Guinée/Société : le SADEN, une opportunité de rappel à une formation adéquate à l'emploi

Conakry, 10 juin (AGP) - Le représentant du secteur privé guinéen au Salon Des Entrepreneurs (SADEN), Alexandre Camara, a au cours d’un point de presse jeudi, 10 juin 2021, qualifié le SADEN d'une opportunité permettant de rappeler la nécessité de revenir à une formation adéquate à l'emploi.

Alexandre Camara, a fait savoir que le secteur privé, le gouvernement et tout ce qu'on qualifie de bonne volonté, donc les différents partenaires sociaux doivent contribuer à renforcer la capacités opérationnelle et fonctionnelle de tous ceux qui sortent des universités et des centres de formation du pays, afin qu'il y ait une réelle adéquation entre leurs formations et leurs emplois.

Selon M. Camara, le SADEN est une plateforme, une opportunité offerte qui permet de rappeler l'impérieuse nécessité de revenir à une formation avec adéquation emploi. Puisqu'aujourd'hui, beaucoup de jeunes sont malformés avec les diplômes qui ne les donnent aucun accès à l’emploi.

<< Je trouve malheureux et dramatique aujourd'hui de voir les sortants des universités guinéennes publiques et privées qui sont plus destinés au chômage qu'à l'emploi. Depuis les premières heures de ma participation au patronat guinéen et au secteur privé, je me suis engagé à faire en sorte que la formation redevienne une priorité. Qu'elle soit la bonne formation, pas celle de façade. Car, avoir un diplôme ne sert à rien, mais plutôt avoir un emploi grâce à ce diplôme qui sert à quelque chose >>, a-t-il indiqué.

Il a conseillé, << nous avons aujourd'hui l'avantage d'avoir un développement important au niveau du secteur minier. Nous devons faire en sorte que les entreprises minières qui viennent investir en Guinée, au-delà des prospections effectuées dans les zones minières qui sont des zones extractives qui finissent par tarir, soient comme les exploitations agricoles où le sol ne tarit jamais. Mais les exploitations d'extraction se terminent un jour. On a vécu ça une fois à Fria, quand l'exploitation minière était à l'arrêt.
Donc ce que nous souhaitons, c'est qu'après justement l'étape de l'exploration que l'une des priorités des compagnies minières, puisse être de construire des centres de formation pour le renforcement des capacités des structures de formation technique et professionnelle qui existent avant même des logements des techniciens ou experts qui viendront, afin que la politique de contenu local devienne une obligation. >>

AGP/10/06/021 JG/ ABD

COMMENTAIRES

AGP TV