EDITO
28 septembre 58 ! Point de départ de l’indépendance des colonies de l’A.O.F. /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Conakry, 29 sept (AGP)- Autant que nous célébrons les journées internationales décrétées par l’Organi ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

AGENCE MAROCAINE DE PRESSE

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Un haut responsable de la Santé au Burkina Faso affirme son ferme engagement en faveur de la couverture universelle en santé

SommaireAccueil


Conakry, 19 nov (AGP)- La Population Reference Bureau (PRB) et Pathfinder International a tenu, mardi, 13 novembre 2018, à KIGALI (RWANDA), sa cinquième Conférence internationale sur la planification familiale (ICFP), lors de laquelle le responsable de la santé au Burkina Faso affirme son ferme engagement en faveur de la couverture universelle en santé, rapporte le PRB.


Le ministre burkinabé de la Santé, Nicolas Meda, a affirmé le ferme engagement financier et politique du Burkina Faso à améliorer la santé publique grâce à l'accès universel à une couverture sanitaire complète, soulignant le rôle clé de la planification familiale et l'importance des donateurs et des partenaires mobiliser les ressources supplémentaires nécessaires pour atteindre leurs objectifs ambitieux.


Il dira qu’enAfrique de l'Ouest responsables de la santé et des représentants des organisations et des organismes de soutien santé de la reproduction que lorsqu'ils investissent au Burkina Faso, ils sont « travaillent avec un gouvernement qui investit (ses fonds propres) dans son peuple. »



Meda a indiqué que son pays avait doublé son budget de planification familiale au cours des deux dernières années et enregistré une croissance exceptionnellement rapide de son taux de prévalence de la contraception (5,5 points de pourcentage en un peu plus d'un an, passant de 24,6% à 30,1% entre fin 2016 et début 2018).



Globalement, le Burkina Faso investit près de 13% de son budget national dans la santé et est en passe d'atteindre l'objectif de 15% de la Déclaration d'Abuja fixé par les pays de l'Union africaine en 2001, a-t-il déclaré. En 2016, le président du gouvernement du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a commencé à fournir des soins de santé gratuits aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans, couvrant désormais 96% des coûts, selon Meda.



«Le Burkina est au premier plan au Sahel», a-t-il déclaré à la salle des experts politiques et techniques en planification familiale travaillant dans la région de l'Afrique de l'Ouest. «Nous sommes tous très fiers de ce que nous faisons et comptons sur vous pour nous accompagner dans ce processus visant à mettre un terme aux décès évitables de mères, de nouveau-nés et d’enfants.»



En août, Meda a rejoint PRB, Pathfinder International et plusieurs autres inaugurant le groupe de référence du Burkina Fasoen marge de l'Assemblée générale des Nations Unies. Le groupe, composé de représentants d'organisations et d'agences soutenant la santé en matière de reproduction au Burkina Faso, vise à accroître la visibilité du Burkina Faso sur la scène internationale et à mobiliser le solde du financement et de l'assistance technique nécessaires pour aider plus efficacement le pays à atteindre ses objectifs en matière de santé.


Jeffrey Jordan, président et chef de la direction de PRB, et Lois Quam, présidente et chef de la direction de Pathfinder International, coprésident le groupe de référence. À la réception du CIPF, ils ont souligné les possibilités d'accélérer les progrès en vue de répondre aux besoins non satisfaits en matière de planification familiale au Burkina Faso et dans l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest.



«La formidable manifestation de volonté politique exprimée par le président Kaboré et manifestée dans les paroles et les actions du ministre Meda et du ministère de la Santé qu'il dirige est essentielle à l'expansion de l'accès et des services à la population du Burkina Faso», a déclaré Jordan.


«PRB est fier de s’associer à Pathfinder International pour encourager ses partenaires et amis présents à la conférence à se joindre à nous pour renforcer les efforts des Burkinabé pour créer des soins de santé universels et élargir l’accès aux informations, produits et services de santé génésique», a souligné Quam.


Engagement du Burkina Faso en faveur des soins de santé primaires et de la planification familiale en tant que modèle pour la région Afrique de l'Ouest.



«Chez Pathfinder, nous nous engageons à suivre l’initiative du ministre Meda et à former des partenariats audacieux capables de transformer la vie des jeunes de la région de l’Afrique de l’Ouest», a déclaré Quam. "Je crois que les partenariats les plus audacieux sont avec les jeunes eux-mêmes, ce qui leur donne l'occasion de s'engager de manière significative sur les problèmes qui les concernent le plus."



Lors de la réception, le Dr Alassane Mbengue du ministère de la Santé et de l'Action sociale du Sénégal a exprimé sa gratitude pour le partenariat avec le projet PACE financé par le PRB et financé par l'USAID (Politique, plaidoyer et communication améliorée pour la population et la santé génésique) qui permet aux chefs religieux de communiquer sur la santé maternelle et infantile et la planification familiale au Sénégal.



Il a présenté SaliouMbacké, président du conseil des religions pour la santé et le développement (CRSD), une ONG interconfessionnelle basée au Sénégal.


Cheikh Mbacké a présenté les résultats de l’initiative Sénégal ENGAGE, qui a touché des milliers de personnes dans les communautés religieuses du Sénégal. Au cours de la soirée, PRB et CRSD ont lancé un nouveau partenariat régional ENGAGE pour le Sahel, destiné à promouvoir le dialogue sur les liens entre les questions de santé génésique et de planification familiale et les attitudes et convictions religieuses de quatre pays du Sahel.


L’initiative régionale pour le Sahel est également soutenue par USAID / PACE.


AGP/19/11/018 FDF/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  Accès Membres  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro