance.
Pour terminer, dans les divers, madame Youla a félicité et remercié la représente de l'ONG Plan international, Madeleine Guilavogui, pour le soutien qu'elle ne cesse d'apporter à cette coordination. Et sur ces termes, la directrice Mama Youla a levé la séance sous les applaudissements de tous les participants.
AGP/07/03/2021 JB/CM

COMMENTAIRES

AGP TV