Boké-Tourisme: la Caravane Ouest Africa est arrivée la nuit dernière dans la région

Boké, 02 déc(AGP)-Tant attendue depuis 48 heures, la 3ème édition de la Caravane convergence globale des luttes pour la Terre et l'Eau, "Droit à la terre, à l'Eau et à l'Agroécologie paysanne" est enfin arrivé dans la nuit du mercredi, 1er novembre 2021 dans la Région administrative de Boké.

Cette caravane internationale compte en son sein, 150 caravaniers de divers pays africains.
Ces hommes qui ont bravé le soleil, la chaleur sans oublier l'état de dégradation avancée des routes, ont pour objectif de contribuer à l'amélioration des conditions de vie des pays africains

Dans son allocation, le maire de la commune urbaine de Boké, honorable Mamadouba Tawel Camara a précisé que les autorités locales sont conscientes des changements climatiques et la destruction de l'environnement.
Selon lui, la préfecture de Boké compte environ 100.000 habitants vivant sur une superficie de 334km2.

La réduction des zones de pâturages, le tarissement des cours d'eau, la coupe abusive de la Mangrove, l’exploitation minière sont entre autres problèmes qui assaillent la population de Boké.

Par ailleurs, le maire Tawel a énuméré les ambitions du Conseil communal qui, d'après lui, développe des approches solides pouvant favoriser l'entrepreneuriat jeune, l'autonomisation des femmes.

Pour le président du Conseil régional des organisations de la société civile de Boké, El Hadj Sékou Souaré : " La population de Boké est exposée à l'insécurité alimentaire. D' où l'interpellation des décideurs pour une Gouvernance équitable, une prise de conscience collective sur les enjeux des changements climatiques et la destruction massive de l'environnement.

Le président régional de la société civile à Boké a égrainé quelques difficultés de la population de Boké dont le difficile accès des paysans aux intrants agricoles, la perturbation du micro climat, la mauvaise utilisation des engrais chimiques et l'enclavement des zones agricoles.

De son côté, le point focal national de la caravane Ouest Africa, Aïssata Yattara explique: "Dans nos pays, plus de 80% des populations vivent de l'agriculture."

La terre, l'Eau sont des RESSOURCES qui doivent être préservées pour le bien-être de l'ensemble de la population africaine, a-t-elle ajouté.

Elle a plaidé pour l'amélioration des textes législatifs, l'implication des jeunes et femmes pour une agriculture saine et durable.

A son tour, le porte-parole des caravaniers, Massa Koné, il a invité la jeunesse africaine, agents des services de défense et de sécurité à s'engager, renoncer à des intérêts personnels au profit des intérêts généraux pour obtenir une transformation sociale, un développement durable et intégré.

La Caravane qui a tout son sens, soutient-il, est créée pour instaurer la paix et la confiance entre les pays de la sous-région Ouest africaine qui saigne et qui pleure.

S'adressant aux 150 caravaniers, le gouverneur de région, Colonel Sékouba Trésor Camara a précisé que cet événement se révèle précieux pour les communautés riveraines.

La terre, l'eau et les semences paysannes doivent être protégées pour le bien-être des générations futures.
Au nom du président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, il a invité les touristes à traduire les actes sur le terrain pour une intégration sous régionale.

Au cœur de cette 3ème Caravane, il est prévu la création du Réseau des Chefs coutumiers pour minimiser les risques courus.
AGP/02/12/021 MMC/ABD


COMMENTAIRES

AGP TV