EDITO
EDITO DU MOIS : Qui mieux que moi aime la Patrie ? Par Alpha Kabinet Doumbouya
Conakry, 05 avr (AGP)- Cette question est la meilleure que tout un chacun de nous se pose lorsqu’il s’agit d’exprimer au plus profo ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6
7

Fin de la Campagne Football Académie de Cellcom pour le bonheur de 18 jeunes guinéens admis pour le centre de Barcelone


Conakry, 05 fév (AGP)- La finale de la Campagne Football Académie de Cellcom a connu son épilogue, jeudi, 04 février 2016, au Stade de la Mission dans la commune de Kaloum à Conakry, en présence du ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (CSPH), Siaka Barry, entouré du DG de Cellcom, John Vassikaran, et de plusieurs personnalités du monde du sport en Guinée.





Durant six mois, à travers le pays, les jeunes ont redoublé d’ardeurs dans une ambiance festive avec les cadres de la campagne Football Académy de Cellcom sous la houlette de son directeur Stéphane Lezou sur les terrains, pour être retenus parmi les dix-huit joueurs qui devront faire leur stage durant un mois à Barcelone.





Pour participer à cette campagne lancée depuis six mois, l’abonné Cellcom devait activer *65#OK. Cette action a permis d’avoir plus d’un millier de joueurs qui ont participé à la présélection organisée dans tout le pays, sous l’œil vigilant des détecteurs professionnels en la matière, a-t-on expliqué.





C’est à l’issue de ces différentes compétitions que la finale s’est jouée, jeudi, 04 février, permettant enfin, d’avoir l’équipe des dix-huit joueurs qui feront le voyage de Barcelone, à partir du 27 février prochain.





Marqué par cette volonté de Cellcom Guinée d’aider la jeunesse guinéenne, le ministre des CSPH, Siaka Barry, s’est dit enchanté par l’organisation d’un tel événement.





«Je voudrais adresser un remerciement à l’endroit de ceux qui ont bien voulu organiser un tel événement. Ce qui m’enchante de plus dans cette organisation, c’est le fait que monsieur le directeur général dise que l’organisation a visé l’ensemble du territoire national. Donc ça été un événement participatif, tant au niveau de la capitale, qu’à l’intérieur du pays. Ça montre une fois que Cellcom est une société responsable», a-t-il déclaré.





La cérémonie a pris fin par la remise des certificats aux joueurs qui se sont démarqués au cours de cette campagne à travers tous le pays, et qui devront effectuer le voyage de Barcelone.





Voici la liste des joueurs qui ont été sélectionnés à l’issue de cette grande finale :





1-Diakité Sankoumba


2-Ibrahima Diallo


3-Sow Mohamed


4-Ibrahima Terna Soumah


5-Saada Sané


6-Ousmane Coumbassa


7-Manga Fodé Sylla


8-Kalla Touré


9-Gilbert Chaloub


10-Souleymane Barry


11-Ibrahima Camara


12-Mohamed Kouyaté


13-Mohamed Lamine Doukouré


14-Dabo Ibrahima Kalil


15-Naby Julien Camara


16-Camara Ismael Deen


17-Moussa Camara


18-Alsény Cissé.


AGP/05/02/016 AKT//ST

 
‘’L’année 2016 sera… celle de l’approfondissement de la démocratie à travers l’élargissement et le respect des libertés publiques… en Guinée’’, a déclaré le président de la République


PRG CONFE PRESSE.jpgConakry, 04 jan (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a fait savoir dans son adresse à la nation, à l’occasion de la nouvelle année, que l’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée dans son pays.





Face à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, le président de la République de Guinée a salué l’engagement, les efforts et la résistance de chacun de ses compatriotes pour le succès enregistré contre cette maladie.





Il a aussi remercié toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment aux côtés de son pays, ainsi que les Organisations Non Gouvernementales (ONG), nationales et internationales.





Le chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé n’a pas oublié l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Nous vous proposons l’intégralité de son discours, dont copie est parvenue à la Rédaction de l’AGP par le biais du Bureau de Presse de la Présidence de la République :





«Guinéennes et Guinéens, mes chers compatriotes,





Au seuil de la nouvelle année 2016, je voudrai tout d’abord célébrer avec vous, la sortie de notre pays de la crise sanitaire à virus Ebola que la Guinée a connue dès le début de l’année 2014. C’est pour notre pays et le peuple guinéen, un moment important. C’est pour moi aussi, l’occasion de vous remercier pour votre courage devant ce qu’il faut bien appeler un fléau, auquel vous avez constamment et sans relâche fait face. Le peuple guinéen a démontré une nouvelle fois sa capacité à affirmer son unité nationale dans la lutte contre une maladie dont les conséquences ont été multiples, préjudiciables à nos populations, à notre économie et d’une manière plus générale, aux intérêts supérieurs de notre nation.





Avec l’engagement de chacun d’entre vous, nos efforts et notre résistance ont été couronnés de succès face à l’épidémie. Désormais, dans tous les domaines, nous envisageons l’avenir avec de meilleures perspectives.





C’est le lieu aussi de remercier toutes les institutions internationales, les Etats qui ont été constamment à nos côtés, ainsi que les organisations non gouvernementales, nationales et internationales. Je n’oublie pas l’action soutenue apportée par le corps médical tant national, qu’international, qui a pris une place importante dans la victoire contre cette terrible maladie qu’est Ebola. Autant que le peuple guinéen qui peut être fier de cette victoire commune et globale.





Mes chers compatriotes


En ce début de l’année 2016, j’adresse à chacune et à chacun de vous, à l’ensemble de nos compatriotes vivant à l’Etranger, mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité. En ces instants précis, je nourris une pensée solidaire pour nos compatriotes qui connaissent des moments difficiles dans les épreuves qu’ils traversent dans leur vie quotidienne. Je formule également une pensée à l’intention de nos braves soldats mobilisés dans le cadre des opérations de maintien de la paix sur le continent, notamment au Mali, pays frère. Par la même occasion, je présente les condoléances à mon nom et celui du peuple de Guinée, aux familles de nos compatriotes tombés sur ces fronts de maintien de la paix.





J’adresse mes vœux à l’endroit des communautés africaines et non africaines vivant sur notre territoire, dans la fraternité, la solidarité et la communion avec le peuple guinéen, profondément attachés aux valeurs d’hospitalité, de partage et de tolérance qui caractérise notre nation.





Comme vous le savez, notre pays a vécu le 11 octobre 2015, une élection présidentielle, un scrutin libre et ouvert qui s’est déroulé dans un climat serein et apaisé, preuve de la maturité de nos populations qui ont eu la possibilité de s’exprimer librement, dans le cadre d’un vote inclusif dont le premier vainqueur est la nation guinéenne.





A ce propos, je voudrai ici réitérer mes remerciements à l‘ensemble des forces politiques et mouvements de soutien qui se sont engagés dans le processus électoral, marqué par un esprit de paix et de consolidation de nos acquis démocratiques. J’invite également toutes les forces vives du pays à travers leurs diversités, à trouver des points de convergences sur les sujets d’intérêt national. Cela permettra à notre pays de relever les défis majeurs qui se posent en matière de développement économique et social.





C’est dans cet esprit de concorde nationale que nous allons prochainement organiser des élections locales qui donneront à nos communes, les moyens d’élire de nouvelles autorités qui auront pour mission d’approfondir notre politique de décentralisation et de soutien aux collectivités locales. Ces prochaines échéances électorales seront l’occasion une nouvelle fois, de consolider le pluralisme politique dans notre pays.





Mes chers compatriotes





Le 11 octobre 2015, vos m’avez réélu dès le premier tour à la tête de l’Etat et à travers votre vote massif, vous avez exprimé votre volonté de poursuivre pour les cinq années à venir, les changements amorcés dans notre pays depuis 2010.


Cette marque de confiance envers ma personne et mon programme politique, économique et social, est l’illustration de l’ambition que j’ai pour les Guinéens.


Il s’agit d’entreprendre les réformes nécessaires pour améliorer les conditions de vie de tous les Guinéens, notamment, en facilitant à chacun l’accès à l’emploi, à un logement décent, ainsi qu’à l’éducation et à la santé. Je ne ménagerai pas mes efforts pour œuvrer dans cette direction, soyez en convaincu, et je ne vous décevrai pas…





L’année 2016 sera aussi celle de l’approfondissement de la démocratie, à travers notamment l’élargissement et le respect des libertés publiques indispensables au maintien d’une vie politique apaisée en Guinée. Je n’oublie pas la grande cause de l’unité nationale. Je réaffirme une fois de plus, que nous devons continuer à renforcer notre cohésion nationale pour donner à chacun ce que la république se doit d’offrir à tous les citoyens quels que soient leurs choix politiques, leurs origines communautaires ou régionales, ou encore leurs convictions religieuses.





Guinéennes et Guinéens





L'année 2015 qui s'achève a été particulièrement riche en enseignements, en défis et en espoirs dans notre marche vers la construction d’un Etat moderne et efficace dans notre quête de développement. Les nombreuses perturbations liées à la crise Ebola ont certes profondément marqué l’évolution socio-économique de notre pays, affectant les secteurs vitaux, les revenus de nos exportations ainsi que nos capacités d’investissement. Malgré ce contexte général difficile, des acquis importants ont été néanmoins réalisés, du fait du dynamisme du monde rural, du monde des affaires, des services publics et para étatiques. Le potentiel du secteur minier constitue également un réel espoir d’une profonde transformation de la structure économique de notre pays.





Je rends hommage aux jeunes, aux femmes et aux anciens dont la détermination, le pragmatisme et la sagesse ont fortement contribué à la réalisation de nos performances économiques et sociales. Les répercussions des difficultés économiques sur la vie de nos sociétés ont montré l’urgente nécessité de bâtir un système de gouvernance susceptible d’engager une meilleure régulation de nos capacités économiques.





C’est une nouvelle gouvernance qui commence avec ce quinquennat qui sera marqué par une culture du résultat, destiné à améliorer les conditions de vie des Guinéens, notamment par l’intégration des jeunes et des femmes au marché de l’emploi.





Nous allons faciliter l’accès des populations, notamment celles les plus démunies, aux services sociaux de base. La promotion de la formation et de l’emploi des jeunes est inscrite dans l’agenda politique du gouvernement en 2016. En matière de santé publique, les efforts seront poursuivis en vue d’accroître l’offre sanitaire par la réhabilitation des infrastructures existantes et la construction de nouveaux centres médicaux.


Socle de notre politique, la valorisation du capital humain, principal levier de développement se traduira par la conduite des actions prioritaires suivantes, en faveur du système éducatif :


-la construction d’infrastructures scolaires et universitaires ;


-le renforcement des stratégies de lutte contre les disparités, notamment de genre.





Chers Compatriotes ;





Le renforcement de la politique de désenclavement de certaines régions du pays nous impose des investissements soutenus dans les domaines routiers, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires. La construction et l’aménagement de pistes rurales et d’ouvrages d’art dans toutes les régions sont également des impératifs pour le raffermissement du processus de décentralisation. Après la construction du barrage de Kaléta, nous venons de poser la première pierre du barrage de Souapiti, en vue d’accroître ainsi les possibilités de desserte des différentes localités guinéennes. La construction du barrage va permettre à tous es Guinéens d’accéder à l’électricité et d’en fournir à des pays de la sous-région. C'est dans cette optique qu'une stratégie de croissance accélérée et de développement durable sur la période 2016-2020, sera adoptée pour constituer un cadre propice à nos politiques économiques et sociales.





Guinéennes et Guinéens





La paix sociale dans notre pays est fortement liée à celle du continent africain. Sans une stabilité durable, l’Afrique ne saurait relever avec succès les nombreux défis de son développement. Dans cette perspective, nous devons continuer de déployer des efforts pour l’instauration de la paix dans les pays en conflit, par l’établissement du dialogue. Ce qui permettra de lutter plus efficacement contre le terrorisme international qui frappe certains de nos pays frères et voisins. Nous comptons engager la Guinée dans la lutte contre le péril climatique, après notre adhésion aux idéaux de la Cop 21 qui s’est récemment tenue à Paris, en vue de la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Les grandes nations se fortifient à l'épreuve des difficultés et s’inspirent des riches et fertiles expériences de leur histoire pour façonner leur destin. J’invite le peuple guinéen dont la détermination au travail et le sens élevé du patriotisme sont exemplaires, à cultiver davantage encore la fraternité et la solidarité.





J'exprime une nouvelle fois ma gratitude aux pays amis de la Guinée, aux partenaires au développement dont le soutien constant conforte notre marche déterminé vers le progrès. A nos compatriotes de l’extérieur, je renouvelle ma reconnaissance pour leur immense contribution à l’affirmation de notre patrie.


A cet effet, nous ne devons pas oublier l’intégration plus poussée de la diaspora guinéenne dans le processus de développement économique et social de notre pays. Notre gouvernement fera en sorte que les Guinéens de l’étranger s’investissent davantage et de façon durable dans le développement économique de leur pays…





Chers Compatriotes ;





Je demeure convaincu de votre détermination à adhérer avec enthousiasme aux vastes chantiers d'édification d'une Guinée nouvelle et solidaire.





Encore une fois, je vous réitère mes vœux de bonne et heureuse année 2016.





Je vous remercie».


AGP/04/01/016 ST

 
Communiqué de presse de la BCRG portant mise en circulation d’une nouvelle coupure de vingt mille (20.000 GNF) francs guinéens


La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a l’agréable plaisir de porter à la connaissance du public de la mise en circulation à compter du Lundi 11 mai 2015, d’une nouvelle coupure de 20.000 francs guinéens, destinée à faciliter les transactions commerciales de gros montants.

Ce nouveau billet de vingt mille (20.000) francs guinéens est dimensionnés suivant les nouvelles normes en vigueur et revêtu d’éléments de sécurité de dernière génération

 Aspect et thématique
Le design, les motifs et la texture du nouveau billet mettent en avant la modernité et l’ouverture de la Guinée vers le monde. Cette ouverture est symbolisée par deux (02) pigeons prenant leur envol.

Au recto, le nouveau billet met en valeur la femme guinéenne et consacre ainsi la place centrale qu’elle occupe dans la vie économique de notre pays.

Au verso, le barrage hydroélectrique de Kaléta, pour marquer le désir de notre pays d’assurer son autosuffisance énergétique afin d’amorcer son émergence économique.

Ce billet de GNF 20.000, assez moderne et sécurisé, est recouvert d’un vernis protecteur au recto/verso, le rendant plus résistant et plus durable.

Pour la première fois, des signes de reconnaissance pour les malvoyants y sont intégrés au recto, bordure inférieure gauche.

 Sécurité
Ce billet de GNF 20.000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon.
Conakry, le 22 avril 2015

La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 664 77 77 77-E-mail : secrétariat.gouv@bcrg-guinee.org
Site Web : www.bcrg-guinee.org/12 Boulevard du Commerce C/Kaloum



 
La CEDEAO s’est félicitée des efforts qui ont été réalisées pour la tenue du second tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 9 nov (AGP)- La Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est félicitée, dans une déclaration préliminaire de la Mission d’Observation de la CEDEAO (MO CEDEAO) faite lundi, 8 novembre dans un hôtel de la place à Conakry, des efforts qui ont été réalisées et a félicité le président de la Transition, Général d’Armée Sékouba Konaté pour son engagement et son leadership dans l’aboutissement de la Transition en République de Guinée.

A la suite du premier tour de l’élection présidentielle tenue le 27 juin 2010 et conformément aux dispositions du protocole additionnel de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance, le président de la commission de la CEDEAO, S.E James Victoire Gbeho, a déployé une mission d’une centaine d’observateurs pour couvrir le deuxième tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2010 en République de Guinée, a dit le chef de ladite mission, Pr Théodore Holo, président de la Haute Cour de Justice de la République du Bénin.

Cette mission, s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par la CEDEAO depuis ces dernières années pour le rétablissement de l’ordre constitutionnel en Guinée et vise à s’assurer du bon déroulement du processus électoral en vue d’une élection libre, transparente et crédible en Guinée, a indiqué le Pr Holo.

Pour se faire, la mission a mené des consultations préliminaires avec les différentes parties prenantes et structures impliquées dans le processus électoral notamment, les autorités gouvernementales, la Cour Suprême, le CNT, les responsables de la CENI, les deux candidats en lice pour le second tour ainsi que les missions d’observation dépêchées en Guinée telles que, l’UE, l’UA, l’OIF et le Centre Carter, précise-t-il.

A l’issue de ces consultations portant sur les préparatifs du scrutin et sur le traitement des questions en suspens pouvant compromettre le bon déroulement du processus, la mission a été rassurée par les engagements et des mesures concrètes qui ont été prises par les différents acteurs du processus électoral à l’effet de garantir la tenue, dans les meilleures conditions, du second tour de l’élection présidentielle, a-t-il souligné.

Selon le Pr Holo, la mission a positivement pris note, entre autres, de la confirmation par la CENI de sa capacité technique à organiser le second tour, des mesures exceptionnelles prises pour non seulement autoriser le vote par procuration des personnes hospitalisées victimes d’intoxication et les personnes déplacées, de la capacité de la Cour Suprême à traiter tout contentieux, de l’engagement des autorités de la Transition à mettre en œuvre tous les moyens de l’Etat pour garantir la sécurité avant, pendant et après le vote et jusqu’à la proclamation des résultats.
AGP/9/11/010 MC/AB/ST

 
Le président de la République a récemment reçu en audience à Conakry, le PDG de SSH WORLD Wide and Project


Conakry, 6 mars (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience, le 2 mars dernier, au Palais Sèkhoutouréya dans la commune de Kaloum à Conakry, une délégation de la société marocaine SSH World Wide and Project, venue lui faire part de son intention d’investir dans le domaine agricole en Guinée, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Dans cette perspective, ce consortium d’entreprises s’intéresse principalement à la production du riz, dans le but, d’aider davantage la Guinée dans son programme de lutte engagé pour une auto suffisance alimentaire en faveur de la population, en développant l’agriculture.

A l’issue de cette audience, le PDG de la société SSH World Wide and Project, Said Mouhyi a précisé, que leur entretien avec le chef de l’Etat, était axé sur leur arrivée en tant qu’investisseurs en Guinée et qu’ils sont intéressés par la production du riz.

Concernant ce projet agricole, M. Mouhy a dit déjà être en contact avec le département de l’Agriculture par ce que, selon lui, il travail déjà avec le ministre et le secrétaire général de ce ministère sur un projet concret dont les travaux sont lancés.
AGP/6/3/012 ST/JPO/ST

 
Page Noire : Ibrahima Sory Diallo du SAF de l’AGP est décédé !


Conakry, 16 avr (AGP)- L’Agence Guinéenne de Presse (AGP) a rendu, dans la matinée du lundi, 16 avril 2018, un dernier hommage à l’un de ses meilleurs travailleurs, Ibrahima Sory Diallo, appelé affectueusement ‘’Diallo’’ du Service Administratif et Financier (SAF), sous la direction de son directeur général Alpha Kabinet Doumbouya.

C’est la morgue de l’hôpital national Ignace Deen qui a servi de cadre à cette cérémonie funèbre qui a connu une forte mobilisation des parents, amis, sympathisants et anciens collaborateurs de l’AGP. Tous sous le poids de l’émotion.

Ibrahima Sory Diallo est décédé, dimanche, 15 avril 2018, à l’aube, à l’Hôpital national Ignace Deen, suite à une crise cardiaque qui lui a été fatale.

Arrivé au SAF de l’AGP en 2008, Ibrahima Sory Diallo s’est très vite illustré dans le travail en apportant le maximum de lui-même, sous la houlette de son chef de service, El hadj Amadou Gakou, pour la bonne marche de ce service qu’il tenait à cœur.

Rencontré dans le couloir de la Morgue, le chef du SAF, El hadj Amadou Gakou, étranglé par l’émotion, a indiqué que Ibrahima Sory Diallo a été quelqu’un d’exemplaire pour lui, durant le temps qu’il a eu avec le défunt.

«Il m’a rendu d’énormes services à tout moment, même à domicile quand j’ai besoin de Diallo il vient on se voit», a témoigné son chef hiérarchique.

«Durant les cinq (05) ans qu’on a eu à faire ensemble, on n’a jamais discuté. Il était toujours à mes suites. Tout ce que je lui disais, même si c’était la nuit, Diallo vient me voir pour tel problème, il le faisait immédiatement», se rappelle El hadj Gakou.

Présent à cette cérémonie, le syndicaliste Aboubacar Smith Camara a témoigné : «Diallo était un grand travailleur de l’AGP. Une personne qui respectait ses collaborateurs et il était ponctuel au travail».

Aux environs de 11 heures TU, le cortège funèbre a pris la direction de la sous-préfecture de Kakoni dans la préfecture de Gaoual, où va se reposer désormais Ibrahima Sory Diallo, en laissant derrière lui deux (02) enfants et une veuve en larmes.

La Direction générale de l’AGP présente ses sincères condoléances à la famille biologique du défunt, ainsi qu’à tous ses collaborateurs, et prie Dieu de garder le disparu dans son paradis pour le bonheur éternel.

AGP/16/04/018 AOK/TB/ST

 
Les ordures à Conakry, faut-il s’attendre à l’irréparable ?


Il n y a pas pire folie que de mettre le feu à sa propre maison en voulant en finir avec les moustiques. Bien que doté d’une conscience, il arrive parfois que l’être humain obéisse à l’instinct qu’à la raison lorsqu’il est guidé par la passion.

Le dépôt anarchique des ordures aux différents carrefours de la capitale ces derniers temps, ressemblerai à cette illustration teintée de naïveté que nous décrivons ici.

Il est, certes, aisé de constater la limite des autorités du Gouvernorat de la Ville face à la gestion des ordures ménagères à Conakry, faute de moyens et de logistiques nécessaires pour leur transport rapide hors des quartiers. Mais, à voir cette population, qui produit elle-même ces ordures, se livrer à une pratique anarchique de dispersion des saletés, sans aucun souci pour la santé, on ne peut penser qu’à une forme d’insubordination qui ne justifie aucune revendication, fut-elle légitime ou urgente, pour un environnement propre que manifeste cette population.

La réalité donne libre court à diverses interprétations de la part des décideurs et des acteurs actifs sur le terrain. En attendant, la logique est tout autre : ce phénomène attise l’incivisme au niveau de la population et au moment où l’opinion nationale et internationale redoute la menace d’une grave maladie qui ravage les vies humaines. L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, dont il s’agit, se développe à partir des facteurs favorisants comme l’insalubrité, comme nous confirment les spécialistes, et autres sources d’origine animale. Sa propagation serait aussi liée au contact incontrôlé en cas de sujets suspects ou atteints.

C’est pourquoi depuis l’apparition de cette maladie les campagnes d’information et de sensibilisation sont orientées sur les bonnes pratiques à adopter en vue d’une sécurité sanitaire escomptée.

En effet, ces conseils ont dû porter fruit au départ et amené les citoyens à respecter les instructions des spécialistes en matière de lutte contre cette épidémie. Malheureusement, mêmes les seaux d’eau mélangée au chlore, placés à chaque point stratégique et public ont disparu ; la prudence aussi chez les citoyens, comme si ce qui se disait sur la maladie Ebola n’était que pure boutade. Elle n’en est pas une, lorsqu’on mesure la volonté d’assistance que vouent les pays développés et les institutions internationales, qui sont allés jusqu’à inviter les pays africains menacés par l’épidémie à mettre en branle des mesures sanitaires d’urgence pour un meilleur contrôle de la propagation de cette maladie.

C’est à ces moments critiques même, dans notre capitale, que la population se donne la grande liberté de rependre à chaque coin de rue, des ordures dont on ne connait réellement pas toute la provenance, en raison de la quantité, mais surtout la fréquence avec laquelle ces immondices sont produites et déposées n’importe où.

Or, cette population connait bien les conséquences du phénomène d’insalubrité à travers leurs expériences sur choléra par le passé. Une épidémie annuelle qui est aujourd’hui vaincue grâce à la participation de tous, mais qui avait rendue des familles malheureuses dans notre pays et fait des orphelins, des veufs ou des veuves laissés au sort de la nature et du destin.

En dépit donc de ces tristes réalités, pourquoi, cette population accepte se laisse aller sur une pente glissante ? Déjà consciente que la période hivernale arrive toujours avec son cortège de maladies fatales, comme le choléra, et à un moment où elle est dangereusement menacée par une autre épidémie, toute nouvelle, dans son environnement ?

Si c’est de la passion, vaut mieux arrêter avant que l’irréparable n’intervienne !

Alpha Kabinet Doumbouya

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La trentième (30ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 24 juillet 2014 de 09h 10 à 09h 40’.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 850,7593 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N°692-Conakry-Téléphone:(+224)30412651–Téléphax:(+224)30414898; Télex: 22225 BAREG-GE

 
Poursuite à Genève des travaux de la 31ème Session du Conseil des DH : la Guinée réitère sa totale détermination à renforcer sa coopération avec tous les mécanismes et organes de traités...


Conakry, 12 mars (AGP)- Débutés le 29 février 2016, au Palais de l'Office des Nations Unies, à Genève, les travaux de la 31ème Session du Conseil des Droits de l'Homme (DH) se sont poursuivis, jeudi, 10 mars, avec le passage de la République de Guinée, à travers la déclaration de son ambassadeur, Représentant Permanent auprès de l'Office des Nations Unies et des autres Organisations internationales, M. Aly Diané, a-t-on appris de source diplomatique.



La deuxième semaine de la 31ème Session du Conseil des DDH aura donc été marquée ce jeudi, 10 mars par, entre autres, la présentation du rapport général du Haut-commissaire aux DH, Zeid Ra'ad Al Hussein sur la situation des DH en 2015 dans le monde entier. Rapport suite auquel, un dialogue interactif a eu lieu entre les délégations des pays participants et le Haut-commissaire.



Prenant la parole à cette occasion, l'ambassadeur, Représentant Permanent de la Guinée auprès de l'Office des Nations Unies et des autres organisations internationales M. Aly Diané s'est adressé en ces termes à Zeid Ra'ad Al Hussein:



" Ma délégation remercie le Haut-commissaire pour son rapport et le félicite pour son engagement personnel en faveur de la promotion et de la protection des droits de l’homme et de tous les droits humains dans le monde, y compris le droit au développement. Nous lui réaffirmons notre soutien. Ma délégation souscrit aux déclarations faites par ses groupes d’appartenance.



La Guinée réitère sa totale détermination à renforcer sa coopération avec tous les mécanismes et organes de traités avec lesquels elle n’a aucun rapport en souffrance.



La Guinée est actuellement engagée dans la mise en œuvre des 180 recommandations qu’elle a acceptées lors de son deuxième Examen Périodique Universel (EPU) en janvier 2015.



Dans cette optique, les reformes dans les secteurs de la défense, de la sécurité et de la justice se poursuivent avec l’appui de nos partenaires, en vue de renforcer l’Etat de droit. Des jalons importants ont été posés dans la lutte contre l’impunité avec la tenue prochaine, avant la fin de l’année, du procès sur les événements douloureux du 28 septembre 2009.



La lutte contre toutes les formes de violence et de discrimination à l’égard des femmes, l’organisation réussie de l’élection présidentielle guinéenne en octobre dernier, la récente création d’un ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, la mise en place en 2015 d’une Cour Constitutionnelle, mais également de la Haute Autorité de la Communication et l’opérationnalisation de l’institution nationale des Droits humains dans mon pays, participent de la dynamique irréversible de consolidation de notre processus démocratique et de l’Etat de droit.



C’est le lieu donc pour moi de remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont activement accompagné mon pays dans notre croisade anti Ebola et féliciter le bureau du Haut-commissariat des Droits de l’Homme à Conakry pour tout ce qu’il fait pour la promotion et la protection des droits de l’homme en Guinée.



Je vous remercie".



Cette 31ème session du Conseil des DH, qui prendra fin le 24 mars prochain,

adoptera, entre autres, un projet de résolution sur "le renforcement de la coopération technique et des services consultatifs en Guinée".

AGP/12/03/016 CA/AKD/ST

 
Labé : un jeune sunnite se voit retirer sa femme pour avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété


Labé, 08 août (AGP)- Un jeune arabisant, Mamadou Nassirou Diallo, originaire de la Commune Rurale (CR) de Sannoun, dans la préfecture de Labé, en Moyenne Guinée, vient d’être séparé de sa femme bien aimée pour, dit-on, «avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété», rapporte l’AGP dans la région.


Les pages de cette histoire inédite s’écrivent actuellement dans la Commune Urbaine (CU) de Labé, où notre reporter a rencontré le jeune sunnite, orphelin de père, Mamadou Nassirou Diallo, ingénieur électromécanicien, diplômé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.


Cet universitaire guinéen justifie sa décision qui a provoqué la colère de sa belle famille par une recommandation divine.


«La jurisprudence islamique a notifié, que le baptême d’un enfant doit se faire de la manière la plus simple. Le reste n’est que secondaire, car le Prophète (PSL) et ses compagnons faisaient les baptêmes de leurs enfants de la manière la plus simple. C’est pourquoi, j’ai, aussi, agi de la sorte», a-t-il expliqué.


Face à l’intransigeance de ses beaux-parents, représentés à Labé par El hadj Ibrahima Balassa Baldé, ancien adjoint au maire de la CU et membre du Bureau fédéral UFDG, Mamadou Nassirou Diallo est monté au créneau pour solliciter la médiation des autorités religieuses de la Région.


«Je ne demande qu’une seule chose. Que ma belle-famille me laisse vivre avec ma femme selon ma compréhension de l’Islam. Mon épouse était d’accord avec moi, d’organiser ce baptême avec la plus grande simplicité. Mais, lorsque j’ai rencontré son oncle pour lui faire part de la cérémonie et de mon intention, ce dernier m’a mis en garde. Il m’avait même prévenu, qu’il n’allait pas assister au baptême si je m’entêtais à le simplifier.


Quelques jours après, il m’a renvoyé les noix de cola que j’avais déposées pour faire part à sa famille. En plus, tellement qu’il était fâché, il m’a dit de ne rien prévoir pour sa famille sur la chèvre à immoler. Moi aussi, j’ai fais le baptême comme je le souhaite. Puisqu’il n’est pas venu, je n’ai rien prévu pour lui», a avoué le ‘’fanatique religieux’’».


Malgré ses multiples appels, aucun chef religieux de la place n’a levé le petit doigt pour rétablir ce jeune dans ses droits. Le seul qui a pris la parole sur les antennes d’une radio privée de la place est un proche de l’Imam de Labé. Thierno Mamadou Dian ‘’Abadjada’’ Diallo a tout simplement voulu donner raison aux deux tendances divergentes à la fois.


En tout cas, il a expliqué que «le choix du jeune Mamadou Nassirou Diallo, d’organiser des cérémonies de baptême dans la sobriété est bien fondé, mais que c’est toujours intéressant de garder des repas copieux pour faire plaisir à des hôtes de marque».


Les auditeurs de la Radio GPP FM Foutah sont restés sur leur faim, quant à savoir si cet incident est suffisant, au regard de la religion, pour provoquer le divorce entre Mamadou Nassirou Diallo et son épouse qui lui a donné son premier enfant de la vie ?


En attendant d’avoir une réponse claire, qui ne souffre d’aucune ambiguïté, il est bon de signaler, qu’à Koula-Mawndé, un foyer incandescent de la Culture islamique très fréquenté dans la Région, les cérémonies de baptême s’organisent toujours dans la sobriété.


Certains lettrés arabes soutiennent également, qu’«il n’est pas licite de manger les repas de baptême».


Cet incident relance tout de même le débat sur la manière d’organiser les cérémonies de mariages et de baptêmes dans ce contexte socioéconomique très difficile, et qui se passe de tout commentaire.


AGP/08/08/016 ISD/ST

 
Santé : 97% de pratique des MGF, un triste record pour la Guinée (Unicef)


Conakry, 19 fév (AGP)- La Journée internationale contre les Mutilations Génitales Féminines (MGF) a été organisée, cette année, autour du décès de Koumba Tonguiano dans la préfecture de Gueckédou, victime d’une pratique, dont le pays peine à se départir, rapporte la Cellule de Communication du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance en République de Guinée (UNICEF Guinée).



La mort tragique de la fillette de 5 ans, des suites d’une opération clandestine d’excision, vient rappeler, si besoin était, la gravité des MGF, dont la Guinée possède le record mondial de 97%, après la Somalie.



Ce 27 décembre 2015, Koumba Tonguiano faisait partie d’un groupe de 11 fillettes du village de Kodoma conduites secrètement dans la brousse, pour subir ce que beaucoup considèrent comme «un rite de passage», «une coutume ancestrale», «un acte de purification».



En réalité, l’excision, qui implique l’ablation partielle ou totale des organes génitaux féminins, ne présente aucun avantage, mais plutôt une multitude de conséquences néfastes sur la santé des jeunes filles et des femmes. L’opération est traumatisante et entraîne, entre autres complications, des infections, des ruptures internes, des douleurs, un état de choc, des grossesses et accouchements difficiles, des fistules, des hémorragies qui entraînent la mort. Koumba en est le triste exemple.



Le 06 février dernier, la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (ASPFE), Sanaba Kaba s’est rendue à Kodoma pour marquer la Journée de tolérance zéro à l’égard des MGF et honorer la mémoire de Koumba.



Elle était accompagnée des partenaires du pays dans la lutte contre ce phénomène, dont l’UNICEF, l’ambassade des Etats Unis, sans oublier les acteurs locaux venus nombreux se recueillir sur la tombe de la défunte.



Une marche silencieuse, conduite par la ministre de l’ASPFE, a eu lieu à la mémoire de la petite Koumba qui a, enfin, eu droit à une sépulture digne, après avoir été hâtivement enterrée dans la broussaille par des personnes qui espéraient passer la mort violente et inutile de la fillette, sous silence.



Le rôle des acteurs locaux du système de protection de l’enfant est à saluer. Les Comités Locaux pour l’Enfance et la Famille (CLEF) et les Conseils Villageois de Protection de l’Enfant (CVPE), appuyés par l'Association des Femmes pour l’Avenir des Femmes (AFAF), ont été essentiels. Ils ont conduit des investigations dans le village et ont promptement alerté les autorités. Leurs efforts ont abouti à des interpellations et à l’ouverture d’une procédure judiciaire.



Pour le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Cheick Sako, «ce grave problème de santé publique nécessite, à la fois une sensibilisation accrue et la répression contre les personnes reconnues coupables de mutilation génitales, à fortiori sur des enfants. Cet acte est interdit par les textes nationaux et internationaux, et nous sommes fermes là-dessus. Les personnes qui en sont responsables doivent savoir qu’elles répondront devant la justice. Parallèlement à la procédure pénale, il est également important d’accentuer la sensibilisation, en impliquant les associations de femmes et le personnel de santé. L’excision constitue un grave problème de santé publique qui n’apporte rien de positif».



La ministre de l’ASPFE, Mme Camara Sanaba Kaba, croit fermement en ce combat. Elle explique : «lorsque nous sommes allés marquer le 06 février à Gueckédou à la mémoire de Koumba, notre arrivée a coïncidé avec la fin des cours à l’Ecole primaire de Mongô. Les enfants sont sortis des classes et ont spontanément commencé à scander en cœur ‘‘A bas l’excision’’. Nous étions tous très peinés par le sort de la petite Koumba, qui n’a rien fait pour mériter une telle fin.



Les élèves ont formé une haie d’honneur jusqu’à la tombe et n’ont pas cessé d’exprimer leur désapprobation. Lorsque j’ai assisté à cela, j’ai été réconfortée. J’ai vu que ces enfants, âgés de 06 à 13 ans, ont déjà compris la dangerosité de cette pratique et qu’ils n’en seront jamais responsables. Je sais que c’est difficile de se défaire de la tradition, parce que la tradition est un honneur. Mais une tradition qui détruit la vie, nous devons nous en défaire».



«L’Unicef se joint au gouvernement guinéen et en appelle à la création d’un environnement protecteur qui respecte le Droit des enfants à l'égalité des chances, à la santé, au droit de ne pas être exposés aux blessures, aux sévices, à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants. L’UNICEF œuvre pour que les enfants soient protégés contre les pratiques nuisibles, et qu’ils vivent épanouis et heureux, à l’abri de toute violence».

AGP/19/02/016 Unicef/AGP

 
Coyah : lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries dans la commune urbaine


Coyah, 14 fev (AGP)- Le ministre d’Etat de Travaux Publics et des Transports, M. Ousmane Bah a procédé mercredi, 9 février dernier au lancement des travaux de bitumage de 8 Km des voiries urbaines de la préfecture de Coyah.

Le quartier Labô de la commune urbaine a servi de cadre à la cérémonie qui s’ést déroulée en présence du ministre délégué à la Défense Nationale, de Mme le chef de cabinet des Travaux Publics et des Transports, des préfets de Coyah et de Forécariah, des directeurs nationaux de l’Entretien routier et des infrastructures, des sages et plusieurs habitants de la préfecture.

Selon le directeur technique de l’entreprise, Belle et Gec (BEGEC), chargée de la réalisation de ce projet, M. Abdourahamane Kaba, il a fallu un préfinancement pour démarrer ces travaux qui concernent le bitumage de 8 Km de voiries de Coyah et de 12 Km dans Forécariah pour un délai d’exécution de 24 mois sous le financement du Budget National de Développement (BND).

Cette action dit-il, s’inscrit dans le programme d’urgence 2011-2013 des Travaux Publics.

Le préfet de Coyah, commandant Abdourahamane Keïta a, au nom des collectivités et de l’ensemble des populations, souhaité la bienvenue au hôtes de marque avant de qualifier ce lancement des travaux de jour historique dans la mesure où dit-il, il constitue un signale du changement que les populations attendent en faveur de leur circonscription conformément à l’idéal d’amélioration des conditions de vie du peuple guinéen.

Commandant Keïta indiquera que la vétusté et l’inadaptation des infrastructures de Coyah interpellent le gouvernement et les partenaires au développement quand on sait que cette préfecture se ‘’confond désormais’’ à la capitale Conakry.

Il s’est dit en substance, qu’il reste convaincu que sous la clairvoyante gestion du gouvernement, Coyah connaître l’essor souhaité pour devenir la vitrine de l’intérieur du pays.

Le préfet a rassuré qu’avec les élus des collectivités dans une synergie d’actions, de concentration et de décentralisation, il demeurera un instrument infaillible pour la mise en œuvre de la politique du gouvernement.

Il s’est dit engagé à accorder toutes ses facultés à l’entreprise chargée de l’exécution des travaux de ce projet.

Procédant ainsi au lancement des travaux, le ministre Ousmane Bah a rappelé le contrat qui lie le gouvernement du Pr Alpha Condé au peuple qui est, selon lui, d’améliorer les conditions de vie et de travail des populations dont fait partie ce bitumage de quelques kilomètres de voiries de Coyah a-t-il souligné, fait partie de cette action.

S’il est question de faire l’histoire de la Guinée dira M. Ousmane Bah, Coyah serait cité parmi les préfectures qui ont toujours été enclavées ; impensable indique-t-il, quand on sait que Coyah est la porte d’entrée de la capitale Conakry.

Il a promis à cet effet, que le gouvernement fera tout pour contribuer à changer la physionomie de Coyah en matière d’infrastructures routières avant de donner lui-même à bord de la machine Grader, le 1er coup d’envoi desdits travaux.
AGP/14/2/011 CM/ST

 
Publireportage : Poursuite de la campagne d’un an d’appel gratuit offert aux abonnés Cellcom !!


Conakry, 12 avril (AGP)- La société de téléphonie Cellcom poursuit sa campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ pour le bonheur de ses fidèles abonnés, lancé depuis mardi, 16 février 2016, conscient de la cherté de la vie en Guinée, a lancé cette campagne, en vue de réduire les coûts de la communication pour ses abonnés, en vue de rendre celle-ci abordable que possible.


Pour le huitième tirage du mardi, 12 avril 2016, 100 nouveaux clients bénéficieront chacun un an d’appel totalement gratuit vers les numéros Cellcom.


Quelques heureux gagnants joint aux téléphones ce sont exprimé au micro de l’agent de Cellcom : Il s’agit de monsieur Balla Guilavogui du numéro 655 617 153, éleveur à Kissidougou « surpris à l’annonce du tirage de son numéro, ah bon merci je suis très content » ensuite poursuivant, il n’a pas tari d’éloge envers la société Cellcom en passant de la fiabilité de son réseaux et de l’attention toute particulière qu’elle prête envers ses abonnés en les offrants des cadeaux.


Le second, Mamadou Saliou Niane du numéro 657 969 696, commerçant à Madina , content ne pouvant contenir sa joie a bénie à son tour Cellcom pour tout ce qu’il fait pour les abonnés.


Pour bénéficier, il suffit d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine.


Pour le directeur Marketing, Asher Terry Alone dira que Cellcom partage le quotidien de ses abonnés « nous avons pour objectif de réduire les dépenses téléphoniques, afin de leur permettre d’investir dans les autres dépenses familiales. Nous mettons cette promotion à la disposition de nos abonnés pour que les chanceux profitent des appels Cellcom gratuits pendant un an».


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/12/04/016 AKT/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La quarante quatrième (44ième) séance du Marché interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 30 octobre 2014 de 09h 20mn à 09h.50mn
La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.
Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :
1USD = 6 966, 6103 GNF.
Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.
La banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale

________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Tenue ce jeudi à Conakry, de la 16ème Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 26 août (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu jeudi, 25 août à Conakry, sa 16ème Session ordinaire de 10 h à 13h 30, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé.

Cette Session déroulée autour de quatre ponts inscrits à son ordre du jour à savoir : 1- Message de du président de la République, 2- Compte-rendu des deux dernières Sessions du Conseil Interministériel tenues les 18 et 23 août courant, 3- Décisions et 4- les Divers.

Au titre du premier point, le Pr. Alpha Condé, après avoir dénoncé le laxisme de l’Administration Publique, situation due en partie à l’impunité et à l’insuffisance de professionnalisme, a invité le premier ministre et son gouvernement à davantage exploiter les mécanismes mis en place pour le suivi des plans d’action des ministères de manière à accroitre les capacités de travail.

Il a fait remarquer, que les disfonctionnements de l’Administration guinéenne appellent de la part des membres du gouvernement, plus de détermination contre l’impunité et la négligence.

‘’Tant que nous n’aurons pas une administration du changement, les ministres doivent continuer de passer par-dessus les blocages en suivant dans le détail le fonctionnement de leurs administrations’’, a ajouté le chef de l’Etat.

Le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana a, dans son compte rendu, consacré son exposé sur la revue des décisions antérieures du Conseil des ministres.

Après des débats fructueux, le Conseil a pris plusieurs décisions à savoir :

1- dans le but de hâter la mise en œuvre des programmes du gouvernement et de mieux suivre les modalités d’application des actes officiels pris, un Conseil Interministériel portant sur la revue des décisions du Conseil des ministres se tiendra une fois par mois.

2- les ministres en charge du secteur de l’Education doivent prendre les mesures adéquates et à temps, pour assurer une bonne rentrée Scolaire, Professionnelle et Universitaire.

3- le ministre d’Etat chargé des Travaux Publics est invité à prendre les dispositions utiles, afin que les travaux de bitumage de la route Matoto/ Dabompa et celle Kolaboui/Boké soient achevés avant la fin de l’année 2011.
4- les départements de la Justice, de la Jeunesse et de la Culture doivent déménager dans les locaux à eux affectés en banlieue et ce dans les meilleurs délais. Toutes les dispositions seront prises par l’ensemble des services administratifs et compétents publics, pour rendre leurs bureaux fonctionnels.

5- le ministère de la Santé est invité à rendre publics les couts des soins et autres prestations tarifés dans les formations sanitaires du pays, conformément à l’esprit des réformes amorcées dans ce secteur névralgique qui a besoin d’un véritable coup de balai contre l’impunité et le laxisme.

6- Au titre des dispositions à prendre pour la campagne agricole 2012, il sera mis en place des Centres de motorisation grâce auxquels, les paysans pourront disposer de tracteurs à louer à des prix abordables.

Pour la présente campagne, le gouvernement appuiera les paysans pendant la période des moissons.

7- le gouvernement est invité à soumettre le nouveau Projet de Code Minier au Conseil National de la Transition (CNT), pour examen et adoption.

8- le ministère de l’Industrie et des PME est chargé de rendre opérationnel le fonctionnement du guichet unique pour faire du secteur privé un partenaire privilégié du gouvernement.

Après avoir invité le premier ministre et son gouvernement à combattre avec plus de vigueur les pratiques administratives faites d’indolence et de routine, et avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur les perspectives ‘’heureuses’’ de développement du pays qui va recevoir de nombreux partenaires dans les prochains mois.
AGP/26/8/011 DDD/JPO/ST

 
Publireportage : Enfin avec Facebook Basics de Cellcom, un accès entièrement libre et gratuit à Facebook!


Depuis son lancement en Guinée en 2008, Cellcom a toujours eu pour objectif d’être à la pointe des nouvelles technologies, tant sur les services de la voix que sur les services internet. Cellcom s’investi de jour en jour afin d’offrir à sa clientèle les meilleurs services aux meilleurs prix. C’est la dynamique que s'impose Cellcom, celle d'être sur le terrain pour servir et satisfaire ses clients avec les meilleurs services et avant tout le monde.





Aujourd’hui, fidèle à ses objectifs, Cellcom innove à nouveau, pour être toujours plus proche de ses millions d’abonnés, et afin de leur ouvrir une porte sur le monde en leur offrant une nouvelle façon d’accéder aux réseaux sociaux. En effet, pour la première fois et de manière unique en Guinée, Cellcom permet à tous ses abonnés de surfer librement et gratuitement sur Bacebook Basics. Selon le Directeur Général, John Vasikaran, “Nous voulons un accès gratuit et pour tous aux réseaux sociaux et pour la première fois, grâce au fruit d’une étroite collaboration entre Facebook et Cellcom, c’est aujourd’hui une réalité en Guinée et pour les guinéens avec Facebook Basics ”.





Cellcom est en innovation permanente, le Facebook basic en est une nouvelle. La contribution de Cellcom cette année envers le peuple de Guinée, s’est fait ressentir à plusieurs degrés, pour en citer quelques-unes, Cellcom a offert à ses abonnés durant l’épidémie à virus Ebola des appels gratuits et internet, afin qu’ils puissent rester en contact avec leurs proches.





Dans le même état d'esprit, en partenariat avec Facebook Cellcom a pour objectif de motiver et encourager le peuple de Guinée en leur offrant gratuitement l’accès à Facebook grâce un partenariat qui est une première et unique en Guinée.





Désormais, il suffit d’avoir une SIM Cellcom et activer *888# pour pouvoir commenter, liker, faire des statuts et surtout rester en permanence en contact avec vos amis et vos proches sur Facebook. Après une activation du service, grâce à une simple application, l’abonné Cellcom, avec ou sans pass, aura l’accès à Facebook Basics sans consommer son crédit à l’adresse suivante 0.internet.org/download_app




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :

Facebook Cellcom Guinée : https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet : http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/18/11/015 Cellcom/AGP

 
Tenue d’un atelier de restitution des résultats sur les expériences en matière de lutte pour l’abandon des MGF/E


Conakry, 14 fév (AGP)- Un atelier national de restitution des résultats du voyage d’études en République Islamique de la Mauritanie sur les échanges d’expériences en matière d’élaboration de la Fatwa (engagement des religieux) sur l’excision, s’est tenu du 10 au 11 février au palais du peuple à Conakry.

Organisé par le Ministère des Affaires Sociales, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE) en collaboration avec le Secrétariat Général des Affaires Religieuses (SGAR) et un appui de l’UNFPA et de l’Unicef, cet atelier vise à faire connaître la déclaration des professionnels de santé sur les conséquences des MGF à l’image de la Mauritanie, un pays hautement islamique, à vulgariser le document de la Fatwa et d’autres documents de voyage afin de mettre en place, un réseau national des religieux favorable à l’accélération de l’abandon de l’excision, a précisé la coordinatrice dudit projet, Mme Diaby Fatoumata Diaraye.

Ce présent atelier a regroupé 70 participants parmi lesquels les religieux de toutes confessions confondues, les ONG religieuses, les partenaires techniques et financiers évoluant dans le domaine des Mutilations Génitales Féminines/Excision (MGF/E).

Pendant ces deux jours, deux communications ont été faites l’un sur la restitution des résultats du voyage d’études effectué du 8 au 15 octobre 2010 à Nouakchott sur les expériences en matière de lutte pour l’abandon des MGF/E qui a mis l’accent sur la prévalence de la pratique dans le pays (72%), les dimensions socioculturelles qui sous tendent la pratique et les stratégies de lutte à travers le processus d’élaboration de la ‘’fatwa’’ pour infléchir la tendance.

L’autre communication a été orientée sur l’analyse de l’excision à travers les textes religieux musulmans. Celle-ci, a démontré que l’excision n’est pas une prescription coranique mais, figure dans quelques hadiths (parole du Prophète Mohamed, paix et salut sur lui).

Après débats, les fidèles musulmans présents à l’atelier ont affirmé leur engagement pour l’abandon de ‘’l’excision pharaonique’’ tout en restant favorables à la médicalisation de cette pratique.

Après plusieurs contradictions sur la perception religieuse de l’excision et l’élaboration du processus de la ‘’fatwa’’ en Guinée à travers la constitution du réseau des religieux de Guinée, les participants ont abouti : à des recommandations notamment, l’élaboration de la ‘’fatwa guinéenne’’ en tenant compte des réalités du pays, l’organisation des journées de réflexion regroupant les leaders religieux et les professionnels de la Santé en vue d’harmoniser leurs points de vue sur les conséquences médicales de l’excision et la mise en place au cours de ces journées de réflexion, d’un réseau des leaders religieux de promotion de l’abandon des MGF/E.

Le secrétaire général du MASPFE, El hadj Mouctar Diallo a indiqué que cet atelier du donner et de recevoir a permis d’échanger ‘’fructueusement’’ sur les expériences qui sont en cours en Mauritanie dont entre autres, les stratégies de lutte pour la réduction du taux de prévalence nationale qui est de 72%, les structures de mise en œuvre des actions de lutte contre la pratique des MGF ainsi que les relations partenariales entre les acteurs du domaine.

Il a rassuré les participants de la disponibilité du gouvernement à travers son département à appuyer les conclusions et recommandations issues des travaux dudit atelier.

Il a également saisi l’occasion pour saluer la collaboration du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP), du SGAR qui sont, dit-il, des piliers importants pour opérer une transformation sociale positive au niveau des MGF/E.

Le secrétaire général s’est réjoui du rôle joué par des partenaires au développement dont, l’UNFPA et l’Unicef pour leur appui constant en faveur des femmes et des enfants de Guinée.
AGP/14/2/011 MFD/ST

 
Publireportage : Découvrez cette semaine l’équipe des champions qui ira à Barcelone !


Conakry, 02 fév (AGP)- Ils ont activé ! Ils ont prouvé leur talent ! Ils sont finalistes ! Qui parmi eux se rendra à Barcelone pour un mois ? Qui parmi eux rencontrera des joueurs de l’équipe de Bracelone ? Qui de Naby Bangoura de Dixinn, de Manga Fodé Sylla de Sonfonia ou de Malick Keita de Kindia sera retenu dans l’équipe finale ?





En effet, après des mois de détection de jeunes talents ! La campagne Football Académie est à sa dernière ligne droite, ils sont au total 176 à s’affronter pour qu’enfin l’équipe finale soit connue. Les matchs de la grande finale se déroulent comme suit à compter du 02 février 2016. Des équipes réparties sur 4 matchs par jour s’affronteront jusqu’à la finale prévue le jeudi 04 février prochain.





Ces jeunes talents sont passés par plusieurs étapes de détection, pour cette grande finale tous les sélections se retrouveront ensemble sur le même terrain. Les joueurs des 5 communes de Conakry et ceux de l’intérieur du pays s’affronteront au stade de la mission Catholique de Kaloum pour qu’enfin l’équipe des champions soit connue.





L’équipe finale doit se rendre à Barcelone pour un stage d’un mois en football professionnel, où ils rencontreront des joueurs confirmés de l’équipe de Barcelone, mais aussi le privilège d’être détecté par des entraineurs professionnels.




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/02/02/016 Cellcom/AGP

 
26 mars 1984 - 26 mars 2016 : il y a 32 ans que le premier président de la Guinée indépendante, Ahmed Sékou Touré, est décédé à l’âge de 62 ans -

Une Synthèse de Sékou Traoré


Conakry, 25 mars (AGP)- Le premier président de la République de Guinée, Ahmed Sékou Touré, né le 09 janvier 1922, à Faranah en Haute Guinée, est mort le 26 mars 1984, à l’âge de 62 ans, dans une clinique de Cleveland aux Etats Unis d’Amérique, des suites de maladie. Il est resté à la tête de son pays du 02 octobre 1958, date de l'Indépendance obtenue de la France, jusqu’en 1984.





«Avant l'indépendance, Sékou Touré travaillait pour les services postaux (PTT) sans pouvoir accéder aux postes de responsabilités auxquels il aspirait, parce que bloqué dans son ascension professionnelle. Il reste simple responsable des postes, et s'investit dans le syndicalisme en devenant un des meneurs de la jeune génération guinéenne.





En 1945, il devient le secrétaire général du syndicat des postiers. Il participe à la fondation du Parti Démocratique de Guinée, antenne locale du Rassemblement Démocratique Africain (RDA), parti agissant pour la décolonisation de l'Afrique.





En 1956, il organise l’Union Générale des Travailleurs d’Afrique Noire (UGTAN), une Centrale syndicale commune pour l'Afrique-Occidentale française.





Il est un des dirigeants du RDA, travaillant étroitement avec son futur rival, Félix Houphouët-Boigny, qui devint en 1960 le président de la Côte d'Ivoire. En 1956, il est élu député de la Guinée à l'Assemblée Nationale française et maire de Conakry sous la bannière du RDA, positions qu'il utilise pour lancer des critiques pointues du régime colonial.





La métropole française est en pleine discussion sur la décolonisation qui s'annonce. C’est dans ce cadre que le président de la République Française, Général De Gaulle a entrepris un périple qui le conduira à Conakry pour défendre son Accord de communauté entre la France et ses colonies. Une visite qui n’a pas tourné en faveur du colonisateur, provoquant du coup un incident.


Pour Général De Gaulle et la France, cet incident organisé à l'instigation de Sékou Touré, lui vaudra une solide rancune de De Gaulle», rappelle-t-on.





Le 28 septembre 1958, les guinéens disent «Non» au Référendum gaulliste et choisissent l'Indépendance Totale, qu'ils obtiennent le 02 octobre 1958 avec Sékou Touré à la tête de la jeune nation.





La Guinée est la seule des colonies africaines de la France à voter pour l'indépendance immédiate plutôt que de continuer une association avec la France, tandis que le reste de l'Afrique francophone choisit l'indépendance deux ans plus tard, en 1960.





«Le refus de la Guinée de s'inscrire dans la coopération française suscite un certain nombre de difficultés pour le jeune Etat guinéen (rapatriement sans rappel des archives souveraines françaises et, surtout, rupture de très nombreux liens économiques).





De 1965 à 1975, il rompt toutes ses relations avec la France, ancienne puissance coloniale. Les frictions entre la France et la Guinée sont fréquentes. Des tentatives de renversement du président guinéen, dont il accuse les autorités françaises, d’être en complicité avec des pays africains.





L'indépendance de la Guinée démarre ainsi sur un conflit de séparation avec la France. En 1958, Sékou Touré refuse de poursuivre un pacte post-colonialiste avec la France, un non-alignement qui froissera le général de Gaulle jusqu'à la fin de son mandat.





Le 25 août 1958, après des visites triomphales à Madagascar, au Congo et en Côte d'Ivoire, le général de Gaulle est froidement reçu par Sékou Touré qui déclare dans son discours ‘’Nous préférons la pauvreté dans la liberté à la richesse dans l’esclavage’’. De Gaulle répond, ‘’l’indépendance est à la disposition de la Guinée..., la métropole en tirera, bien sûr, des conséquences’’.





L'indépendance de la Guinée est vécue comme une humiliation par les politiques français qui se vengent en fermant complètement la porte à la Guinée. Les liens diplomatiques sont définitivement rompus en 1965», explique-t-on.





Feu président Ahmed Sékou Touré va ainsi diriger pendant 26 ans à la tête de son pays (1958-1984). Dans les années 1960, il est le premier président africain à se rendre en visite officielle en République Populaire de Chine, qui apporte des aides financières à la Guinée.





Il a par ailleurs soutenu et accompagné les luttes de libération menées par la totalité des pays africains.





L’Homme politique, pressenti pour diriger l’Organisation de l'Unité Africaine (OUA), décède le 26 mars 1984, à l’âge de 62 ans, dans une clinique de Cleveland aux Etats Unis d’Amérique, suite à un malaise survenu le 25 mars.


AGP/25/03/016 ST/AKD/ST

 
Page Noire:

M. Gassimou Sylla, journaliste sportif est décédé jeudi à Conakry


Conakry, 17 Aout (AGP)- Gassimou Sylla, journaliste reporter sportif de la Radi Télévision Guinéenne (RTG), surnommé par ses confrères, ‘’Le Boeing de la Rédaction), a tiré sa révérence jeudi, 17 août à l’Hôpital national de Donka à Conakry aux environs de 21heures53 GMT.

Décédé suite à une maladie, après 30 ans d’exercice dans sa carrière de journaliste professionnelle, Gassimou Sylla a été admis mercredi,8 aout dernier au Service des Maladies Infectieuses et Tropicales de ce CHU, où il suivait un traitement gratuit pour ses loyaux services rendus à la Nation guinéenne.

Rencontré dans son lit de malade, le défunt nous a confié, qu’il entretenait de bons rapports avec ses collaborateurs, indiquant qu’il n’avait bénéficié d’aucun soutien de la part de la Direction Général de la RTG, avant d’ajouter, que seule la Direction générale de Donka lui avait accordé gratuitement le traitement et les produits.

Selon son médecin, Dr Edouard Florent Bangoura, Gassimou Sylla a été reçu par ses services, dans un état critique.
A 72 heures de sa mort, l’homme avait reçu plusieurs soutiens de ses compatriotes dont PDG de Guinée Games, Antonio Souaré, la Fédération Guinéenne de Football (FGF) et le gouvernement qui, dit-on, cherchait à l’évacuer sur l’étrange.

Gassimou Sylla, qui sera inhumé ce vendredi, 17 août après la prière de 14 heures à Conakry, laisse derrière lui deux femmes et une dizaine d’enfants.
AGP/17/8/012 OS/MKC/FDF/ST

 
Page de la Campagne électorale

2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : Installation du directoire de campagne des partis politiques alliés à l’UFDG de Matam à Conakry


Conakry, 7 sept (AGP)- Les partis politiques alliés à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ont procédé lundi, 6 septembre dans la commune de Matam à Conakry, à l’installation de leurs directoires de Campagne au même moment, le leader de l’UFDG, El hadj Cellou Dalein Diallo sillonne les préfectures de la Guinée Forestière.

La cérémonie d’installation présidée par le directeur adjoint de campagne présidentielle de l’UFDG, coordinateur national de l’alliance, M. Issa Soumah, a connu la participation des militants des autres partis alliés dont entre autres, l’UFR, NGR, PUP.

A l’issue des travaux, le président du directoire de Matam et président du bureau de consensus, M. Sékou Oumar Tall de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a sollicité de l’alliance, la prise à temps de toutes les dispositions pour mener une bonne campagne en impliquant pleinement les directoires.

A cette occasion, le coordinateur national de l’Alliance, M. Soumah a fortement apprécié la mise en place de ce directoire de campagne de la commune de Matam tout en invitant les partis alliés à travailler dans la cohésion et la transparence.

M. Soumah a expliqué brièvement le programme de l’UFDG de M. El hadj Cellou Dalein Diallo qui selon lui est débarrassé de toute coloration ethnique et qui est plutôt basé sur le développement économique de la nation et le rassemblement du peuple de Guinée autour d’un seul idéal.

Il a ensuite invité leurs militants au calme et à la retenue durant le processus en vue de parvenir à une élection apaisée et réussie.
AGP/7/9/010 AS/AB/ST

 
Cellcom 3en1-les Seuls forfaits internet avec appels et sms


 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le Pr Alpha Condé, ovationné par ses militants à son arrivée à Conakry


Conakry, 8 sept (AGP)- Le candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé, de retour d’une mission qu’il a effectué en Afrique du Sud, a été accueilli et ovationné, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Conakry Gbessia le 6 septembre à 13heures, par ses militants et sympathisants et regroupé dans un mouvement dénommé, ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, piloté par le leader du Pari de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), M. Lansana Kouyaté.

Sur son parcours de l’aéroport de Gbéssia au centre Ville, dans la commune de Kaloum, l’on pouvait entendre au sein d’une foule massée le long de l’autoroute, ‘’Alpha, est le meilleur pour apporter un changement pour la population de Guinée’’ ; ‘’c’est fini, les élections sont terminées’’ ; ‘’Alpha est président’’.

Après un tour dans Kaloum, M. Condé et ses alliés ont fait le tour d’une partie de la ville dans l’espoir d’être champion le 19 septembre 2010.

Auparavant, les partis alliés au RPG dans le ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, sous la direction de M. Lansana Kouyaté, ont tenu, le même jour en début de matinée, un meeting d’information et de sensibilisation de leurs militants au stade du quartier, Dabompa dans la commune de Matoto à Conakry, sur les préparatifs du scrutin de l’élection présidentielle du 19 septembre prochain.

Le porte parole, des militants de Dabompa, M. Castro Touré a, dans sa communication, révélé que certains membres de l’UFR ont démissionné en faveur du RPG.

Les électeurs des quartiers, Tombolia, Enta Marché et Dabompa estimés à 89.629 pour 108 bureaux de vote sont prêts à voter pour Alpha Condé qui a fait des actes historiques notamment, son recueillement sur la tombe de feu Général Lansana Conté à Moussayah, la pacification de la cité et la consultation des militants avant toute prise de décision.

Pour sa part, le parrain du quartier, M. Ibrahima Kassory Fofana du parti, Guinée Pour Tous (GPT), a appelé les uns et les autres à plus de vigilance car doutant de la sincérité de l’adversaire.

M. Lansana Kouyaté, au nom du mouvement ‘’Won Yètè Fé’’, s’adresse à la population en disant que, le Pr. Alpha Condé a mené un combat de 20 ans pour la lutte contre le chômage, la politique des prix, la création d’emplois pour les jeunes diplômés, l’éducation pour tous et la lutte contre l’accroissement du chômage.

Il a exhorté les populations à prendre leur destin en main, car selon lui, le destin ne change les hommes que si les hommes acceptent de changer.
AGP/8/9/010 NM/AB/ST

 
Publireportage : une fin d’année de Folie chez Cellcom !


Conakry, 09 déc (AGP)- Cellcom fait des folies pour cette fin d’année ! Depuis le 7 Décembre 2015, l’opérateur téléphonique à lancer une nouvelle campagne intitulé «Folies de fin d’année». Cette campagne, qui offre à ses abonnés une nouvelle surprise chaque jour, s’inscrit dans un esprit de bien célébrer la fin de l’année 2015 ! Encore une fois, Cellcom réaffirme sa volonté d’offrir plus de cadeau à ses abonnés, surtout en ces périodes de fêtes de fin d’année.





Cette nouvelle campagne, permettra aux abonnés de gagner encore plus pendant cette période de partage et de festivité, grâce à un concept innovant : Chaque jour une nouvelle surprise ! En effet Cellcom offre à ses chers abonnés des heures d’internet gratuites, des packs SMS gratuits, des appels à seulement 4GNF vers tous les opérateurs, des bonus de folies et encore pleins d’autres surprises à découvrir ! Cellcom c’est fou hein !





Le directeur général, John Vasikaran, a déclaré qu’il est important pour Cellcom que chacun de ses abonnés puisse communiquer librement pendant ces fêtes de fin d’année ! Cellcom a donc décidé de faire des Folies ! Des cadeaux tous les jours adaptés aux besoins de chacun ! Internet, SMS, bonus…


Pour connaitre la surprise de la journée, composez chaque jour *368#.Grâce à ce code, tous les abonnés Cellcom peuvent connaitre gratuitement la folie du jour en temps réel !





Au cours de cette année 2015 Cellcom n’a pas manqué une seconde et a réellement amélioré le monde des télécoms. En effet, cette année 2015 l’opérateur de téléphonie mobile Cellcom a été le premier à diminuer considérablement les tarifs d’appels en Guinée avec ses nouveaux prix de 8GNF, 4GNF et 1GNF par seconde et une tarification à la seconde permettant aux abonnés de payer uniquement ce qu’ils consomment !Le 1GNF la seconde par exemple permet aux abonnés Cellcom de communiquer à seulement 1GNF la seconde vers la famille et les amis. Cellcom a également rendu accessible les appels à l’international à seulement 420 GNF la minute et aussi l’internet avec les forfaits 3en1 ! En parallèle, l’entreprise a également fait de nombreux gagnants à travers des campagnes telles que milliardaires, le football académie, qui suit son cours ou encore, le voyage offert à 10 couples pour le Maroc !


Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !





Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/09/12/015 Cellcom/AGP

 
Le gouvernement et ses partenaires, en synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la 1ère T du minerai de fer extrait du Simandou



Conakry, 25 sept (AGP)- ‘’Le gouvernement et ses Partenaires notamment, Rio Tinto entretiennent une totale synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la première tonne du minerai de fer extrait du Simandou au plus tard en juin 2015’’, selon un communiqué du ministère des Mines et de la Géologie, transmis lundi, 24 septembre à la Rédaction de l’AGP par le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

Depuis plusieurs semaines, on assiste à la publication d’une série d’articles dans divers organes de presse écrite et en ligne, relatifs au Projet Simandou qui livrent parfois des informations incomplètes sur l’état d’avancement de ce Projet, ainsi que sur la nature des relations entre le gouvernement et ses partenaires impliqués dans sa réalisation, dont principalement le Groupe minier Rio Tinto, a-t-on souligné dans ce communiqué.

En effet, l’engagement des parties prenantes sur le Simandou est le résultat d’un ensemble de textes juridiques dont notamment, une Convention de base en date du 26 novembre 2002 et l’Accord Transactionnel en date du 22 avril 2011 entre l’Etat guinéen et le Groupe Rio Tinto, indique-t-on.

Simandou Sud est un projet intégré comprenant, une mine à ciel ouvert et des infrastructures dont un chemin de fer de 670 km et un port en eau profonde à construire dans la région de Forécariah. Il est divisé en deux entités distinctes à savoir, une société d’exploitation minière, dans laquelle la Guinée détiendra 15% des parts sans contribution financière et 20% qu’elle pourra acquérir contre numéraires aux conditions du marché, et une société d’infrastructures dans laquelle la Guinée a une participation payante de 51%, a-t-on dévoilé.

Toutes ces participations de l’Etat devraient être détenues par la Société de Patrimoine Minier (SOGUIPAMI), a-t-on dit.

Il est souligné dans ledit communiqué, que la production annuelle projetée est de 95 millions de tonnes de minerai de fer en phase de croisière prévue pour 2018, pour un début de production en 2015.

Les différents aspects du Projet font actuellement l’objet de négociations entre le gouvernement guinéen et ses partenaires, a-t-on ajouté.

‘’Celles-ci portent sur le montage financier ainsi que sur les choix stratégiques concernant les infrastructures et la mise en place du cadre juridique d’investissement comprenant, un avenant à la Convention de base, la création de la Société des infrastructures (Statuts et pacte d’actionnaires), le contrat d’infrastructures, le contrat d’opération et le contrat de prestations de services ferroviaires et portuaires.

Les négociations entre les deux parties se déroulent dans une atmosphère de parfaite confiance et évoluent de façon positive. Elles intègrent des défis pour chacune des parties déterminées à respecter leurs engagements contractuels et à mobiliser les fonds nécessaires au financement de leurs parts respectives dans les deux composantes.

Dans cette perspective, le gouvernement guinéen se félicite de la volonté de diverses institutions, qui ont pris des engagements formels ou signé avec lui des accords, en vue de l’accompagner dans la réalisation et/ou le financement de ce Projet’’, a-t-on expliqué.

S’agissant de sa part de financement, le gouvernement explore et procède à l’analyse de différentes offres, car, en raison de l’importance de l’investissement, toutes les propositions méritent attention, certaines pourraient être complémentaires, a-t-on rappelé.

Ainsi, le Simandou Sud suit son cours normal dans le cadre des accords principaux existants, auxquels s’ajouteront les accords complémentaires, pour former un cadre d’investissement cohérent, capable de faciliter la bonne exécution des investissements.

Enfin, le gouvernement rassure ses partenaires, en particulier Rio Tinto, ainsi que les populations guinéennes, de sa volonté de réaliser ce Projet dans un esprit de véritable partenariat gagnant-gagnant.
AGP/25/9/012 ST/FDF/ST

 
Le Curriculum Vitae du président de la CENI, M. Siaka Toumany Sangaré


Conakry, 25 oct (AGP)- Nommé président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République Guinée le 19 octobre dernier, par le président de la Transition, Général d’Armée Sékouba Konaté, Général Siaka Toumany Sangaré de nationalité malienne est née en 1954 à Yanfolila en République du Mali, marié et père d’1 enfant.

Nom : SANGARE

Prénom: Siaka Toumany

Date et lieu de Naissance: 1954 à Yanfolila.

Nationalité: malienne.

Situation de famille: marié, père d’un enfant.

Statut: militaire en activité dans l’Armée de l’air au grade de Général de Brigade.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

Activités Electorales

Depuis le 19 octobre 2010, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de la République de Guinée.

2003-2010, plusieurs conférences et missions relatives aux processus électoraux
(supervision/évaluation/observation) dont :

Avril 2010, mission d’assistance auprès de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Janvier-Février 2010, chef de la Mission d’Observation Sécuritaire de la CEDEAO au Togo.

Décembre 2009 : séminaire d’imprégnation des commissaires de la Commission Electorale Indépendante de la République Centrafricaine (RCA).

Novembre-Décembre 2009, mission d’évaluation du processus électoral à Madagascar.

Septembre 2009, animateur du séminaire de formation des commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante du Tchad.

Juillet 2009, chef de la mission d’audit du Fichier électoral en Mauritanie.

Février 2009, mission d’évaluation du processus électoral en Algérie au compte de l’Union Africaine.

Janvier 2009, assistant technique de la CENI de la Guinée Conakry pour le compte de l’OIF.

Novembre 2008, mission d’observation des élections régionales du Venezuela.

Novembre 2008, mission d’observation des élections législatives de la Guinée Biseau pour le compte de l’OIF.

Octobre 2008, mission d’évaluation des processus électoraux de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry.

Mars-Avril 2008, assistant technique de la Commission Electorale Nationale Autonome du Benin à l’occasion des élections locales.

Septembre-Octobre 2007, chef de la mission d’observation sécuritaire des élections législatives du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Août 2007, mission exploratoire du processus électoral du Togo pour le compte de la CEDEAO.

Mars- Avril 2007, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle de la Mauritanie.

Février 2007 : mission d’observation de l’OIF de l’élection présidentielle du Sénégal.

Novembre et Décembre 2006 : Mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections législatives et municipales de la Mauritanie.

Octobre 2006 : Mission exploratoire de l’OIF en Mauritanie.

Juillet et Octobre 2006, mission d’observation de l’OIF des 1er et 2ème tours des élections présidentielles et législatives de la RDC.

Mai 2006 mission d’observation du scrutin présidentiel au Tchad.

Avril 2006, mission d’évaluation de l’environnement politique et du processus électoral du Tchad.

Mars 2006, mission d’observation des 1er et 2ème tours de l’élection présidentielle au Bénin.

Septembre-Octobre 2005, conférence sur les pratiques constitutionnelles et politiques dans l’espace francophone à Cotonou : Communication sur les systèmes électoraux en Afrique, difficultés récurrentes et solution comparées.

Juillet 2005, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire au compte de l’OIF.

Février 2005 à juin 2006, expert électoral Consultant de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) auprès du Conseil Électoral Provisoire (CEP) d’Haïti.

Octobre 2004, mission d’évaluation du processus électoral de la Côte d’Ivoire.

Août-Septembre 2004, mission d’appui au CEP d’Haïti au compte de l’OIF.

Juillet 2004, mission d’évaluation des préparatifs de l’élection présidentielle au Cameroun (OIF).

Juin-Juillet 2004, mission d’évaluation du processus électoral d’Haïti (OIF).

Juin 2004, conférence internationale sur les élections au Rwanda (OIF).

Avril 2004, conférence sur la gestion de la Transition en République Démocratique du Congo (RDC) en qualité d’expert de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Juin 2003, observation de l’élection présidentielle au Togo au compte de l’Union Africaine.

Février 2003, conférence de l’Union Africaine sur la bonne gouvernance et les élections en Afrique à Pretoria (Afrique du Sud).

1997-1998, membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et président de la Sous Commission Sécurité au sein de ladite Commission.

1986-1992, administrateur de la Régie du Chemin de Fer du Mali.

1981-1983, chargé de cours de Droit International Aérien et Extra-atmosphérique au Centre de formation des magistrats de Bamako.

Activités Principales (MALI)

Depuis mars 2006, délégué général aux élections du Mali.

2002-2005, délégué général aux élections par intérim.

2001-2006, chef du Bureau Fichier Electoral de la Délégation Générale aux Elections.

2000-2006, inspecteur des Armées et Services.

1995-2000, secrétaire général du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire, Conseiller Technique du ministre de la Défense.

1993-1995, sous-chef Administration et Finances de l’Etat Major Général des Armées.

1992-1993, inspecteur des Armées.

1991-1992, directeur Central de l’Intendance Militaire.

1986-1991, directeur central Adjoint de l’Intendance Militaire.

1985-1986, intendant Corps de Troupe à la Direction Centrale de l’Intendance Militaire.

1981-1985, directeur Central du Personnel, de l’Administration et des Finances de l’Armée de l’Air.

Formation

1980- 1990, stages et Séminaires en Informatique.

Plusieurs Certificats et Attestations obtenus.

1978-1980, Etudes Post universitaires à l’Ecole du Commissariat de l’Air de Salon de Province (France) et Formation d’officier.

Diplôme Obtenu, Diplôme de Commissaire de l’Air.

1974-1978, Etudes Universitaires à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) Option Sciences Economiques (Bamako).

Diplôme Obtenu : Maîtrise en Economie.

1971-1974, Etudes Secondaires au Lycée de Banankoro (Ségou) et au Lycée Askia Mohamed (Bamako).

Diplôme Obtenu, Baccalauréat 1ère et 2ème Partie.

1967-1971, Etudes Fondamentales du second Cycle à Yanfolila (Mali).

Diplôme Obtenu : Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF).

1962-1967, Etudes Primaires à Filamana (Mali).

Décorations

- 2008 : Chevalier de l’Ordre National du Bénin.

- 2006 : Commandeur de l’Ordre National du Mali.

- 2006 : Honneur et Mérite d’Haïti.

- 2004 : Chevalier de la Légion d’Honneur de France.

- 2000 : Officier de l’Ordre National du Mali.

- 1995 : Chevalier de l’Ordre National du Mali.

- 1991 : Médaille du Mérite Militaire.

- 1986 et 1992 : Médailles Commémoratives de Campagne.
AGP/25/10/010 AGP

 
Publireportage/ Football Académie : Cellcom envoie 18 jeunes à Barcelone pour une formation en football !!


Conakry, 13 fév (AGP)- Les sélectionnés de la campagne Football Académie de Cellcom sont enfin connue! Cette campagne qui pendant 6 mois a sélectionné des jeunes talents dans le domaine du football sur toute l’étendue du territoire national, réalise aujourd’hui le rêve de 18 jeunes talents, celui de bénéficier d’une formation professionnelle en football.





Ils sont environ300.000 mille à avoir participé à cette campagne, seulement 18 joueurs ont été retenus après plusieurs étapes parallèles à Conakry et l’intérieur du pays. Ces 18 jeunes bénéficieront grâce à cette sélection d’une formation de 4 semaines dans l’une des meilleures écoles de football en Espagne dans la ville de Barcelone.





En effet, l’équipe des champions composée des meilleurs joueurs des différentes localités de Conakry et de l’intérieur du pays, représente aujourd’hui un cocktail de jeunes talents qui grâce à leur performance vont bénéficier d’un voyage de 4 semaines tout frais payé par Cellcom.





Après cette sélection la société se charge de la confection des passeports pour les sélectionnés qui n’en ont pas, ainsi que l’obtention d’un visa pour l’Espagne. Pendant tout leur séjour, les 18 sélectionnés auront leur logement dans un hôtel haut standing pris en charge par la société, ainsi que toutes les activités liées à leur formation.





Pour rappel, les premières sélections ont commencé le mois d’Aout 2015 dans les différents quartiers de Conakry et à l’intérieur du pays, tous les jours des activités de présélections se tenaient sur les différents terrains afin de retenir plusieurs joueurs par jour, des sélections basées sur le talent et l’esprit d’équipe. La seconde étape s’est déroulée sur Conakry et l’intérieur du pays, à la fin de laquelle ils étaient 1200 à être dans la course pour l’équipe des champions. Les phases finales ont regroupés à Conakry les 176 joueurs venues des 5 communes de Conakry, de Kindia, Fria, Kamsar, Boké, Sangarédi, Mamou, Labé, Kankan, Macenta, Beyla, et N’zérékoré . Les différents matchs de la finale se sont joués pendant 3 jours au stade de la mission de Kaloum.





Au premier jour 88 ont été retenu pour jouer les quarts de finale et la demie finale suite auxquelles 44 ont été retenu. Lors de la finale 18 jeunes talents ont été enfin retenus en présence du Ministre des SportsSiaka Barry,du Directeur Général de Cellcom John Vasikaran, du Directeur Général adjoint de l’ARPT Oumar SaidKoulibaly,du représentant de la Lonagui Moussa Camara, du Directeur Général de la société Weego Abdoul Wahab BenGeloune, du Directeur de la Fédération de Basket Sakoba Keita et de Diaka Camara Animatrice de l’émission Top 10, ainsi qu’un parterre de journaliste.





Selon le ministre des Sports Siaka Barry ‘’C’est un honneur d’assister à la finale d’une telle campagne, qui fait la promotion de la jeunesse guinéenne et des talents en matière de football avant de rajouter qu’il salue cette initiative de la société Cellcom et il a également appelé les jeunes sélectionnés à saisir cette opportunité avec la plus grande abnégation afin de représenter dignement après leur formation, la jeunesse guinéenne, mais aussi le sport guinéen’’.





Pour le Directeur Général de la société de téléphonie John Vasikaran ‘’aider la jeunesse guinéenne est l’une des priorités de la compagnie et Football Académie permet aujourd’hui à ces jeunes de réaliser leur rêve en passant dans l’une des plus grandes écoles de Football de Barcelone’’. John Vasikaran n’a pas manqué de remercier les partenaires qui ont accompagné cet évènement notamment : le ministère des Sports,l’ARPT, la Lonagui, Coyah, et l’AS Kaloum.





Lors de la remise des certificats aux 18 sélectionnés au Stade de la mission de Kaloum le Directeur Marketing de Cellcom Asher Thierry Alon devant les supporters, invités et médias partenaires a mentionné que cette remise prouve une fois de plus la véracité des initiatives de la société et que quand Cellcom promet ! Cellcom réalise ! Il a rajouté que cette campagne comme toutes les précédentes prouve une fois de plus la motivation de Cellcomà accompagner les abonnés en général, et la jeunesse guinéenne en particulier’’.





Cette équipe qui représente la crème des jeunes talents dans le domaine du footballs’envolera vers Barcelone le 28 février prochain, où ils bénéficieront d’une formation pour devenir des professionnels du football, et rencontreront les joueurs de l’équipe de Barcelone avec lesquels des matchs amicaux sont prévus, ils auront aussi l’opportunité de rencontrer les meilleurs coachs de la ville de Bracelone! L’équipe reviendra à Conakry le 27 mars 2016





Ci-dessous la liste des 18 joueurs sélectionnés :

















































































Mohamed Kouyaté


Ville de Mamou


Ibrahima Diallo


Quartier Dares Salam Conakry


Moussa Kourouma


Quartier Enco 5 Conakry


Sow Mohamed


Ville de Kankan


Manga Fodé Sylla


Quartier Taouyah Conakry






Quartier Lambagny Conakry


Kala Touré


Quartier Coza Conakry


Souleymane Barry


Ville de Fria


Camara IsmaelDeen


Quartier Wanidara Conakry


Ibrahima Therna Soumah


Quartier Simbaya Conakry


Mohamed Lamine Doukouré


Quartier Simbaya Gare Conakry


Ousmane Coumbassa


Ville de Kamsar


Gilbert Chaloub


Quartier Lambagny Conakry


Ibrahima Camara


Quartier Dixinn Conakry


Dabo Ibrahima Kalil


Quartier Lancéboungny Conakry


Diakité Sankoumba


Quartier Dixinn Conakry


Saada Sané


Ville de Labé


Nabilaye Julien Camara


Ville de Kamsar






Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent ! !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/13/02/016 Cellcom/AGP

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Diplomatie/ Les présidents, Pr Alpha Condé et Paul Kagamé en visite guidée à la Bluezone de Kaloum


Conakry, 09 mars (AGP)- Le président de la République du Rwanda, Paul Kagamé en compagnie du président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, a eu droit mercredi, 09 mars 2016, à une visite guidée à la Bluezone de Kaloum, à Conakry, rapporte l’AGP.





Du centre de l’énergie solaire à la médiathèque en ligne, l’hôte de marque Paul Kagamé s’est rendu compte que la Guinée est sur la voie d’un bon apprentissage de la nouvelle technologie.





A l’occasion, le ministre guinéen de la Jeunesse, Moustapha Naïté a indiqué : «Le président Paul Kagamé est un grand Homme du continent africain, qui fait des choses extraordinaires pour son pays. Sa visité en Guinée, et découvrir des espaces de divertissement et de loisir comme la Bluezone pour la jeunesse, ce n’est qu’une fierté. Donc, les jeunes mesurent la portée de cette visite du président Paul Kagamé qui est une inspiration et un modèle pour la jeune génération. Et c’est important qu’il ait des échanges d’expériences entre la Guinée et le Rwanda».


AGP/09/03/016 CM/KS/FDF/ST

 
L’UPR s’est officiellement alliée samedi au RPG du Pr Alpha Condé


Conakry, 23 août (AGP)- L’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) de Elhadj Bah Ousmane et le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), ont signé samedi, 21 août à Conakry, un protocole d’alliance pour le second tour du scrutin présidentiel prévu le 19 septembre prochain.

Le quartier général du parti UPR sis à la Minière dans la commune de Ratoma a servi de cadre à cette rencontre en présence des militants et sympathisants des deux partis ainsi que quelques représentants des partis alliés au RPG.

Dans son intervention, le président de l’UPR, Elhadj Bah a dit que son alliance avec le RPG est le résultat de plusieurs contacts et négociations avec tous les responsables de son parti, contacts au cours desquels, le choix est tombé sur le RPG à cause de son programme visant non seulement à lutter contre les maux dont souffre le pays, mais aussi et surtout à rassembler les guinéens afin que le rêve tant attendu qu’est le développement du pays, connaisse le jour en Guinée, a-t-il précisé.

Quant au Pr. Alpha Condé président du RPG, il a souligné qu’à travers cette alliance, les uns et les autres doivent comprendre que ce n’est pas trois régions qui sont regroupées contre une, mais c’est l’ensemble des guinéens qui optent pour le changement sans distinction aucune. Une façon de mettre fin à l’utilisation de la machine de corruption et de détournement en vigueur dans l’administration guinéenne depuis plus d’une décennie, a-t-il ajouté.
AGP/23/8/010 CM/AB/ST

 
Publireportage :

Le tarif national de Guinée chez Cellcom


Conakry, 05 mai (AGP)- Nous avons pensé à ce qui nous réunit, ce qui nous lie, ce qui fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, en tant qu’être humain dans la nature, en tant que citoyen d’une même nation. Nous avons pensé à nos mœurs et traditions, nous avons trouvé une solution unique…qui rassemble.





Cellcom, ouvre la porte vers de nouveaux horizons, pour un monde plus facile et économique, avec Cellcom 6yli l’abonné adopte de nouvelles habitudes.





Désormais, l’abonné Cellcom ne se soucie plus de la destination de son appel, de la personne à appeler. Avec Cellcom 6yli la facturation est unique vers tous les opérateurs partout en Guinée.





Pourquoi Cellcom 6yli ?





La facturation nationale dénommée Cellcom 6yli vient de loin, 6yli qui est le nom de l’éléphant en dialecte soussou, l’éléphant qui représente l’un des symboles en Guinée, le nom de l’équipe nationale, et aussi le nom de la première monnaie guinéenne. Cette facturation porte le nom 6yli pour la force de l’éléphant, sa familiarité, son esprit de leader, sa stabilité, et sa façon de s’adapter à la savane, au désert et à la forêt. Ce nom est tiré aussi du chiffre 6, le 6 pour la délimitation de la Guinée par 6 pays limitrophes, aussi pour les 6 lettres avec lesquelles le nom de la Guinée est écrit, le 6 pour sa signification universelle (les 6 côtés du cube, les 6 cordes d’une guitare), Cellcom 6yli est le début d’une nouvelle ère dans la téléphonie.





L’objectif de Cellcom 6yli ?





Cellcom 6yli c’est pour consolider une fois encore notre position de leader dans l’innovation. Cellcom 6yli pour se rapprocher des guinéens en leur offrant l’essentiel… une tarification unique que seul Cellcom peut offrir.


Comment être dans la facturation 6yli ?





Une tarification à 6 GNF vers tous les opérateurs toutes taxes comprises, avec une activation gratuite en composant *661# pour rejoindre le tarif national avec un même but, une même performance et le regard vers un même horizon.


Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:


Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com





Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/05/05/016 Cellcom/AGP

 
Publireportage :

Cellcom tient sa promesse en offrant 2000 kits scolaires aux gagnants de la campagne ‘’Recharge ton Avenir’’


Conakry, 12 jan (AGP)- Deux mille (2000) kits scolaires composés de sacs, cahiers et autres fournitures, c’est l’une des étapes de la campagne ‘’Back to School’’ Recharge ton Avenir de Cellcom. Cette deuxième étape vient s’ajouter à la première qui a offert des formations en anglais et en informatique aux gagnants tirés au sort qui avaient rechargé au minimum 10.000 GNF par semaine.




Cette fois, l’heure est à la remise des kits scolaires aux 2000 gagnants comme l’avait promis Cellcom, ces gagnants remportent sacs, cahiers et toutes sortes de fournitures scolaires à Conakry et à l’intérieur du pays. La distribution de ces fournitures est à terme et a été effectué par des agents Cellcom qui se sont rendu de porte en porte pour le partage. En effet, chaque gagnant quelle que soit sa position à Conakry ou à l’intérieur du pays a été contacté par la société afin qu’une équipe se rende à son domicile pour la remise.




Cette campagne ‘’Back to School’’ Recharge ton Avenir de Cellcom est une façon pour la société de téléphonie mobile d’encourager la jeunesse à accroitre sa formation en apprenant l’Anglais et l’informatique, mais aussi une manière d’aider les parents en offrant des fournitures scolaires pour leurs enfants afin d’alléger les dépenses concernant la scolarisation.




Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent ! !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/12/01/016 Cellcom/AGP

 
Tenue jeudi à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 21 sept (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 20 septembre de 10h à 12h à Conakry, sous la haute présidence du président de la République, chef de l’Etat Pr Alpha Condé, autour de l’ordre du jour suivant : 1- Message du président de la République, chef de l’Etat, 2- Compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre, 3- Décisions, et 4- les Divers, selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Dirus Dialé Doré.

Dans son message le chef de l’Etat a adressé ses félicitations aux organisateurs du Forum Economique de la Guinée, tenu la semaine dernière au Palais du Peuple à Conakry.

Il a toutefois, tenu à rappeler que la bonne gouvernance et la diversification de l’économie, principaux thèmes du Forum, sont des œuvres de longue haleine qui ne réussissent qu’avec la persévérance et une perpétuelle remise en question des acquis.

Revenant sur les insuffisances de l’Administration guinéenne, le président de la République a invité les membres du Gouvernement, à veiller à la ponctualité et à l’assiduité des travailleurs, qualités indispensables pour affronter les défis auxquels le peuple est confronté.

Au titre du compte rendu des Sessions du Conseil Interministériel des 11 et 19 septembre à la Primature, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a donné des explications détaillées sur les déroulements desdites Sessions.

Ensuite, les débats ont porté essentiellement sur les leçons à tirer du Forum Economique.

Le Conseil fait remarquer, que le niveau élevé des communications présentées par d’éminentes personnalités au cours dudit Forum, a permis de mieux faire partager les contraintes auxquels le pays reste confronté, bien que, dit-on, les résultats atteints en si peu de temps soient remarquables.

Le Conseil a noté, que cette dynamique de lutte contre la mal gouvernance et la corruption, doit être poursuivie par des intellectuels et les hauts cadres de la nation, à travers une bonne stratégie de communication et d’information.
Dans les divers, le gouvernement a rappelé que tout recrutement à la Fonction Publique passe par voie de concours et doit répondre à des besoins spécifiques.
Le gouvernement a, par ailleurs, échangé sur plusieurs questions d’intérêt national, avant que le président de la République ne donne de larges informations au Conseil, sur la situation sous-régionale et africaine
AGP/21/9/012 ST

 
Arrêté N°____4037______/MC/CAB/2010 du ministre de la communication
Relatif à la couverture médiatique de la campagne
du second tour de l’Election Présidentielle
Du 19 septembre 2010



CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES.

Article 1er : Les dispositions du présent Arrêté concernent les deux candidats retenus pour le second tour conformément à l’arrêt de la Cour Suprême et habilités à faire la campagne médiatique sur les antennes de la Radiodiffusion et de la Télévision nationales relayées par la RKS, les Stations de Radios Rurales, les Radios Communautaires, ainsi que dans les colonnes du Journal Horoya et sur les files de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP).

Article 2 : La campagne médiatique pour le second tour de l’Election Présidentielle du 19 septembre 2010 court du 05 septembre au vendredi 17 septembre 2010 à 00 heure.

Article 3: Dans le cadre de la couverture de l’actualité liée à l’Election Présidentielle, les organes de presse veillent à respecter les règles d’objectivité, d’impartialité, d’équilibre et d’égal accès.

CHAPITRE II : ORGANES DU SERVICE PUBLIC.

II.1. Conditions d’accès et couverture médiatique :

Article 4 : Les médias du service public, (Radiodiffusion et Télévision nationales, le quotidien national, Horoya, l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) sont tenus aux principes de neutralité et d’égalité de traitement entre les deux candidats retenus pour le second tour.

- De veiller à un accès égal des candidats aux médias du service public,

- De s’interdire dans les programmes consacrés aux jeux, aux annonces publicitaires, aux dédicaces et aux animations toute allusion en faveur ou en défaveur de tout acteur politique directement ou indirectement lié à la Campagne.

Article 5: Le Ministère de la Communication organise une réunion d’information pour faire connaître aux candidats ou à leurs représentants, aux médias nationaux et étrangers, aux observateurs étrangers et aux partenaires nationaux et internationaux toutes dispositions prises.

Article 6: A la suite de cette réunion d’information, un tirage au sort est organisé par le Ministère de la Communication en présence d’un Huissier de Justice. Ce tirage au sort déterminera les dates et l’ordre de passage des deux Candidats dans les médias du Service public.

- L’ordre de passage des émissions du premier jour est arrêté en présence des candidats ou de leurs représentants.

- Pour les jours suivants, il est procédé à une permutation rotative. Ainsi pour le 2ème jour, le candidat passé la veille en premier lieu, passera en dernier lieu, l’intervention passée en second lieu, passe en premier lieu le lendemain et ainsi de suite…

- L’ordre de diffusion des interventions, les heures d’accès et d’enregistrement aux Studios de la RTG, les tranches horaires disponibles sont communiquées aux candidats ou à leurs représentants le jour même de la cérémonie du Tirage au Sort.

- Les résultats du tirage au sort seront publiés au Journal officiel de la République.

Article 7: Des équipes multimédias au nombre de quatre (2 par candidat) sont chargées de couvrir les manifestations publiques organisées par les Candidats à travers les Circonscriptions électorales de la République de Guinée.

II.2. Genres d’intervention, langues d’expression et décors.

Article 8 : Les déclarations du candidat ou de son représentant à la télévision nationale ne seront pas illustrées.

a) Les meetings et les manifestations : Les meetings et les manifestations publiques doivent être couverts sans parti pris par les médias du Service Public.

b) Déclarations : Elles sont prononcées par le candidat ou son représentant.
c) Interview : Le candidat ou son représentant peut faire intervenir une ou plusieurs personnes de son choix (au maximum dix).

d) Débats contradictoires : Face à Face en direct.

Article 9 : Quel que soit le genre retenu, les candidats ou leurs représentants ne peuvent :

- Faire apparaître des lieux officiels dans leurs éléments de décor ;

- Recourir à une illustration sonore comportant tout ou partie de l’hymne national ;

- Faire usage du drapeau guinéen, ou de la combinaison des trois couleurs : rouge, jaune, vert ;

- Recourir à un quelque moyen d’expression ayant pour effet de tourner en dérision les autres candidats concurrents.

Les candidats sont tenus d’informer le Conseil National de la Communication du genre d’intervention choisi au plus tard vingt-quatre heures avant la séance d’enregistrement.

Article 10 : Au cours des interventions, tout candidat ou son représentant doit s’abstenir de tenir des propos malveillants, déshonorants, ethnocentriques et amoraux, contraires à nos valeurs de civilisation ou de nature à porter atteinte à l’Unité Nationale.

Article 11 : Il est retenu pour tous les candidats un fond unique de décor à la Télévision nationale, compatible avec les normes, l’espace et les possibilités techniques actuelles des Studios de la RTG.

Article 12 : II est loisible à chaque Candidat de choisir librement ses symboles : Logo, effigie, papillon, couleur etc., devant s’ajouter au décor commun. Toutefois, seule l’image de l’intervenant apparaîtra sur l’écran.

Article 13 : Outre le français, les langues d’expressions sont choisies librement par les Candidats ou leurs représentants parmi les langues nationales actuellement utilisées à la RTG.

II.3. Production – Réalisation :

Article 14: Les enregistrements des émissions sont effectués dans les locaux de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) à Koloma (Conakry).

Article 15: La réalisation de chacune des interventions à la Radiodiffusion et à la Télévision est assurée par la Radiodiffusion Télévision Guinéennes (RTG).

Article 16: II est loisible aux candidats ou à leurs représentants de se faire assister par un ou deux conseillers qui ne peuvent cependant se substituer aux personnels de la RTG responsables de la réalisation de l’intervention, ni modifier les conditions techniques de l’enregistrement et du montage. Ces personnes ainsi que celles participant à l’intervention ont seules accès au studio.

Elles ne peuvent en aucun cas être choisies parmi le personnel des organes d’information du service public, quelles que soient leurs fonctions auprès des partis ou alliances de partis.

Leur identité doit être communiquée au Ministère de la Communication et au Conseil National de la Communication par les partis ou alliances de partis, vingt-quatre (24) heures avant les séances d’enregistrement.

Article 17 : Le repérage, la sélection et le montage des séquences des manifestations sont effectués sur la base des instructions écrites fournies par le Candidat ou son représentant sur une fiche spéciale, à concurrence du temps imparti. Cette fiche libellée «FICHE DE MONTAGE» doit être conjointement signée par le Candidat ou son représentant, par le Journaliste-chef de la Mission multimédia et le chef des studios.

Article 18:

- Des équipes de la RTG sont chargées de l’enregistrement et du montage des émissions des Candidats.

- Après l’enregistrement et le montage, une fiche libellée «BON A DIFFUSER » est signée conjointement par le candidat ou son représentant et le technicien-responsable des studios de la RTG.

Article 19: Les journalistes des Langues Nationales de la RTG seront mobilisés pour traduire les messages des candidats ou de leurs représentants aux membres du CNC lors des séances de visionnage.

II.4. Temps d’antenne et diffusion :

Article 20 : Le temps d’antenne à la Radiodiffusion et à la Télévision nationales, mis à la disposition des candidats est arrêté ainsi qu’il suit :

- DIX (10) MINUTES PAR JOUR ET PAR CANDIDAT A LA TELEVISION NATIONALE.

- DIX (10) MINUTES PAR JOUR ET PAR CANDIDAT A LA RADIODIFFUSION NATIONALE.

- Les émissions relatives à la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle du dimanche 19 septembre 2010, sont diffusées tous les jours à 21H30mn après le journal télévisé de 20H30mn sur l’ensemble du réseau de la RTG, synchronisé avec la RKS, les Stations des Radios Rurales et des Radios Communautaires.

- Lorsque le CNC s’oppose pour violation flagrante de la Loi à la diffusion de l’émission d’un candidat ou de son représentant, celui-ci peut à sa demande, utiliser le temps d’antenne prévu pour la rediffusion d’une émission déjà diffusée. Le recours du candidat est la Cour Suprême.

Les déclarations des candidats à la Radiodiffusion seront celles de la Télévision nationale, les deux (2) médias étant synchronisés.

Article 21: Les Stations des Radios Rurales et Communautaires sont tenues de s’abstenir de programmer ou de diffuser des commentaires liés à la Campagne Officielle pour l’Election Présidentielle.

La diffusion de communiqués, d’annonces de manifestations, de meetings publics des Candidats et des émissions de sensibilisation et d’éducation civique est autorisée mais sans parti pris et sans le moindre commentaire.

Article 22: Les émissions sont diffusées dans le délai légal de déroulement de la campagne pour le second tour de l’élection présidentielle.

Article 23: En cas d’incident de diffusion affectant une partie ou la totalité des émissions, le Conseil National de la Communication décide de la reprise partielle ou totale des émissions affectées par l’incident de diffusion.

En cas de contestation, le litige est porté devant la Cour Suprême.

Article 24: Les enregistrements des émissions diffusées sont conservés pendant quarante-cinq (45) jours puis déposés dans les archives de la Radiodiffusion et Télévision Guinéenne (RTG).

Article 25: Toutes les opérations techniques relatives aux émissions de la campagne sont coordonnées par le Directeur Général de la RTG.

Article 26: Chaque intervention à la RTG est obligatoirement précédée et suivie d’annonces indiquant les prénoms, nom et qualité du Candidat auquel l’intervention est attribuée et à quel titre elle l’est.

Les annonces d’émissions du Candidat sont écrites directement sur l’écran à l’aide d’un synthétiseur d’écritures sur fond de couleur lisible et avec des caractères identiques pour les candidats en lice.

Le temps nécessaire à la diffusion de ces annonces n’est pas précompté sur le temps d’antenne alloué au Candidat.

Article 27: Outre les temps d’antenne, il sera organisé par le Ministère de la Communication en accord avec la CENI et le CNC deux débats contradictoires d’une durée de 90 mn chacun, entre les deux candidats, sur les antennes de la RTG.

Les modalités pratiques de ces face-à-face sont fixées par le Ministère de la Communication, en accord avec les deux candidats.

Article 28: Dans la presse écrite, il est réservé à chaque candidat une page de «Horoya» et deux pages du bulletin de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) pour publier son programme.

II.5. Incidents Techniques et Contentieux :

Article 29 : En cas d’incident technique indépendant du candidat ou de son représentant, le temps d’enregistrement est augmenté d’une durée égale à celle de l’incident.

- Si un candidat ou son représentant est seul responsable de défaillance dans le créneau d’enregistrement à lui imparti à la RTG, il ne pourra en aucune façon bénéficier d’une tranche nouvelle d’enregistrement, de montage ou d’émission.

- Lorsque pour une raison ou pour une autre, un candidat ou son représentant a renoncé à utiliser toute ou partie de sa tranche horaire à la RTG, les émissions de l’autre candidat seront alors diffusées.

- Tout incident est consigné dans un Registre spécial à la RTG pour être porté aussitôt à la connaissance du CNC avant ses séances quotidiennes de visionnage.

- Aucune copie d’émission enregistrée, liée à la campagne électorale en cours, ne doit se faire sans l’avis du Président du CNC.

CHAPITRE III: DISPOSITIONS FINALES

Article 30: Pendant la période sus indiquée, les Organes de Presse du Service Public sont astreints à l’observation d’une grande rigueur dans la collecte, le traitement, la programmation et la diffusion de l’information.

A cet égard, ils sont tenus de respecter les textes législatifs et règlementaires régissant la profession.

III.1. Des interdits :

Article 31 : Les Organes de Presse doivent notamment :

1. S’interdire la diffusion de chansons, jeux, spots, communiqués, proverbes, récits satiriques et caricatures qui sont de nature à inciter à la haine ou à mettre en péril la cohésion nationale.

2. Eviter la diffusion de sondage d’opinion sur les candidats.

3. Limiter leurs productions relatives à l’élection présidentielle à la couverture factuelle de l’actualité. Par conséquent, les genres d’opinions tels que l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet, et tous autres genres tendant à faire l’éloge ou à tourner en dérision un homme politique, un parti politique, un regroupement de partis politique ou mouvements politiques sont prohibés.

Article 32: La publication de tout encart de propagande dans le Journal «Horoya» et sur les files de l’AGP est interdite durant la période de la campagne.

Article 33: A partir de la veille du scrutin à 00 heure, la diffusion par quelque moyen médiatique que ce soit de messages relatifs à la campagne est interdite.

Article 34: Avant la fermeture complète du dernier Bureau de vote, il est formellement interdit aux agents des médias du Service public et privé, de diffuser ou de communiquer un quelconque résultat partiel ou définitif du scrutin. En tout état de cause, il leur est demandé de se conformer scrupuleusement au Code électoral en vigueur

Article 35: Les Directeurs de publication des organes de presse s’abstiendront de produire des publications erronées ou partisanes sur les deux candidats au second tour à l’élection présidentielle du dimanche 19 septembre 2010.

Article 36: Dès la fin du scrutin du dimanche 19 septembre 2010, tous les enregistrements des émissions diffusées au cours de la campagne électorale présidentielle seront archivés par le Ministère de la Communication. Un dépôt légal est effectué au CNC.




Article 37: L’interprétation ou la modification des articles du présent arrêté conformément à la Loi relève de la seule compétence du Ministère de la Communication.

Article 38: Aucune émission relative à la campagne officielle de l’élection présidentielle ne sera diffusée ni la veille, ni le jour du Scrutin.

III.2. Sanctions :

Article 39 : Les personnels journalistique et technique des médias du Service public sont astreints à tout moment à l’obligation de réserve et au respect du secret professionnel.

Tout manquement à une des dispositions du présent arrêté sera sanctionné par la Loi en vigueur.

Article 40: Le présent Arrêté régularisant et règlementant la campagne médiatique officielle pour le second tour de l’élection présidentielle du 19 septembre 2010, abrogeant toutes dispositions antérieures contraires, sera enregistré et publié au Journal Officiel de la République.




Conakry, le……………………………….





LE MINISTRE





Aboubacar SYLLA

 
Publireportage :

La course pour être le Milliardaire chez Cellcom, c’est maintenant ou jamais!


Conakry, 11 jan (AGP)- Changez votre vie ! Réalisez tous vos rêves ! Profitez au maximum de la vie de luxe comme vous ne l’avez jamais imaginé ! Visitez les plus belles villes du monde ! Offrez-vous la maison dont vous avez toujours rêvé ! Achetez le dernier 4x4 flambant neuf sorti d’usine ! Oui ! Vous êtes le Milliardaire ! Et c’est maintenant ou jamais !





Gratuit ! Totalement gratuit, pas un seul franc pour tenter votre chance et être le prochain Milliardaire de Cellcom ! Vous rechargez une carte de 10.000 GNF et tout de suite vous êtes dans la course des gagnants pour remporter la somme de 1 Milliard GNF.





Vous n’avez plus que quelques semaines pour changer votre vie ! Imaginez-vous maintenant Milliardaire ! Après Ibrahima Diané le gagnant de la somme de 50.000.000 GNF, c’est maintenant votre tour, de profiter de 1 Milliard de GNF offert par Cellcom grâce à votre carte de recharge de 10.000 GNF. Vous rechargez 10.000 GNF vous communiquez à un cout qui défie toute concurrence et qui vous permet d’avoir un Milliard de GNF. Ça vaut le coup !





Aujourd’hui à quelques semaines de la fin de cette campagne dénommée Cellcom Milliardaire c’est le bon moment de tenter votre chance en rechargeant une carte de 10.000 GNF pour être le seul et l’unique gagnant de la somme de 1 milliard et être un Milliardaire.





Cellcom n’est pas à sa première expérience avec une telle campagne, qui offre de l’argent cash aux abonnés, la société de téléphonie a déjà offert 65 millions et 650 millions remporté par (Mr Diallo Abdoulaye en février 2013) lors de leurs différentes campagnes Millionnaires. La campagne Cellcom Milliardaire offre la chance à tous les abonnés qui rechargent 10.000 GNF d’avoir un cadeau et les précédentes campagnes ne concernaient que quelques abonnés chanceux.





Cellcom est reconnu pour sa grande générosité envers ses clients et elle vient de le prouver une fois de plus avec cette campagne.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !


Cellcom vous offre le meilleur service, les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent. Rejoignez le mouvement, rejoignez Cellcom !





Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/11/01/016 Cellcom/AGP

 
Le président de la République se dit rassurer que des initiatives novatrices sortiront de la table ronde sur la problématique de l’emploi en Guinée



Conakry, 9 juin (AGP)- Le président de la République, Pr. Alpha Condé s’est dit assuré, mercredi, 8 juin au palais du peuple à Conakry, que des initiatives novatrices sortiront des débats de la table ronde organisée sous le thème, ‘’l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle (ETFP) au service de l’emploi et du développement.

Il a donné cette assurance à l’occasion de l’ouverture officielle de cette table ronde qui regroupe les instituions techniques et financières, les républicaines et internationales, s’inscrit dans le cadre privilégié d’échanges d’expériences entre les cadres et experts, acteurs du secteur de l’ETFP.

Durant trois jours, les participants débattront des thèmes dont entre autres, la problématique de l’emploi, la bonne gouvernance, la promotion du secteur de l’Enseignement technique et professionnel.

D’entrée, le chef de l’Etat a dit, que malgré les efforts consentis dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme de l’ETFP, le système n’est pas encore en mesure de produire les spécialisations et les qualifications commandées par l’adéquation de la formation avec les besoins du marché de l’emploi.

Il a indiqué, que pour relever les nombreux défis et contraintes qui ont empêché de promouvoir suffisamment ce secteur, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre une lettre de politique de développement de l’emploi, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, 2ème priorité après l’Education de base, a-t-il souligné, conformément aux recommandations de la CEDEAO et de l’Union Africaine.

C’est pourquoi, dira t-il, il est bon pour ce département de mettre en place des dispositifs qui permettront d’améliorer le niveau de financement du secteur, conformément aux recommandations des Etats Généraux de l’Education, à travers une meilleur implication de tous les acteurs et partenaires nationaux, techniques et financiers dans la promotion dudit secteur.

Pour sa part, le ministre de l’ETFP, M. Albert Damantang Camara a rappelé l’image qu’il veut donner à ce département, une manière de rassurer le président de la République, que ses initiatives seront mises en œuvre.

‘’Nous nous assignons en perspective, de réformer l’ETFP conformément à d’autres secteurs.

Selon lui, il compte faire de son département, un levier qui inclut tous les citoyens pour le développement socio-économique de la Guinée attirant ainsi l’attention du chef de l’Etat sur certaines de ses propositions de l’ETFP écrites dans son ouvrage ‘’Un Africain engagé’’.

Pour se faire, le ministre a proposé, de diversifier et augmenter le nombre de centres d’enseignement professionnel, formuler, soutenir l’orientation des élèves dans les établissements professionnels en vue de disposer d’un nombre suffisants de cadres moyens et d’adapter la politique de formation professionnelle au besoin du marché pour assurer une insertion immédiate des élèves à la fin de leur cycle.

Il a ensuite insisté sur un enseignement technique et la formation professionnelle basé sur la qualité qui s’adapte aux réalités nationales demandant alors, un partenariat pour apporter une formation solide au premier cycle du primaire et une partie du secondaire.

Il sollicite enfin, la vulgarisation des centres de documentions et l’introduction des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans le système scolaire.

Pour financer cette politique à l’horizon 2020, le gouvernement entend promouvoir un véritable partenariat, a indiqué le ministre.
AGP/9/6/011 MKC/DD/ABC/FDF/AB/ST

 
Le président de la République de Guinée reçu lundi par son homologue français


Conakry, 4 juil (AGP)- Le président de la République Française, François Hollande a reçu, au Palais de l'Elysée à Paris, dans l’après-midi du lundi, 2 juillet, le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé en visite de travail et d’amitié en France, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée (BPPRG).

Cette visite a été sanctionnée par un communiqué conjoint dont voici l’essentiel :

Le chef de l'Etat français a exprimé son attachement aux relations bilatérales avec la Guinée et a affirmé la volonté de la France, de soutenir les réformes économiques et sociales engagées dans ce pays.

Afin de concrétiser ce soutien à la Guinée, la France a décidé d'annuler, au mois de juin dernier, la totalité des créances commerciales antérieures au début du processus d'annulation de la dette, pour un montant de 53,7 millions d'euros.

M. Hollande a également souligné les attentes de la communauté internationale dans la perspective des prochaines élections législatives en Guinée, qui confirmeront l'ancrage démocratique du pays et le doteront d'un Parlement élu.

Il a confirmé le soutien de la France à l'action de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), pour contribuer à instaurer la confiance entre toutes les forces politiques guinéennes.

La situation au Mali et au Sahel a également fait l'objet d'un échange approfondi entre les deux chefs d’Etat qui ont exprimé leur condamnation la plus ferme des violences dans le nord du Mali et des destructions barbares, commises à Tombouctou contre le patrimoine issu de l'histoire et des civilisations du Mali.

‘’Ces actes intolérables sont une nouvelle preuve de l'absence totale de respect de la vie et de la dignité humaine des groupes terroristes qui ont envahi le nord du Mali’’, ont estimé les deux hommes d’Etat.

Dans ce contexte, les présidents français et guinéen ont rappelé les principes fondamentaux de résolution de la crise au Mali : feuille de route pour le gouvernement de transition, retour de l'armée dans les casernes et réforme de celle-ci, intégrité territoriale et lutte nécessaire de la part du Mali et de tous les Etats de la région contre le terrorisme.

Tous deux ont exprimé leur soutien aux efforts engagés pour résoudre cette crise par les organisations régionales et internationales, Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Union Africaine (UA) et Conseil de Sécurité des Nations-Unies.
AGP/4/7/012 ST/FDF/ST

 
La Cour Suprême a déclaré ce vendredi, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 3 déc (AGP)- La chambre Constitutionnelle et Administrative de la Cour Suprême statuant en matière électorale, après examen des requêtes des candidats, Pr Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) de l’Alliance Arc-en-ciel et M. Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’Alliance Cellou Dalein Diallo Président, a déclaré tard dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier avec 52,52 % des suffrages exprimés et l’a proclamé élu, président de la République de Guinée contre 47,48 % pour son challenger, Cellou Dalein Diallo.

A noter que 4.273.856 électeurs étaient inscrits, 2.898.192 ont voté soit 67,67% pour 1.474.973 voix pour Pr Condé contre 1.333.666 voix pour M. Mamadou Cellou Dalein Diallo.

Avant la proclamation de ces résultats, les deux candidats en lice ont chacun appelé leurs militants et sympathisants au calme et à la sérénité en vue de préserver la paix sociale et l’unité nationale.
AGP/3/12/010 CM/FDF/ST

 
Coopération/ Les séminaristes guinéens en visite dans les locaux de la Télévision et du quotidien de la Province de Henan en Chine


Zhengzhou, 13 juil (AGP)- Les fonctionnaires et journalistes des médias guinéens en séminaire de formation ont visité, mercredi, 13 juillet 2016, la Télévision et le quotidien de la province de Henan dans la ville de Zhengzhou, située à 600Km de Pékin, capitale de la République Populaire de Chine, rapporte les envoyés spéciaux de l’AGP dans ce pays.


La délégation guinéenne était accompagnée par le président de l’Institut des Recherches et des Formations de l’Administration d’Etat de la Presse, de la Publication, du Film et de la Télévision (SAPPRFT), Lv Songshan.


La visite de Henan TV Station et du quotidien de la province de Henan a été l’occasion d’échanges d’expériences entre professionnels des médias guinéens et chinois.


Tous les points liés à l’innovation, la migration et au changement de méthodes de travail pour être plus près des téléspectateurs et lecteurs, ont été passés au peigne fin.


Selon les informations reçues, «Henan TV Station, logée dans un immeuble de 19 étages, est créée le 15 septembre 1969. Elle possède actuellement une dizaine de studios, une dizaine de régies et 100 tables de montage pour dix chaines de télévisions, avec un personnel de 5000 employés. Le taux de couverture de la région de Zhengzhou est total, à l’aide des moyens câblés ou satellitaires. Quant au quotidien de la province de Henan, c’est un véritable exploit qui a été réalisé de 1949, date de sa création, à 2016».


Selon son directeur général, Zhang Guang Hui, «ce quotidien est une référence en Chine, car il est tiré à 2,8 millions d’exemplaires par jour et atteint 80% des habitants de la province de Henan».


Avec les avancées des nouvelles technologies et ce que cela représente comme menace pour la presse écrite, a-t-il indiqué, l’administration de ce quotidien a mis en place, à partir de 2002, un groupe de médias appelé Dahe app-app journal Henan.


Ce groupe de médias est composé de 10 journaux, de 03 magazines et de 04 sites internet, accompagnés de 50 comptes multimédias (google, twitter…) qui publient 3000 informations par jour sur la province de Henan, de types officiels (gouvernement), sociétés et infos des réseaux sociaux.


M. Guang Hui a ajouté, que les applications qui sont créées à cet effet par son groupe de presse, permettent d’atteindre 100 millions de personnes par jour, car les utilisateurs peuvent recevoir des informations soit par internet ou par le système sms à partir des téléphones mobiles.


AGP/13/07/016 CM/AND/ACS/ST

 
Publireportage: Transférez des bonus à vos proches, c’est possible chez Cellcom


Cellcom surprend une nouvelle fois ses abonnés avec un nouveau BONUS transférable ! En effet, compte tenu de la demande répétée des abonnés Cellcomet pour leur plus grand bonheur, la société de téléphonie mobile offre à nouveau 100% de bonus transférable sur toutes leurs cartes de recharge, et 120% de bonus transférable sur toutes leurs E-recharges, recharge Guinée-Games et recharges par internet (https://www.ding.com/fr, http://www.recharge.com/fr-US/, http://www.mobilerecharge.com/, https://www.ezetop.com/fr).





Les bonus de 100% et de 120% sont valables pendant 3 jours, soit jusqu’au dimanche soir à minuit. Les bonus transférés, quant à eux, sont valables jusqu'à minuit le jour même du transfert.


Profitez du Weekend Double Bonus chaque vendredi avec Cellcom ! Le transfert de bonus vous permetde partager vos bonus gratuitement avec la ou les personne(s) de votre choix et ainsi communiquer toujours plus. Pour transférer votre bonus à un proche, rien de plus simple ! Composez *226*le numéro de la personne*le montant#.





Cellcom aime surprendre ses abonnés avec de nombreux bonus pendant les weekends, et cette fois-ci, elle fait encore plus fort avec le weekend double bonus de 100% et 120% transférable ! La société de téléphonie continue à défier toute concurrence avec ses promotions innovantes.





Vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom, vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !





Vous n’avez pas encore rechargé ? Ne réfléchissez plus ! Rechargez Cellcomet recevez jusqu’à 120% de bonus à partager avec vos proches !Plus vous rechargez, plus vous recevez du bonus avec Cellcom !





Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :

Facebook Cellcom Guinée : https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet : http://www.gn.cellcomgsm.com


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/06/11/015 Cellcom/AGP

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La trente deuxième (32ème ) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 7 août 2014 de 09h15 à 09h 45’.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1 USD = 6 868, 2769 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG-GE

 
Stop Ebola à Kaloum : un Comité de veille mis en place par le CNOSCG


Conakry, 03 déc (AGP)- Le Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), en collaboration avec l’UNICEF, a lancé, mardi, 02 décembre, à la Mairie de Kaloum, un atelier à l’intention des superviseurs et points focaux de la Société Civile (SC) des communes de Kaloum et Matam. Un atelier qui s’inscrit dans le cadre du processus de mise en place des Comités de vielle contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

C’était en présence des autorités communales qui à l’unissons ont scandé des slogans de sensibilisation : « Je protège ma famille et ma communauté, j’appelle le 115 pour info. Sayons unis, engagés et disponibles, nous vaincrons Ebola !’’.

Dans son discours de bienvenue, le président par intérim du Conseil Communal de la Société Civile de Kaloum, Sidibé Balla, s’est dit très heureux de participer à cette lutte contre Ebola, tout en rassurant les partenaires de l’adhésion totale des citoyens de Kaloum et de Matam à cette initiative.

De son côté, le chargé de la Communication du CNOSCG), Conté Iboune a dit, que cette séance de formation est initiée pour outiller les 150 acteurs participants de la SC. Les informations reçues leur permettront d’être performants et efficaces dans ce partenariat. Car, pour lui, si ces acteurs sont informés, ils pourront atteindre l’objectif visé, et apporter des mesures appropriées à la riposte contre le virus Ebola.

Il a précisé, que ces Comités de veille ont pour mission, d’informer et de former les citoyens dans leurs localités respectives sur les moyens de prévention et de protection contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola.

Ouvrant les travaux, le secrétaire général de la Commune de Kaloum, Djély Mory Kourouma a souligné : «Si la Société civile, en collaboration avec ses partenaires, organise des séances de formation pour intensifier les informations au sein de la population sur l’épidémie Ebola, nous, en tant qu’autorités communales, nous ne pouvons que leur souhaiter la bienvenue au sein de notre collectivité».
AGP/03/12/014 TA/KS/AKD/ST

 
Le parcours succinct de la présidente du CNC


Mme Martine Condé âgée de 62 ans est née au quartier Saint Alexis dans la préfecture de Siguiri, mariée et mère de trois enfants ; elle a sortie de l’Université d’Otawa au Canada avec une Maîtrise en Communication où elle a figuré au tableau d’honneur.

En 1970, elle obtient son Brevet de technicien supérieur, option secrétariat. En 1976, elle décroche son certificat de langue anglaise à l’Université de Cambridge en Grande Bretagne.

Sur le plan expérience, Mme Condé a été directrice de la Production Audiovisuelle et de Conseil en Communication (Stimulus communication qui a pignon sur rue à Conakry).

Directrice fondatrice en 2005 de la publication ‘’Le Miroir’’, membre fondatrice du journal ‘’Le Soleil’’ avec feu Aboubacar Condé.

Avec d’autres hommes des médias, elle a procédé au lancement de la Radio Soleil FM. Membre fondatrice du médium en ligne dénommé ‘’lescarnetsdeguinee.com’’.

S’agissant de la vie associative qui l’intéresse aussi à plus d’un titre, il faut signaler que la nouvelle responsable de l’instance de régulation des médias guinéens est membre de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Guinée) et membre de l’Association Guinéenne des Femmes Leaders AFL).

Par ailleurs, en tant qu’experte conseillère en Communication de 1997 à fin 2000, Martine Condé a œuvré à intégrer aux stratégies sectorielles de tous les départements ministériels, la composante communication. C’est elle qui a dirigé l’équipe chargée de l’élaboration du programme cadre d’appui à la presse publique et privée du ministère de l’Information.

Dans le monde du Cinéma, de 1985 à 1990, elle est Directrice d’Agence du Consortium Interafricain de Distribution, de Production et d’Exploitation Cinématographique à Bamako ensuite à Abidjan.

De 1983-1985, Chef du Service Prospection de Zama Publicité à Ouagadougou au Burkina Faso.

En 1983 toujours, elle est Consultante du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) dans le cadre de sa 8ème Edition, en participant à la création et l’organisation du 1er Marché International du Cinéma Africain (MICA).

Résultat, des lauriers dont « Un Cri dans le Sahel » Vidéo Beta 32 minutes (1994) ; Couleur Prix Regard de femmes » FESPACO 95 ; Prix de la Créativité du festival Vues d’Afrique 1995 (Montréal Canada), Mention spéciale jury « Regard sur les Télévisions Africaines » décerné par TV5, « Messages des Femmes pour Beijing» documentaire vidéo Béta 52 minutes couleur diffusé à la 4ème conférence mondiale sur les Femmes et à la conférence mondiale des Parlementaires à Bucarest (octobre 1995), Prix ACCT Vue d’Afrique 1996 Montréal Dak d’Or RECIDAK Dakar (1996).

‘’Etre Femme d’Aujourd’hui’’ (Guinée) vidéo Beta 26 minutes (1998), « Wanted Excision» (Guinée) vidéo Beta 23 minutes (1999),
‘’Solidarité avec la Guinée’’ video Beta 13 minutes (2000), PNUD-Guinée : « L’Affaire de Tous» vidéo Béta 22 minutes /PNUD- Guinée sur la scolarisation des filles, « Societe Civile, si on en parlait» video de 26 mm (2001).

Mme Martine Condé aussi est consultante internationale et prête ses services à divers organismes sur des questions liées entre autres, au Genre et à la Communication.

A noter que la nouvelle présidente du CNC a eu à travailler en partenariat avec, des départements ministériels en Guinée et ailleurs, des institutions telles le PNUD, IFES et l’USAID.
AGP/13/1/011 AMS/ST

 
Le chef de l’Etat a inauguré jeudi à Conakry le nouveau siège de la Fédération Guinéenne de Football


Conakry, 6 juin (AGP)- Le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a inauguré, jeudi, 5 juin, le siège de la Fédération Guinéenne de football (FGF), au quartier Téminètaye, dans la commune de Kaloum à Conakry.

Bâti sur une superficie de 1.200 m2, l’immeuble comprend trois étages avec des bureaux, une salle de conférences, une salle de réunions, une salle des hôtes de marque et des toilettes.

L’ouvrage a été réalisé par une entreprise nationale MATCOM BTP, à hauteur d’un million de dollars US (1.000.000USD), dont une partie du financement a été assurée par la Fédération International de Football Amateurs (FIFA). Un financement que se situe dans le cadre du deuxième projet Goal, avec pour objectif, développer les infrastructures sportives.

Avant de couper le cordon inaugural, le président de la République, Pr Alpha Condé a tenu à rappeler quelques parcours du football guinéen dans les années 60 et 70, citant en exemple, le triplé du Hafia FC dans le cadre du Championnat d’Afrique.

Il a ensuite exhorté les bénéficiaires à prendre soin de ce bijou car, dira-t-il, depuis la création de la FGF en 1959, c’est la 1ère fois qu’elle soit dotée d’un siège adéquat.

Dans son discours de bienvenue, le président de la FGF, Salif Sylla ‘’Super V’’, a remercié le gouvernement, avant de saluer la bonne coopération entre sa fédération et la FIFA dont l’initiative à permis la réalisation de ce projet.

M. Sylla a ajouté par la suite, que «ce projet vient certes de combler un trou, mais les attentes sont immenses car, le manque d’infrastructures sportives est un défi qui nous interpelle tous».

Pour sa part, la ministre des Sports, Domani Doré s’est réjouie de la réalisation de cette infrastructure et a salué les efforts de tous les partenaires, qui ont contribué à sa réalisation. Ce qui vient s’ajouter à la liste de nombreux projets, notamment la pose de la première pierre du Centre d’hébergement de la sélection nationale, à Nongo dans la commune de Ratoma à Conakry.

Avec toutes ces réalisations, elle a émis l’espoir que la candidature de la Guinée pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football en 2019 ou en 2021, soit validée, afin que le sport guinéen retrouve sa place d’antan.
AGP/6/06/014 IB/JPO/ST

 
Publireportage : La société Cellcom fait encore le bonheur de ses abonnés en accédant gratuitement à facebook


Conakry, 18 nov (AGP)- Pour plus de bonheur pour ses abonnés, être toujours plus proche de ses millions d’abonnés et afin de leur ouvrir une porte sur le monde, fidèle à ses objectifs, Cellcom lance un nouveau produit avec l’application free basics by facebook.





L’objectif est de permettre aux abonnés de la société de téléphonie Cellcom de surfer sur facebook basic, le plus grand réseau social du monde en vue d’avoir accès aux plus grandes informations sur une période de 12 mois grâce au fruit d’une étroite collaboration, sous l’impulsion du directeur général M. John Vasikaram, avec la Direction de Facebook.





Au dire du directeur marketing de Cellcom-Guinée, Asher Terry ALONE, pour bénéficier de ce service, il suffit d’avoir une puce Cellcom et activer en tapant *888# et vous recevrez une notification par SMS dans laquelle vous verrez le lien permettant de télécharger l’application.


Cellcom le numéro 1 c’est vous !


AGP/18/11/015 AKT/ST

 
‘’La CEDEAO a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a déclaré l’ambassadeur James Gbeho


Conakry, 22 août (AGP)- ‘’En appliquant la politique de «tolérance zéro» contre le pouvoir obtenu ou maintenu par des moyens non constitutionnels, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers une association de sanctions et de diplomatie préventive, a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a récemment déclaré le président de la Commission de la CEDEAO, l’ambassadeur James Gbeho Gbeho.

En conséquence, au cours des trois dernières années, la CEDEAO a officiellement suspendu trois Etats membres notamment, la Guinée, le Niger et la Côte d’Ivoire avant de restaurer l’ordre constitutionnel et la légalité dans ces pays, avec la collaboration de la communauté internationale, dira M. Gbeho.

Il a rappelé qu’en réponse à multitude de guerres civiles et de conflits internes dans certains pays au cours des années 1980 et 1990, l’organisation a créé un groupe de contrôle de la paix (ECOMOG) dont les succès dans la résolution des conflits libérien et Sierra-léonais ont été internationalement salués comme des cas de réussite et une référence continentale.

Cependant, le succès de l’ECOMOG a été obtenu au pris de lourdes pertes en matériels et en vies humaines, et la trop grande concentration sur la paix et la sécurité a fait que, pendant une vingtaine d’années, la CEDEAO a négligé l’un de ses objectifs cardinaux, à savoir le développement et l’intégration économiques, a-t-il souligné.

Parallèlement, une force en attente dans le cadre d’un mécanisme régional de prévention et de gestion des conflits est en cours d’élaboration, bien que la contribution en troupes et les questions de financement demeurent les principaux défis à relever, a indiqué le président de la Commission de la CEDEAO.
AGP/22/8/011 ST/JPO/ST

 
Le secrétaire général du PDG-RDA, favorable au renforcement des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social


Conakry, 16 juin (AGP)- Le secrétaire général du Parti Démocratique de Guinée du Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA), M. Mohamed Touré a animé mardi, 14 juin à la Maison de la Presse à Lansébounyi dans la commune de Matam à Conakry, une conférence de presse au cours de laquelle, il a fait connaître la position de son parti sur la situation politique du pays notamment, la révision de la liste électorale, le processus de réconciliation et la mise en place d’un dialogue national concerté entre les acteurs politiques du la Guinée.

‘’Aujourd’hui dans une situation de sortie de crise qui n’est pas encore entièrement maîtrisée, la nécessité s’impose de nous doter ou de renforcer des cadres nationaux de concertation, de dialogue politique et social, afin de faire face à des questions qui ne sont pas seulement celles de tel ou de tel parti politique mais, celles de toute la Nation ; il ne servira à rien de se focaliser sur des faux débats’’, a déclaré M. Touré indiquant, que ‘’les véritables enjeux se situent ailleurs’’.

Pour lui, il s’agit d’abord de se fixer une échéance précise et réaliste en tenant compte de l’avis des techniciens bien sûr et de la volonté des uns et des autres, de se doter le plus rapidement possible d’un parlement institutionnel sans lequel, on ne peut parler d’un Etat démocratique.

Sur la volonté du chef de l’Etat d’organiser les élections législatives au cours du dernier trimestre de l’année 2011, M. Touré sollicite un cadre concerté et consensuel avec la présence de tous les acteurs impliqués. ‘’Nous en appelons au sens de responsabilité des uns et des autres afin que chacun puisse transcender ses intérêts particuliers et ressentiments et de ne mettre en avant que l’intérêt de la Nation c'est-à-dire, l’organisation des élections libres et transparentes’’, a-t-il souligné.

Le secrétaire général du PDG-RDA a émis le souhait de connaître une grande représentativité des députés de son parti au sein du futur parlement, pour défendre la voix de la défense de l’indépendance politique, du développement économique, du progrès social, de l’intégration sous-régionale et du panafricanisme étant selon lui, le credo du parti.

L’établissement des collectivités décentralisées a-t-il rappelé, doit être un défi pour le pouvoir politique. Pendant la transition, le PDG-RDA avait voulu que les communales et les législatives soient organisées avant la présidentielle, pensant que la co-organisation des communales et des législatives éviterait des dépenses supplémentaires et des dérives découlant des stratégies basées sur l’ethnie.

Pour M. Touré, la réconciliation nationale est un des principaux défis de la nation. Il a fait savoir que lors du 14ème congrès du PDG-RDA tenu les 14 et 15 mai 2010, son parti en avait fait une nécessité.

Il a ainsi demandé, à identifier d’abord certaines problématiques en réunissant des groupes d’hommes pour faire face au processus de réconciliation soutenant que lorsqu’on parle de la réconciliation nationale, qu’il ne s’agit pas des problématiques de la première République, de la deuxième République ainsi que celles nées au cours de la transition et de l’élection présidentielle de 2010 mais qu’il faut se focaliser sur la jeunesse pour réussir cette réconciliation nationale tant souhaitée par tous les guinéens, a-t-il conclu.
AGP/16/6/011 DB/AB/ST

 
Mandiana/Signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre les populations


Mandiana, 20 mai (AGP)- Les quatre jours de travaux du Forum de réconciliation des fils et filles duWassolon, organisé pour laver le linge sale en famille et non dans le sang, ont abouti à l’extinction des foyers de tension et à la signature d’un Pacte d’entente et de non violence entre toutes les populations de la préfecture de Mandiana, y compris les ressortissants de cette localité.

Ce désormais Code de conduite des mandianaka(population de Mandiana) se résume en 7 points qui consistent au respect scrupuleux des recommandations issues des différentes rencontres à savoir, promouvoir individuellement et collectivement la culture de la paix sur toute l’étendue de la préfecture, privilégier le règlement des conflits domaniaux, miniers, agricoles, ainsi que ceux liés aux mares et forêts par les sages des localités concernées, interdire formellement aux ressortissants d’intervenir négativement dans la gestion des conflits, interdire aux jeunes de contester les décisions rendues par les sages et les notables dans les collectivités, interdire la violation des Pactes historiques existant entre les communautés, mettre en place une structure de suivi de l’application du Pacte, et respecter individuellement et collectivement le contenu du présent Pacte.

Ce document a été signé par les maires des 12 Collectivités que compte la préfecture de Mandiana et les représentants des ressortissants de Wassolon et du Mandén.

Ledit forum, qui a passé aux peignes fin tous les problèmes qui assaillent Mandiana, a fustigée le comportement de certains fils ressortissants de la région qui s’immiscent dans les conflits et activent le feu entre les belligérants.

Les participants ont aussi insisté sur la résolution des conflits par la Justice coutumière et les parties en conflit se sont engagées, de façon solennelle, à déférer leurs différends au niveau des sages de leurs localités respectives. C’est le cas, notamment du conflit de mare qui opposait les villages de Sansando et Kikokarakoura depuis les années 80. Ces 2 parties ont enterré la hache de guerre devant des milliers de participants, en se jurant et serrant les mains avec des coulées de larmes. Elles ont promis de réveiller et d’entretenir les rapports de bon voisinage qui ont existé entre leurs ancêtres.

A rappeler, que de 2006 à ce jour, la préfecture de Mandiana, capitale duWassolon, a connu 20 conflits miniers, agricoles, mare, politiques et frontaliers avec les voisins maliens et ivoiriens. Ces différends ont enregistré 9 morts d’homme, plus de 50 blessés graves et des dégâts matériels inestimables.

A retenir, que seule la sous-préfecture de Saladou est restée sans conflit dans la circonscription de Mandiana.

LeDirecteur général des Douanes, colonel Toumany Sangaré a,à l’occasion, consentis tous ses efforts et moyens pour mettre les fils et filles de Mandiana autour d’une même table.

Ce fils du tiroir avec les femmes de Mandiana s’accroupiraient devant leurs parents pour leur demander pardon, de s’accepter et d’enterrer la hache de guerre et ses efforts ont vaincu les belligérants.
AGP/20/05/014 OS/AB/JPO/ST

 
" Nous ne devons pas nous impliquer dans la politique, notre mission est de cultiver l'entente et toujours préserver la paix pour une élection apaisée", dixit le gouverneur de Conakry


Conakry16 oct (AGP)- Le gouverneur de la Ville de Conakry, commandant Sékou Resko Camara a conféré vendredi, 15 octobre au gouvernorat avec les élus locaux et les sages de cinq communes de la capitale sur l'esplanade du gouvernorat pour les inviter à garder la neutralité dans le processus électoral afin d’éviter tout débordement avant, pendant et après le scrutin.

" Nous ne devons pas nous impliquer dans la politique, notre mission est de cultiver l'entente et toujours préserver la paix pour une élection apaisée", dira le gouverneur.

Il a invite les uns et les autres à la vigilance et surtout à présenter aux responsables du quartier, toute personne étrangère séjournant dans une famille.

Parlant de la circulation routière, le gouverneur de Conakry a ordonné que désormais, aucun camion remorques ne doit circuler pendant les heures de pointes.

Il a ajouté que tout contrevenant à ces nouvelles mesures, sera traduit devant une juridiction.
AGP/16/10/010 MYS/ST

 
Gaoual: un incendie a emporté en fumée 73 cases et leurs contenus


Gaoual, 17 fév (AGP)- Un incendie s’est déclenché et a emporté 73 cases et leurs contenus chez la famille Camara le week-end dernier à Mendessi dans le secteur Khoumbayah, dans la commune urbaine de Gaoual.

L’incendie s’est déclenché à un moment où les habitants étaient occupés aux travaux champêtres, mais pas de pertes en vie humaines.

A préciser que la police est à pied œuvre pour situer les causes de cet incendie.

La famille victime lance un SOS aux bonnes volontés pour un soutien moral et financier.
AGP/17/2/011 MK/MKC/FDF/AB/ST

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro