Gaoual-Mines: Mamadi Kallé, président des chasseurs et guérisseurs traditionnels explique leur présence dans la préfecture

Gaoual, 04 Août(AGP)-Depuis 48 heures, l’arrivée massive des chasseurs traditionnels dans la préfecture de Gaoual agite la toile, et est également au cœur des débats dans les médias, lieux publics (bars-café, marchés etc…
Pour éclaircir les zones d’ombre sur cette présence dans la ville de Gaoual, notre correspondant régional a rencontré mardi, 3 août 2021, le Chef de mission des Donzos à Kounsitel, Mamadi Kallé.
«Nous ne sommes pas venus à Kounsitel pour un autre problème ou pour tirer sur quelqu’un. C’est par ce que c’est une frontière, c’est pourquoi, nous sommes venus ici pour sécuriser les forêts, les populations et leurs biens mais aux côtés des militaires.», Entame-t-il d’entrée.
Dans une forêt, soutient M. Kallé, «Un militaire ne peut pas aller là où le chasseur peut.»
Selon lui, «Il n’y a pas longtemps, le président de la République, Pr Alpha Condé, a dit que les frontières sont entre les mains des militaires et les chasseurs traditionnels (Donzos).
Donc, nous sommes là pour sécuriser la Mine d’Or de Kounsitel, nous sommes là pour tout le monde y compris la population civile, les autorités administratives et militaires. Quand il y a un problème au niveau des sites miniers, on viendra défendre la population et ses intérêts.»
A en croire Mamadi Kallé, «C’est la Loi qui nous autorise à venir à Gaoual. A partir du moment que le président de la République a déclaré que les frontières sont désormais entre les mains des militaires, nous ne devons pas rester bras croisés car les chasseurs traditionnels que nous sommes, on est aussi autorisés à défendre notre Patrie, protéger la population pour la paix et la stabilité en Guinée, notre case commune.»
Abondant dans le même sens, le président préfectoral des chasseurs de Gaoual, Sanassy Doumbouya, Professeur de Mathématiques a rassuré : «Les Donzos (chasseurs traditionnels) déjà reconnus par l’Etat guinéen, sont ici (Gaoual) pour défendre la Patrie, les citoyens et leurs biens, maintenir la quiétude sociale à l’intérieur de la nouvelle Cité aurifère de Gaoual.»
En clair, l’arrivée de la colonie des chasseurs traditionnels à Kounsitel (Gaoual) vise à promouvoir la paix, la quiétude sociale, la protection des personnes et leurs biens.
AGP/04/08/021 MC/ABD

COMMENTAIRES

AGP TV