EDITO
Edito du Mois/ Guinée 2018 ! Par Alpha Kabinet Doumbouya
Sur le chrono, minuit a sonné. Tous les guinéens, riches ou pauvres, se sont dits merci Allah pour m’avoir permis de franchir l&r ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

BOURSE D'ETUDE AU JAPON

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6
7

Sport-Labé : bientôt une clôture pour le terrain de football de la CR de Popodara


Labé, 11 avril (AGP) - Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keït a procédé, vendredi, 08 avril 2016, à la pose de la première pierre des travaux de construction de la clôture du terrain de football de la Commune Rurale (CR) de Popodara dans la préfecture de Labé, rapporte l’AGP dans la région.


C’est une initiative du gouvernement guinéen, à travers un programme d’appui à la décentralisation, soutenu par des partenaires au développement. Le coût des travaux de construction du terrain de football de la CR de Popodara est estimé à 396 millions 750 mille 066 francs guinéens, financés par le gouvernement guinéen, à travers son programme d’appui à la décentralisation. La participation communautaire est évaluée à hauteur de 44 millions 083 mille 341 francs guinéens, pour un délai contractuel de 3 mois.


Le président de la Délégation Spéciale (DS) de la CR de Popodara, Tély Oury Diallo a salué cette initiative du gouvernement guinéen.


«La construction de ce Stade nous permettra de mieux mobiliser et organiser toute la jeunesse dans le sens du développement, car la jeunesse est l’avenir du pays», a dit le président de la DS de Popodara.


Ce sentiment de satisfaction est largement partagé par le directeur préfectoral de la Jeunesse de Labé, Thierno Aliou Barry.


«Je voudrai remercier Son Excellence Pr Alpha Condé, président de la République pour cet acte. C’était une promesse pour la jeunesse de Popodara. Aujourd’hui, cette promesse est devenue une réalité», a-t-il rappelé.


Pour sa part, le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta a invité la jeunesse de Popodara à surveiller elle-même l’exécution des travaux.


«Vous savez que généralement, l’entrepreneur, une fois isolé, cherche toujours à faire des économies. J’ai souhaité donc à ce que les jeunes eux-mêmes soient les inspecteurs, les contrôleurs à la place du contrôleur officiel, pour réussir à avoir une infrastructure solide et durable», a suggéré le gouverneur de région.


A noter que la CR de Popodara compte 24 857 habitants, dont 14 220 femmes.


AGP/11/04/016 ISD/CM/AND/ST

 
Santé-Gaoual/L’Hôpital préfectoral exprime un besoin criard d’Ambulance


Gaoual, 9 juin (AGP)- L’Hôpital préfectoral de Gaoual, récemment rénové, manque de personnel, de matériel roulant et de certains services, pour mieux rendre service aux différents malades qui se rendent dans cette structure sanitaire publique, a constaté, récemment, un des reporters de l’AGP en séjour dans cette préfecture de la Moyenne Guinée.

Selon le Directeur de l’Hôpital (DH), Dr Diakamadi Cissé, sa structure qui est présentement pourvue de médicaments et de nombreux Agents Techniques de Santé (ATS), a besoin de personnel qualifié, d’ambulances, d’une Imagerie et d’une Dentisterie pour lui permettre de procéder à de meilleures prises en charges des patients qui viennent vers elle.

‘’Nous recevons par fois des cas d’Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), de traumatismes très graves, ainsi que d’autres maladies qui nécessites une évacuation. Par manque de médecins spécialistes et d’ambulance, et la prise en charge de ces cas ainsi que leur évacuation nous posent assez de difficultés. Tout récemment, nous avons reçu une dame en âge avancé, qui avait subi un AVC, par faute d’ambulance, elle n’a pu être évacuée à temps sur l’Hôpital de Kamsar dans la préfecture de Boké. Il a fallu faire venir l’ambulance de cet hôpital pour évacuer cette malade qui en est finalement morte’’, a expliqué Dr Cissé.

Il a rappelé, que son Hôpital se démerde avec l’unique ambulance qui date de 2005 et se trouve actuelle en panne de moteur, de boite de vitesse, de pneus et de plusieurs autres accessoires, dont les suspensions, pour un coût de réparation estimé par le mécanicien, à plus de 25 millions de francs guinéens.

Par contre, il a affirmé, qu’ils ont pu rénover les locaux, trouver des lits et matelas, réparer le château d’eau, bref assainir l’hôpital, avant de revenir sur le manque de spécialistes et de personnel qualifié, ajoutant que tous les médecins spécialistes et autres qui y ont été mutés, sont venus juste voir les lieux et disparaitre pour se faire muter ailleurs.
AGP/9/06/014 ST/JPO/ST

 
Publireportage: Transférez des bonus à vos proches, c’est possible chez Cellcom


Cellcom surprend une nouvelle fois ses abonnés avec un nouveau BONUS transférable ! En effet, compte tenu de la demande répétée des abonnés Cellcomet pour leur plus grand bonheur, la société de téléphonie mobile offre à nouveau 100% de bonus transférable sur toutes leurs cartes de recharge, et 120% de bonus transférable sur toutes leurs E-recharges, recharge Guinée-Games et recharges par internet (https://www.ding.com/fr, http://www.recharge.com/fr-US/, http://www.mobilerecharge.com/, https://www.ezetop.com/fr).





Les bonus de 100% et de 120% sont valables pendant 3 jours, soit jusqu’au dimanche soir à minuit. Les bonus transférés, quant à eux, sont valables jusqu'à minuit le jour même du transfert.


Profitez du Weekend Double Bonus chaque vendredi avec Cellcom ! Le transfert de bonus vous permetde partager vos bonus gratuitement avec la ou les personne(s) de votre choix et ainsi communiquer toujours plus. Pour transférer votre bonus à un proche, rien de plus simple ! Composez *226*le numéro de la personne*le montant#.





Cellcom aime surprendre ses abonnés avec de nombreux bonus pendant les weekends, et cette fois-ci, elle fait encore plus fort avec le weekend double bonus de 100% et 120% transférable ! La société de téléphonie continue à défier toute concurrence avec ses promotions innovantes.





Vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom, vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !





Vous n’avez pas encore rechargé ? Ne réfléchissez plus ! Rechargez Cellcomet recevez jusqu’à 120% de bonus à partager avec vos proches !Plus vous rechargez, plus vous recevez du bonus avec Cellcom !





Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :

Facebook Cellcom Guinée : https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet : http://www.gn.cellcomgsm.com


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/06/11/015 Cellcom/AGP

 
ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE
MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


A L’OCCASION DE L’AN 56 DE L’INDEPENDANCE

Guinéennes, Guinéens,

Ce 2 octobre 2014, 56ème Anniversaire de l’Indépendance de notre pays, se déroule dans un contexte particulièrement difficile pour nos populations. J’ai décidé que les festivités commémoratives qui devraient se dérouler à Mamou soient reportées à une date plus propice. Notre peuple fait face à une grande épidémie qui touche certains de nos pays voisins et qui est aujourd’hui qualifiée de menace mondiale par la communauté internationale.

C’est la ville de Mamou qui sera le moment venu le point de convergence de l’ensemble des Guinéens pour cette indépendance ô combien historique que nous célébrerons très prochainement.

Au regard de ses immenses potentialités agro-pastorales et touristiques, cette région s’affirme comme un grand pôle économique en pleine évolution dans le vaste espace du Foutah, et un acteur majeur dans la construction d’un État capable de relever les défis du futur.





 
Le président de la République a récemment reçu en audience à Conakry, le PDG de SSH WORLD Wide and Project


Conakry, 6 mars (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience, le 2 mars dernier, au Palais Sèkhoutouréya dans la commune de Kaloum à Conakry, une délégation de la société marocaine SSH World Wide and Project, venue lui faire part de son intention d’investir dans le domaine agricole en Guinée, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Dans cette perspective, ce consortium d’entreprises s’intéresse principalement à la production du riz, dans le but, d’aider davantage la Guinée dans son programme de lutte engagé pour une auto suffisance alimentaire en faveur de la population, en développant l’agriculture.

A l’issue de cette audience, le PDG de la société SSH World Wide and Project, Said Mouhyi a précisé, que leur entretien avec le chef de l’Etat, était axé sur leur arrivée en tant qu’investisseurs en Guinée et qu’ils sont intéressés par la production du riz.

Concernant ce projet agricole, M. Mouhy a dit déjà être en contact avec le département de l’Agriculture par ce que, selon lui, il travail déjà avec le ministre et le secrétaire général de ce ministère sur un projet concret dont les travaux sont lancés.
AGP/6/3/012 ST/JPO/ST

 
Identification par le PBF des facteurs de menaces de conflits en Guinée


Conakry, 28 nov (AGP)- Le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies (PBF) en Guinée a, à l’issu d’un atelier de formation tenu au mois de septembre dernier à Kindia, procédé à une analyse de conflits dans le but de comprendre les causes géographiques, historiques, économiques, structurelles, immédiates et intermédiaires qui constituent les principaux facteurs de menaces. Sur cette base, dégager les priorités et les résultats clés pour la consolidation de la paix dans le pays.


L’étude de cas de la ‘‘République démocratique de Karibasa’’ a servit d’outil de travail et d’analyse pour la retraite.


Dans ce pays imaginaire, on constate «des tensions politiques récurrentes, une exclusion des femmes, une discrimination des minorités, un faible niveau d’éducation, un taux de pauvreté élevé, de fortes rivalités intercommunautaires, des violations des droits de l’homme, un manque d’accès aux services sociaux de base, une inégale répartition des richesses, un déplacement forcé de population, etc.».


Le coordonnateur du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) en Guinée, Thierno Aliou Diaouné a expliqué que : «cet atelier de formation a pour objectif, d’outiller le Comité Technique de programmation et de planification du PBF, puisque l’année prochaine nous allons être amenés à travailler sur la troisième phase du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée. Il s’agit également d’améliorer le fonctionnement du Comité Technique dans l’évaluation des projets’’.


Selon lui, il s’agira d’identifier les critères déterminants pour la validation d’un projet dans le cadre de la consolidation de la paix, comment l’analyse des éléments doit se faire pour que le projet puisse être bien examiné, c’est-à-dire, voir s’il répond aux critères de paix pour le pays.


Dans un deuxième temps, l’atelier s’est consacré à la rédaction du rapport annuel du Comité de Pilotage, qui servira de guide pour l’évaluation de l’état d’avancement du Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix en Guinée. Il permettra aussi d’identifier les défis émergents et les réussites qui serviront de contribution pour le rapport annuel du secrétaire général des Nations Unies, Ban ki-Moon sur l’état de la paix dans le monde en 2014.


A signaler, que l’année dernière la Guinée avait été citée à trois reprises pour les succès rencontrés dans le cadre de la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) et de l’accompagnement du processus électoral. Le rapport du secrétaire général des Nations Unies est présenté chaque année devant les partenaires et bailleurs de fonds.


Le dispositif de la consolidation de la paix en Guinée est composé d’un Comité de Pilotage, co-présidé par le premier Ministre, chef du gouvernement et le coordonnateur résident des Nations Unies en Guinée, qui est responsable des orientations stratégiques et du contrôle qualité du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée, un Secrétariat permanent, dirigé par le coordonnateur national du PBF, qui accompagne et coordonne au quotidien le travail des différentes parties prenantes dans la mise en œuvre du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix en Guinée.


A rappeler, que la retraite annuelle du PBF s’est déroulée à Kindia du 17 au 21 septembre 2014. Elle a regroupé près de 60 participants issus des Agences du Système des Nations Unies, des départements ministériels et ONG partenaires d’exécution.

AGP/28/11/014 FDF/AKD/ST

 
‘’Lenteur et dispersion de la réponse internationale à l’épidémie d’Ebola, un risque de double échec’’, a alerté MSF


Conakry, 03 déc (AGP/MSF)- La réponse internationale à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a été jusqu’ici fragmentaire et lente, ce qui a amené les populations locales, les gouvernements nationaux et les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) à faire la majeure partie du travail concret sur le terrain, a alerté Médecins Sans Frontières (MSF).

La communauté internationale ne doit pas échouer deux fois en apportant une réponse lente dans un premier temps et ensuite inadaptée, met en garde aujourd’hui MSF.

Trois mois après l’appel lancé par MSF aux Etats, dotés d’une capacité de réponse aux catastrophes biologiques, pour qu’ils envoient en urgence du personnel et des moyens matériels en Afrique de l’Ouest, les trois pays les plus touchés ont reçu de l’aide de la communauté internationale. Mais les Etats étrangers se sont concentrés essentiellement sur le financement ou la construction de structures de prise en charge des cas, laissant aux autorités nationales, au personnel médical local et aux ONG qui n’ont pas l’expertise nécessaire en la matière le soin de les pourvoir en personnel. Les autorités des pays touchés pilotent la réponse avec les moyens dont elles disposent.

Cela prend des semaines de former le personnel des ONG et le personnel médical local à faire fonctionner en toute sécurité les Centres Ebola. Même si MSF et d’autres organisations ont proposé cette formation, ce goulot d’étranglement a été à l’origine d’importants retards, a déploré la présidente internationale de MSF, Dr Joanne Liu.

«Il est extrêmement décevant que les Etats dotés d’une réponse à des catastrophes biologiques aient choisi de ne pas les déployer. Comment se fait-il que la communauté internationale ait laissé médecins, infirmières et travailleurs humanitaires assurer la réponse à l’épidémie d’Ebola, qui est maintenant une menace transnationale ?», s’est-elle interrogée.

Selon Dr Liu, dans la région, il n’y a toujours pas assez de Centres d’isolement et de diagnostic des patients là où ils sont nécessaires. Dans les zones rurales du Libéria où il y a des chaînes actives de transmission, par exemple, il n’y a pas de systèmes de transport des prélèvements faits en laboratoire. En Sierra Leone, beaucoup de gens appelant la «hotline nationale Ebola» pour signaler un cas suspect reçoivent comme réponse d’isoler la personne chez elle.

Parallèlement, d’autres éléments essentiels dans une réponse à Ebola, tels que la sensibilisation et l’acceptation par la communauté, les enterrements sécurisés, le suivi des contacts, l’alerte et la surveillance, font encore défaut dans certaines régions d’Afrique de l’Ouest. En Guinée par exemple, là où l’épidémie continue de se propager, l’information et la sensibilisation restent très insuffisantes, en particulier pour une intervention qui a débuté il y a huit mois. Or certains acteurs internationaux semblent incapables de s’adapter suffisamment et rapidement à une situation changeante et à porter leurs efforts sur les autres activités nécessaires.

«Lutter contre une épidémie d’Ebola ne se limite pas à isoler et prendre en charge les patients. Partout où il y a de nouveaux cas, l’ensemble des activités doivent être mises en place. Chaque participant à la réponse doit adopter une approche flexible et affecter les ressources aux besoins les plus urgents à n’importe quel moment et n’importe quel endroit dans la région, souligne le Dr Liu. Les gens continuent de mourir d’une mort horrible avec cette épidémie qui a déjà tué des milliers de personnes. Nous ne pouvons pas baisser la garde et laisser cela déboucher sur un double échec : une réponse qui, d’abord, est trop lente et qui, ensuite, est inadaptée».

MSF a commencé son intervention Ebola en Afrique de l’Ouest en mars 2014 et est maintenant présente en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et au Mali. L’association a six Centres de prise en charge Ebola, d’une capacité totale de plus de 600 lits. Depuis mars, MSF a reçu plus de 6 400 patients, environ 4 000 d’entre eux ont été testés positifs et 1 700 sont guéris. MSF a déployé 270 expatriés dans la région et emploie 3100 personnels locaux, a fait savoir la présidente internationale de MSF.
AGP/03/12/014 MSF/AGP

 
Hommage à Mme Cissé Hadja Mabinty Camara, Dr Mimi Damantang pour les intimes


La mort est un passage obligé pour tout être vivant.





Te voilà horizontalement allongée sous les pieds de tous ceux qui t'ont aimé. Mimi, te voir dans cette position me bouleverse et me fait penser à plusieurs choses.





Je pense au jour de notre première rencontre. C'était mon jour de chance. Celui de la rencontre avec la femme de ma vie. Une vie qui a été comblée par ta fidélité, ton attention, tes petits soins, ton respect pour ma famille et tous les miens, ton engagement pour la vie. Que dirais-je de ton engagement politique pour que le RPG soit ?





La confirmation de cet engagement politique me fait penser à ma première nuit de prisonnier politique en 1990. En effet, j'ai été incarcéré aux 32 escaliers durant 3 mois 15 jours ; j'ai survécu grâce à toi.





En 1996, j'ai été condamné à 2 ans de prison ferme et au payement de 6.000.000 d'amende. J'avais purgé 13 mois 15 jours quand soudain j’ai été libéré grâce à ton intervention énergique. Le montant de l'amende a été intégralement payé sur tes fonds propres.





C'est à la suite de toutes ces vicissitudes et de ton abnégation que le RPG a triomphé.





Quand ce Vendredi saint, je te vois dans ce linceul, je suis perturbé, anéanti.





La foi en Dieu est mon seul refuge et je m'y accroche en priant pour le repos de ton ÂME.





Mimi, tu as été l'architecte de ma vie, une vie mesurée, tranquille, simple, respectueuse, efficace, plein d'amour et d'affection.





Mimi, n'as-tu pas été le chantre discret du combat politique qui a fait qu'aujourd'hui le RPG soit le parti national au pouvoir ?





Tu n'as ménagé ni tes efforts intellectuels ni ton soutien moral, ni tes moyens financiers et matériels en faveur du RPG ARC-EN-CIEL.





Mimi, que de malades venus de loin ou de près, nantis ou démunis ont été soignés, traités de la même manière et avec le même respect, parfois logés.





Mimi, ma Mimi ! Je ne cesserai jamais de te pleurer, je ne te lâcherai pas ; je ferai de tes chantiers ma préoccupation essentielle. Je ferai en sorte que l'unique fille que tu nous as laissée incarne tes valeurs morales et humaines ; elle maîtrisera la science telle que tu l'as toujours souhaité.





La vie est ce qu'elle est : naître, se développer et mourir. C'est le cycle normal.





Chaque grand homme s'appuie sur une grande dame. Mimi, tu as été ma force et mon appui.





En ce moment ultime où tu rejoins ta dernière demeure, je prie Dieu qu'Il pardonne tes péchés et exhausse tes bienfaits.





Mimi, ma Mimi, pardonne-moi, moi je t'ai déjà pardonnée.





Tu as été comme nous, nous serons comme toi.





Repose en Paix, ma Mimi. Amen !

 
L’ex-correspondant régional de l’AGP à Faranah repose désormais dans sa ville natale à Kissidougou


Faranah, 29 déc (AGP)- C’est une foule nombreuse de parent, ami et collaborateur, qui a reçu, mercredi, 27 décembre 2017, la dépouille de l’ex- correspondant régional de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) basé à Faranah, rapporte le correspondant préfectoral.


Décédé lundi, 25 décembre, à Conakry, Passy Bamba Mansaré a passé plus d’une trentaine d’années de sa vie à Faranah, où il a servi comme professeur de Chimie et correspondant régional de l’AGP, pendant plus de deux décennies.


Naturellement joyeux, le défunt s’est fait remarquer par son attachement au travail bien fait. Caractère qui lui confère une popularité particulière à travers ses dépêches dans le magazine de 22 heures de la Radio Nationale.


Il laisse derrière lui, une (01) veuve et cinq (05) enfants, dont deux (02) filles. Ce monument de la presse nationale tire sa révérence à l’âge de 62 ans, dont l’essentiel passé sur le sol de Faranah. Une localité qu’il a aimée et servie avec loyauté. C’est pourquoi, la ville a accueilli sa dépouille comme un héros.


Massivement mobilisé à la rentrée de la ville, le cortège funèbre a fait le tour de la ville, puis une brève escale à sa résidence à la Cité des fonctionnaires, avant d’être exposé à la Maison des Jeunes. C’est dans ce Palais de la jeunesse que tous les honneurs dus à son rang, lui ont été rendus par ses parents, autorités, amis et collaborateurs. Il a été ensuite conduit pour rejoindre sa dernière demeure dans sa ville natale de Kissidougou.


La Direction générale de l’AGP, singulièrement son directeur général, Alpha Kabinet Doumbouya, qui a accompagné le corps et supporté les charges de ces funérailles, a saisi l’occasion pour adresser ses sincères condoléances à la famille biologique de l’illustre disparu, et également à la presse nationale, au nom du Ministère de la Communication. Un département dont le DG de l’AGP a vivement remercié pour son soutien, depuis l’annonce du décès de Passy Bamba.


AGP/29/12/017 KSC/MKC/ST

 
Page Noire:

M. Gassimou Sylla, journaliste sportif est décédé jeudi à Conakry


Conakry, 17 Aout (AGP)- Gassimou Sylla, journaliste reporter sportif de la Radi Télévision Guinéenne (RTG), surnommé par ses confrères, ‘’Le Boeing de la Rédaction), a tiré sa révérence jeudi, 17 août à l’Hôpital national de Donka à Conakry aux environs de 21heures53 GMT.

Décédé suite à une maladie, après 30 ans d’exercice dans sa carrière de journaliste professionnelle, Gassimou Sylla a été admis mercredi,8 aout dernier au Service des Maladies Infectieuses et Tropicales de ce CHU, où il suivait un traitement gratuit pour ses loyaux services rendus à la Nation guinéenne.

Rencontré dans son lit de malade, le défunt nous a confié, qu’il entretenait de bons rapports avec ses collaborateurs, indiquant qu’il n’avait bénéficié d’aucun soutien de la part de la Direction Général de la RTG, avant d’ajouter, que seule la Direction générale de Donka lui avait accordé gratuitement le traitement et les produits.

Selon son médecin, Dr Edouard Florent Bangoura, Gassimou Sylla a été reçu par ses services, dans un état critique.
A 72 heures de sa mort, l’homme avait reçu plusieurs soutiens de ses compatriotes dont PDG de Guinée Games, Antonio Souaré, la Fédération Guinéenne de Football (FGF) et le gouvernement qui, dit-on, cherchait à l’évacuer sur l’étrange.

Gassimou Sylla, qui sera inhumé ce vendredi, 17 août après la prière de 14 heures à Conakry, laisse derrière lui deux femmes et une dizaine d’enfants.
AGP/17/8/012 OS/MKC/FDF/ST

 
Page de la Campagne électorale
2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : le Pr Alpha Condé, ovationné par ses militants à son arrivée à Conakry


Conakry, 8 sept (AGP)- Le candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), Pr Alpha Condé, de retour d’une mission qu’il a effectué en Afrique du Sud, a été accueilli et ovationné, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Conakry Gbessia le 6 septembre à 13heures, par ses militants et sympathisants et regroupé dans un mouvement dénommé, ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, piloté par le leader du Pari de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), M. Lansana Kouyaté.

Sur son parcours de l’aéroport de Gbéssia au centre Ville, dans la commune de Kaloum, l’on pouvait entendre au sein d’une foule massée le long de l’autoroute, ‘’Alpha, est le meilleur pour apporter un changement pour la population de Guinée’’ ; ‘’c’est fini, les élections sont terminées’’ ; ‘’Alpha est président’’.

Après un tour dans Kaloum, M. Condé et ses alliés ont fait le tour d’une partie de la ville dans l’espoir d’être champion le 19 septembre 2010.

Auparavant, les partis alliés au RPG dans le ‘’Mouvement arc-en-ciel’’, sous la direction de M. Lansana Kouyaté, ont tenu, le même jour en début de matinée, un meeting d’information et de sensibilisation de leurs militants au stade du quartier, Dabompa dans la commune de Matoto à Conakry, sur les préparatifs du scrutin de l’élection présidentielle du 19 septembre prochain.

Le porte parole, des militants de Dabompa, M. Castro Touré a, dans sa communication, révélé que certains membres de l’UFR ont démissionné en faveur du RPG.

Les électeurs des quartiers, Tombolia, Enta Marché et Dabompa estimés à 89.629 pour 108 bureaux de vote sont prêts à voter pour Alpha Condé qui a fait des actes historiques notamment, son recueillement sur la tombe de feu Général Lansana Conté à Moussayah, la pacification de la cité et la consultation des militants avant toute prise de décision.

Pour sa part, le parrain du quartier, M. Ibrahima Kassory Fofana du parti, Guinée Pour Tous (GPT), a appelé les uns et les autres à plus de vigilance car doutant de la sincérité de l’adversaire.

M. Lansana Kouyaté, au nom du mouvement ‘’Won Yètè Fé’’, s’adresse à la population en disant que, le Pr. Alpha Condé a mené un combat de 20 ans pour la lutte contre le chômage, la politique des prix, la création d’emplois pour les jeunes diplômés, l’éducation pour tous et la lutte contre l’accroissement du chômage.

Il a exhorté les populations à prendre leur destin en main, car selon lui, le destin ne change les hommes que si les hommes acceptent de changer.
AGP/8/9/010 NM/AB/ST

 
Média/Les travailleurs de l’AGP réconfortent le moral de leur collègue Odette Saoromou, malade


Conakry, 9 juin (AGP)- Les travailleurs de l’Agence Guinéenne de Presse, tous ensemble, sous l’égide de leur Directeur général, Alpha Kabinet Doumbouya, ont réconforté, lundi, 9 juin, le moral de leur collègue, Odette Saoromou, malade depuis plus de trois semaines, des suites d’un accident de la circulation sur la Route Nationale N°1, Kindia-Coyah.

C’était à l’occasion du recensement biométrique des fonctionnaires et contractuels de l’Etat, au ministère de la Communication, dont les locaux de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) Boulebinet, dans la commune de Kaloum, à Conakry, ont servi de cadre à cette opération.

Mme Odette Saoromou a, à cet effet, salué cette marque de sympathie manifestée par ses camarades de service, avant de les remercier, "du fond du cœur", pour ce geste qu’elle a dit, apprécier à sa juste valeur.
AGP/9/06/014 CM/JPO/ST

 
Le parcours succinct de la présidente du CNC


Mme Martine Condé âgée de 62 ans est née au quartier Saint Alexis dans la préfecture de Siguiri, mariée et mère de trois enfants ; elle a sortie de l’Université d’Otawa au Canada avec une Maîtrise en Communication où elle a figuré au tableau d’honneur.

En 1970, elle obtient son Brevet de technicien supérieur, option secrétariat. En 1976, elle décroche son certificat de langue anglaise à l’Université de Cambridge en Grande Bretagne.

Sur le plan expérience, Mme Condé a été directrice de la Production Audiovisuelle et de Conseil en Communication (Stimulus communication qui a pignon sur rue à Conakry).

Directrice fondatrice en 2005 de la publication ‘’Le Miroir’’, membre fondatrice du journal ‘’Le Soleil’’ avec feu Aboubacar Condé.

Avec d’autres hommes des médias, elle a procédé au lancement de la Radio Soleil FM. Membre fondatrice du médium en ligne dénommé ‘’lescarnetsdeguinee.com’’.

S’agissant de la vie associative qui l’intéresse aussi à plus d’un titre, il faut signaler que la nouvelle responsable de l’instance de régulation des médias guinéens est membre de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Guinée) et membre de l’Association Guinéenne des Femmes Leaders AFL).

Par ailleurs, en tant qu’experte conseillère en Communication de 1997 à fin 2000, Martine Condé a œuvré à intégrer aux stratégies sectorielles de tous les départements ministériels, la composante communication. C’est elle qui a dirigé l’équipe chargée de l’élaboration du programme cadre d’appui à la presse publique et privée du ministère de l’Information.

Dans le monde du Cinéma, de 1985 à 1990, elle est Directrice d’Agence du Consortium Interafricain de Distribution, de Production et d’Exploitation Cinématographique à Bamako ensuite à Abidjan.

De 1983-1985, Chef du Service Prospection de Zama Publicité à Ouagadougou au Burkina Faso.

En 1983 toujours, elle est Consultante du Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) dans le cadre de sa 8ème Edition, en participant à la création et l’organisation du 1er Marché International du Cinéma Africain (MICA).

Résultat, des lauriers dont « Un Cri dans le Sahel » Vidéo Beta 32 minutes (1994) ; Couleur Prix Regard de femmes » FESPACO 95 ; Prix de la Créativité du festival Vues d’Afrique 1995 (Montréal Canada), Mention spéciale jury « Regard sur les Télévisions Africaines » décerné par TV5, « Messages des Femmes pour Beijing» documentaire vidéo Béta 52 minutes couleur diffusé à la 4ème conférence mondiale sur les Femmes et à la conférence mondiale des Parlementaires à Bucarest (octobre 1995), Prix ACCT Vue d’Afrique 1996 Montréal Dak d’Or RECIDAK Dakar (1996).

‘’Etre Femme d’Aujourd’hui’’ (Guinée) vidéo Beta 26 minutes (1998), « Wanted Excision» (Guinée) vidéo Beta 23 minutes (1999),
‘’Solidarité avec la Guinée’’ video Beta 13 minutes (2000), PNUD-Guinée : « L’Affaire de Tous» vidéo Béta 22 minutes /PNUD- Guinée sur la scolarisation des filles, « Societe Civile, si on en parlait» video de 26 mm (2001).

Mme Martine Condé aussi est consultante internationale et prête ses services à divers organismes sur des questions liées entre autres, au Genre et à la Communication.

A noter que la nouvelle présidente du CNC a eu à travailler en partenariat avec, des départements ministériels en Guinée et ailleurs, des institutions telles le PNUD, IFES et l’USAID.
AGP/13/1/011 AMS/ST

 
La Cour Suprême a déclaré ce vendredi, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle en Guinée


Conakry, 3 déc (AGP)- La chambre Constitutionnelle et Administrative de la Cour Suprême statuant en matière électorale, après examen des requêtes des candidats, Pr Alpha Condé du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) de l’Alliance Arc-en-ciel et M. Mamadou Cellou Dalein Diallo de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de l’Alliance Cellou Dalein Diallo Président, a déclaré tard dans la nuit du jeudi, 2 au vendredi, 3 décembre, Pr Alpha Condé, vainqueur du 2ème tour de l’élection présidentielle du 7 novembre dernier avec 52,52 % des suffrages exprimés et l’a proclamé élu, président de la République de Guinée contre 47,48 % pour son challenger, Cellou Dalein Diallo.

A noter que 4.273.856 électeurs étaient inscrits, 2.898.192 ont voté soit 67,67% pour 1.474.973 voix pour Pr Condé contre 1.333.666 voix pour M. Mamadou Cellou Dalein Diallo.

Avant la proclamation de ces résultats, les deux candidats en lice ont chacun appelé leurs militants et sympathisants au calme et à la sérénité en vue de préserver la paix sociale et l’unité nationale.
AGP/3/12/010 CM/FDF/ST

 
Publireportage : Enfin avec Facebook Basics de Cellcom, un accès entièrement libre et gratuit à Facebook!


Depuis son lancement en Guinée en 2008, Cellcom a toujours eu pour objectif d’être à la pointe des nouvelles technologies, tant sur les services de la voix que sur les services internet. Cellcom s’investi de jour en jour afin d’offrir à sa clientèle les meilleurs services aux meilleurs prix. C’est la dynamique que s'impose Cellcom, celle d'être sur le terrain pour servir et satisfaire ses clients avec les meilleurs services et avant tout le monde.





Aujourd’hui, fidèle à ses objectifs, Cellcom innove à nouveau, pour être toujours plus proche de ses millions d’abonnés, et afin de leur ouvrir une porte sur le monde en leur offrant une nouvelle façon d’accéder aux réseaux sociaux. En effet, pour la première fois et de manière unique en Guinée, Cellcom permet à tous ses abonnés de surfer librement et gratuitement sur Bacebook Basics. Selon le Directeur Général, John Vasikaran, “Nous voulons un accès gratuit et pour tous aux réseaux sociaux et pour la première fois, grâce au fruit d’une étroite collaboration entre Facebook et Cellcom, c’est aujourd’hui une réalité en Guinée et pour les guinéens avec Facebook Basics ”.





Cellcom est en innovation permanente, le Facebook basic en est une nouvelle. La contribution de Cellcom cette année envers le peuple de Guinée, s’est fait ressentir à plusieurs degrés, pour en citer quelques-unes, Cellcom a offert à ses abonnés durant l’épidémie à virus Ebola des appels gratuits et internet, afin qu’ils puissent rester en contact avec leurs proches.





Dans le même état d'esprit, en partenariat avec Facebook Cellcom a pour objectif de motiver et encourager le peuple de Guinée en leur offrant gratuitement l’accès à Facebook grâce un partenariat qui est une première et unique en Guinée.





Désormais, il suffit d’avoir une SIM Cellcom et activer *888# pour pouvoir commenter, liker, faire des statuts et surtout rester en permanence en contact avec vos amis et vos proches sur Facebook. Après une activation du service, grâce à une simple application, l’abonné Cellcom, avec ou sans pass, aura l’accès à Facebook Basics sans consommer son crédit à l’adresse suivante 0.internet.org/download_app




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :

Facebook Cellcom Guinée : https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet : http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/18/11/015 Cellcom/AGP

 
Média : Maroc/Tenue d’un Forum des Agences de Presse de l’Afrique Atlantique et de l’ouest


Conakry, 20 oct (AGP)- Tenu les 13 et 14 octobre 2014 à Casablanca le Forum des Agences de Presse de l’Afrique Atlantique et de l’ouest a débouché sur un document appelé "l’Appel de Casablanca".

Ce document est le cri de cœur de toutes les Agences de Presse en Afrique, pour attirer l’attention des Pouvoirs Publics sur elles, et la place qu’elles occupent dans le monde des médias, que ce soit en Afrique ou ailleurs. Les Agences de Presse sont laissées pour compte et ne bénéficient pas souvent des mêmes privilèges que les médias publics comme la Radio et la Télévision.

Le document ‘’L’Appel de Casablanca’’ est rédigé à Casablanca par les représentants de 15 Agences de Presse de l’Afrique Atlantique et de l’ouest dont l’AGP. Ces Agences sont considérées comme Membres Fondateurs de l’organisation faitière dénommée ‘’Fédération des Agences de Presse africaines’’ qui vient de naitre à Casablanca (au Maroc). Voici l’intégralité de ‘’ l’appel de Casablanca’’, ci-dessous:

‘’Forum atlantique des Agences de Presse Africaines’’

Appel de Casablanca pour la contractualisation des rapports avec les pouvoirs publics

Le Forum atlantique des Agences de presse africaines, réuni les 13 et 14 octobre 2014 à Casablanca, lance un appel aux pouvoirs publics pour la contractualisation des rapports qui lient les Agences de presse africaines à leurs Etats respectifs.

Cette contractualisation est seule à même de permettre de fixer le cap, de définir la vitesse des réformes et de déterminer les objectifs. Les partenaires, Agence de presse et Etats, liés par des droits et des devoirs, peuvent travailler ensemble en synergie et en efficience avec une vision et une visibilité partagées pour un service public d’information moderne et à haute valeur ajoutée.

Les défis technologiques et professionnels qui se posent aux Agences de presse africaines nécessitent une programmation budgétaire pluriannuelle qui leur permet de fixer leurs objectifs avec précision et d’avoir une pleine conscience de leurs droits et devoirs à l’égard des pouvoirs publics et de la société.

La souveraineté nationale des Etats en matière d’information impose, aujourd’hui, de considérer les agences de presse comme des acteurs stratégiques de premier ordre dans la bataille de l’information qui embrase le monde.

Les citoyens africains ont le droit légitime de bénéficier d’un service public d’information de qualité traitée par des professionnels rigoureux, et exerçant dans la dignité, au fait de leur responsabilité en tenant en compte des principes éthiques et déontologiques.

Cet appel vient couronner le processus de création de la Fédération atlantique des Agences de presse africaines "FAAPA", qui se veut une plateforme professionnelle de mise à niveau matérielle et immatérielle des Agences africaines pour qu’elles puissent relever les défis multiformes de la mondialisation qu’impose le 21ème siècle à notre continent
Casablanca, Le 14 octobre 2014
AGP/20/10/14 AKD/FDF

 
AGENCE GUINEENNE DE PRESSE BULLETIN SPECIAL :
INVESTITURE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE




Son Excellence Professeur Alpha CONDE

Lundi 14 Décembre 2015

Une presse dynamique et professionnelle

au service de la Nation !

www.agpguinee.com

www.agpguinee.org

Siège : Anciens locaux ENELGUI

2ème Etage. 2ème boulevard ; 5ème avenue

BP : 1535 Conakry, République de Guinée.

La Patrie, le Professionnalisme et la Solidarité.

1. Edito ……...p2

2. La maison com-mune…..p3

3. Ode à la Républi-que …...p3

4. Le tiroir ...p4

5. Biographie...p5

6. Devoir de Mé-moire…..p6

7. L’histoire conti-nue …...p7-10

8. Rétroviseur….p11-17

9. Economie….P18

10. Nouveau quin-quennat …..p19

11. Santé ……..p20

12. Compli-ments ...p21

SOMMAIRE

EDITO

La Guinée change AL-Barka Alpha !

Merci mon Président !

Merci pour ton combat et ta conviction

Merci pour le courage et la persévérance

Surtout merci pour la patience

Ta patience !

La patience d’attendre avec la foi, que tu peux être président de la Guinée.

Oui, on peut être patient parfois et ne pas avoir la sagesse d’attendre

Tout comme on peut accepter d’attendre et ne pas être patient

Toi Alpha Condé, tu as su contenir les valeurs de cette mixture avec sagesse, même si l’usure du temps est pénible.

Sur le piédestal, ta conscience te murmure aujourd’hui, le mérite d’un peuple qui a cru.

Combien il est difficile de choisir parmi les meilleurs ?

Par ce biais, ton combat au cours de ton 1er mandat était, en retour, de mériter de la confiance de ce peuple conséquent, dont la voix a été l’expression sublime qui a trans-cendé les frontières.

Depuis le verdict électoral, tu n’es donc plus le même homme.

Alpha Président, le mérite est d’abord à ce peuple.

Le pacte ainsi scellé, ne fait pas cependant de toi le premier des guinéens, mais celui de qui désormais, le peuple de guinée attend, en tout premier lieu, la satisfaction de ses besoins primaires.

Tu es depuis 2010, celui qui a la lourde charge de conduire les guinéens, à faire de la Guinée ce qu’ils veulent qu’elle soit.

Rêvent-ils d’une Guinée de progrès, unie, toujours fière et débarrassée de la pau-vreté ?

Il n’y a pas de peuple qui ne caresse le rêve du bonheur et du bien être.

Mais souvent le fossé entre le rêve et la réalité est un énorme goulot d’étrangle-ment.

Un mur de glace qui, une fois brisé, honore le pacte avec ce peuple qui a mis entre tes mains, le mythique marteau du pouvoir et du pouvoir- faire.

Le mandat de 5 ans, a-t-il été un essai dans cette épreuve ou une chance de convaincre de ce qui avait promis à tes concitoyens?

En effet, la promesse n’est qu’une simple facture de persuasion brandie au peu-ple sous la forme de projet de société. Sa matérialisation est comme une contrainte.

Ta facture de promesses muée en exploits, visibles et palpables, t’aura permis de franchir le rubicond et de conforter la confiance devant ce peuple qui te renou-velle un second mandat.

En dépit de ta volonté, les guinéens sont conscients que les oeuvres humaines sont incomplètes parce qu’imparfaites, mais elles sont porteuses de symboles et permettent de distinguer leurs auteurs parmi les autres.

De cette voie, l’artisan rentre dans l’histoire par la grande porte et laisse à la pos-térité sa touche et sa marque, celle que toi-même appelle en terme simpliste ‘’Changement’’. La Guinée change, Merci mon Président. Allah Barka Alpha.

Par : Alpha Kabinet Doumbouya

PAGE 3

INVESTITURE PRG 2015

La République de Guinée est un pays de l’Afrique occidentale :

- Indépendance : 02 Octobre 1958.

- Devise : Travail- Justice-Solidarité.

- Le tricolore national est le Rouge, le Jaune et le Vert (verticalement disposés de la gauche vers la droite).

- La monnaie : Franc guinéen (GNF).

- Population : 11 176 026 habitants.

- Superficie : 245 857 Km²

Voici La chanson épique que les fils de ce pays ont en partage, symbole de fidélité à la mémoire des illustres bâtisseurs de la grande nation :

L’Hymne Nationale de la République de Guinée :

Peuple d'Afrique ! Le Passé historique !

Que chante l'hymne de la Guinée fière et jeune

Illustre épopée de nos frères

Morts au champ d'honneur en libérant l'Afrique !

Le peuple de Guinée prêchant l'unité

Appelle l'Afrique.

Liberté ! C'est la voix d'un peuple

Qui appelle tous ses frères à se retrouver.

Liberté ! C'est la voix d'un peuple

Qui appelle tous ses frères de la grande Afrique.

Bâtissons l'unité africaine

Dans l'indépendance recouvrée.

<< Il n’y a pas de peuple qui ne caresse le rêve du bonheur et du bien être... >>

Ancienne colonie française, la Répu-blique de Guinée doit son indépendan-ce tout d’abord au courage d’un hom-me, le syndicaliste Sékou Touré (1922-1984) et surtout à la volonté d’un peu-ple engagé autour des idéaux de liber-té et d’égalité entre les peuples de par le monde. Ainsi à la faveur d’un réfé-rendum proposé par la Métropole, sous la houlette du Général Charles de Gaulle, pour le OUI ou le NON à la Communauté française, les guinéens ont choisi le 28 Septembre 1958, leur indépendance totale après 60 dures années de colonisation.

Pour mémoire, voici un des extraits du Discours historique du Père de l’indé-pendances, prononcé devant le Prési-dent français le 25 Aout 1958 à l’As-semblée territoriale, actuel siège de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ( La HAAC) :

« Dans la vie des nations et des peu-ples, il y a des instants qui semblent dé-terminer une part décisive de leur des-tin. Ou qui, en tout cas, s’inscrivent en lettre capitale, autour desquelles les lé-gendes s’édifient, marquant de manière particulière au graphique de l’évolution humaine des points culminants. Des sommets qui expriment autant de vic-toires de l’homme sur lui-même, autant de conquête de la société sur le milieu naturel qui l’entoure…. » A.S.Touré.

LA MAISON COMMUNE !

Ode à la République !

Ahmed Sékou Touré, 1er Président de la Guinée, Père de l’indépendance nationale

PAGE 4

Dans les Archives de l’AGP (Conakry 23 Janvier 2004), la Rédaction réchauffe quelques brèves présentations de la vie po-litique du pays.

Regard sur le parcours politique de la Guinée.

Par : Kandè Oumar Touré

La Guinée a connu ses premières expérien-ces dans le pluralisme politique avant l’in-dépendance nationale du pays, le 28 Sep-tembre 1958.

Il y avait alors, entre autres, le PDG-RDA (Parti Démocratique de Guinée- Rassem-blement Démocratique Africaine) né le 14 mai 1947 avec le syndicaliste Sékou Tou-ré ; le BAG (Bloc Africain de Guinée) de Koumandian Keïta (membre du syndicat national des enseignants) et de Barry Dia-wandou, le PRA (Parti du Renouveau Afri-cain) de Barry Ibrahima dit Barry III.

Tous ces partis politiques, est-il besoin de le souligner, sont nés sous le régime colo-nial français.

Par ailleurs, l’ambigüité des objectifs des uns par rapport aux autres face au régime colonial les a amenés à entretenir entre eux des luttes politiques violentes et parfois mê-me sanglantes.

L’administration coloniale, très astucieuse et fidèle à sa vieille politique de diviser pour régner, en profitera pendant long-temps.

Mais en définitive, les leaders de ces partis ont fini par s’entendre sur l’essentiel.

Ils ont rejeté la communauté française que leur a proposée en 1958 le référendum du Général Charles De Gaulle au profit de l’in-dépendance nationale, sans condition.

L’indépendance obtenue, le PDG-RDA ré-ussira à monopoliser le paysage politique en restant seul maître à bord.

Et ce fut l’avènement de la Révolution 26 mars durant. Jusqu’à la mort du président Ahmed Sékou Touré, le 26 mars 1984 à Cleveland aux Etats-Unis d’Amérique.

L’armée s’est alors emparée du pouvoir d’Etat évitant ainsi à la nation un bain de sang suite l’incapacité des autorités du parti unique d’organiser en douceur la relève au niveau de l’exécutif national.

De (1984 - 1992), la Guinée a vécu sous le régime d’exception avec sa tête Lansana Conté alors Colonel de son état. En 1990, naîtra une nouvelle constitution dans le pays.

NB : En 1993, la Guinée organise sa première élection présidentielle et la deuxième en 1998, toutes remportées par le candidat Lansana Conté (PUP). En 2008, le Président Conté dé-cède et le pays est dirigé par une junte militai-re, conduite par un Jeune capitaine, Moussa Dadis Camara.

En 2010, celui-ci est victime d’une tentative d’assassinat et sera évacué sur le Maroc pour les soins. Les affaires de l’Etat sont confiées au Numéro 2 du régime, Général Sékouba Konaté. C’est sous son règne qu’interviendra la fin de la période transitoire qui a débouché sur l’organisation de l’élection présidentielle de 2010, dont le scrutin donnera le Pr. Alpha Condé vainqueur pour un mandat de 5 ans qui s’est achevé en 2015.

LE TIROIR

PAGE 5

Biographie de M. Alpha Condé, leader du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG)

Alpha Condé est né le 04 mars 1940 à Boké, des feu Mamadou Condé, ancien interprète auprès du gouverneur et Saran Camara. Ad-mis au séminaire de Dixinn après son cycle à l’école primaire du centre, le jeune Alpha Condé poursuivra jusqu’en 4ème à l’école des «pères» et en 1956 déjà le voilà en route pour la France.

Les premiers pas, il les fait avec Bernard Kouchner et en 1958, il est déjà militant de la Fédération des Etudiants d’Afrique Noire (FEANF).

Arrivent ensuite les études supérieures ; Alpha Condé choisit les sciences politiques. «Je vou-drais faire sciences politiques pour aller à l’E-cole Nationale d’Administration (ENA) de France».

Responsable aux relations extérieures de la FEANF en 1964, Alpha Condé connaitra une vie syndicale très animée. C’est en 1966 qu’il en devient le président et pendant plus de dix ans (1967-1978), il assure la coordination des groupes politiques au sein de cette fédération.

Pourtant, Alpha Condé était accusé dans les an-nées 60 d’être gauchiste parce que la FEANF était soutenue par les pays de l’Est. Mais il ré-torque pour dire : «la FEANF est un mouve-ment nationaliste qui, à part K. N’Krumah et un moment, J. Nyerere, Massamba Deba… com-battaient tous les régimes africains, en prônant l’indépendance nationale, l’Unité africaine et la démocratie, garante du développement écono-mique équilibré».

En France, Alpha Condé participe à la création et au lancement de l’organisation de la défense des droits de l’homme. La brochure rédigée à cet effet a été présentée au Président Sékou Touré par Jean Pierre Cotte.

Il faut dire que le Mouvement national démo-cratique a fait évoluer Alpha Condé dans la

En Janvier 1985, après la diffusion du discours du Chef de l’Etat le 31 décem-bre 1984, qui recon-naissait la liberté de Presse, le mouve-ment qu’Alpha Condé dirige crée le « Patriote».

Les évènements du 04 juillet ont été à la base de la publication d’une troisième brochure par le candidat du RPG. ‘‘Pour que l’espoir se meurt’’ en était le titre.

Cette brochure faisait donc appel à la reconnaissance et à la correction des er-reurs ‘’parce qu’il y avait une mise en cause du tissu social’’, dit-il.

L’offensive pour la conquête du pouvoir se met en branle avec la publication de la quatrième brochure : «Où allons-nous». Elle consacre la lutte pour le changement en Guinée. Pour ce faire, l’argumentaire répose sur la politique du gouvernement qualifiée d’antinationaliste.

Le 17 mai 1990, pour contribuer à la mi-se en ouvre du processus démocratique, Alpha Condé prend la tête d’un réseau clandestin. «J’avais dit que je viens en Guinée pour accélérer le processus dé-mocratique. Malgré toute la mise en scè-ne de certains suppôts du pouvoir, je suis rentré en Guinée, nous avons bousculé les textes d’application (lois organiques) qui sont entrées en vigueur en 1991 au lieu de 1996 comme initialement prévu».

Le Rassemblement du Peuple de Gui-née, dans sa quête du changement envi-sage de soulager le paysan et de sécuri-ser le travailleur.

(Article d’archive AGP)

PAGE 6

Dans les dédales de l’histoire de la Guinée, on ne finira jamais assez de louer le sacrifice que les dignes fils du pays ont consenti, parfois au prix de leur sang, pour bâtir cette Nation prospère et fière de son passé.

Au lendemain de la mutation politique intervenue en 1984, suite à la disparition inattendue du Père de l’indé-pendance, Ahmed Sékou Touré, le flambeau a été repris par une nouvelle équipe dirigeante, avec à sa tête un offi-cier supérieur de l’Armée nationale du nom de Colonel Lansana CONTE.

Se montrant comme un Coryphée de la paix, l’homme a tout d’abord essayé de mettre ses concitoyens en confian-ce à travers un discours qui a encore valeur de cité pour un peuple qui se veut résolu à aller de l’avant pour le progrès social. Voici le décryptage de ce bréviaire :

Discours programme du 22 décembre 1985 : Bâtir un Etat au service du développement

Par Mamadouba CAMARA

Le 22 décembre 1985, le Chef de l’Etat, le Général Lansa-na Conté, alors Colonel de son état, s’adressant à la Nation après une revue du passé de la Guinée, a déclaré citation :

«cette fois-ci, guinéens, vous ne vous sacrifiez pas pour le seul profit d’une poignée d’hommes, vous êtes maintenant responsables de votre avenir, c’est votre propre bonheur que vous allez construire».

Bâtir un Etat au service du développement : d’abord la Guinée, a besoin de fonctionnaires compétents au service exclusif du pays.

Des fonctionnaires efficaces appartenant à une équipe qui travaille de façon décisive pour un avenir radieux.

Pour cela, nous devons réformer l’administration, recenser les fonctionnaires et les travailleurs de l’Etat.

Parallèlement, sont définies les missions de chaque servi-ce, les structures appropriées, et les postes à pourvoir.

Selon le Chef de l’Etat, pour la grande majorité des fonc-tionnaires, la situation actuelle cumule les inconvénients.

Responsabilités, qualités bien rémunérées, demain ils fe-ront l’administration du redressement national.

Remettre l’économie en marche pour démarrer sur des ba-ses saines, il faut d’abord la révision entièrement, ensuite veiller à ce qu’elle ne dérape pas et pour cela, maintenir les équilibres nécessaires et enfin savoir où nous voulons aller, sinon d’autres nous feront aller là où nous ne voulons pas.

« Je propose aux guinéens un projet de développement que nous aurons à préciser et à réaliser tous ensemble.

Ce projet, c’est l’auto-suffisance pour tous les produits essentiels au bien-être : alimentation, logement, habil-lement.

Notre économie doit se roder, elle peut sans risques s’ouvrir brutalement à la concurren-ce étrangère ; elle s’engagera progressive-ment sur la voie du libéralisme.

Pour réussir dans ce redressement économi-que, il faut passer par l’assainissement mo-nétaire qui est un instrument de souveraine-té.

Autres projets à maîtriser, les dépenses pro-ductives : l’Etat doit maintenir les princi-paux équilibres économiques (budget, échanges extérieurs), produire et commer-cialiser guinéen.

L’intérêt de tous est que s’instaure en Gui-née un vrai commerce, travaillant sur de grandes quantités et pouvant donc se contenter de bénéfices raisonnables en ven-dant les marchandises à leur juste prix.

Solidarité et décentralisation : le choix d’u-ne société fondée sur les solidarités naturel-les mises en service du développement ; renforcer ces solidarités là où elles existent encore. C’est l’objet de la décentralisation ; des nouvelles collectivités qui s’administre-ront librement.

Parallèlement, au niveau des villes, des communes sont créées à partir des quartiers, ces nouvelles collectivités s’administrent librement et ont à leur disposition des res-sources suffisantes pour leur assurer une réelle autonomie financière.

Priorité aux micros-réalisations : routes ou puits, écoles ou dispensaires : nos paysans sont les meilleurs juges de leurs besoins. Unité nationale : un pays uni et un pouvoir «efficaces pour mieux atteindre ce double objectif. Faire de la Guinée un état de droit : sans excès ni vengeance, sans verser du sang. Les détentions arbitraires dont le seul objet est de soutirer l’argent à des inno-cents doivent cesser.

Les ministres de la justice et de la Sécurité ont une tâche impérieuse et urgente à rem-plir : faire de la Guinée un Etat de droit, un Etat respectueux des droits de l’homme et


DEVOIRS DE MEMOIRE !

PAGE 7

Guinée-Election présidentielle 2015 :

Ouverture de la campagne électorale

La campagne électorale pour l’élection présidentielle du dimanche, 11 septem-bre 2015 en République Guinée, a été lancée, jeudi, 10 septembre, à minuit, par un Décret du président de la Répu-blique.

Ainsi, les huit (08) partis en lice et leurs alliés sont partis à la conquête de l’élec-torat à Conakry et à l’intérieur du pays.

Ces 08 partis sont le RPG/Arc-en-ciel, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’Union des Forces Républicaines (UFR), le Parti de l’Es-poir pour le Développement National (P.E.D.N), Génération pour la Réconci-liation, l’Union et la Prospérité (GRUP), le Bloc Libéral (BL) et le Parti des Eco-logistes de Guinée (PEG), représenté par l’unique dame candidate pour le fauteuil présidentiel.

A propos, voici l’intégralité du discours d’ouverture de campagne prononcé par Pr Alpha Condé :

Guinéennes, Guinéens,

Chers compatriotes,

Je suis avec vous dans un village de notre beau pays. Ici, auprès des véritables cons-tituants du peuple de Guinée, je veux re-nouveler mon engagement d’être toujours à votre service.

Ces cinq dernières années, grâce à la confiance dont vous m’avez investi, grâ-ce à vos sacrifices et à vos efforts de tous

les instants, notre pays a marqué des points remarquables dans sa lutte pour la liberté et la prospérité.

En 2010, vous m’aviez confié la direc-tion d’un pays en crise, d’un Etat en faillite, des comptes publics en déficit, une monnaie faible et une armée désor-ganisée ;

Il y a cinq ans, notre pays était dans le gouffre et se débattait entre le désespoir et la survie. Nos femmes avaient perdu leur enthousiasme légendaire, nos jeu-nes n’avaient plus foi en l’avenir ; le désespoir et le découragement étaient le lot quotidien du peuple de Guinée.

Ensemble, avec vous et pour vous, nous avons parcouru du chemin, nous avons surmonté des obstacles, nous avons relevés des défis. Comme l’attes-te les chiffres et analyses des observa-teurs nationaux et internationaux, notre pays se porte mieux.

Aujourd’hui, la jeunesse a accès à une éducation de meilleure qualité rendu possible par la construction de nouvel-les infrastructures, l’amélioration de la qualité de l’éducation et la mise à dis-position gratuite de manuels scolaires.

Aujourd’hui, nos femmes dont la bra-voure et le courage n’ont jamais été pris à défaut, travaillent plus et travail-lent mieux. Elles travaillent plus et mieux parce que leurs initiatives sont soutenues par la mise en place et l’ac-cès facilité aux microcrédits.

L’HISTOIRE CONTINUE !

PAGE 8

Elles travaillent plus et vivent mieux grâce à la gratuité de l’accouchement. Elles vivent mieux et travaillent plus grâce aux campagnes de vaccination dont bénéfi-cient leurs enfants.

Ensemble, avec vous et pour vous, durant cinq ans, j’ai parcouru les villes et villages de notre beau pays. J’ai tenue à me rendre personnellement dans les sous-préfectures, districts et secteurs en milieu rural.

J’ai touché du doigt les effets du programme d’autosuffisance alimentaire ; la faim liée à la période de soudure a disparue.

L’engrais et l’outillage agricole à la disposition des paysans a permis un accroisse-ment notable de la production qui est passé pour le riz de 1,5 millions de tonnes en 2009 à 2 millions de tonnes en 2014. Le riz du pays, autrefois rare et cher, est deve-nu aujourd’hui abondant et à un prix abordable dans les marchés des villes et des villages de notre pays. Les terres cultivables, hier abandonnées et en jachère, sont redevenues des maraichers fertiles et des plantations fécondes en fruits.

La transformation de la vie rurale se fait aussi avec l’arrivée de l’éclairage public et de l’électricité. Pour cultiver mieux et plus, il faut vivre mieux ; le bien-être paysan est au coeur de notre politique de développement agricole et d’autosuffisance alimen-taire.

Ces cinq dernières années, la réhabilitation de 4 500 kilomètres et la construction de 2 680 kilomètres de pistes rurale favorisent la commercialisation des produits agri-coles, l’augmentation des revenus des familles paysannes, leur accès aux biens et services.

En parcourant notre pays, j’ai vue, ici et là, les effets de l’amélioration de la desserte en électricité. Le barrage de Kaléta et ses 240 MW, les 100 MW des Groupes ther-miques participent à l’amélioration des conditions de vie et à la relance des Petites et Moyennes Industries. La création des entreprises et de l’emploi reste la seule straté-gie durable de lutte contre la pauvreté. De nouvelles unités industrielles, de nou-veaux réceptifs hôteliers, de nouvelles banques privées ont vue le jour. En plus des emplois crées, toutes ces initiatives concourent à l’augmentation de la richesse natio-nale.

En cinq ans, la téléphonie s’est rependue de façon exponentielle sur tout le pays. De 4 millions 200 milles abonnés en 2010, nous sommes arrivés à 9 millions 400 milles abonnés en 2014 ; le nombre d’utilisateurs d’Internet est passé dans la même période de 30 milles à 2 millions.

L’HISTOIRE CONTINUE !

Durant cinq ans, avec vous et pour vous, notre monnaie s’est appréciée, l’inflation a baissée, la dette du pays a été réduite de 2/3 grâce à l’initiative PPTE. Aujourd-’hui, la gestion des finances publiques de notre pays obéit aux critères et principes agrées par les institutions financières in-ternationales. Les investisseurs travaillent dans un environnement juridique plus sûr et trouvent de plus en plus des avantages comparatifs à s’installer et à développer leurs affaires dans notre pays.

La stabilité des prix des produits de pre-mières nécessités comme le riz importé est dû également à cette bonne gestion.

La réforme de l’Etat a commencé par la réforme de l’armée. En effet, la fonction de défense est une mission cardinale de tout Etat qui se respecte. Les efforts de réforme en cours au sein de nos forces de défense et de sécurité produisent déjà des effets visibles tous les jours : les militai-res sont casernés et les relations entre mi-litaires et civils sont de plus en plus em-preint de confiance et de respect.

Notre vaillante armée ainsi réformée, et dirigée dans le souci de la protection de notre territoire et dans l’accomplissement de notre mission de solidarité africaine et internationale, est actuellement engagée aux côtés de nos frères du Mali.

Durant ces cinq ans, au moment même où notre pays s’apprêtait à prendre son en-vol, à sortir des affres de la pauvreté, à atteindre une croissance à deux chiffres, clé de voute de l’émergence, une terrible épreuve s’est imposée à nous : la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Cette pandémie qui a causée beaucoup de morts a fortement contribué à ralen-tir la croissance de notre économie et à bouleverser profondément nos plans de développement.

Dans cette épreuve, ensemble, avec vous et pour vous, nous avons lutté, pied à pied, contre l’isolement, contre la stigmatisation. Nous avons lutté pour sauver la vie de nos filles et fils. De cette épreuve, nous avons tiré quel-ques leçons pour l’avenir.

La première de ces leçons est la fai-blesse de notre système de santé. Cette faiblesse est systémique. Elle est liée aux infrastructures et équipements ; elle est liée à l’approvisionnement en médicaments ; elle est liée également à l’insuffisance de ressources humaines qualifiées. Le défi que cela nous impo-se est de faire de la santé une priorité nationale. Nous devons rebâtir notre système de santé en mettant en place des centres de santé communautaires d’un niveau plus élevé avec un person-nel plus qualifié ; des hôpitaux préfec-toraux et régionaux mieux équipés et des hôpitaux nationaux de référence.

Guinéennes, Guinéens,

Chers compatriotes,

Malgré les difficultés traversées, notre Guinée est un pays en mouvement vers le progrès social. Notre pays est désor-mais au rendez-vous avec son destin. Il doit choisir sa voie en tenant compte de ses forces et aussi en prenant en compte, modestement, ses faiblesses. Notre fierté doit être le résultat de no-tre travail et de notre effort.

PAGE 9

INVESTITURE PRG 2015

L’HISTOIRE CONTINUE !

Plus je parcours notre pays, plus je crois à son avenir, à son émergence.

Plus je visite les villes et villages de notre Guinée, plus je crois que les projets qui ont débuté il y a cinq ans feront de notre pays dans cinq ans un pays émergent qui tiendra sa place en Afrique de l’Ouest, jouera son rôle en Afrique et participera à l’é-mergence d’un monde de paix et de prospérité.

Ensemble, avec et pour vous, continuons la construction de la Guinée pour la liberté, la prospérité et le progrès social.

L’HISTOIRE CONTINUE !

PAGE 10

PAGE 11

Pleins feux sur les promesses de campagne pour la présidentielle en Guinée. La part de vérité du candidat du RPG en 1993.

La campagne pour la présidentielle de 2015 n’a été qu’une occasion pour le Pr Alpha Condé de rafraichir la mémoire de ses concitoyens sur ses ambitions et sa vision pour la Guinée.

L’homme politique qu’il fut, n’a jamais retourné ou troqué sa veste idéologique et ne s’est jamais dérouté du chemin de sa conviction politique. La preuve est que des années avant, Alpha Condé s’est déclaré nationaliste, exprimant des idéaux pour une ligne directrice qui semble s’afficher dans le temps comme une prophétie.

Dans les archives de l’AGP, le candidat Alpha Condé a confié en 1993 ce qui suit…..

« JE SUIS UN NATIONALISTE CONVAINCU…»

M. Alpha Condé, candidat présenté par le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), pendant la campagne électorale s’est déclaré l’homme du changement.

«Je suis l’homme du changement dans l’Unité et la prospérité de la Guinée».

M. Alpha Condé a déclaré que «si le RPG gagne les élections personne ne payera plus l’impôt».

Il a partout exprimé sa confiance en sa victoire aux élections présidentielles. Alors, dira M. Condé qu’il représente « la chance de replacer la Guinée sur la voie de la reconstruction économique, sociale et culturelle, sur la voie du progrès, du développement et de la sécurité.

Devant des foules en liesse, il a indiqué que la Guinée manque d’eau, d’électricité, de téléphone, toutes choses constituant la base du développement.

M. Alpha Condé en comparant les deux régimes précédents, a déclaré que : « la première République était l’enfer pour le peuple de Guinée, mais la deuxième République qui nous a promis le paradis n’a jamais tenu ses engagements. C’est seulement la troisième République, celle du RPG qui créera le paradis».

M. Condé a ajouté que ce sont des opportunistes et profiteurs qui ont adhéré au PUP. Ils ne l’ont pas fait par conviction politique.

C’est pourquoi le PUP, dira t-il, n’a aucune chance de gagner, ce en dépit des fraudes massives que le parti prépare pour créer le chaos dans notre pays.

.

RETROVISEUR

PAGE 12

RETROVISEUR

Guinée-Présidentielle 2015 :

Zoom sur les mots de campagne du Président Alpha Condé

Guinée-Présidentielle 2015/ Un parti une couleur, le palais du peuple était au couleur du RPG Arc-en-ciel dimanche

Par la Direction de Communication du RPG-Arc-en-ciel

Conakry, 21 sept (AGP)- Un parti une couleur, le Palais du peuple était au couleur du RPG Arc-en-ciel, dimanche 20 septembre 2015.

Les partis alliés, cadres du RPG, les militants et sympathisants venus des cinq communes de la capitale étaient massivement mobilisés pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, can-didat à sa propre succession.

Au coeur de ce grand évènement, des prestations artistiques pour magnifier les réalisations déjà faites par Alpha Condé, candidat du RPG Arc-en-ciel.

D’entrée de jeu, le directeur de campagne du RPG Arc-en-ciel, Ibrahima Kassory Fofana a, tout d’abord remercié Pr Alpha Condé pour la confiance placée en sa personne pour conduire le parti à la victoire le 11 octobre 2015.

Il s’est, ensuite adressé aux partis alliés en ces termes : ‘’Nous avons le meilleur candidat et le meilleur bi-lan que la Guinée n’a jamais connue.

Pour la continuité du développement et du progrès, vous avez fait le bon choix’’.

Plus loin, Ibrahima Kassory Fofana a invité les militants du RPG Arc-en-ciel à se munir de leurs cartes d’é-lecteurs auprès des chefs secteurs et chefs de quartier, car selon lui, seul ce document prend en compte leurs voix pour réélire leur candidat.

Avant de clore son intervention, Dr Ibrahima Kassory Fofana dira aux militants du RPG Arc-en-ciel, «de ne pas céder à la provocation des adversaires, mais plutôt de rester mobilisés pour un seul objectif, ‘’Un coup KO’’», repris en choeur par les militants en guise de confiance. Visiblement satisfait de la mobilisation qui lui a été réservé, le candidat du RPG Arc-en-ciel a fait le tour du Palais du peuple, pour être au coeur de la foule venue lui réitérer son soutien. Pr Alpha Condé a mis un accent sur ‘’le changement qu’il a apporté à la Guinée et dans la vie des populations durant ce premier quinquennat, chose que ces prédé-cesseurs n’ont pas pu faire en 50 ans’’. Toujours acclamé par les militants, Pr Alpha Condé a tenu à rappeler, que «son deuxième quinquennat sera spé-cialement dédié aux femmes et aux jeunes», tout en rappelant, que «l’objectif de ce premier mandat était de sortir les guinéens de l’obscurité, c’est pourquoi Kaléta a été construit.

Les travaux du barrage de Souapiti seront aussi très bientôt lancés pour le bonheur des guinéens».

Le candidat du RPG Arc-en-ciel a invité les autres leaders à mener une campagne responsable, sans violen-ce, en précisant que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur.

Pr Condé a ensuite annoncé la tenue d’un grand concert international à Conakry le 26 septembre 2015pour saluer le courage du peuple de Guinée qui a fait face à l’épidémie d’Ebola, avant d’informer, que «le barra-ge Kaléta sera inauguré

le 28 septembre 2015».

PAGE 13

Guinée-Présidentielle 2015/ Alpha Condé, Le Bâtisseur s’engage aux côtés des fonctionnaires de Guinée

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 08 octobre 2015

Aujourd’hui, je m’engage aux côtés des fonc-tionnaires de Guinée. Je partage avec vous chers agents de la République les valeurs les plus re-présentatives de la fonction publique : la compé-tence et l’intégrité. Ces valeurs reviennent peu à peu dans notre administration et tout le mérite vous revient.

Autant les usagers doivent retrouver la confiance dans l’administration guinéenne autant il me re-vient de faire en sorte que les rémunérations soient adaptées à vos situations de travail pour l’amélioration de la qualité du service rendu.

En dépit des ajustements structurels, nous avons initié d’importantes réformes administratives pour l’amélioration de la vie du fonctionnaire notamment la création d’un salaire minimum.

Malgré tout, la fierté d’appartenance des fonc-tionnaires à la fonction publique est aujourd’hui très forte.

Je me dois de renforcer cette fierté avec de nou-velles réformes qui vont améliorer vos conditions de vie et de travail.

C’est pourquoi dès le cours normal des choses, je m’engage à créer par la loi, une Couverture Ma-ladie Universelle (CMU) et à assurer l’effectivité de sa mise en oeuvre au profit de nos vaillants agents publics.

Cette Couverture Maladie Universelle portera sur les soins primaires et la prise en charge de médi-caments. Elle évoluera peu à peu.

Ce nouveau dispositif sera élargi au secteur de la culture.

En effet, nous ne pouvons plus nous permettre de voir nos artistes et nos personnalités culturelles disparaitre dans la négligence et l’isolement sani-taire total.

C’est pourquoi, en restructurant le sta-tut de l’artiste, nous allons assurer la couverture médicale des acteurs cultu-rels.

Par ailleurs, je m’engage dans une vi-sion plus globale de ce dispositif, à construire des services médicaux pour les fonctionnaires, agents permanents de l’Etat et ce, dans toutes les capitales régionales de notre pays.

Avec vous et tous ensembles, nous al-lons relever ce défi dans les 5 prochai-nes années.

Je m’y engage !

Alpha Condé, le Bâtisseur.

———————————————

Guinée-Présidentielle 2015/ En 3 ans et demi Pr Alpha Condé a fait baisser la dette de 66%

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 17 sept (AGP)- "Mon cher président Alpha Condé, de la Répu-blique de Guinée, une fois élu, vous avez constaté que les caisses de l'Etat étaient vides et les dettes très-très élevées. Vous avez été contraint, avant de pouvoir recons-truire le pays, de mettre de l'ordre pour rétablir la crédibilité auprès de la communauté financière interna-tionale. En 3 ans et demi, vous avez fait baisser la dette de 66 %.

RETROVISEUR

PAGE 14

Vous avez diminué le service de la det-te au delà de 50 % du PIB en dessous de 12 %. Vous avez donc réduit le coût de la dette en rapport des exportations de 186 % à environ 45 %.

C’est énorme. Il y a quelques Chefs d'Etats de notre continent (Europe, ndlr) ou même d'outre-Atlantique qui pourraient s'inspirer de votre travail".

———————————

Guinée-Présidentielle 2015/

‘’Guinea is back’’ :

Plus qu'un slogan !

Conakry, 28 sept (AGP)- Guinea is back :

Guinea is back : plus qu'un slogan! Les réformes menées resteront dans l’histoire de la Guinée comme le tour-nant décisif ayant introduit la Guinée dans le cercle des démocraties où la séparation des pouvoirs est une réalité.

En voici quelques-unes : Adoption du Statut de la magistrature ; Installation, pour la première fois, du Conseil supé-rieur de la magistrature (alors qu’il existe sur papier depuis 1991) ;

Revalorisation du traitement salariale des magistrats ; Mise en place de la Cour Constitutionnelle ; Lancement des travaux de la nouvelle prison de Kènèndé.

«Pour la première fois en Guinée le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) a été saisi de plaintes contre des magistrats : sur 20 plaintes reçues, 9 sanctions ont été prononcées, dont une radiation.

Avant l’arrivée d’Alpha Condé, aucune sanction formelle n’avait été prononcée contre un magistrat».

INVESTITURE PRG 2015

Oui mon Président, Guinea is back !

Nous y croyons !

RETROVISEUR

Guinée-Présidentielle 2015/ La Guinée est de retour dans le monde des affaires. Oui, la Guinée is back !

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 07 oct (AGP)-

Je m’adresse aujourd’hui aux opérateurs écono-miques et au monde des affaires. Depuis 5 ans et en dépit de la crise sanitaire effroyable de ces longs derniers mois, la Guinée est de retour dans le monde des affaires.

Oui, la Guinée is back !

Nous avons, avec toutes les difficultés et les per-turbations que cela a pu occasionner, passé des réformes de fond dans le secteur macroéconomi-que. Les indicateurs sont stables. Les signaux sont au vert. La confiance dans la Guinée re-vient. C’est aussi grâce à vous !

Le climat des affaires s’est amélioré. L’environ-nement est de plus en plus sain. Les facilités ad-ministratives, fiscales, juridiques doivent être renforcées et adaptées à vos besoins et à l’intérêt général du peuple de Guinée.

Je viens prendre des engagements fermes avec vous pour asseoir totalement un climat et un en-vironnement entièrement sains, souples et via-bles pour les affaires.

Un environnement dans lequel la corruption et le clientélisme seront bannis. Oui cela est possi-ble !

Je m’engage à instaurer une nouvelle approche basée sur la consultation et le dialogue avec vos instances faitières sur, non seulement les réfor-mes à mener mais aussi, sur le partenariat ga-gnant-gagnant que nous devons tous renforcer et solidifier.

Je dis Oui à un monde des affaires qui tient compte de l’intérêt du peuple guinéen !

Avec vous et tous ensembles nous allons relever ce défi dans les 5 prochaines années.

Je m’y engage ! (Suite Page 15)

PAGE 15

RETROVISEUR

C’est avec amour et considération que je me permets de m’adresser à la femme de Guinée. A nos mères, soeurs, filles, tantes, épouses…Vous êtes au coeur de la Guinée. Vous êtes la Guinée !

Placer la femme au coeur du développement a été l’un de mes objectifs pendant ce premier mandat. Nous avons ouvert plusieurs chantiers les 5 dernières années pour améliorer les conditions de vie de la femme guinéenne quelle que soit sa situation sociale. Nous avons rénové ou construit des Centres d’Autonomisation et d’appui à l’Autopromotion Féminine (CAAF) à Conakry, Kankan, Faranah, Kindia ou encore Labé. Nous avons formé des centaines de professionnelles et auxiliaires de justice en faveur de la protection des femmes. Nous avons fait adopter un Code de la famil-le pour remettre la femme guinéenne au coeur de la vie sociale de notre pays, en lui donnant une place plus importante.

Nous avons construit et rénové des marchés, des Centres d’apprentissage, des Cen-tres de Santé Infantiles (CSI), car qui dit femme dit mère et dit enfant. Des femmes ont été mises à des places de responsabilités à divers niveaux de la gouvernance de notre pays. Mais il convient d’en faire encore plus pour vous, femmes de Guinée.

Comme je l’ai toujours dit dans mes différentes tournées à l’intérieur du pays, le ren-forcement de la promotion de la femme est une priorité pour le prochain quinquen-nat.

Ainsi, je m’engage à renforcer votre autonomisation à travers l’accélération des pro-grammes de microcrédits, de formations qualifiantes, mais également le renforce-ment de vos capacités manuelles et techniques pour que vous puissiez participer au développement de l’approche Haute Intensité de Main d’oeuvre (HIMO) dans les projets publics.

Je m’engage à mener à terme les projets de construction et/ou la rénovation des hô-pitaux de la mère et de l’enfant dans les capitales régionales. Je m’engage à renfor-cer les mesures de lutte contre la violence faite aux femmes. Je m’engage à mettre aux responsabilités dans mes prochains gouvernements, davantage de femmes et ce, à des postes qui sont à ce jour non dédiés aux femmes.

Je m’engage enfin, à l’instar d’un pays comme le Rwanda, à imposer à ma majorité un quota de femmes dans les instances politiques et pour les candidatures aux diffé-rentes élections locales et nationales.

Avec vous et tous ensembles, nous allons relever ce défi dans les 5 prochaines an-nées.

Je m’y engage !

Alpha Condé, le Bâtisseur.

PAGE 16

Guinée/ Election présidentielle 2015 : «Il a fallu Alpha Condé pour donner de l'électricité»

Conakry, 12 septembre (AGP)- Depuis 49 ans, la Guinée attend le projet Kaleta, personne n’a ré-ussi à le faire! Il a fallu Alpha Condé pour donner de l'électricité. Aujourd’hui, les villes de Cona-kry, Dubréka, Coyah, Kindia, Forécariah, Fria, Mamou, Dalaba, Pita et Labé ont toutes de l'électricité.

Demain Alpha Condé donnera le barrage de Souapiti à la Guinée. Souapiti c’est deux fois la puissance de Ka-leta! Il ne peut y avoir d’autres choix que Alpha Condé.

"Alpha Condé, le progrès en marche".

Election présidentielle 2015/ Souvenez-vous des mines guinéennes !

Par la Direction de Communication du RPG/Arc-en-ciel

Conakry, 18 sept (AGP)- Souvenez-vous les mines guinéennes étaient caractérisées par :

- L’octroi excessif des titres miniers qui couvraient presque la quasi-totalité du terri-toire national ;

- Un code minier qui ne favorisait pas les intérêts de la Guinée ;

- L’exclusion de la Guinée de l’Initiative pour la Transparence des Industries Ex-tractives (ITIE).

Désormais, une nouvelle dynamique minière a été induite pour accroitre et consolider les apports de ce secteur au développement économique et social du pays. Parmi les mesures d’envergure adoptées, on peut citer :

- l’adoption d’un nouveau code minier conforme aux standards internationaux, assorti d’un travail rigoureux de restructuration du secteur ;

- l’approbation en cours des textes d’application de ce Code minier ;

- la réadmission de la Guinée à l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) en mars 2011et validée au début du mois de juillet 2014 ;

- la révision systématique de toutes les conventions minières antérieures au nouveau Code pour harmoniser leurs dispositions au dit Code ;

- la publication en ligne de tous les contrats miniers ;

- l’approbation en mars 2014 d’un nouveau schéma directeur pour le développement des infras-tructures minières auxiliaires de transport ;

- la signature des conventions relatives au cadre d’investissement minier avec les sociétés devant développer les mines du Simandou ;

- l’apurement du cadastre minier par l’annulation de 800 titres non fonctionnels ;

- la création de la Société Guinéenne du Patrimoine Minier (SOGUIPAMI) pour une meilleure gestion du portefeuille minier de l’Etat.

Le rêve de 50 ans est devenu réalité grâce à l’homme du 17

RETROVISEUR

PAGE 17

Le scrutin du dimanche, 11 octo-bre 2015

Guinée-Présidentielle 2015/ Le candi-dat sortant Alpha Condé a voté au quartier Boulbinet

Conakry, 11 oct (AGP)- Au compte du premier tour de l’élection présidentielle du dimanche, 11 octobre 2015 en Répu-blique de Guinée, le président de la Répu-blique, Pr Alpha Condé a accompli son devoir civique au Bureau de Vote N°7 (BV7) dans l’enceinte du Collège Sultan Mariama Traoré, au quartier Boulbinet dans la commune de Kaloum. C’était aux environs de 10 heures TU, rapporte le Bu-reau de Presse de la Présidence de la Ré-publique (BPP).

A sa sortie de l’isoloir, le président Alpha Condé a invité les guinéens à voter dans le calme en faveur de la paix et l’unité.

«J’appelle tous les guinéens à accomplir leurs devoirs civiques, c'est-à-dire qu’ils votent dans le calme, et qu’ils attendent les résultats. Et surtout qu’ils évitent toute provocation parce que la Guinée a besoin de paix, d’unité et de liberté».

Présidentielle 2015 : plus de 6 millions d’électeurs votent ce dimanche 11 octobre en Guinée

Présidentielle 2015 : plus de 6 millions d’électeurs ont voté ce dimanche 11 octobre en Guinée

Conakry, 11 oct (AGP)- Ils sont plus de 6 millions d’électeurs à se présen-ter, dimanche, 11 octobre 2015, dans le calme et la sérénité devant les dif-férents Bureaux de Vote (BV) pour s’acquitter d’un de leur devoir civi-que.

Femmes, hommes et jeunes se pressent de-vant les BV afin de choisir leur futur prési-dent de la République parmi les 8 candidats, dont le président sortant, Pr Alpha Condé.

Boubacar Diallo résidant au quartier Gbes-sia-Cité de l’Air commune de Matoto à Co-nakry, tout heureux ce matin après avoir vo-té. Il explique :

‘’Depuis 7h moins, je suis sur place pour élire le candidat de mon choix. J’ai été la cinquième personne à voter dans mon BV, le N°2 dans l’enceinte du lycée Gualéma Guillavogui 2’’.

Un autre électeur rencontré, Kerfala Condé se dit très content de la tenue de ce scrutin ce dimanche, 11 octobre, pour que le choix soit possible pour tous les guinéens et pour s’acquitter de cet exercice civique, qui est un devoir pour tout un chacun.

RETROVISEUR

Et si on parlait Bilan ?

Kaléta, Une force de frappe du président Alpha Condé !

Une analyse de Fodé Sita Camara

Conakry, 26 mai (AGP)- Aujourd’hui, l’espoir est permis. Les guinéens sont sortis de l’obscu-rité grâce à la réalisation du barrage hydroélec-trique de Kaléta, avec sa capacité globale de pro-duction estimée à 240 mégawatts.

Débutés le 4 avril 2012, les travaux d’aménagement du barrage hydroélectrique de Kaléta se sont achevés avec succès. Il est le plus grand barrage hydroélectrique ja-mais exécuté dans l’histoire de la Guinée. Réalisé par la société chinoise China Water Energie (CWE) pour un montant de 526 millions de dollars américains, ce bijou enlève du pied économique de notre pays la pertinente épine qui aura freiné le développement rapide tant sou-haité par les guinéens.

Ce défi remonte aux 1ères heures de l’indépendance, lorsque le colon est reparti avec des documents impor-tants permettant au capital humain guinéen de faire face aux mégaprojets en perspective. Aujourd’hui, c’est plus qu’un soulagement, ce manque à gagner qui répond aux détracteurs sur la prise de position de la guinée en 1958 à se sortir de la tutelle de la Métropole.

Ceci néanmoins, ne relève pas de la légende, car le ‘’Niger’’ qui va au-delà de nos frontière, abreuve des millions d’africains dans la sous région.

On sait également que tout ce qui se rapporte à l’eau, procure souvent du bonheur, comme le sentent les popu-lations guinéennes à travers le choix quelles ont porté sur la personne du Pr Alpha Condé.

Avec le barrage Kaléta, il ne fait pas de doute que c’est un nouveau départ qui s’annonce pour l’économie guinéenne.

PAGE 18

Nous auront à nos portes plus d’inves-tisseurs et de partenaires qui voient en guinée une opportunité à saisir.

Selon les spécialistes, la construction du barrage de Souapiti, viendra ap-puyer Kaléta pour son fonctionnement en toutes saisons. Car, cet autre barra-ge, dont les négociations de réalisation et les études de faisabilité sont avan-cées, permettra d’avoir un grand réser-voir de milliards de mètres cubes d’eaux.

Rappelons ici que l’ambition du Prési-dent de la République, le Pr. Alpha Condé depuis son arrivée au pouvoir était de venir à bout du problème d’eau et d’électricité en Guinée.

De sa propre analyse, la solution dura-ble au problème énergétique en Guinée, est la construction des barrages hydroé-lectriques et non le bricolage habituel.

C’est pourquoi, hormis ce barrage de Kaléta, d’autres sont attendus comme Souapiti, afin que le pays ait suffisam-ment d’électricité.

A rappeler que le barrage hydro-électrique de Kaléta a double vocations. Une partie pour la Guinée, et 30% de sa production orientés vers les pays voi-sins dans le cadre du projet d’intercon-nexion sous-régionale.

Par ailleurs, c’est dire que même si der-rière toutes ces réalisations, existent des raisons électoralistes, une chose reste évidente, la Guinée en avait vraiment besoin. Puisque depuis plus de 50 ans, elle n’a ni eau, ni électricité de façon courante.

Pourtant, elle regorge de potentielles ressources minières, et beaucoup de fleuves y prennent leurs sources. Ce qui lui a valu le qualificatif honorifique de « Château d’Eau de l’Afrique Occidentale ».

ECONOMIE

PAGE 19

Le nouveau Quinquenat

ALPHA PRESIDENT POUR UN NOUVEAU QUINQUENAT

Les Résultats définitifs de la prési-dentielle du 11 octobre 2015

Conakry, 11 déc (AGP)- Les résultats définitifs de la présidentielle du 11 oc-tobre 2015 ont donné une large victoi-re au Pr Alpha Condé dès le premier Tour avec 57, 84% des suffrages vala-blement exprimés.

Au total, il y avait 8 candidats retenus par la Cour Constitutionnelle qui sont partis à chance égale à cette présiden-tielle. Chacun d’eux a présenté son projet de société aux 6.042.634 élec-teurs dont 181.258 à l’étranger durant 30 jours de campagne électorale sur l’étendue du territoire national.

Il s’agit du Professeur Alpha Condé du RPG arc-en-ciel, candidat à sa propre succession, Mamadou Cellou Dalein Daillo de l’UFDG chef de file de l’Op-position, Sidya Touré de l’UFR, Lan-sana Kouyaté de PEDN, Dr Faya Lan-sana Millimono du BL, Georges Ghandi Faraguet Tounkara de l’UGDD, Papa Koly Kourouma de GRUP et Marie Madeleine Valery Dioubaté du PEG.

Après donc une campagne électorale civilisée, malgré qu’elle soit couron-née par un accrochage entre militants du RPG arc-en-ciel et ceux de l’UFDG, les électeurs se sont massive-ment rendus aux urnes le 11 octobre 2015 pour s’acquitter de leur devoir civique dans le calme et la sérénité. Une attitude que la communauté inter-nationale dans son ensemble a vive-ment appréciée.

Six jours après le scrutin, soit le 17 octobre 2015, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a proclamé les résultats globaux et totaux provisoires qui se présen-tent comme suit :

«Total général des bureaux de vote 14.482, total général des inscrits 6.042.634, total gé-néral des votants 4.131.046, total général des bulletins nuls 179.804, total général des suf-frages valablement exprimés 3.951.222, taux de participation 68, 36% ».

Les suffrages obtenus par candidat, Profes-seur Alpha Condé du RPG arc-en-ciel 57, 85%, Mamadou CellouDaleinDaillo de l’UFDG 31, 44%, Sidya Touré de l’UFR 6, 01%, Lansana Kouyaté de PEDN 1, 16%, Dr FayaLansanaMillimono du BL 1, 38%, Geor-ges GhandiFaraguetTounkara de l’UGDD 0, 50%, Papa KolyKourouma de GRUP 1, 31%, et Marie Madeleine Valery Dioubaté du PEG 0, 33%.

Samedi, 31 octobre 2015, la Cour Constitu-tionnelle à son tour, par la voix de son prési-dent Me Kelèfa Sall, donnera les résultats définitifs avec un très léger aménagement après avoir trouvé dans le calcul de la CENI, un oubli 20 voix valablement exprimés. Ce qui a donné un suffrage de 3.951.242.

Ainsi, les Résultats définitifs ont été livrés déclarant le Professeur Alpha Condé vain-queur avec 57, 84%, soit la majorité ab-solue des suffrages valablement exprimés. Et c’est parti pour le quinquennat 2015-2020.

SANTE !

PAGE 20

Par Mamadouba Conté

Le premier mandat du Président Pr Alpha Condé était bien parti dans le domaine de la santé, avec l’annonce de la gratuité de la cé-sarienne dans les tous hôpitaux du pays.

Mais en mi-mandat, soit en décembre 2013, un mal commun s’est invité en Guinée, qui a fini par troubler la situation socioéconomi-que du pays. Il s’agit de la fièvre hémorragi-que à virus Ebola qui, pour un premier temps, était qualifiée de mystérieux par mé-connaissance de ses symptômes par les spé-cialistes guinéens.

Quelques semaines plus tard, après les études faites à l’étranger des échantillons de sang prélevés sur les premières victimes, il s’est avéré que c’est le virus Ebola qui tuait cruellement les guinéens en Forêt.

Plus vite, le virus s’est rependu dans tout le pays. Mettant ainsi le gouvernement devant un fait accompli d’une crise sanitaire sans précédent avec des conséquences dévastatri-ces. Car aussitôt, les investisseurs ont quitté de peur qu’ils ne soient infectés par le virus.

Tous les grands projets ont été arrêtés, d’au-tres ont tourné au ralenti avec la mise en congé technique des travailleurs.

Face à ce danger, le gouvernement sous la conduite du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé s’est mis à recherche des voies et moyens pour endiguer la mala-die. C’était donc une lutte nationale et internationale contre le mal commun, ayant quelques mois après, touché deux autres pays voisins à savoir, le Libéria et la Sierra Leone.

Avec l’aide de la communauté interna-tionale, la Guinée s’en sort vu que le dernier suspect est sorti du centre de traitement Ebola depuis plusieurs se-maines. Et à date, aucun autre cas n’a été notifié dans le pays.

Mais ce qu’il faut préciser, c’est le vi-rus Ebola a été un véritable mal pour le mandat du Professeur Alpha Condé. Deux ans de dures épreuves et malgré tout, des progrès louables ont été faits à la satisfaction de presque tous les guinéens. Maudite est cette maladie qui a endeuillé des milliers de gui-néens.

Ebola, le mal du mandat

<>.

BULLETIN SPECIAL :

INVESTITURE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

SON EXCELLENCE PROFESSEUR ALPHA CONDE

LUNDI 14 DÉCEMBRE 2015

PAGE 21

COMPLIMENTS

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

En ce jour mémorable, la Direction Générale de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) et son Personnel présentent leurs compliments à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Professeur Alpha CONDE.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.

Amine !!!

 
L’AFD compte appuyer la Guinée dans l’agriculture, l’énergie et les transports ferroviaires et urbains, dixit son DG


Conakry, 6 mars (AGP)- Le Directeur Général (DG) de l’Agence Française de Développement (AFD), Zerah Dov, en visite de travail en Guinée, a été reçu en audience par le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, lundi, 5 mars au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, selon le Bureau de Presse de la Présidence de la République.

L’entretien entre le chef de l’Etat et le DG de l’AFD a porté essentiellement sur, le renforcement des relations de coopération entre cette institution financière et la Guinée.

A l’issue de cette audience, une déclaration conjointe portant sur les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des transports, a été signée par le DG de l’AFD et le ministre guinéen de l’Economie et des Finances, Kerfala Yansané.

A rappeler, que l’AFD qui a été parmi les premières institutions à accorder une aide financière à la Guinée, après la dernière élection présidentielle, appuie ce pays, depuis plusieurs années, dans son programme de développement économique.

M. Zerah Dov a en outre déclaré, que la présence qu’il souhaite aux côtés de la Guinée, s’articule autour de trois axes principaux à savoir, le développement agricole, pour atteindre son objectif de sécurité alimentaire, l’énergie (dans la production, la distribution et l’interconnexion), ainsi que les transports ferroviaires et urbains.

En réponse, le président de la République, a remercié le Directeur Général de l’AFD, pour sa visite et pour tous les efforts fournis en faveur de la Guinée.
‘’Ça fait de longues années que l’AFD nous accompagne, même si son Directeur actuel a eu de mauvais souvenirs du pays, lorsqu’il était patron de la Compagnie Française pour le Développement des fibres Textiles (CFDT) et que la Guinée l’a spolié dans des conditions scandaleuses’’, a rappelé Pr Alpha Condé.

‘’Mais, il doit savoir que c’est la nouvelle Guinée aujourd’hui et que cela ne se fera plus à aucun homme d’affaires. J’espère qu’il part avec la conviction que la Guinée est en train de changer et cela va l’encourager à davantage nous accompagner, a conclu le Président de la République, a-t-il conclu.
AGP/6/3/012 ST/JPO/ST

 
‘’La CEDEAO a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a déclaré l’ambassadeur James Gbeho


Conakry, 22 août (AGP)- ‘’En appliquant la politique de «tolérance zéro» contre le pouvoir obtenu ou maintenu par des moyens non constitutionnels, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers une association de sanctions et de diplomatie préventive, a pu faire pression sur les régimes difficiles afin qu’ils changent leurs méthodes’’, a récemment déclaré le président de la Commission de la CEDEAO, l’ambassadeur James Gbeho Gbeho.

En conséquence, au cours des trois dernières années, la CEDEAO a officiellement suspendu trois Etats membres notamment, la Guinée, le Niger et la Côte d’Ivoire avant de restaurer l’ordre constitutionnel et la légalité dans ces pays, avec la collaboration de la communauté internationale, dira M. Gbeho.

Il a rappelé qu’en réponse à multitude de guerres civiles et de conflits internes dans certains pays au cours des années 1980 et 1990, l’organisation a créé un groupe de contrôle de la paix (ECOMOG) dont les succès dans la résolution des conflits libérien et Sierra-léonais ont été internationalement salués comme des cas de réussite et une référence continentale.

Cependant, le succès de l’ECOMOG a été obtenu au pris de lourdes pertes en matériels et en vies humaines, et la trop grande concentration sur la paix et la sécurité a fait que, pendant une vingtaine d’années, la CEDEAO a négligé l’un de ses objectifs cardinaux, à savoir le développement et l’intégration économiques, a-t-il souligné.

Parallèlement, une force en attente dans le cadre d’un mécanisme régional de prévention et de gestion des conflits est en cours d’élaboration, bien que la contribution en troupes et les questions de financement demeurent les principaux défis à relever, a indiqué le président de la Commission de la CEDEAO.
AGP/22/8/011 ST/JPO/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 03 septembre 2015


La trente cinquième (35ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2015 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 03 septembre 2015 de 09h50 à 10h 30mn.





La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.





Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :





1USD = 7 453, 5779 GNF.





Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.





La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.


La Banque Centrale


________________________________________________________________


Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Publireportage:La campagne milliardaire de Cellcom Guinée et Back to school font des nouveaux heureux gagnants


Conakry, 06 déc (AGP)- La société de téléphonie Cellcom Guinée continue de rendre heureux ses abonnés, car elle s’est engagée dans une dynamique de réduction de la pauvreté et d’éducation au service de ses abonnés. Elle a procédé mardi 1 décembre 2015 à de nouveaux tirages au sort.

Trois abonnés ont bénéficient d’une formation gratuite soit en Anglais ou en Informatique et la méga cagnotte d’un cheque de 50 millions de francs guinéens pour Mamady Diané, après avoir participé à la promo Cellcom milliardaire en rechargeant son compte de 10 mille francs.

Mamady Diané a, dans son intervention, dit heureux et renouvelle sa confiance en cette entreprise qui vient de lui permettre d’achever en beauté l’année 2015.

Au compte de sa campagne Back to School qui donne la chance à chacun de bénéficier d’une formation de son choix entre l’Anglais et l’informatique, Cellcom Guinée offre la chance à trois de ses abonnés d’améliorer leurs connaissances. Le tirage au sort se passe en toute transparence en présence des hommes de médias et d’un huissier de justice. Les gagnants sont joints au téléphone et l’heureuse nouvelle leur est annoncée. Les campagnes Back to School et Cellcom milliardaire se poursuivent toujours.

Le mardi prochain d’autres nouveaux gagnants seront aussi tirés pour le bonheur des abonnés. Avec Cellcom rechargez votre avenir.

 
Guinée : SOS, la Mosquée Fayçal de Conakry sous les eaux de pluie





Conakry 13 juil (AGP)- La Mosquée Fayçal de Conakry, communément appelée Grande Mosquée, connait depuis des années des difficultés d’accueil à chaque période de grandes pluies. Imbibée d’eau de toute part, elle vieillie sous le poids de la quantité d’eau de pluie qu’elle accumule chaque année, sous le regard complice des décideurs.


D’année en année, les fissures et autres ouvertures favorisant le passage des eaux de pluie pour la salle des prières se font remarquer, alors qu’il y a deux ans ou moins, des travaux dits de rénovation ou d’entretien avaient été entrepris sur cette Mosquée des années 80.


Au jour d’aujourd’hui, les fideles musulmans, qui s’y rendent avec des tapis pour les prières quotidiennes, utilisent les extrémités de la salle des prières pour s’acquitter de leur obligation religieuse. Par contre, les autres sont tenus d’utiliser les carreaux ou encore les tapis sauvés des eaux par les muezzins.


Cette «Maison de Dieu» mérite de retenir l’attention de tout musulman guinéen et d’ailleurs, dans le but de la sauver d’un éventuel écroulement sous le poids des intempéries.


AGP/13/07/016 MYS/ST

 
Visite du Chef de l’État à Kankan ce Samedi


www.agpguinee.com/ Le Président de la République, Pr Alpha Condé, a effectué ce samedi 21 juin 2014, une visite à Kankan, l'une des plus grandes villes de la Haute-Guinée. Par le passé cette ville était considérée comme la Capitale économique du pays; Conakry étant la Capitale Politique.

Aujourd'hui, retenue comme chef-lieux de la Région administrative de la Haute-Guinée, Kankan est l'un des 7 Gouvernorats du pays; à savoir: Kindia, Boké, Mamou, Labé, Faranah et Nzérékoré plus la zone spéciale de Conakry.

Le Gouvernorat de Kankan a sous sa juridiction les Préfectures de Kouroussa, Siguiri, Mandiana et la Préfecture de Kankan; un découpage territorial que les natifs de la zone se plaisent à appeler ''KO-SI-MAN-KAN'' c'est-à-dire ''Rien ne se ressemble''littéralement traduit.

Nous reviendrons prochainement sur les temps forts du séjour du Chef de l’État, dans cette localité avec la collaboration de nos confrères basés à Kankan.

(AGP) 21/06/014 AKD

 
Veille de Ramadan en Guinée : le président de la République offre 600 sacs de riz aux femmes balayeuses de Conakry


Conakry, 13 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé vient d’offrir six cent (600) sacs de riz aux six cent (600) femmes balayeuses des cinq communes de Conakry, rapporte l’AGP.


La remise de ce don aux bénéficiaires a été faite par le gouverneur de la Ville de Conakry, Général Mathurin Bangoura, jeudi, 12 mai 2016, dans les installations du Gouvernorat.


Ce don du chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé, s’inscrit dans le cadre de l’allégement du panier de la ménagère pendant le mois de Ramadan, un mois de jeûne et d’abstinence chez les musulmans entre le lever et le coucher du soleil, qui s’annonce pour le 06 juin prochain.


Selon le gouverneur de Conakry, «c’est une manière pour le chef de l’Etat, d’encourager ces femmes dans le travail qu’elles accomplissent sous le soleil, et la pluie, dans le souci d’aider le Gouvernorat à nettoyer la ville de Conakry».


Se disant très satisfaites du don du président de la République, les différentes représentantes des femmes balayeuses des cinq communes de Conakry ont vivement remercié Pr Alpha Condé, pour avoir pensé à elles, surtout à l’approche du Ramadan.


A noter, qu’une autre remise de 400 sacs de riz aura lieu, vendredi, 13 mai, au Port Autonome de Conakry (PAC). Un don du président Alpha Condé aux dockers du port de Conakry, a informé le gouverneur de Conakry.


AGP/13/05/016 TA/ST

 
Afrique/ Des journalistes d’Agences de presse outillés en techniques de ‘’Visibilité dans les moteurs de recherche’’


Rabat (Maroc), 21 avril (AGP)- Dix-sept (17) journalistes, venus des Agences de presse africaines sont depuis lundi, 20 avril 2015, en formation sur ‘’le Journalisme web’’ à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

Pour le compte de la journée de mardi, 21 avril, ils ont été outillés en technique de création de site web, fait la connaissance de l‘’historique et le fonctionnement des moteurs de recherche, l’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimisation (SEO), l’acquisition du vocabulaire du ‘’référenceur’’ chargé du référencement), la démarche SEO et les quatre (04) axes d’optimisation de référencement naturel.

Il a été aussi question d’apprendre comment créer un lien entre son site, les moteurs de recherche et d’autres sites web pour une large visibilité.

Des sous thèmes qui ont suscité plusieurs questions de compréhension chez les journalistes participants.

A rappeler, que cet atelier de formation, organisé par la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) en collaboration avec l’Agence Marocaine de Presse (MAP), a pour objectif, de permettre aux participants de comprendre les contraintes de l’écriture pour le web, maitriser les techniques de SEO, identifier les opportunités de fidélisation et de développement de la visibilité sur le web grâce aux médias sociaux (twitter, Facebook…).

Les travaux se poursuivent au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) dans les installations de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc.
AGP/21/04/015 ST

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Gaoual: un incendie a emporté en fumée 73 cases et leurs contenus


Gaoual, 17 fév (AGP)- Un incendie s’est déclenché et a emporté 73 cases et leurs contenus chez la famille Camara le week-end dernier à Mendessi dans le secteur Khoumbayah, dans la commune urbaine de Gaoual.

L’incendie s’est déclenché à un moment où les habitants étaient occupés aux travaux champêtres, mais pas de pertes en vie humaines.

A préciser que la police est à pied œuvre pour situer les causes de cet incendie.

La famille victime lance un SOS aux bonnes volontés pour un soutien moral et financier.
AGP/17/2/011 MK/MKC/FDF/AB/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du 21 août 2014


La trente quatrième (34ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 21 août 2014 de 09h 15 à 9h45mn.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 888, 9566 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.



La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Page de la Campagne électorale

2ème tour de l’élection présidentielle 2010 : Installation du directoire de campagne des partis politiques alliés à l’UFDG de Matam à Conakry


Conakry, 7 sept (AGP)- Les partis politiques alliés à l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ont procédé lundi, 6 septembre dans la commune de Matam à Conakry, à l’installation de leurs directoires de Campagne au même moment, le leader de l’UFDG, El hadj Cellou Dalein Diallo sillonne les préfectures de la Guinée Forestière.

La cérémonie d’installation présidée par le directeur adjoint de campagne présidentielle de l’UFDG, coordinateur national de l’alliance, M. Issa Soumah, a connu la participation des militants des autres partis alliés dont entre autres, l’UFR, NGR, PUP.

A l’issue des travaux, le président du directoire de Matam et président du bureau de consensus, M. Sékou Oumar Tall de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a sollicité de l’alliance, la prise à temps de toutes les dispositions pour mener une bonne campagne en impliquant pleinement les directoires.

A cette occasion, le coordinateur national de l’Alliance, M. Soumah a fortement apprécié la mise en place de ce directoire de campagne de la commune de Matam tout en invitant les partis alliés à travailler dans la cohésion et la transparence.

M. Soumah a expliqué brièvement le programme de l’UFDG de M. El hadj Cellou Dalein Diallo qui selon lui est débarrassé de toute coloration ethnique et qui est plutôt basé sur le développement économique de la nation et le rassemblement du peuple de Guinée autour d’un seul idéal.

Il a ensuite invité leurs militants au calme et à la retenue durant le processus en vue de parvenir à une élection apaisée et réussie.
AGP/7/9/010 AS/AB/ST

 
Ouverture mercredi à Conakry, des Journées de concertation pour un dialogue politique franc et sincère en Guinée


Conakry, 11 août (AGP)- Les travaux des Journées de concertation pour un dialogue politique franc et sincère en vue d’une préparation des prochaines élections législatives en Guinée dans un climat apaisé, ont été lancés mercredi, 10 août au Palais du peuple à Conakry sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana.

Organisées par le Mouvement Social Guinéen (MSG) en collaboration avec les institutions républicaines sous le thème, ‘’La Guinée avant, tout et tout pour la Guinée’’, ces Journées ont pour objectif, de faciliter le dialogue politique entre les acteurs et la mise en place d’un cadre permanent de concertation pour un déroulement apaisé du processus électoral accepté par tous.

Selon le premier ministre, le président de la République, Pr. Alpha Condé et son gouvernement sont pour le dialogue et la concertation en fait foi son message d’apaisement passé le lendemain de la tentative d’assassinat contre sa personne à travers lequel, il a demandé à tous de s’abstenir d’organiser toutes manifestations de soutien et a invité les uns et les autres à vaquer à leur travail.

M. Fofana a mis l’occasion à profit, pour inviter le collectif des partis politiques à finaliser la transition en rejoignant ce cadre de concertation au niveau duquel, on est entrain de discuter de l’avenir de la Guinée.

Pour le président du MSG, Hady Taran Diallo, le dialogue politique revêt un intérêt particulier pour son mouvement car, dira-t-il, l’élection présidentielle qui a permis à la Guinée d’ouvrir une nouvelle page de son histoire, a été le fruit de la mobilisation de toutes les couches sociales de la Nation traduisant ainsi, la volonté de voir les nouvelles autorités capables de garantir la rupture et de poser des actes qui indiquent que la Guinée s’engage désormais dans la voie de la démocratie et de l’Etat de Droit.

Il a précisé, que ce mouvement représente tous les secteurs de la société guinéenne, donc représentant les intérêts de toutes les couches sociales du pays. C’est pourquoi a-t-il souligné, pour la construction de la démocratie en Guinée, nous devons faire montre de responsabilité et nos propositions dans ce dialogue doivent être nourries par notre volonté de voir le pays intégrer le concert des nations démocratiques respectueuses des lois.

M. Diallo a ainsi lancé un appel à la Coalition des partis politiques qui ont boudé ce cadre de concertation, de venir et de privilégier le dialogue et la concertation, d’observer et de faire observer les principes cardinaux de la démocratie et de l’Etat de Droit en Guinée.

A noter, que Journées de concertation prévues pour trois jours, prendront fin ce vendredi, 12 août à Conakry.
AGP/11/8/011 AKT/ST

 
Un dialogue direct a été entamé ce mercredi entre le gouvernement et l’opposition guinéenne sur le processus électoral en Guinée


Conakry, 17 août (AGP)- Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé a eu une séance de travail ce mercredi, 17 août à Conakry avec le collectif des partis politiques regroupant une vingtaine de partis de l’opposition pour débattre de certaines questions relatives à l’organisation des prochaines élections législatives, communales et communautaires en vue de finaliser la transition en Guinée.

18 partis sur 21 dudit collectif ont pris part à cette rencontre dont, l’Union des Forces Républicaine (UFR), l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), la Nouvelle Génération pour la République (NGR), Nouvelle Force Démocratique (NFD), Génération Citoyenne (GéCi), Parti pour l’Union et le Développement (PUD), Alliance pour le Renouveau National (ARENA), l’Union des Forces Démocratiques (UFD), Avenir Démocratique Prospérité de Guinée (ADPG), Parti du Peuple de Guinée (PPG) et l’Union pour le progrès National (UPN).

A cette occasion, ce collectif a présenté au ministre, un mémorandum dans lequel, il a demandé qu’un accord de principe soit trouvé sur un certain nombre de points dont entre autres, la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la révision du fichier électoral et le rétablissement des conseils communaux et communautaires dissouts.

Le collectif a estimé, que la CENI doit être renouvelée en vue de garantir son indépendance, sa neutralité et sa crédibilité avant d’exiger, l’annulation du protocole d’entente signé le 16 juin dernier entre le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) et la CENI sur la gestion du processus électoral.

S’agissant de la révision du fichier électoral, le collectif des partis politiques a indiqué, que cette opération ne concernera pas tout le corps électoral mais seulement, les citoyens qui, pour une raison ou une autre, ne se sont pas faits inscrire ou ont été mal recensés et ceux qui doivent être radiés du fichier pour décès et autres motifs.

Il a également exprimé d’autres préoccupations dont, l’accès égal et équilibré de tous les partis politiques aux médias publics et la neutralité de l’Administration publique dans les débats politiques.

En réponse, le MATD, Dr Condé a affirmé, que l’objectif du gouvernement est d’organiser à la fin de cette année, des élections législatives libres, transparentes et crédibles en vue de doter la Guinée d’une Assemblée Nationale et de mettre fin à une transition qui a trop duré.

Il a rappelé, l’importance du dialogue et du consensus entre les différents acteurs de la vie politique dans l’instauration de la démocratie et de l’Etat de Droit en Guinée.

Dr Condé dira en substance, que son département reste ouvert à toutes les discutions et propositions allant dans le sens de l’achèvement dans les meilleurs délais du processus électoral.

Il a souligné, que les revendications faites par le collectif méritent réflexions de la part du gouvernement et des autres acteurs concernés par le processus en vue de trouver rapidement un consensus permettant d’aller aux élections dans un climat apaisé.

Le ministre a ainsi ajouté, que le gouvernement examinera tous les points soulevés afin de trouver des réponses à soumettre audit collectif dans les prochains jours.

Le porte parole du collectif, El hadj Moussa Solano, président du PUP s’est réjoui de l’ouverture d’un dialogue direct entre le gouvernement et l’opposition qui doit, selon lui, aboutir à la mise en place d’un cadre de concertation permanent.

Il a ensuite martelé, que la crédibilité des prochaines élections dépendra du consensus trouvé entre les différents acteurs sur toutes les questions liées au processus.
AGP/17/8/011 AND/ABC/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La quarante quatrième (44ième) séance du Marché interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 30 octobre 2014 de 09h 20mn à 09h.50mn
La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.
Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :
1USD = 6 966, 6103 GNF.
Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.
La banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale

________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Le président de la République par intérim effectuera une visite ce mardi en Libye


Conakry, 31 août (AGP)- Sur invitation du Guide de la Jamahiriya libyenne, colonel Mohamar El Kadhafi, le président de la République par intérim, président de la Transition, ministre de la Défense Nationale, Général d’Armée, Sékouba Konaté, effectuera à partir de ce mardi, 31 août, une visite d’amitié à Tripoli en Libye pour prendre part à la commémoration du 41ème anniversaire de la Révolution libyenne le 1er septembre, a indiqué un communiqué de presse de la Présidence de la République de Guinée.

Le Général Konaté mettra ce voyage à profit pour faire une escale à Rabat au Royaume du Maroc où il profitera de l’occasion pour faire un contrôle médical, a précisé le communiqué.
AGP/31/8/010 AB/ST

 
Publireportage :

Un an d’appel gratuit offert aux abonnés Cellcom !!


Conakry, 17 fév (AGP)- Cellcom a le plaisir d’informer son aimable clientèle du lancement, mardi, 16 février 2016 de la nouvelle campagne ‘’un an d’appel gratuit’’.





En effet, conscient de la cherté de la vie dans le monde en général et particulièrement en Guinée, Cellcom s’est attelé à la tâche de créer une campagne qui réduit les coûts de la communication et les rendre aussi abordable que possible. Cette nouvelle campagne fait bénéficier aux clients un an d’appel gratuit.




Pour bénéficier d’un an d’appel gratuit, il suffit d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine. La chance est offerte à près de 100 personnes par semaine, de bénéficier d’une année d’appel totalement gratuite.




Cellcom est reconnue pour sa générosité envers ses abonnés, cependant, c’est une grande première en Guinée qu’un opérateur de téléphonie offre un an d’appel gratuit à ses abonnés. Cellcom est à l’écoute de ses abonnés et recherche toujours de meilleures offres pour les accompagner dans leur vie.




Selon le Directeur Général de Cellcom Guinée, John Vasikaran, c’est une manière pour nous, d’être reconnaissant envers nos clients fidèles, mais aussi d’accueillir les nouveaux abonnés Cellcom. Parce que Cellcom partage le quotidien de ses abonnés, nous avons pour objectif de réduire les dépenses téléphoniques, afin de leur permettre d’investir dans l’éducation des enfants, dans les dépenses familiales. Nous mettons cette promotion à la disposition de nos abonnés pour que les chanceux profitent des appels Cellcom gratuits pendant un an.




Cellcom, offre aujourd’hui des plans tarifaires qui défient toute concurrence, depuis l’instauration des différentes taxes, nous avons décidé de maintenir nos prix en prenant à notre charge les taxes, afin que les abonnés Cellcom ne ressentent pas le coût élevé de la communication.





Sur nos produits 4 GNF vers tous les opérateurs, Cellcom prend en charge les taxes et revois l’activation à 400 GNF au lieu de 600 GNF. Sur la tarification à 8 GNF la seconde vers tous les opérateurs, Cellcom prend également en charge toutes les taxes, ainsi les abonnés peuvent communiquer sans se soucier des taxes à préciser John Vasikaran.




Encore une nouvelle promotion de folie pour les abonnés Cellcom ! Rechargez au moins 20.000 par semaine pour bénéficier d’un an d’appel totalement gratuit !


Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !!




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/17/02/016 Cellcom/AGP

 
Le président du Groupe de la BAD s’est réjoui des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée


Conakry, 1er mars (AGP)- Le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Donald Kaberuka s’est réjoui, dans une correspondance réponse, du 20 février 2012, adressée au président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée.

Cette correspondance fait suite à celle que le chef de l’Etat guinéen a adressée au président du Groupe de la BAD, le 24 janvier dernier, dans laquelle, Pr Alpha Condé a souhaité l’ouverture en Guinée, d’une représentation résidente de cette importante institution bancaire.

Revenant sur les performances macro économiques enregistrées par le pays depuis un an, le Chef de l’Etat indiquait dans la même correspondance que la vision du gouvernement pour le futur est, de restaurer la bonne gouvernance dans la gestion économique et financière, promouvoir un environnement des affaires incitatif pour l’entreprise et les investissements privés.

Egalement, de renforcer les infrastructures, améliorer l’éducation et la santé, et mobiliser l’énorme potentiel de la Guinée dans les domaines agricole, minier et hydroélectrique.

Il a ainsi invitant M. Donald Kaberuka, à effectuer une visite en Guinée, avant de solliciter l’appui technique et financier de l’institution bancaire dans les domaines précités, y compris les infrastructures routières et les exportations de produits agricoles et de courant électrique.

Voici l’intégralité de la correspondance réponse du président du Groupe de la BAD, M. Donald Kaberuka :

Monsieur le président,

J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance du 24 janvier 2012, par laquelle vous avez bien voulu me faire part des tendances d’évolution récentes de l’économie guinéenne et des perspectives que vous avez tracées pour les court, moyen et long termes.

Je me réjouis des progrès remarquables que la Guinée a enregistrés sous votre leadership. De même, je salue votre vision pour le futur de la Guinée et partage votre détermination à poursuivre les réformes que vous avez initiées dans des domaines clés tels que la gouvernance économique et financière, l’environnement des affaires, les infrastructures, le secteur minier, ainsi que l’éducation et la santé.

Je puis vous assurer de la disponibilité entière de la Banque à renforcer ses relations de partenariat avec la Guinée. Déjà, la nouvelle stratégie de coopération avec votre pays qu’elle vient d’élaborer prend dûment en considération l’ensemble des défis et préoccupations que vous avez exprimés.

Son adoption par le Conseil d’administration interviendra dans les toutes prochaines semaines. C’est donc avec un grand plaisir que nos équipes œuvreront sans relâche en relation étroite avec votre Gouvernement à la réalisation de vos nobles desseins.

Dans ce cadre, je serais personnellement honoré de me rendre en Guinée au cours de cette année, pour célébrer l’exemplarité de notre partenariat et approfondir avec vous-même et votre gouvernement les défis communs à relever pour permettre à votre beau pays de jouer pleinement son rôle dans le développement économique et social de la sous-région et du continent entier.

En collaboration avec votre administrateur à la Banque, je suggère que nos services respectifs travaillent d’un commun accord à en préciser un calendrier approprié.

J’ai pris bonne note de votre souhait légitime d’accueillir une représentation résidente de la Banque à Conakry. Je conviens en effet avec vous de la portée qu’aurait une telle présence pour le renforcement de la qualité de notre coopération.

Compte tenu des contraintes financières actuelles, j’ai demandé à mes services techniques d’étudier dans les meilleurs délais, la faisabilité d’une solution intermédiaire pouvant répondre aux exigences d’une telle coopération de proximité.

En vous réitérant mes sincères remerciements pour le soutien inestimable que la Guinée apporte à la Banque, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération.
AGP/1er/3/012 ST

Portrait succinct de M. Donald Kaberuka

Conakry, 1er mars (AGP)- L’actuel président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Donald Kaberuka est né en 1951 au Rwanda. Il parle et écrit le Français et l'Anglais.

Il obtient :

-En 1976, sa Licence de philosophie à l'Université Dar-es-Salaam de la Tanzanie,

-En 1979, son Diplôme universitaire (spécialité : économie et développement) à l'Université East Anglia de la Grande-Bretagne,

-En 1980, sa Maîtrise d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse, et

-En 1984, son Doctorat d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse.

-De septembre 2005 jusqu'aujourd'hui, président de la BAD,

-D'octobre 1997 à septembre 2005, ministre rwandais des Finances,

-De mars 1997 à octobre 1997, ministre d'Etat rwandais (Budget et Planification).

Avant sa prise de fonction au sein des départements gouvernementaux, M. Donald Kaberuka a été économiste à Inter-African Coffee Organisation (IACO) et a fourni des conseils aux pays africains exportateurs de café.
AGP/1er/3/012 ST

 
Page Noire/ Média : l’ex-correspondant régional de l’AGP à Boké, Moussa Batchily a été inhumé lundi dans sa préfecture natale








Boké, 03 oct (AGP)- Décédé le 1er octobre 2016, à Conakry, des suites d’une longue maladie, l’ancien inspecteur régional de la Culture et correspondant régional de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), Moussa Batchily a rejoint sa dernière demeure, lundi, 03 octobre 2016, dans la préfecture de Boké, chef-lieu de la Région Administrative (RA), où il a servi pendant une quarantaine d’années.


Au cours des cérémonies funèbres, organisées à la Maison des Jeunes de Boké, autorités locales, cadres de l’Administration publique, collaborateurs de l’AGP, parents, amis, alliés et connaissances, ont rendu un dernier hommage à Moussa Moïse Batchily, qui laisse derrière lui une femme et une fille qui a passé le Baccalauréat cette année.


La dépouille mortelle de l’un des icônes du micro a été reçue à quelques kilomètres de la Commune Urbaine (CU) de Boké par les autorités locales.


Par ailleurs, le porte-parole de la famille éplorée, El hadj Mohamed Saliou Bah a indiqué: «Nos parents ont vécu dans l’intimité et dans la parfaite harmonie. Nous espérons que les œuvres de notre regretté seront perpétrées par ses successeurs en faveur de la communauté de Kakandé (Boké)».


Se souvenant de son compagnon d’hier, le préfet de Boké, Mohamed Lamine Doumbouya a témoigné : «Moussa Batchily, un journaliste confirmé, a été un model dans la franchise. Un collaborateur sincère qui a toujours soigné l’image de marque de notre localité. Que son âme repose en paix».


Visiblement ému, le gouverneur de la RA de Boké, Général de Brigade Siba Sévérin Lohalamoua a déclaré : «C’est avec beaucoup de tristesses que nous avons reçu la dépouille mortelle de notre frère, Batchily, l’une des voix mélodieuses et historiques de la grande édition du magazine de 22h. L’homme a inculqué dans l’esprit de la jeunesse, le désir et l’amour du travail bien fait, pour faire grandir le territoire».


Aux dires du gouverneur, «c’est à la famille de la presse, de savoir relever les défis pour garder le flambeau toujours allumé».


Se succédant sur le podium, les représentants de l’Assemblée Nationale, du Conseil communal, de la Société civile, des médias locaux, ont souhaité la pérennisation des actions de celui qui est mort, arme à la main.


Dans un poème dédié au défunt, le Club Littéraire Dinah Salif Camara a qualifié Moussa Batchily de «prince du micro et de la paix, incarnant ainsi les dimensions journalistiques».


Après la lecture du Saint Coran dans son entièreté, le prince du micro de Kakandéa été inhumé le même jour à l’après-midi dans son Boké natal.


Le ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry a assisté aux obsèques, en compagnie d’une forte délégation de son département et de la Direction Générale de l’Agence Guinéenne de Presse.


Paix à l’âme du regretté Moussa Batchily Amen !


AGP/03/10/016 MMC/ST




 
Faranah : lancement officiel du projet d’APEP en République de Guinée


Faranah, 13 mai (AGP)- Le projet d’Appui au Processus Electoral et Politique (APEP) en République de Guinée a été lancé, jeudi, 12 mai 2016, dans la préfecture de Faranah, chef-lieu de Région administrative (RA).


C’était en présence des élus locaux, représentants des partis politiques, la Société civile, les représentants de l’administration, des forces de défense et de sécurité, ainsi que les médias de la place, rapporte le correspondant de l’AGP dans la RA de Faranah.


Ce projet, entièrement financé par l’Agence des Nations Unies pour le Développement International (USAID), avec l’appui technique de la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux (IFES), vise à développer l’éducation civique et électorale des populations à la base, à motiver et engager les citoyens autour des prochaines élections communales.


Dans son allocution de circonstance, le point focal du Centre d’éducation civique et électorale de Faranah, Abdouhamane Kaba, a indiqué que le présent projet, va permettre l’élargissement géographique des activités du centre aux trois (03) autres préfectures (Dabola, Dinguiraye et Kissidougou) et aux 38 Communes Rurales (CR) de la RA de Faranah.


Selon lui, «il contribuera à développer l’éducation civique et électorale des populations à la base, à mobiliser et à sensibiliser les populations en particulier les femmes et les jeunes, ainsi que les personnes handicapées, aux enjeux des futures élections communautaires et le développement de leurs communautés».


Quant au responsable du suivi-évaluation de la formation à IFES, Younoussa Sylla, il a mis un accent sur l’atelier préparatoire, qui suivra le lancement dudit projet, à l’intention des membres de l’équipe technique, les relais, deux par préfecture et quatre animateurs par préfecture, et les médias de la place.


«Cet atelier préparatoire qui constitue la feuille du route du projet a pour objet, de planifier les activités du projet, introduire la gestion axée sur les résultats dans des pratiques, orienter les relais des membres de l’équipe sur leurs rôles et responsabilités, sur les mécanismes de fonctionnement de la coordination et de supervision», a-t-il fait savoir.


Procédant au lancement des activités du projet d’Appui au Processus Electoral et Politique (APEP) en République de Guinée, le gouverneur de la RA de Faranah, Dr Raoul Camara a remercié l’USAID pour son appui à IFES dans la restauration d’une culture démocratique en République de Guinée.


A noter, que pour atteindre les objectifs du projet, une série d’activités sera organisée dans les quatre Communes Urbaines (CU) et 38 CR de RA de Faranah les jours à venir, à travers la tenue des sessions d’animations et de sensibilisation, des émissions interactives, des tables rondes, des rencontres de proximité entre députés et citoyens, et des ateliers de formation.


AGP/13/05/016 PB/AT/MKC/ST

 
Des hommages rendus à honorable Amadou Lélouma Diallo


Conakry, 24 nov (AGP)- Des hommages ont été rendus, jeudi, 23 novembre 2017, à l'honorable Amadou Lélouma Diallo, appelé affectueusement Alain, rappelé à Dieu, dimanche, 19 novembre, à Conakry, des suites d'un arrêt cardiaque.


Le symposium, organisé en sa mémoire dans la salle des Congrès du Palais du peuple à Conakry, a mobilisé parents, amis et anciens collaborateurs du défunt, Alain.


Des témoignages émouvant ont été faits à l'endroit de ce grand homme reconnu pour son humanisme, son sens d'humour, sa sincérité et son dévouement, qui a appartenu au groupe de députés de la majorité à l’Assemblée Nationale (AN) de Guinée au compte du Parti de l’Unité et du Progrès (PUP).


A rappeler, que le défunt, honorable Amadou Lélouma Diallo aussi servi à beaucoup de postes de responsabilités en Guinée dont, entre autres, directeur adjoint de la Sureté de Conakry, directeur général par intérim des services de Police, directeur de Cabinet du Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité (MIS), gouverneur de la Région Administrative (RA) de Faranah et ministre de l'Education Nationale.


Le compagnon du défunt, l'ancien ministre de la Sécurité et de la Protection Civile (SPC), Madifing Diané a, au nom de leur promotion et du département de la SPC, présenté ses condoléances à la famille éplorée, ainsi qu'au peuple de Guinée qui vient de perdre un de ses valeureux fils, qui a été toujours à son service.


Selon lui, Alain est un administrateur qui a traversé le territoire national en ne servant que le peuple de Guinée. "De N'zérékoré jusqu'à Conakry, en passant par Mamou, il a été au service du peuple de Guinée", a noté M. Diané, tout en réitérant que ce qu'il sait et ce qui est évident, Alain n'a servi que le peuple de Guinée et s'est également illustré dans le maintien de la paix.


Pour le chef de File l'Opposition guinéenne, El hadj Cellou Dalein Diallo, le défunt avait le sens de l'humour, parce que s' il y avait un fait, il avait la capacité de caractériser le fait pour donner une dose d'humour irrésistible.


"C'est un homme affable, très sensible à l'injustice et allergique au mensonge", a témoigné El hadj Cellou Dallein Diallo.


A retenir, qu'après le recueillement, le cortège funèbre a pris la direction de la préfecture de Lélouma, où honorable Alain sera inhumé, vendredi, 24 novembre.

AGP/24/11/017 TB/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 11 décembre 2014


La cinquantième (50ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 11 septembre 2014 de 09h 20mn à 09h 50mn.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 7 002, 4060 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
AVIS D’APPEL D’OFFRES DE LA BCRG DU MERCREDI, 06 AOUT 2014


Dans le cadre de l’exécution de son programme budgétaire 2014, la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) exprime des besoins parmi lesquels figure la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le financement est assuré sur les ressources propres de la B.C.R.G.

A cet effet, la Banque Centrale de la République de Guinée lance le présent appel d’offres ouvert et invite toutes les entreprises spécialisées à y répondre en présentant leur soumission.

L’Appel d’offres a pour objet la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la Banque centrale telles que décrites dans le présent cahier.

L’ensemble des prestations fera l’objet d’un lot unique :

‘’FOURNITURE DES CARTOUCHES D’ENCRE POUR IMPRIMANTES’’

La consultation est ouverte à toutes les sociétés spécialisées, ayant au moins trois (3) ans d’expérience dans la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le dossier d’appel d’offres, rédigé en langue française, pourra être obtenu auprès de la Direction de la Logistique de la B.C.R.G. contre paiement par chèque barré ou certifié de la somme de GNF 1 000 000 (un million de francs guinéens) non remboursable.

Les offres devront être présentées en quatre (4) exemplaires, dont un (1) original et trois (3) copies, le tout rédigé en français dans une enveloppe anonyme et déposé au Secrétariat de la Direction de la Logistique ( BCRG 2ème étage, porte N° 236) au plus tard le 05 septembre 2014 avant 16 heures, date limite de dépôt des offres.

Les soumissionnaires demeureront engagés par leurs offres jusqu’à quatre vingt dix (90) jours, à compter de la date limite de remise des offres.

Les offres seront ouvertes en séance publique le 08 septembre 2024 par une Commission de la Banque Centrale mandatée à cet effet.

Les candidats devront strictement se conformer aux règlements d’appel d’offres joints au dossier sous peine de voir leur offre purement et simplement rejetée.

La Banque Centrale
__________________________________________________Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 )30 41 26 51 ; Téléphax : (+224)30 41 48 98 Télex : 22 225 BAREG- GE

 
Publireportage : Vous êtes un abonné Cellcom ! Vous pouvez parler gratuitement pendant un an !


Conakry, 08 mars (AGP)- En ces temps durs Cellcom pense encore à vous faciliter la vie ! Depuis le 16 février dernier, chaque abonné Cellcom peut bénéficier d’un an d’appel gratuit ! Communiquer pendant 12 mois de façon illimitée grâce à la campagne un an d’appel gratuit ! Cellcom vous offre des bonus, l’accès à internet à petit prix, l’appel à l’international moins cher que l’appel local et aujourd’hui un an d’appel gratuit pour vous permettre de faire des économies et profiter des plaisirs de la vie.





Communiquez avec Cellcom pendant un an sans recharger !


En effet, pour être un gagnant de la campagne un an d’appel gratuit de Cellcom, il suffit de cumuler au moins 20.000 GNF de recharges au cours de la semaine. Un tirage a lieu chaque mardi pendant toute la durée de la campagne ! Plus vous rechargez, plus vous avez de chances d’être dans le lot des gagnants. 100 numéros gagnants sont tirés au sort chaque semaine et bénéficient d’un an d’appel gratuit.





Déjà, 300 gagnants d’un an d’appel gratuit avec Cellcom !


Vous aussi, augmentez vos chances d’être dans la prochaine liste de gagnants de la campagne un an d’appel gratuit ! Rechargez au moins 20.000 GNF par semaine, en accumulant les recharges (par carte ou par transfert)


Tous les gagnants reçoivent 1000 minutes par mois pendant 12 mois. Parmi les heureux gagnants Alpha Abdoulaye Camara résidant au quartier Beyanzin dans la commune de Matoto « Ouauoh ! Je suis content, je remercie Cellcom ». dit-il lors de la conversation avec un agent Cellcom, l’informant qu’il est gagnant.


Selon, Mme Nènè Ngallé Diallo résidente à Sougueta « C’est la première fois que je gagne un prix, avec une société de téléphonie, merci Cellcom et que Dieu vous bénisse ».





Cellcom, prouve une fois de plus qu’elle se soucie du quotidien de ses abonnés, c’est pourquoi elle facilite l’accès à la communication pour accompagner chaque abonné dans ses différentes activités.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !

Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com




Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/08/03/016 Cellcom/AGP

 
COMMUNIQUE du Syndic Liquidateur de la BADAM-SA


COMMUNIQUE




Le Syndic Liquidateur de la Banque Africaine de Développement Agricole et Minier ‘’BADAM’’, informe l’ensemble des clients et autres créanciers ayant des avoir dans ladite banque, que les opérations de remboursement qui ont démarré le mardi 27 juin 2017 vont se poursuivre jusqu’au 31décembre 2017.


A cet effet tous ceux et celles qui sont intéressés par cette opération et qui n’ont pas encore été désintéressés sont priés de bien vouloir se présenter au bureau du Liquidateur sis à l’immeuble sall, au 5èm étage en face du marché Niger à Conakry, munis de leurs pièces d’identité ainsi que des documents justificatifs de leu compte bancaire ouvert dans les livres de la BADAM-SA.


Les autres Informations liées aux modalités de payement vous seront communiquées sur place.


LE SYNDIC LIQUIDATEUR

 
Interview «L’AGM comprend 104 antennes et plus de 15.000 membres», dixit son président Moussa Soumaré


Conakry, 19 août (AGP)- Le président de l’Association Guinée en Mouvement, a accordé une interview exclusive au correspondant communal de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) à Dixinn, pour parler de la vie de son groupement et de la situation sociopolitique de la Guinée.

C’était dimanche, 14 août 2016, au siège de sa structure dans la commune de Dixinn, à Conakry.

El hadj Moussa Soumaré, homme d’affaires et entrepreneur guinéen, est le président de l’Association Guinée en Mouvement (AGM).

AGP : Combien de membres que compose l’AGM à nos jours ?

El hadj Moussa Soumaré : L’AGM a 104 antennes implantées à travers le pays et plus de 15.000 adhérents. Ses antennes sont réparties dans les 5 communes de la ville de Conakry, dont 18 à Matoto. Elles sont également réparties dans les Régions Administratives (RA), dans les préfectures et dans les sous-préfectures de l’intérieur du pays.

AGP : Hors le soutien des actions du gouvernement de la 3ème République, Een tant que président de l’AGM, quelle est la politique mise en place pour l’accompagnement de vos membres ?

El hadj Moussa Soumaré : L’AGM a commencé d’abord à sensibiliser les populations à assainir les lieux publics et privés, en vue de permettre aux gens de connaître notre association.

En suite, nous avons formé nos membres dans l’agriculture pour leurs permettre de comprendre que le développement d’un pays doit toujours commencer par l’agriculture, car elle fait partie du secteur primaire. Et, au jour d’aujourd’hui, cela marche très bien à Forécariah, à Boké, à Lélouma, à Faranah, à Kindia, à Lola et à Macenta.

Comme en Guinée, ceux qui travaillent sont difficilement vus par les autorités, c’est pourquoi nos membres qui évoluent dans l’agriculture sont appuyés par nos propres moyens. Puisque nous n’avons pas d’aide extérieure. Seulement l’année dernière à Forécariah, le premier ministre, Mohamed Saïd Fofana nous avait fait un don. A Macenta, la Direction Préfectorale de l’Agriculture aussi nous avait fait un don en intrants agricoles et en herbicide.

Mais aussi, nous avons formé les jeunes membres de notre association que nous- mêmes avons eu à financer, dont 45 évolus actuellement dans les institutions en Guinée. Nous avons créé une société de sécurité, appelée AGM sécurité pour l’emploi des jeunes de notre association.

En fin, nous avons mis à la disposition des femmes membres de notre association un fonds de micro finance, dont nous-mêmes avons donné, pour leur permettre de financer leurs activités.

AGP : Que pensez-vous de la manifestation politique l’Opposition républicaine en Guinée ?

El hadj Moussa Soumaré : Je crois que l’opposition guinéenne est en train de voir qu’aujourd’hui le peuple de Guinée n’a pas besoin de manifestation et de trouble. Mais plutôt, le peuple a besoin de la paix, de l’unité, quelque soit celui qui est au pouvoir. Le pays a besoin de la stabilité politique pour qu’il se développe.

La Guinée vient de sortir d’une élection présidentielle libre, transparente et démocratique. Ça prouve que ceux qui ont perdu, l’on perdu. Ils n’ont qu’à accepter leur défaite et attendre la prochaine élection. Si un jour Dieu leur donne le pouvoir, d’autres aussi vont leurs écouter. Le peuple n’a plus besoin de manifestation, de casse des biens publiques et privés et de tuerie.

L’Opposition républicaine n’a pas un programme de société, c’est pourquoi elle appelle à la manifestation de rue. Elle est en train de comprendre que le mot d’ordre d’aller en manifestation ou en marche à répétition n’apportera rien au peuple de Guinée.

AGP : Quelle appréciation faites-vous du report de la tenue des élections locales en Guinée, qui était prévue pour octobre prochain ?

El hadj Moussa Soumaré : Quand j’entends parfois certains membres de l’Opposition dirent que les accords signés entre l’Opposition et l’Etat n’ont pas été respectés, mais si on regarde aujourd’hui dans les 5 communes de Conakry et ceux de l’intérieur du pays, l’Opposition est représentée. C’est l’un des points importants de ces accords.

Toutes les questions liées aux élections locales en Guinée doivent être analysées et soumises à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), car cette institution chargée d’organiser les élections est composée de, non seulement de la Mouvance présidentielle, mais aussi, de l’Opposition. Je sais que s’il y a le report de la tenue des élections locales en Guinée, c’est que nous sommes dans une crise économique.

Et cette crise aujourd’hui est mondiale. Donc, ce n’est pas seulement en Guinée. Si l’Etat n’a pas les moyens financiers, si les partenaires au développement n’ont pas réagi positivement en donnant les moyens à l’Etat guinéen, il faut en ce moment, que ces élections soient reportées jusqu’à ce qu’on trouve les moyens nécessaires. Et cela ne veut pas dire qu’il n’aura pas d’élections locales.

AGP : Je vous remercie !

El hadj Moussa Soumaré : C’est moi qui vous remercie.

AGP/19/08/016 JG/ST

 
Appel à candidatures pour le Recrutement d’un Représentant
Local de la Banque islamique de Développement pour la Guinée


La Banque Islamique de développement (BID) dont le siège est à Djeddah, Royaume d’Arabie Saoudite lance un appel à candidature pour le Poste de Représentant Local.


L’intéressé sera basé à Conakry, République de Guinée pour un mandat de deux (2) ans renouvelables.





I-Fonctions et responsabilités :






  1. 1-Promouvoir les relations de coopération entre la BID et la Guinée en général, et avec les Unités de Coordination des Projets (UGP) financés par la BID ;

  2. Effectuer le Suivi régulier des opérations de la BID, afin d’assurer leur mise en œuvre rapide ;

  3. Suivre les processus de passation des marchés dans le cadre des projets financés par la BID et informer les responsables concernés au siège de la BID ;

  4. Faire le suivi des demandes de décaissements soumises par les UGP à la BID ;

  5. Faire le suivi de la mise en vigueur des accords de financement des nouveaux projets approuvés par la Banque ;

  6. Faire régulièrement des visites de terrain en vue de superviser les projets et communiquer à la BID les rapports sur les états d’exécution/d’avancement ;

  7. Promouvoir les règles et procédures de la BID ainsi que ses activités et ses instruments et financement ;

  8. Apporter une assistance aux personnels de la BID lors des missions d’identification, de programmation, de préparation, évaluation, supervision et d’évaluation rétrospectives des projets en Guinée ;

  9. Informer régulièrement la BID des évolutions récentes dans les domaines économiques, sociaux et politiques du pays ;

  10. Représenter la BID dans des formes et des réunions en cas de besoin ;

  11. Entreprendre toute autre tâche pouvant contribuer à l’amélioration des relations entre la BID avec la Guinée.






II-Qualification requise






  1. Etre titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Génie Civil, Agriculture ou toute autre discipline d’ingénierie ;

  2. Avoir au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans le suivi des projets/programmes de développement ;

  3. Être apte à communiquer efficacement, à l’écrit et à l’oral, en français et avoir une bonne connaissance pratique de l’anglais ;

  4. Compréhension avancée des questions de développement de la Guinée ;

  5. Bonne compréhension des principes de communication et des relations publiques ;

  6. Expérience en matière des procédures des bailleurs de Fonds Internationaux.






III-Dossiers à fournir :






  1. Lettre de motivation adressée au Président de la BID ;

  2. C.V

  3. Extrait d’acte de naissance

  4. Copies légalisées des diplômes ;

  5. Nom et adresses de trois personnes de références ;

  6. Deux (2) photos d’identité ;

  7. Photocopie de la pièce d’identité ou du passeport ;






Les dossiers de candidatures doivent être déposés au secrétariat de la Direction Générale des Etudes et des Statistiques (DGES) de la Banque Centrale de la République de Guinée, bâtiment du Centre de Recherche et de Formation (CRF), 3ème étage, porte n°309, sous une enveloppe fermée, au plus tard le Mercredi 19 Août 2015 à 17 heures.








La Banque Centrale de la République de Guinée

 
Patrimoine immobilier de l’Etat: l’UFDG promet de dresser sa liste


www.agpguinee.com /26/5/2014 Conakry- ‘‘le Président de l'UFDG Cellou Dalein Diallo a acheté sa maison et c’est la Société Générale des Banques en Guinée (SGBG) qui lui avait fait à l’époque un crédit et je vous apprends qu’il a fini de payer cette maison’’ c’est en ces termes que le vice-président de l’UFDG s’est expliqué samedi devant ses militants suite à la publication par l’agent judiciaire de l’Etat de la liste du patrimoine immobilier de l’Etat, incriminant son leader, a appris Afrinews.org

‘’Les gens ont acheté les terrains dans les règles de l’art. Pourquoi l’agent judiciaire de l’Etat a oublié la SIG (ndlr, allusion faite aux militants du parti au pouvoir qui habitent sur les lieux). Maintenant tout le monde doit se justifier même Alhassane Condé (ndlr, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation) qui est à Kipé doit être sur la liste et se justifier’’ affirme t-il.

Faute de quoi, menace le président du groupe parlementaire de l’UFDG ‘’la boîte de pandore est ouverte, nous allons mettre une commission en place et faire la liste et remettre à M. Goureissy sow (ndlr, agent judiciaire de l’Etat)’’ a joute t-il.

Deux leaders politiques guinéens à savoir Sidya Touré de l’UFR et Cellou Dalein Diallo de l’UFDG figurent sur la liste publiée en début de semaine dernière par l’agent judiciaire de l’Etat.

Les deux anciens premier ministres du feu Général Lansana Conté affirment avoir acquis leur villa dans la légalité et disent détenir les documents justificatifs.

SOURCES: Afrinews

 
Publireportage: Cellcom votre Internet Pass au double!


 
Le Monde de la Cutlture en deuil!


Selon nos confrères de Guinéenews: Souleymane Koly de Kotéba est décédé ce vendredi à Conakry.






Le grand réalisateur, chorégraphe, musicien et scénariste guinéen Souleymane Koly est décédé ce vendredi 1er août 2014 des suites d’une crise cardiaque à son domicile à Lambadji( banlieue de Conakry), a-t-on appris de sources proches du ministère de la culture. Koly a eu une soudaine attaque cardiaque après avoir fini de prendre son petit déjeuner, nous précise-t-on.




Sa dépouille mortelle a été conduite à l’hôpital  sino-guinéen de Kipé où le gouvernement est attendu pour les dispositions à prendre.

à N'Zérékoré en 1944, Souleymane Koly partit en France dix huit ans plus tard pour faire ses études. En 1971 il rejoint la Côte d'Ivoire, devenue désormais sa seconde patrie africaine, où il fonda en 1974 l’Ensemble le Koteba d’Abidjan.

Scénariste, réalisateur, chorégraphe et musicien , Souleymane Koly a eu une carrière administrative bien remplieen Côte d’Ivoire. Il fut directeur du Département des Arts et Traditions populaires à l'Institut National des Arts, puis, expert chargé d'études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.

Depuis 2010, Il était le conseiller principal chargé du develloppement culturel international au ministère de la Culture  de Guinée. Parallèhttp://guineenews.org/wp-admin/post-new.phplement, il préparait activement la célébration des quarante ans du Koteba.

Paix à l'âme du Grand artiste!












 
Le chef de l’Etat sierra léonais a effectué les 13 et 14 octobre, une visite d’amitié et de travail en Guinée


Conakry, 15 oct (AGP)- Le Président de la République de Sierra Léone, chef de l’Etat, Dr Ernest Bai Koroma à la tête d’une forte délégation de son pays, a effectué les 13 et 14 octobre, une visite d’amitié et de travail en République de Guinée, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence de la République de Guinée.

Dr Ernest Bai Koroma et sa suite ont été accueillis à la frontière guinéo-sierra léonaise de Pamelape, dans la préfecture de Forécariah à une centaine de Km de Conakry, par une délégation gouvernementale guinéenne conduite par le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana avant d’être conduits en début d’après midi, à la Case des hôtes de la Bellevue où l’attendait son homologue guinéen, Pr. Alpha Condé.

Cette visite de Dr Koroma avait pour but, d’insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale et à la politique de bon voisinage entre les deux pays.

Au cours d’un entretien accordé à la presse, les deux hommes d’Etat ont évoqué la nécessité de renforcer les liens de coopération entre Conakry et Freetown ainsi que la redynamisation de la politique d’intégration sous-régionale avant de mettre un accent sur la construction d’une route transnationale reliant dans un proche avenir les deux pays, dans le but de faciliter et d’accroitre le volume des échanges économiques.

Les deux parties ont mis l’occasion à profit pour tenir une réunion de travail, relative aux questions d’intérêts économiques et stratégiques qui a été sanctionnée par un communiqué conjoint rendu public vendredi, 14 octobre dont voici le l’intégralité de son contenu.

A l’invitation de Son Excellence le professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, chef de l’Etat et, dans le cadre du raffermissement des relations d’amitié et de coopération entre la République de Sierra Leone et la République de Guinée, Son Excellence Docteur Ernest Bai Koroma, président de la République de Sierra Leone, chef de l’Etat, à la tête d’une importante délégation, a effectué une visite d’amitié et de travail en Guinée, du jeudi 13 au vendredi 14 octobre 2011.

Au cours de cette visite, les deux chefs d’Etat ont eu des entretiens empreints de cordialité et de compréhension mutuelle sur des questions bilatérales, sous-régionales et régionales.

Sur plan bilatéral, après avoir rappelé les liens historiques et socioculturels entre la Sierra Leone et la Guinée, les deux chefs d’Etat se sont félicités des excellentes relations d’amitié, de coopération et de bon voisinage existant si heureusement entre les deux pays.

Dans ce cadre, les deux chefs d’Etat se sont engagés à raffermir davantage ces relations et ont donné des instructions aux Ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération des deux pays pour la réactivation, dans les meilleurs délais, de la Grande Commission Mixte de Coopération guinéo-sierra léonaise.

Son Excellence le président Alpha Condé a informé Son Excellence le président Ernest Bai Koroma des efforts entrepris par le gouvernement guinéen dans le cadre des reformes institutionnelles, notamment la reforme des forces de défense et de sécurité, la réconciliation nationale, l’amélioration des conditions de vie des populations, ainsi que la finalisation de la transition par l’organisation des élections législatives libres, transparentes et crédibles.

Le Président de la République de Sierra Leone, Son Excellence Docteur Ernest Bai Koroma, après avoir donné de larges informations sur la situation sociopolitique dans son pays, notamment dans le cadre de la consolidation de la paix, de la sécurité et des acquis démocratiques en Sierra Leone, a félicité le peuple, le gouvernement et personnellement le Chef de l’Etat guinéen pour les reformes engagées visant à l’amélioration des conditions de vie de la population guinéenne.

Dans un souci partagé de promotion des relations de coopération entre les deux pays dans le domaine sécuritaire, les deux chefs d’Etat ont mis l’accent sur la nécessité d’une coopération étroite entre les forces de défense et de sécurité, en vue de la lutte contre le trafic de drogue et de stupéfiants, de personnes, des produits pétroliers et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre.

Les deux chefs d’Etat se sont engagés à réaliser une plus grande intégration, y compris les questions suivantes :

1. le libre mouvement des personnes, des biens et services entre les deux pays ;
2. le renforcement de l’intégration socioéconomique et des échanges culturels ;
3. l’harmonisation des politiques de développement des ressources naturelles ;

S’agissant des problèmes de frontières dont celui de Yenga, les deux chefs d’Etat ont noté que la paix et la sécurité sont fondamentales à la pérennité de leur coopération socioéconomique et culturelle. En conséquence, ils sont convenus de les régler par voie diplomatique et dans les meilleurs délais.
Les deux chefs se sont engagés à appuyer et à soutenir les opérations conjointes de sécurité en cours, y compris l’échange d’information entre les services de renseignements.

Sur le plan sous-régional, les deux chefs se sont réjouis de la nomination de la nouvelle Secrétaire Générale de l’Organisation du Fleuve Mano, dans le cadre des efforts entrepris pour la revitalisation du Secrétariat de l’Organisation, pierre angulaire de la concrétisation des objectifs assignés à l’Institution.

Parmi les défis à relever figurent notamment la consolidation de la paix et la sécurité, la lutte contre les grandes épidémies et endémies, la sécurité alimentaire et la réalisation des infrastructures d’intégration dans l’espace Mano.

Leurs Excellences, le Docteur Ernest Bai Koroma, président de la République de Sierra Leone et le Professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée se sont félicités du retour à une vie constitutionnelle normale en Côte d’Ivoire.

Ils ont salué les résultats obtenus par le président Alhassane Dramane Ouattara et son gouvernement, dans le cadre de la stabilisation de la situation sociopolitique et du processus de réconciliation nationale.

Les deux chefs d’Etat ont adressé leurs vives félicitations aux deux lauréates du Prix Nobel de la Paix 2011 issues de l’espace Mano, en particulier à leur Sœur et Homologue, Son Excellence Madame Ellen Johnson Sirleaf, présidente de la République du Libéria.

Ils ont également salué le déroulement paisible des élections présidentielles et générales tenues le 11 octobre 2011 au Liberia, tout en invitant les acteurs politiques libériens à maintenir ce climat de paix et de sécurité après la proclamation des résultats.

Sur le plan africain, les deux chefs d’Etat se sont félicités des avancées significatives enregistrées dans le processus démocratique et de bonne gouvernance sur le continent.

Dans ce cadre, les deux chefs d’Etat se sont réjouis du bon déroulement des élections au Niger et au Cap-Vert courant 2011.

Les deux Chefs d’Etat ont aussi félicité l’ancien Président du Cap-Vert, Monsieur Pedro Pirès, lauréat du Prix Mô Ibrahim 2011, pour la bonne gouvernance en Afrique.

Cependant, ils ont déploré la persistance des crises politiques et des foyers de tension dans certains pays et ont appelé les différents acteurs à œuvrer pour une solution pacifique, à travers un dialogue franc et constructif.
Au terme de sa visite, Son Excellence Docteur Ernest Bai Korioma, président de la République de la Sierra Leone a remercié, au nom du peuple et du gouvernement léonais, le peuple et le gouvernement guinéens, plus particulièrement Son Excellence le Professeur Alpha Condé, président de la République, pour l’accueil et l’hospitalité qui lui ont été réservés, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Son Excellence Docteur Ernest Bai Komara, président de la République de la Sierra Leone a adressé une invitation au Professeur Alpha Condé, président de la République de Guinée, pour effectuer une visite d’amitié et de travail en République de Sierra Leone.

Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date sera fixée par voie diplomatique.
AGP/15/10/011 ST

 
‘’Après mon investiture, aucune femme nourrice et en grossesse ne payera pas les frais des soins de santé’’, a déclaré le Pr. Alpha Condé


Conakry, 16 déc (AGP)- A l’occasion d’une manifestation de soutien au programme de société du président de la République, organisé mercredi, 15 décembre dans la cour du siège de la mairie de Matam par l’Association des Femmes des 5 Communes de la Ville de Conakry (AFCV-FE KEREN), le président de la République de Guinée, Pr. Alpha Condé a déclaré qu’après son investiture, aucune femme nourrice et en grossesse ne payera les frais des soins de santé en Guinée.

Ainsi la porte parole de ladite Association, Mme Hadja Fatoumata Touré a présenté les objectifs de son ONG qui selon elle, permettront la promotion et la redynamisation des associations de femmes dans leurs projets de développement notamment, la saponification, la teinture, le maraîchage, le commerce, le mareyage et l’entreprenariat.

Elle ainsi pris l’engagement d’accompagner le président de la République dans la concrétisation de son programme de société.

Elle dira également, que son ONG mènera avec l’appui du président, une politique de main tendue à l’égard de toutes les femmes de bonne volonté de toutes sensibilités confondues pour leur participation effective aux efforts de construction nationale dans la paix et dans l’unité nationale.

Dans sa réponse, le Pr. Alpha Condé a réitéré sa détermination d’apporter une assistance aux femmes, une des priorités de son programme de société, mais à condition qu’elles s’organisent pour que cette assistance ait un impact positif sur leur vie et celle de leurs familles respectives.

A cet effet, il a souligné, qu’une Banque d’Investissement des Petites et Moyennes Entreprises (BI-PME) sera créée pour faciliter le financement des projets afin de résoudre les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées.

Concernant les mariages précoces des jeunes filles, le Pr. Président Condé a promis qu’une loi sera instaurée en Guinée interdisant le mariage des filles de moins de 17 ans en vue d’éviter les complications chez elles pendant la grossesse et l’accouchement.

Plusieurs autres points liés à l’allégement de la souffrance des populations ont été évoqués dont entre autres, la récupération des magasins de stockage de riz appartenant à l’Etat, la promotion de l’agriculture et la lutte contre le chômage.

A noter que la rencontre a connu la présence des plusieurs membres des conseils de mosquées et de quartiers ainsi que certains militants et sympathisants de l’alliance arc-en-ciel et du RPG.
AGP/16/12/010 CM/AB/ST

 
Diplomatie/ Entretien entre le président Condé et le représentant Chris Smith au Capitole


Conakry, 15 avril (AGP/AlloConakry)- En visite de travail à Washington le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, s’est entretenu, mardi, 14 avril, avec le président de la sous-commission Afrique chargé des Questions de Santé et des Droits de l’Homme à la Chambre des Représentants du Congrès, le républicain, Chris Smith du New Jersey.

Lors des entretiens qui ont duré environ une heure au Capitole, le chef de l’Etat a informé son interlocuteur des progrès enregistrés dans la lutte contre Ebola en Guinée et dans la sous-région.

Il a également mis en relief les nombreuses difficultés sur le terrain, avant de plaider pour une aide accrue des Etats-Unis afin de couper la chaine de contamination, notamment à la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone – considérée comme la dernière poche de résistance dans son pays.

Ce à quoi M. Smith a favorablement répondu en s’engageant aux côtés de la Guinée et les autres pays affectés de manière à leur apporter le soutien nécessaire pour éradiquer cette maladie et surmonter les difficultés économiques qui en découlent.

Le président guinéen et le législateur américain ont également abordé la question concernant la maternité infantile et ont convenu de travailler ensemble pour briser le cycle de la pauvreté. Et ce conformément à l’initiative “1000 Jours” qui encourage l’action et l’investissement pour améliorer la nutrition des mères et des enfants.

La visite du président guinéen, la 3ème aux Etats-Unis depuis 2014, s’inscrit dans le cadre d’un charme offensif destiné à mobiliser les efforts internationaux pour la reconstruction de l’économie des pays touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Pour le président Condé, la période après Ebola devrait permettre aux pays de la Mano River Union de se doter des infrastructures sanitaires devant leur permettre de gérer les futures pandémies.

Au cours de cette journée de mardi, le chef de l’Etat guinéen a eu plusieurs autres rencontres dont celle avec la représentante de l’International Green Structures (IGS), d’une entreprise basée au Texas et spécialisée dans la construction des bâtiments sur la base des épis du riz.

Ce mercredi, 15 avril, en compagnie de ses homologues du Liberia et de la Sierra Leone, M. Condé sera reçu à la Maison Blanche par le chef de l’exécutif américain, M. Barack Obama, avec qui il discutera du plan “Marshall” élaboré sous sa direction en qualité du président en exercice de la Mano River Union.
AGP/15/04/015 AlloConakry/AGP

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro