EDITO
Une Maman dans la tourmente ? /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Il était une fois, une vieille femme, âgée de 60 ans, plus belle que jamais. Son resplendissant visage comparé à ce ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


Les travaux de la Société COLAS-Guinée arrêtés à Boké : Le préfet en tournée de sensibilisation dans la localité

SommaireAccueil


Conakry, 05 mars (AGP)- Les jeunes du district de Tinguilinta, sous-préfecture de Tanènè dans la préfecture de Boké, ont barricadé la rentrée principale des locaux de la Société Afrique Succursale Guinée (COLAS-Guinée), dans la soirée du jeudi, 1er à vendredi, 02 mars 2018, perturbant ainsi les travaux de celle-ci, rapporte le correspondant de l’AGP sur place.


COLAS-Guinée est une entreprise sous-traitante de la Société Guinée Alumina Corporation (GAC).


Cet arrêt brusque des activités de cette société minière, survenu dans la soirée du jeudi, 1er à vendredi, 02 mars 2018, fait suite à un feu d’origine inconnu qui a consumé des hectares de plantations d’anacarde. Une histoire qui, dit-on, serait la genèse des barricades de la rentre principale de l’entreprise citée plus haut.


Très remontés, les propriétaires de ces hectares parties en flamme, réclament justice et l’arbitrage des autorités administratives.


Informé, le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara s’est rendu, vendredi sur le site, et a exigé l’ouverture d’une enquête impartiale pour, soutient-il, situer les responsabilités, dire la vérité et mettre un terme aux récurrents feux de brousse dans sa sphère géopolitique.


Le préfet a, en outre, invité la population de Tinguilinta et ses environs, à une cohabitation pacifique avec les entreprises minières.


«Ne soyez un frein pour bloquer les activités des sociétés minières qui sont venues pour vous aider à combattre le chômage, la pauvreté et renflouer les caisses de l’Etat en termes de recettes…», a lancé le préfet de Boké.


AGP/05/03/018 MMC/ST

 
SommaireAccueil

AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro