EDITO
28 septembre 58 ! Point de départ de l’indépendance des colonies de l’A.O.F. /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Conakry, 29 sept (AGP)- Autant que nous célébrons les journées internationales décrétées par l’Organi ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

AGENCE MAROCAINE DE PRESSE

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6
7

L’Agence de Promotion des investisseurs privés prépare le forum économique Guinée - Espagne


Conakry, 15 mai (AGP)- En prélude à l’organisation du forum économique Espagne-Guinée prévu le 22 mai prochain à Madrid, des investisseurs privés guinéens ont été reçus, mardi, 13 mai, à Conakry, par la Direction générale de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), pour une réunion axée sur les préparatifs de ce rendez-économique.

Ce forum qui réunira dans la capitale espagnole, des investisseurs privés guinéens et espagnols, est le fruit de la coopération bilatérale entre les deux pays. Une rencontre conjointe dont la portée sera bénéfique à la Guinée notamment dans ses domaines prioritaires.

«La portée sera en fait sur la diversification des investisseurs potentiels qui vont s’intéresser au pays ; et, il y’ aura effectivement dans ce cadre-là, des discussions sur les secteurs prioritaires qui ont été identifiés par le gouvernement. Donc, il y aura le secteur primaire comme l’agriculture, l’eau, l’électricité, l’hôtellerie, le tourisme, … », a indiqué le Directeur Général de l’APIP, Gabriel Curtius.

Des investisseurs privés qui ont pris part à cette réunion préparatoire saluent l’organisation de ce forum et encouragent l’ensemble des opérateurs des secteurs privés à y prendre part afin de faire valoir leurs mérites, même si les conditions de participation ne sont pas à la portée des petites entreprises.

S’agissant des projets des opérateurs qui n’effectueront pas le déplacement, un des cadres de l’APIP rassure que, « ceux qui ne pourront pas prendre part à ce forum, aurons la possibilité avec leurs projets de prendre contact par le biais de l’APIP avec les investisseurs espagnols».

L’APIP se réjouit des échanges fructueux qui ont caractérisé cette réunion préparatoire et s’engage à favoriser le climat de dialogue entre les investisseurs privés et les agences de l’Etat.
AGP/15/05/014 ABD/JPO/AB/ST

 
Tenue jeudi à Conakry de la Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 13 juil (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa Session ordinaire jeudi, 12 juillet de 10h à 12h, au Palais Sèkhoutouréya dans la commune de Kaloum à Conakry, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

La Session s’est déroulée autour de quarte points inscrits à son ordre du jour à savoir, 1- Message du président de la République, 2- Compte rendu des récentes Sessions ordinaires du Conseil interministériel, 3- Décisions, et 4- les Divers.

Sur le premier point, le chef de l’Etat a remercié les communautés guinéennes au Brésil, en Malaisie, en Thaïlande et en France, pour l’accueil fraternel qui a été réservé à sa délégation, lors de ces visites dans ces pays.

Pr Condé a informé le Conseil, sur les divers accords de coopération envisagés avec des partenaires des pays concernés et a invité le gouvernement à en faire le suivi rapproché, avant de revenir sur diverses questions de développement au niveau national et la poursuite des différentes réformes en cours.

Le chef de l’Etat s’est longuement appesanti sur l’approvisionnement des populations en denrées de premières nécessitées tels que le riz, le sucre et le pain.

Il a toutefois rappelé, qu’il est hors de question que l’Etat se substitue au secteur privé.

Le premier ministre a, pour sa part, fait le compte rendu détaillé des Sessions des Conseils interministériels tenues les 21 et 26 juin dernier, ainsi que celles des 4 et 10 juillet 2012.

Suite aux débats, des décisions ont été prises à savoir : 1- Le Conseil a demandé au gouvernement, d’envisager des pénalités contre tous ceux qui utilisent les caniveaux comme dépotoirs d’ordures,

2- Le Conseil a invité le gouvernement, à prendre les dispositions adéquates pour harmoniser les procédures de prise en charge des hôtes officiels,

3- Le Conseil a approuvé le projet d’amendement des statuts du Fonds Monétaire International (FMI), qui sera soumis au Conseil National de la Transition (CNT) pour adoption.

Au titre des divers, le Conseil a passé en revue diverses questions, dont celles des passeports biométriques, la gestion des déchets plastiques, ainsi que les prochaines réunions de concertation avec les industriels au cours de ce mois.

Avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique sous régionale et africaine.
AGP/13/7/012 ST/FDF/ST

 
Labé : un jeune sunnite se voit retirer sa femme pour avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété


Labé, 08 août (AGP)- Un jeune arabisant, Mamadou Nassirou Diallo, originaire de la Commune Rurale (CR) de Sannoun, dans la préfecture de Labé, en Moyenne Guinée, vient d’être séparé de sa femme bien aimée pour, dit-on, «avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété», rapporte l’AGP dans la région.


Les pages de cette histoire inédite s’écrivent actuellement dans la Commune Urbaine (CU) de Labé, où notre reporter a rencontré le jeune sunnite, orphelin de père, Mamadou Nassirou Diallo, ingénieur électromécanicien, diplômé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.


Cet universitaire guinéen justifie sa décision qui a provoqué la colère de sa belle famille par une recommandation divine.


«La jurisprudence islamique a notifié, que le baptême d’un enfant doit se faire de la manière la plus simple. Le reste n’est que secondaire, car le Prophète (PSL) et ses compagnons faisaient les baptêmes de leurs enfants de la manière la plus simple. C’est pourquoi, j’ai, aussi, agi de la sorte», a-t-il expliqué.


Face à l’intransigeance de ses beaux-parents, représentés à Labé par El hadj Ibrahima Balassa Baldé, ancien adjoint au maire de la CU et membre du Bureau fédéral UFDG, Mamadou Nassirou Diallo est monté au créneau pour solliciter la médiation des autorités religieuses de la Région.


«Je ne demande qu’une seule chose. Que ma belle-famille me laisse vivre avec ma femme selon ma compréhension de l’Islam. Mon épouse était d’accord avec moi, d’organiser ce baptême avec la plus grande simplicité. Mais, lorsque j’ai rencontré son oncle pour lui faire part de la cérémonie et de mon intention, ce dernier m’a mis en garde. Il m’avait même prévenu, qu’il n’allait pas assister au baptême si je m’entêtais à le simplifier.


Quelques jours après, il m’a renvoyé les noix de cola que j’avais déposées pour faire part à sa famille. En plus, tellement qu’il était fâché, il m’a dit de ne rien prévoir pour sa famille sur la chèvre à immoler. Moi aussi, j’ai fais le baptême comme je le souhaite. Puisqu’il n’est pas venu, je n’ai rien prévu pour lui», a avoué le ‘’fanatique religieux’’».


Malgré ses multiples appels, aucun chef religieux de la place n’a levé le petit doigt pour rétablir ce jeune dans ses droits. Le seul qui a pris la parole sur les antennes d’une radio privée de la place est un proche de l’Imam de Labé. Thierno Mamadou Dian ‘’Abadjada’’ Diallo a tout simplement voulu donner raison aux deux tendances divergentes à la fois.


En tout cas, il a expliqué que «le choix du jeune Mamadou Nassirou Diallo, d’organiser des cérémonies de baptême dans la sobriété est bien fondé, mais que c’est toujours intéressant de garder des repas copieux pour faire plaisir à des hôtes de marque».


Les auditeurs de la Radio GPP FM Foutah sont restés sur leur faim, quant à savoir si cet incident est suffisant, au regard de la religion, pour provoquer le divorce entre Mamadou Nassirou Diallo et son épouse qui lui a donné son premier enfant de la vie ?


En attendant d’avoir une réponse claire, qui ne souffre d’aucune ambiguïté, il est bon de signaler, qu’à Koula-Mawndé, un foyer incandescent de la Culture islamique très fréquenté dans la Région, les cérémonies de baptême s’organisent toujours dans la sobriété.


Certains lettrés arabes soutiennent également, qu’«il n’est pas licite de manger les repas de baptême».


Cet incident relance tout de même le débat sur la manière d’organiser les cérémonies de mariages et de baptêmes dans ce contexte socioéconomique très difficile, et qui se passe de tout commentaire.


AGP/08/08/016 ISD/ST

 
Cellcom Guinée remporte le Prix de la Meilleure société de téléphonie 2015


Conakry, 23 mars (AGP)- Le Collectif des ONG pour la Promotion de l’Excellence en Guinée (COPE-Guinée) a décerné, samedi, 19 mars 2016, à Cellcom Guinée, le Prix de la Meilleure société de téléphonie mobile, lors de la 6ème édition Guinea Company Awards.





La cérémonie s’est tenue dans un complexe hôtelier de la place et a récompensé les différentes sociétés dans leur mérite.





Cellcom Guinée a remporté le prix de la meilleure société de téléphonie mobile pour sa contribution remarquable dans l’Emploi et le soutien des initiatives de développement des jeunes mais aussi ses efforts dans la lutte contre la maladie à virus Ebola durant l’année 2015 en Guinée.





La société de téléphonie a également raflé le trophée du meilleur sponsor 2015.





En effet, Cellcom Guinée remporte pour la 5ème année consécutive le prix de la meilleure société de téléphonie. C’est un honneur pour la société de recevoir ce prix des années consécutives, ceci grâce à l’effort de Cellcom de rendre la communication abordable et accessible à tous.





Le Directeur Marketing de la société a remercié la Direction de Cellcom pour la confiance et les employés Cellcom pour leur dévotion et aussi leur engagement dans le travail grâce auquel Cellcom continue d’innover, Asher Thierry Alon a également remercié les abonnés pour leur fidélité.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com




Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/23/03/016 Cellcom/AGP

 
Publireportage : Cellcom toujours plus près de la jeunesse guinéenne


Conakry, 12 nov (AGP)- Le manager Product du Football Academy de la société de téléphonie Cellcom-Guinée, Stéphane Patrick Lezou, a effectué un déplacement, mercredi, 11 novembre 2015, avec les médias pour le Stade de proximité de San Fil dans la Commune de Kaloum à Conakry, dans le but de participer et suivre les modalités et les critères de détection des talents du football dans le cadre de la Promo Football Academy de Cellcom, lancé depuis le mois de juillet dernier.





Pour cette 59ème journée de détection de talents du football, qui a lieu au Stade de proximité de Sans Fil, Stéphane Patrick LEZOU, Manager Product de football Academy a expliqué l’état d’avancement de cette initiative en faveur des jeunes de la Guinée et le soutien du football à la base. «Football Academy est un projet que nous comptons mener jusqu’au bout, parce que nous avons compris que nos clients sont aussi des fans de football. C’est pourquoi, nous avons initié cette promotion pour leur permettre de tenter leur chance, soit eux ou leurs enfants d’être formés dans le centre de football de Barcelone. Pour être présélectionné, il suffit juste de recharger votre compte avec 10.000 GNF et composer *65# avec seulement 1500 GNF pour être inscrit dans la base des données pour le tirage».





Poursuivant, il a ajouté qu’ainsi, dès que vous êtes sélectionnés Cellcom vous appellera pour participer à un des tournois de détection qui se tiennent partout à travers le pays, sous la supervision des spécialistes du foot, dont notamment un des anciens sociétaires du Syli National, actuel entraineur d’Athletico Club de Coléah.





M. Lezou a enfin indiqué, qu’à ce jour, au moins 590 jeunes ont été retenus, soit 10 jeunes jour. Pour la suite, le 2ème tour du tournoi débutera le 21 novembre prochain et la fin de la détection est prévue pour janvier 2016.





Il a rassuré, que les 22 jeunes qui seront retenus, Cellcom assurera leur formation à Barcelone, auprès des stars comme Messi, Naymar et autres, tout en précisant que tous les frais y afférents (passeport, billet d’avion, l’hébergement, la nourriture) liés à cette formation, seront à la charge de Cellcom-Guinée.


Cellcom le numéro 1 c’est vous !


AGP/11/11/015 AKT/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée


La trente unième (31ème ) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 31 juillet 2014 de 09h 10 à 09h 35.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1 USD = 6 859, 6590 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex : 22 225 BAREG- GE

 
Appel à candidatures pour le Recrutement d’un Représentant
Local de la Banque islamique de Développement pour la Guinée


La Banque Islamique de développement (BID) dont le siège est à Djeddah, Royaume d’Arabie Saoudite lance un appel à candidature pour le Poste de Représentant Local.


L’intéressé sera basé à Conakry, République de Guinée pour un mandat de deux (2) ans renouvelables.





I-Fonctions et responsabilités :






  1. 1-Promouvoir les relations de coopération entre la BID et la Guinée en général, et avec les Unités de Coordination des Projets (UGP) financés par la BID ;

  2. Effectuer le Suivi régulier des opérations de la BID, afin d’assurer leur mise en œuvre rapide ;

  3. Suivre les processus de passation des marchés dans le cadre des projets financés par la BID et informer les responsables concernés au siège de la BID ;

  4. Faire le suivi des demandes de décaissements soumises par les UGP à la BID ;

  5. Faire le suivi de la mise en vigueur des accords de financement des nouveaux projets approuvés par la Banque ;

  6. Faire régulièrement des visites de terrain en vue de superviser les projets et communiquer à la BID les rapports sur les états d’exécution/d’avancement ;

  7. Promouvoir les règles et procédures de la BID ainsi que ses activités et ses instruments et financement ;

  8. Apporter une assistance aux personnels de la BID lors des missions d’identification, de programmation, de préparation, évaluation, supervision et d’évaluation rétrospectives des projets en Guinée ;

  9. Informer régulièrement la BID des évolutions récentes dans les domaines économiques, sociaux et politiques du pays ;

  10. Représenter la BID dans des formes et des réunions en cas de besoin ;

  11. Entreprendre toute autre tâche pouvant contribuer à l’amélioration des relations entre la BID avec la Guinée.






II-Qualification requise






  1. Etre titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en Génie Civil, Agriculture ou toute autre discipline d’ingénierie ;

  2. Avoir au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans le suivi des projets/programmes de développement ;

  3. Être apte à communiquer efficacement, à l’écrit et à l’oral, en français et avoir une bonne connaissance pratique de l’anglais ;

  4. Compréhension avancée des questions de développement de la Guinée ;

  5. Bonne compréhension des principes de communication et des relations publiques ;

  6. Expérience en matière des procédures des bailleurs de Fonds Internationaux.






III-Dossiers à fournir :






  1. Lettre de motivation adressée au Président de la BID ;

  2. C.V

  3. Extrait d’acte de naissance

  4. Copies légalisées des diplômes ;

  5. Nom et adresses de trois personnes de références ;

  6. Deux (2) photos d’identité ;

  7. Photocopie de la pièce d’identité ou du passeport ;






Les dossiers de candidatures doivent être déposés au secrétariat de la Direction Générale des Etudes et des Statistiques (DGES) de la Banque Centrale de la République de Guinée, bâtiment du Centre de Recherche et de Formation (CRF), 3ème étage, porte n°309, sous une enveloppe fermée, au plus tard le Mercredi 19 Août 2015 à 17 heures.








La Banque Centrale de la République de Guinée

 
Le MSHP a organisé lundi à Conakry, un Symposium sur l’œuvre et la vie de Dr Kandjoura Dramé, ancien ministre de la Santé Publique de Guinée


Conakry, 23 oct (AGP)- Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) a organisé lundi, 22 octobre un symposium dans la salle des Congrès du Palais du peuple à Conakry, sur les œuvres et la vie de Dr Kandjoura Dramé, ancien ministre dudit ministère.

Né le 19 juillet 1952 à Gaoual, chef lieu de son village d’origine, Touba, Dr Kandjoura Dramé est décédé jeudi, 18 octobre dans une clinique de Conakry, des suites de maladie. Il a été inhumé ce mardi, 23 octobre dans son village natal, la sous préfecture de Touba, préfecture de Gaoual à près de 600km de Conakry.

M. Dramé a été coordinateur du Programme Elargie de Vaccination, Soins de Santé Primaire et Médicaments Essentiels (PEV/SSP/ME), ministre de la Santé Publique de Guinée, administrateur international de l’OMS chargé du Système de Santé au sein de l’Equipe inter pays de l’OMS pour l’Afrique Centrale, basée à Libreville au Gabon.

En Guinée, il a été l’un des premiers artisans de réformes du système de Santé guinéen, entreprise dès l’avènement de la deuxième République en 1994 aux côtés de ses maîtres notamment, le Pr Mamadou Bah Kaba, Mamadou Pathé Diallo, le Doyen Mohamed Sylla et Madigbè Fofana.

Selon le chargé de la Communication de l’OMS en Guinée, Issiaga Konaté, Dr Kandjoura Dramé est l’un des principaux artisans émérite de l’expérience guinéenne en matière des Soins de Santé Primaires, qui a inspiré beaucoup de pays à travers le monde.

Plusieurs témoignages sur les œuvres et la vie du défunt ont marqué la cérémonies dont, ceux des grands hommes de la Santé, Professeurs, maître d’Université, camarades de promotion, anciens ministres de la Santé, amis et sympathisants.

Paix à l’Ame du Dr Kandjoura Dramé ‘’Amen’’
AGP/23/10/012 CHY/AND/ST

 
Afrique/ La CEDEAO disposera bientôt d’un plan directeur de développement de ses infrastructures régionales


Conakry, 08 août (AGP)- Le plan directeur de développement des infrastructures régionales de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sera validé au cours d’un atelier qui se déroulera du mardi, 09 au jeudi, 11 août 2016, à Lomé, au Togo, rapporte la Direction de la Communication de l’organisation régionale.


La rencontre est organisée par la Commission de la CEDEAO à travers son Unité chargée de la préparation et du développement des projets d’infrastructures régionales d’intégration au sein des Etats membres, de la gestion du Fonds des infrastructures pour la préparation des projets, de la mobilisation des ressources, de l’identification, de la sélection et de la priorisation des projets (PPDU), basée dans la capitale togolaise, a-t-on indiqué.


Elle s’inscrit dans le cadre des directives du 49ème Sommet ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, tenu le 04 juin 2016, à Dakar au Sénégal, adoptant la tenue d’une conférence de haut niveau sur le financement innovant et d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Programme communautaire de développement (PCD), le secteur des infrastructures représentant deux tiers des besoins de ce programme, a-t-on rappelé.


L’atelier de Lomé réunira des experts des Etats membres, ainsi que des cadres des départements de la Commission de la CEDEAO chargés des secteurs du transport, de l’énergie, des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), et des ressources en eau.


Il connaîtra également la participation de représentants d’institutions économiques et financières régionales et continentales, de même que le consultant ayant élaboré le plan directeur de développement des infrastructures régionales de la CEDEAO.


En effet, la réalisation de ce plan fait suite à un diagnostic minutieux de l’état actuel des infrastructures communautaires, et d’une analyse approfondie des besoins futurs en infrastructures de l’espace CEDEAO jusqu’en l’an 2040.


Il a principalement pour objectif de déterminer les projets d’infrastructures prioritaires d’importance stratégique pour la sous-région ouest-africaine à l’horizon 2040, dans chacun des secteurs sus mentionnés, afin de planifier leur développement et mise en œuvre de manière synergique et coordonnée.


Il ambitionne également d’aider les Etats membres de la CEDEAO à identifier les besoins en infrastructures régionales pour répondre aux exigences de l’Afrique de l’Ouest en matière de croissance économique et de développement au cours des trois prochaines décennies dans les domaines du transport, de l’énergie, des technologies de l’information et de la communication (TIC), et des ressources en eau.


Les trois jours de débats et d’échanges devant déboucher sur la validation de ce plan permettront aux participants de suivre une série de présentations.


Ces présentations porteront notamment sur l’aperçu des termes de référence ayant permis l’élaboration, la méthodologie et les étapes réalisées du plan directeur, de même que le diagnostic des infrastructures régionales (transport, énergie, TIC et ressources en eau).


Le cadre stratégique pour le développement de ces infrastructures, la classification des projets et critères de sélection, la présentation des projets régionaux de transport, d’énergie, de TIC et de ressources en eau, sans oublier l’application des critères de sélection et de priorisation de ces projets seront aussi examinés par les participants.


Les discussions porteront également sur les projets sélectionnés pour les plans régionaux de transport, d’énergie, de TIC et de ressources en eau, les stratégies de leur mise en œuvre, les synergies intersectorielles et le financement du plan directeur de développement des infrastructures régionales de la CEDEAO.


Pour rappel, c’est à l’occasion de leur 41ème session ordinaire, tenue les 28 et 29 juin 2012, à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire, que les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont souligné l’importance des infrastructures dans l’amélioration de la compétitivité de l’espace communautaire.


Pour ce faire, ils ont demandé à la Commission de la CEDEAO d’intensifier ses efforts pour le développement des infrastructures régionales et de mobilisation des ressources nécessaires à cet effet.


Une réunion des ministres de la CEDEAO en charge des infrastructures, du transport, de l’énergie, des ressources en eau et des TIC, tenue en novembre 2012, a analysé l’état des projets d’infrastructures régionales en vue d’élaborer une liste de projets à court terme pour l’Afrique de l’Ouest.


Elle a, en outre, approuvé l’élaboration d’un plan directeur de développement des infrastructures régionales de la CEDEAO qui définit les repères, les conditions régionales et fondamentales, les objectifs, de même qu’un cadre de développement de ces infrastructures.


AGP/08/08/016 CEDEAO/AGP

 
Coopération/ Sept (07) Accords de coopération signés par la Guinée et le Rwanda


Conakry, 09 mars (AGP)- La République de Guinée et République du Rwanda ont procédé à la signature de sept (07) Accords de coopération, mercredi, 09 mars 2016, au Palais Mohamed V de Conakry, rapporte l’AGP.





Ce sont l’Accord cadre de coopération entre les deux gouvernements, l’Accord pour une consultation régulière entre les Ministères des Affaires Etrangères de la Guinée et du Rwanda, l’Accord portant suppression de visas pour les détenteurs de passeports diplomatique, de service ou officiel ainsi que de la délivrance de visas à l’entrée pour les détenteurs de passeports ordinaires, l’Accord de coopération dans les domaines de la Santé et des Sciences médicales, l’Accord de coopération dans les domaines de la Planification, du Développement et des Investissements, l’Accord de coopération dans les domaines de l’Environnement et de la Gestion des Ressources naturelles, et l’Accord relatif aux services aériens.





Après la signature de ces différents accords, le président guinéen, Pr Alpha Condé et son hôte de marque, Paul Kagamé du Rwanda ont exprimé leur volonté de poursuivre les échanges d’accords spécifiques de coopération dans le cadre de la Grande Commission Mixte de Coopération.





Ils ont, en outre, décidé d’œuvrer ensemble à la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre de projets innovants pour le développement durable des deux pays.





Au plan africain, les deux chefs d’Etat, en panafricanistes convaincus, ont apprécié l’évolution significative des positions communes prises au sein de l’Union Africaine (UA) quant au bien-être socioéconomique, l’intégration, la paix et la sécurité.





Avant de quitter Conakry, le président rwandais, Paul Kagamé a remercié son homologue guinéen, Pr Alpha Condé, son gouvernement et le peuple de Guinée, pour la qualité de l’accueil et les marques d’hospitalité légendaire dont lui-même et sa délégation ont bénéficié.





Il a promis que le Rwanda jouera pleinement son rôle pour la concrétisation de tous les accords signés à Conakry.





Le président Paul Kagamé a adressé une invitation à son homologue guinéen, Pr Alpha Condé, pour effectuer une visite d’amitié et de travail au Rwanda. Invitation qui a été acceptée par le chef de l’Etat guinéen. La date sera fixée de commun accord par voies diplomatiques.





Le président Kagamé a quitté Conakry aux environs de 18 heures TU.


AGP/09/03/016 CM/AKT/FDF/ST

 
Le secrétaire général adjoint des NU, Michel Sidibé en visite de travail en Guinée


Conakry, 29 mars (AGP)- Le secrétaire général adjoint des Nations Unies (NU), Michel Sidibé, également directeur exécutif de l'ONUSIDA, effectue une visite de travail en République de Guinée du mardi, 29 à jeudi, 31 mars 2016, selon un communiqué de presse de la Cellule de Communication du Programme des Nations Unies pour le Développement en Guinée (PNUD-Guinée).





Il sera accompagné du directeur régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Djibril Diallo et d’une délégation du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, conduite par la directrice régionale pour l’Afrique et le Moyen Orient, Mme Cynthia Simangela MWASE, a-t-on indiqué.





L’objectif de cette visite du secrétaire général adjoint des Nations Unies (NU), Michel Sidibé, directeur exécutif de l'ONUSIDA, est de témoigner le soutien et la solidarité de l’ONUSIDA aux autorités et aux populations guinéennes durement affectées, ces deux dernières années, par l’épidémie de la maladie à virus Ebola, et de réaffirmer l’engagement de l’ONUSIDA dans le renforcement du plaidoyer international pour la mobilisation des ressources pour la lutte contre le Sida en Guinée, a-t-on précisé.





Le directeur exécutif de l'ONUSIDA aura des entretiens avec les autorités sur la prochaine réunion de haut niveau sur le VIH/Sida de juin 2016, dont les objectifs sont, de «passer en revue les progrès faits depuis 2011, de sécuriser l’engagement politique pour mettre fin à l’épidémie d’ici 2030, de définir la direction de la réponse mondiale au Sida pour les 5 prochaines années», a-t-on énuméré.





Durant son séjour, le directeur exécutif de l’ONUSIDA et sa suite auront une série d’entretiens avec le premier ministre, chef du gouvernement, Mamady Youla et plusieurs membres du gouvernement, l’Equipe Pays des Nations Unies et les partenaires techniques et financiers, ainsi que les différents responsables des structures nationales en charge de la lutte contre le Sida.





Michel Sidibé sera ensuite reçu en audience par le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.





Avant son départ de Conakry, jeudi, 31 mars, il procédera au lancement de la Subvention VIH/Sida du Fonds Mondial en faveur de la Guinée, pour un montant de 60 millions dollars américains. Ça sera en présence des représentants du gouvernement, des partenaires, de la Société civile et du secteur privé, a-t-on informé.





Depuis sa nomination au poste de directeur exécutif de l'ONUSIDA et de secrétaire général adjoint des NU en 2009, par le secrétaire général des NU, Ban Ki-Moon, la vision de Michel Sidibé de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès dû au sida a trouvé un écho dans le monde entier. Sous son leadership, l'ONUSIDA s'emploie à veiller à ce que personne ne soit laissé de côté dans la riposte au VIH et à ce que tous ceux qui en ont besoin aient accès aux services vitaux de lutte contre le VIH, a-t-on noté.





Il est à l'origine de l'appel mondial pour l'élimination des infections à VIH chez les enfants, et son activisme international a permis de placer durablement le VIH parmi les principales priorités des agendas politiques. Son idée de responsabilité partagée et de solidarité mondiale a été adoptée par la communauté internationale et a encouragé les pays les plus touchés à s'approprier petit à petit leur lutte contre l'épidémie, a-t-on ajouté.





«M. Sidibé travaille depuis plus de 30 ans dans le service public. Sa passion pour le progrès de la santé mondiale a pris naissance au Mali, son pays natal, où il a défendu l'amélioration de la santé et du bien-être des peuples touaregs nomades. Il est ensuite devenu directeur national de l'Association Terre des Hommes.





En 1987, M. Sidibé rejoint l’UNICEF en République Démocratique du Congo. Au cours des quatorze années qu’il passe au sein de l’organisation, il supervise des programmes menés dans dix pays francophones d’Afrique et officie en tant que représentant national dans plusieurs pays.





M. Sidibé est titulaire d'un Doctorat honoraire de l'Université de Tuskegee, de l'Université Clark et de l'Université de la Colombie-Britannique, ainsi que d'une chaire honoraire à l'Université de Stellenbosch. En 2012, il est désigné comme l'un des 50 africains les plus influents par Africa Report et, en 2009, le quotidien français Le Monde, le classe parmi les 50 personnalités de l'année.





M. Sidibé a reçu l'Emerging Leader Award décerné par la Fondation des Nations Unies et l'Association des Nations Unies des Etats-Unis, il a été fait Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur par la France et nommé Officier de l'Ordre national du Mali, Officier de l'Ordre national du Bénin et Chancelier de l'Ordre national du Tchad. Il a également été décoré de l'Ordre de Saint-Charles par la Principauté de Monaco. En outre, M. Sidibé est membre du Conseil d'administration mondial de l'Organisation Grassroot Soccer.





Le secrétaire général adjoint des NU détient deux diplômes post-master en Planification sociale et Démographie et en Développement et économie politique de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, en France. Il est aussi titulaire d’une maîtrise en Économie.





M. Sidibé parle couramment l'anglais et le français, ainsi que plusieurs langues africaines. Il est marié et père de quatre enfants».


AGP/29/03/016 PNUD/AGP

 
Législatives au Gabon : le Gerddes déploie plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux


Gabon, 18 déc (AGP)- L’ONG internationale, Groupe d’Etudes et de Recherche sur la Démocratie et le Développement Economique (GERDDES) a déployé plus de 140 de ses membres dont 32 internationaux, sur toute l’étendue du territoire gabonais, en vue d’observer samedi, 17 décembre, la tenue effective des élections législatives dans ce pays, a rapporté l’envoyé spécial de l’AGP.

Ces observateurs dont deux guinéens, MM. Naman Camara et Jean Pierre Ouendéno ont été, depuis la veille répartis sur l’ensemble du territoire gabonais, en vue de leur mission d’observation.

Ce scrutin doit aboutir à l’élection de 120 députés sur les 475 candidats présentés par les 12 partis de la majorité, 15 de l’opposition, la coalition de partis ainsi que des candidatures indépendantes.

Ce samedi est le jour retenu par les autorités gabonaises pour convoquer le corps électoral, en vue de l’élection des 120 futurs députés de son Assemblée nationale.

Ainsi, plus de 800 000 électeurs répartis dans 2 631 bureaux de vote, auront à faire le choix de 120 parlementaires parmi les 475 candidats, présentés par les 12 partis de la mouvance présidentielle, 15 de l’opposition, les coalitions ainsi que 28 candidatures indépendantes.

Du bureau de vote N° 4 de la Plaine Niger, dans le 1er arrondissement, commune de Libreville au bureau de vote N° 11 sis à l’école publique Lalala en passant par les bureaux de vote N°2 situé dans l’école Transgabonais, dans la commune d’Ewendo, toujours dans la capitale gabonaise, les électeurs se sont acquittés de leur devoir civique en votant dans le calme et la sérénité.

A propos de cette élection, un électeur, au sortir du bureau de vote N° 3, du Lycée Léon Mba, dans le 1er arrondissement, a déclaré : « … Je suis venu m’acquitter de mon devoir en vue de participer au choix de celui ou celle qui va défendre nos intérêts, pour un meilleur développement de mon pays… ».
AGP/18/12/011 JPO/ST

 
Opinion-Politique/Les données électorales pour 2015 se précisent en Guinée

Par Aboubacar Sidiki Sampil


Conakry, 23 mai (AGP)- Avec la mise en place de l’Assemblée nationale à Conakry, marquant le retour à l’ordre constitutionnel en République de Guinée, le visées se consolident dès lors pour savoir qui de la mouvance ou de l’opposition doit faire les cinq ans de mandat à partir de 2015 à Sèkhoutouréya, Alpha Condé, Mamadou Cellou Dalen Diallo, Sidya Touré, Lansana Kouyaté et Kassory Fofana, pour ne citer que ceux-ci d’abord.

Les stratégies d’attaque sont en préparation, les hommes de terrain se pointent dans les états politique, alors que les que les militants et sympathisants rivalisent d’ardeur pour assurer le plein des voix. Mais à bien les regarder, il se dégage un sentiment de lutte interne inédite au sein de l’opposition qu’au sein de la mouvance, car Alpha Condé a maintenant la maîtrise de ses ouailles pendant que l’opposition est partagée entre l’idée d’un candidat unique et celle de la participation libre de tous ceux qui souhaitent briguer la présidence de la République en Guinée.

Dans cet espace politique teinté de blocages sévères liés au respect des ‘’Accords de juillet 2013’’, qui auront permis de faire les législatives, alors que rien ne dit qu’un ‘’Accord’’ est et demeure valable, advient que pourra quelque soit les avis. Alors qu’on part droit vers une impasse politique qui risque de nous faire le même coup que lors des années précédentes. C'est-à-dire, faire en sorte que le contrôle de la CENI échappe aux guinéens, pendant que nulle part en Afrique, on a vu des étrangers s’occuper des élections jusqu’aux derniers coins de souveraineté.

Pourquoi au Mali en Guerre, disons en rébellion, l’on n’a pas imposé une CENI dirigée par un non malien, non plus pas en Guinée Bissau ou au Ruanda. Mais en Guinée, si et encore comment ?

Que porte-parole de l’opposition se ressaisisse dans ses manœuvres dilatoires qui ne visent qu’à mettre de la pression sur les populations et le pouvoir, comme quoi, ils sont prêts à reprendre la rue dès que possible si le gouvernement ne répond pas à une de leurs correspondances, disons, sa lettre individuelle que Sidya Touré qualifie d’unilatérale et personnelle, parce qu’il n’y a pas eu de concertation à propos, avant que Sylla Aboubacar ne sorte son communiqué et organiser un battage médiatique à propos sur les ondes.

Ceci explique qu’en réalité, pour la présidentielle de 2015, les dés sont jetés et, aux meilleurs, la victoire finale.
AGP/23/05/014 ASS/AB/JPO/ST

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée jeudi 04 décembre 2014


La quarante neuvième (49ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 04 décembre 2014 de 09h20mn à 09h50mn.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 6 990, 9366 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Guinée-CPRN/ Poursuite des Consultations nationales dans les huit (08) Régions Administratives de la Guinée


Conakry, 22 mars (AGP)- La Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) en République de Guinée a lancé ses consultations nationales depuis lundi, 07 mars 2016, sur toute l’étendue du territoire national, indique un communiqué de presse de ladite Commission en date du 18 mars 2016.





Selon le communiqué, ces consultations se poursuivent dans les huit (08) Régions Administratives (RA) de la Guinée.





Voici l’intégralité du ce communiqué signé par le co-président de la CPRN, Mgr Vincent Coulibaly :





«Depuis le 7 mars 2016, la Commission Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) a démarré les consultations nationales sur l’ensemble du territoire.





A cet effet, des équipes d’assistants de recherche travaillent dans les différentes régions et recueillent les avis des Guinéens et des Guinéennes, sur les mécanismes à mettre en place pour solder les contentieux du passé et ouvrir une ère nouvelle basée sur la justice, la vérité et un désir de vivre ensemble plus consolidé.





A cette étape de l’activité, il nous a été donné de noter la forte et étroite collaboration des autorités administratives et religieuses, les organisations de la Société Civile et les médias qui prennent de nombreuses initiatives pour la réussite le succès du processus. Nous tenons à les remercier et à les encourager à poursuivre cet appui.





Dans le même sens et d’une manière générale, les populations participent activement et massivement aux opérations de collecte de données. C’est le lieu de les remercier et d’exhorter les personnes qui seront contactées à réserver aux assistants de recherche, un accueil chaleureux et à leur donner en toute quiétude, les informations sollicitées.





Nos compatriotes de l’étranger participent également à ces consultations en remplissant un questionnaire de sondage en ligne accessible à l’adresse : https://fr.surveymonkey.com/r/DIASPO-GN





Ces opérations de collecte d’informations vont se poursuivre jusqu’au 6 avril 2016. Aussi réitérons-nous notre appel à tous les Guinéens et Guinéennes, à saisir cette occasion exceptionnelle pour influencer positivement le cours de notre histoire commune pour plus de paix, de justice et de prospérité.





La CPRN vous remercie de votre intérêt pour les consultations nationales».













 
Publireportage : Vous êtes un abonné Cellcom ! Vous pouvez parler gratuitement pendant un an !


Conakry, 08 mars (AGP)- En ces temps durs Cellcom pense encore à vous faciliter la vie ! Depuis le 16 février dernier, chaque abonné Cellcom peut bénéficier d’un an d’appel gratuit ! Communiquer pendant 12 mois de façon illimitée grâce à la campagne un an d’appel gratuit ! Cellcom vous offre des bonus, l’accès à internet à petit prix, l’appel à l’international moins cher que l’appel local et aujourd’hui un an d’appel gratuit pour vous permettre de faire des économies et profiter des plaisirs de la vie.





Communiquez avec Cellcom pendant un an sans recharger !


En effet, pour être un gagnant de la campagne un an d’appel gratuit de Cellcom, il suffit de cumuler au moins 20.000 GNF de recharges au cours de la semaine. Un tirage a lieu chaque mardi pendant toute la durée de la campagne ! Plus vous rechargez, plus vous avez de chances d’être dans le lot des gagnants. 100 numéros gagnants sont tirés au sort chaque semaine et bénéficient d’un an d’appel gratuit.





Déjà, 300 gagnants d’un an d’appel gratuit avec Cellcom !


Vous aussi, augmentez vos chances d’être dans la prochaine liste de gagnants de la campagne un an d’appel gratuit ! Rechargez au moins 20.000 GNF par semaine, en accumulant les recharges (par carte ou par transfert)


Tous les gagnants reçoivent 1000 minutes par mois pendant 12 mois. Parmi les heureux gagnants Alpha Abdoulaye Camara résidant au quartier Beyanzin dans la commune de Matoto « Ouauoh ! Je suis content, je remercie Cellcom ». dit-il lors de la conversation avec un agent Cellcom, l’informant qu’il est gagnant.


Selon, Mme Nènè Ngallé Diallo résidente à Sougueta « C’est la première fois que je gagne un prix, avec une société de téléphonie, merci Cellcom et que Dieu vous bénisse ».





Cellcom, prouve une fois de plus qu’elle se soucie du quotidien de ses abonnés, c’est pourquoi elle facilite l’accès à la communication pour accompagner chaque abonné dans ses différentes activités.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !

Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com




Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/08/03/016 Cellcom/AGP

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Présidentielle 2010 : Page de la Campagne électorale
L’alliance Arc-en-ciel entend mener une campagne paisible


Conakry, 18 oct (AGP)- L’Alliance arc-en-ciel au tour du Pr. Alpha Condé, entend mener une campagne électorale paisible dans les cinq communes de Conakry au compte du second tour de la présidentielle en Guinée, a affirmé la semaine dernière le directoire de campagne de ladite Alliance dirigé par Mme Saran Daraba Kaba présidente du parti, la Convention Démocratique Panafricaine (CDP).

La première étape de la tournée a été le stade de Bonfi dans la commune de Matam le12 octobre où l’Alliance a tenu un meeting d’information et de sensibilisation de ses militants et sympathisants autour de la sauvegarde et la promotion de la paix, de l’unité nationale et de la démocratie.

Cette étape a été suivie par celles du stade de Kenien dans la commune de Dixinn le 13, du stade de la mission à Kaloum le 14, la commune de Ratoma le 15 et du stade Kabinet Kouyaté dans la commune de Matoto le 16 octobre.

Ainsi la direction nationale du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) et la coordination de l’Alliance ont, dans un message commun, lancé un appel à leurs militants et sympathisants pour le respect de la dignité humaine en agissant dans l’ordre et la discipline.
AGP/18/10/010 CM/AB/ST

 
Mohamed Camara, caméraman à la RTG est décédé, vendredi, 25 août 2017, à Kamsar (Boké)


 
Publireportage :

Cellcom tient sa promesse en offrant 2000 kits scolaires aux gagnants de la campagne ‘’Recharge ton Avenir’’


Conakry, 12 jan (AGP)- Deux mille (2000) kits scolaires composés de sacs, cahiers et autres fournitures, c’est l’une des étapes de la campagne ‘’Back to School’’ Recharge ton Avenir de Cellcom. Cette deuxième étape vient s’ajouter à la première qui a offert des formations en anglais et en informatique aux gagnants tirés au sort qui avaient rechargé au minimum 10.000 GNF par semaine.




Cette fois, l’heure est à la remise des kits scolaires aux 2000 gagnants comme l’avait promis Cellcom, ces gagnants remportent sacs, cahiers et toutes sortes de fournitures scolaires à Conakry et à l’intérieur du pays. La distribution de ces fournitures est à terme et a été effectué par des agents Cellcom qui se sont rendu de porte en porte pour le partage. En effet, chaque gagnant quelle que soit sa position à Conakry ou à l’intérieur du pays a été contacté par la société afin qu’une équipe se rende à son domicile pour la remise.




Cette campagne ‘’Back to School’’ Recharge ton Avenir de Cellcom est une façon pour la société de téléphonie mobile d’encourager la jeunesse à accroitre sa formation en apprenant l’Anglais et l’informatique, mais aussi une manière d’aider les parents en offrant des fournitures scolaires pour leurs enfants afin d’alléger les dépenses concernant la scolarisation.




Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent ! !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/12/01/016 Cellcom/AGP

 
El Hadj Mamadou Dia, Journaliste, Directeur Général de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG - Koloma) n'est plus !

Paix à l'âme du regretté Amen !


 
‘’Lenteur et dispersion de la réponse internationale à l’épidémie d’Ebola, un risque de double échec’’, a alerté MSF


Conakry, 03 déc (AGP/MSF)- La réponse internationale à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a été jusqu’ici fragmentaire et lente, ce qui a amené les populations locales, les gouvernements nationaux et les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) à faire la majeure partie du travail concret sur le terrain, a alerté Médecins Sans Frontières (MSF).

La communauté internationale ne doit pas échouer deux fois en apportant une réponse lente dans un premier temps et ensuite inadaptée, met en garde aujourd’hui MSF.

Trois mois après l’appel lancé par MSF aux Etats, dotés d’une capacité de réponse aux catastrophes biologiques, pour qu’ils envoient en urgence du personnel et des moyens matériels en Afrique de l’Ouest, les trois pays les plus touchés ont reçu de l’aide de la communauté internationale. Mais les Etats étrangers se sont concentrés essentiellement sur le financement ou la construction de structures de prise en charge des cas, laissant aux autorités nationales, au personnel médical local et aux ONG qui n’ont pas l’expertise nécessaire en la matière le soin de les pourvoir en personnel. Les autorités des pays touchés pilotent la réponse avec les moyens dont elles disposent.

Cela prend des semaines de former le personnel des ONG et le personnel médical local à faire fonctionner en toute sécurité les Centres Ebola. Même si MSF et d’autres organisations ont proposé cette formation, ce goulot d’étranglement a été à l’origine d’importants retards, a déploré la présidente internationale de MSF, Dr Joanne Liu.

«Il est extrêmement décevant que les Etats dotés d’une réponse à des catastrophes biologiques aient choisi de ne pas les déployer. Comment se fait-il que la communauté internationale ait laissé médecins, infirmières et travailleurs humanitaires assurer la réponse à l’épidémie d’Ebola, qui est maintenant une menace transnationale ?», s’est-elle interrogée.

Selon Dr Liu, dans la région, il n’y a toujours pas assez de Centres d’isolement et de diagnostic des patients là où ils sont nécessaires. Dans les zones rurales du Libéria où il y a des chaînes actives de transmission, par exemple, il n’y a pas de systèmes de transport des prélèvements faits en laboratoire. En Sierra Leone, beaucoup de gens appelant la «hotline nationale Ebola» pour signaler un cas suspect reçoivent comme réponse d’isoler la personne chez elle.

Parallèlement, d’autres éléments essentiels dans une réponse à Ebola, tels que la sensibilisation et l’acceptation par la communauté, les enterrements sécurisés, le suivi des contacts, l’alerte et la surveillance, font encore défaut dans certaines régions d’Afrique de l’Ouest. En Guinée par exemple, là où l’épidémie continue de se propager, l’information et la sensibilisation restent très insuffisantes, en particulier pour une intervention qui a débuté il y a huit mois. Or certains acteurs internationaux semblent incapables de s’adapter suffisamment et rapidement à une situation changeante et à porter leurs efforts sur les autres activités nécessaires.

«Lutter contre une épidémie d’Ebola ne se limite pas à isoler et prendre en charge les patients. Partout où il y a de nouveaux cas, l’ensemble des activités doivent être mises en place. Chaque participant à la réponse doit adopter une approche flexible et affecter les ressources aux besoins les plus urgents à n’importe quel moment et n’importe quel endroit dans la région, souligne le Dr Liu. Les gens continuent de mourir d’une mort horrible avec cette épidémie qui a déjà tué des milliers de personnes. Nous ne pouvons pas baisser la garde et laisser cela déboucher sur un double échec : une réponse qui, d’abord, est trop lente et qui, ensuite, est inadaptée».

MSF a commencé son intervention Ebola en Afrique de l’Ouest en mars 2014 et est maintenant présente en Guinée, au Libéria, en Sierra Leone et au Mali. L’association a six Centres de prise en charge Ebola, d’une capacité totale de plus de 600 lits. Depuis mars, MSF a reçu plus de 6 400 patients, environ 4 000 d’entre eux ont été testés positifs et 1 700 sont guéris. MSF a déployé 270 expatriés dans la région et emploie 3100 personnels locaux, a fait savoir la présidente internationale de MSF.
AGP/03/12/014 MSF/AGP

 
Le ministre de la Communication a reçu mercredi le nouveau bureau de la FSPI


Conakry, 11 août (AGP)- Le ministre de la Communication, M. Dirus Dialé Doré a reçu mercredi, 10 août en audience, le nouveau bureau de la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Information (FSPI), venu lui présenter ses membres au nombre de 15.

Après cette présentation, le ministre a indiqué, que son premier souci est, comment aider les travailleurs dans l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, parce qu’ils doivent sentir un début de changement, a-t-il ajouté.

Il a en outre exhorté ce nouveau bureau, à s’impliquer davantage pour réduire, voire éliminer la différence qui existe entre les travailleurs sur le plan social.

Concernant la situation des fonctionnaires stagiaires, encore sans salaires, M. Doré a dit, que son cabinet attendait le renouvellement du bureau de la FSPI pour qu’ensemble, ils se donnent la main en vue de trouver une solution définitive à leurs cas.

Le ministre a souligné, qu’il est entrain d’envisager des mesures dans le but de motiver les travailleurs des quarts de nuits qui doivent à ses yeux, bénéficier d’un traitement supplémentaire.

En réponse, le secrétaire général de FSPI, Elhadj Yamoussa Touré a rassuré le ministre de la volonté du syndicat, de collaborer étroitement avec son cabinet dans l’intérêt strict du travail et des travailleurs.

Le secrétaire général a promis de tout mettre en œuvre pour relancer la mutuelle de l’Information pour le bien être des travailleurs avant de solliciter auprès du ministre, un soutien financier devant lui permettre pour cette période, de mettre le riz à la disposition des travailleurs.
AGP/11/8/011 AND/ST

 
Tenue jeudi à Conakry d’une session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 16 déc (AGP)- Une session ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue jeudi, 15 décembre de 11h à 13h au palais Sèkhoutouréyah, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, de Son Excellence le Pr Alpha Condé, autour de 4 points à son ordre du jour à savoir, 1- Message du président de la République, 2- Compte rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi, 13 décembre, 3- Décisions, et enfin Divers.

Au titre du 1er point, le chef de l’Etat a invité le gouvernement à poursuivre les travaux d’amélioration de la desserte de la capitale en électricité tout en rappelant les instructions relatives au respect des principes d’une administration de développement.

Il a par ailleurs exhorté les membres du gouvernement à veiller à l’application des décisions du Conseil.

Au titre du 2ème point, le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a fait un compte rendu détaillé de la session ordinaire du Conseil Interministériel tenue mardi, 13 décembre.

Le Conseil a ainsi pris plusieurs décisions notamment, l’autorisation du_ ministre d’Etat en charge des Travaux Publics, du ministre du Contrôle Economique et Financier et du ministre de l’Economie et des Finances, à revoir les contrats gelés des travaux de voiries urbaines et à relancer ces travaux immédiatement conformément aux cahiers de charge et selon les instructions du Conseil.

Le Conseil a également invité le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat et le ministre délégué à l’Environnement à mettre en place une brigade mobile de surveillance pour lutter contre l’occupation anarchique des domaines de l’Etat, y compris les bordures de mer et l’exploitation illégale des forêts classées.

Il a en outre invité les ministres parrains des préfectures, à se rendre dans leurs préfectures respectives, pour le lancement de la campagne de commercialisation du riz local.

A cet effet, les Radios rurales et communautaires ont été appelées à poursuivre et intensifier la sensibilisation des paysans et du grand public sur l’ensemble de ce processus d’achat de riz, du contrôle de sa qualité, de son stockage et de sa bonne conservation.
Dans les divers, le Conseil a passé en revue de nombreux sujets d’actualité parmi lesquels, la problématique des transports urbains et le respect de la procédure de passation des marchés publics.

Avant de lever la séance, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique sous régionale et africaine.
AGP/16/12/011 DDD/ABC/ST

 
‘’Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits’’, a déclaré le PRG


Conakry, 2 jan (AGP)- Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits, a déclaré le président de la République de Guinée (PRG), chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, le 31 décembre 2012 à l’occasion du nouvel an 2013, dans son adresse à la Nation, dans laquelle il a dressé un bilan de l’année écoulée, rappelé le cap qu’il a fixé, tout en clarifiant les priorités pour le pays.

Après avoir présenté ses meilleurs vœux au peuple de Guinée pour l’année 2013, le chef de l’Etat a indiqué, qu’aujourd’hui, la Guinée est à un moment particulier de son histoire, soulignant que les deux années qui viennent de s’écouler, depuis la transition démocratique de 2010, ont permis à la Nation ‘’solidaire’’ dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Pr Condé a pour ce fait, salué le patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis par les uns et les autres pour engager le pays sur la voie du changement.

Il a mis un accent sur le fait qu’ensemble, avec le travail et la détermination du gouvernement, de grandes avancées sur le plan social, économique et politique ont été réussies.

Voici l’intégralité de cette adresse à la Nation du président la République, transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République :

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes, A chacun d’entre vous, à vos familles, à tous ceux qui vous sont chers et proches, à tous les guinéens de l’extérieur, aux etrangers qui vivent avec nous, je présente mes meilleurs vœux pour l’année 2013.

Que cette nouvelle année soit pour toutes et tous, une année de paix, de santé et de succès dans tous ce que vous entreprenez.

La célébration de la nouvelle année, un moment de joie et de concorde nationale, m’offre l’opportunité de m’adresser à vous, de dresser un bilan de l’année écoulée, de rappeler le cap que j’ai fixé, tout en clarifiant les priorités pour notre pays.

Aujourd’hui, notre pays est à un moment particulier de son histoire.

Les deux années qui viennent de s’écouler depuis la transition démocratique de 2010 ont permis à notre Nation solidaire dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits.

Avec le travail et la détermination du gouvernement, nous avons ensemble réussi de grandes avancées sur le plan social, économique et politique.

A cet effet nous avons engagé de profondes réformes.

En deux années seulement, nous avons réussi là où des décennies de mal gouvernance ont échoué.

J’avais pris l’engagement de replacer l’avenir des guinéennes et des guinéens au cœur de l’action gouvernementale et de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de leur vie.

Ce grand chantier républicain est vaste et ambitieux.

Mais il est réalisable. Les premiers succès enregistrés en témoignent. Ils sont la preuve tangible que le cours du changement en Guinée est bel et bien entamé.

Il se traduit notamment sur le plan social par la création depuis janvier 2011 de 42.900 emplois directs dans le secteur formel.

Grâce aux réformes structurelles, les services publics concernés sont désormais capables de fournir des données statistiques fiables sur l’emploi.

Le changement intervenu se traduit également par la baisse du prix des denrées de première nécessité.

Le prix du sac de riz importé est ainsi passé de 250 000 à 180 000 francs guinéens.

En 2012 l’accès à l’électricité dans les foyers s’est considérablement accru. Les chefs-lieux des 33 préfectures du pays sont désormais éclairés grâce à un programme d’énergie solaire.

Sur le plan des infrastructures, nous avons achevé plusieurs chantiers, et avons reconstruit ou réhabilité plusieurs routes avec un impact direct sur la circulation des biens et des personnes.

Les travaux de bitumage des voiries des villes comme Kissidougou, Dabola, Kouroussa, Siguiri, Mandiana, Kérouané, Labé, Mamou, Dalaba, Pita, Dinguiraye et Nzérékoré sont en cours.

Concernant les grandes infrastructures énergétiques, le chantier du barrage de Kaléta a démarré.
Les centrales thermiques de Tombo 3 et Tombo 5 ont été réhabilitées et de nouvelles centrales thermiques ont été acquises.

Un protocole d’accord a été signé en vue de la réalisation du barrage Fomi.

Le changement sur le plan social, ce sont aussi les 100 nouveaux bus de grande capacité mis en circulation à Conakry sous l’égide de la Sotragui pour faciliter le transport de la population urbaine.

Une autre réalisation est illustrée par la connexion imminente de la Guinée au reste du monde à travers la fibre optique.

Cette relation de nos concitoyens et de nos entreprises à l’internet facilitera les échanges commerciaux et l’accès à l’information.

C’est dans le souci d’impulser une réelle politique de décentralisation que pour la première fois nous avons célébré la fête de l’indépendance ailleurs que dans la capitale, à Boké précisément.

En 2013, nous le ferons à N’zérékoré et nous mettrons par la suite d’autres villes à l’honneur.

En peu de temps, la Guinée a déjà rattrapé un lourd retard.

Comment ne pas évoquer avec vous les grands moments qui ont jalonné l’année 2012, mobilisé notre Nation toute entière et participé au rayonnement de la Guinée ?

Il y a quatre mois, nous avons atteint le Point d’achèvement de l’Initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés (PPTE).

Cela a permis l’allègement de notre dette extérieure de 2.1 milliards de dollars!

Ce succès a été obtenu grâce à vos sacrifices et aux efforts déployés par le gouvernement en quelques mois seulement, alors que le processus était bloqué depuis plus d’une dizaine années. Le succès de notre pays, repose sur la bonne gouvernance et les performances macroéconomiques réalisées depuis 2011.

Sur ce dernier chapitre les chiffres parlent d’eux-mêmes : la croissance a plus que doublé, l’inflation a été réduite de moitié, le déficit budgétaire divisé par trois, les réserves de change maintenues à trois mois d’importation, les recettes de douane multipliées par trois, et une stabilité monétaire sans précédent.

Il y a quelques jours, la Guinée a franchi une nouvelle étape cruciale. Nous avons enfin signé avec la Commission européenne l’accord pour le 10ème Fonds européen de développement (FED).

D’un montant total de 235 millions d’euros, cette enveloppe financière va permettre à la Guinée de réaliser des investissements essentiels dans les services sociaux de base, que sont la santé, l’eau, l’assainissement, et de bâtir les infrastructures routières indispensables à la circulation des personnes et des biens.

Cet accord du 10ème FED marque aussi la reprise totale de la coopération entre la Guinée et l’Union européenne, qui avait été suspendue en 2008 et n’avait repris depuis que partiellement.

Les succès marquant de l’année 2012, sont intimement liés à l’enracinement de la démocratie dans notre pays.

Ils montrent que la parole et la signature de la Guinée, dans les enceintes internationales, sont désormais reconnues et respectées.

Malgré les obstacles inhérents à son histoire politique, la Guinée approfondit son apprentissage démocratique.

La mise en place d’un calendrier électoral, dans le prolongement de la recomposition paritaire de la Commission Electorale Nationale Indépendante, a permis à nos partenaires extérieurs de constater notre attachement profond au pluralisme politique et à la réhabilitation du suffrage universel.

Chers Compatriotes,

Je veux saluer votre engagement et votre sagesse, grâce auxquels, dans les moments parfois difficiles, notre pays a su préserver l’essentiel : la paix et la cohésion sociale.

Il y a bien sûr des divergences inhérentes aux débats contradictoires, essence même de la démocratie.

Mais je tiens à féliciter tous les acteurs politiques pour les efforts fournis pour la mise en place d’un système électoral dont la CENI et le Code Electoral constituent le socle de voûte.

Les prochaines élections législatives dont la transparence et l’équité seront totales, vont permettre au peuple souverain de choisir ses représentants à l’Assemblée Nationale.

Les députés vont se constituer en majorité et en opposition parlementaire.

La Guinée aura enfin une représentation nationale digne de ce nom pour mener un débat démocratique libre, consensuel ou contradictoire, mais toujours constructif.

Je veillerai particulièrement à la définition et à la mise en œuvre d’un statut de l’opposition dont la voix sera entendue et prise en compte dans la gestion des affaires publiques.
L’année 2012 a été aussi l’année d’un dialogue social exemplaire entre les syndicats, le gouvernement et le patronat.

Je suis heureux que les acteurs sociaux de notre pays aient pu aboutir, après un très long processus, à un accord tripartite le 14 décembre dernier.

Cet accord établit pour la première fois dans notre pays un Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG).

D’un montant de 440 000 francs guinéens mensuels, ce salaire doit contribuer à améliorer les conditions de vie de milliers de travailleurs des secteurs public et privé.

Parmi les autres acquis sociaux, cet accord permettra une augmentation de la valeur du Point d’indice des salaires dans la fonction publique de 50% d’ici à fin 2013, et consacrera également la mise en place d’un système d’assurance maladie obligatoire.

Ce dialogue est la preuve que lorsque nous fournissons les efforts ensemble, nous pouvons, ensemble, dans la concertation, en partager les fruits.

Pour améliorer les conditions de travail et lutter contre le gaspillage des deniers publics, un assainissement du fichier de la fonction publique a également permis de détecter plus de 5.000 cas d’irrégularités et de fraudes.

Cet assainissement permettra d’assurer avec plus de rigueur le Programme de recensement biométrique de la Fonction publique dès janvier 2013, et de moderniser les critères de sélection des compétences à travers notamment, l’organisation de concours ouverts principalement aux jeunes.

L’Etat a ainsi mis en place pour 2013 le recrutement sur concours de 518 jeunes dans la Fonction Publique.

Pour garantir les droits et les devoirs des employés et employeurs, nous devons réaliser une mise à niveau de nos outils législatif et réglementaire.

J’ai instruit, en novembre 2012, la mise en place de la Commission Consultative du Travail et des Lois Sociales pour qu’elle examine entre autres le Code du Travail dont la refonte doit garantir le droit des travailleurs, mais également la promotion de l’entreprise et la création d’emploi.

Jeunes de Guinée, vivant ici et ailleurs,

L’avenir de notre pays se bâtit aujourd’hui en ouvrant les portes de l’emploi aux jeunes générations, en consolidant le marché du travail à travers le renforcement du secteur privé, mais aussi en réformant l’école et en améliorant d’une manière générale la formation.

Ce sont là les piliers de ma grande bataille pour la jeunesse.

L’effort dans ce domaine recouvre la formation technique et professionnelle, créatrice d’emploi pour les jeunes.

Les formations proposées doivent concerner autant les jeunes scolarisés que ceux en situation d’apprentissage dans les petites et moyennes entreprises et dans l’informel.

Le soutien à l’éducation concerne aussi notre système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique qui souffre depuis des années d’un sous-investissement chronique en matière d’infrastructures, d’équipements et de formation.

Il est également mal adapté au marché du travail d’où un taux d’accès à l’enseignement supérieur extrêmement faible.

J’ai demandé au Premier ministre et au gouvernement de lancer dans les meilleurs délais une étude approfondie et participative sur le système éducatif guinéen en général et sur l’enseignement supérieur en particulier.

Notre Université doit former, produire les savoirs et les savoir-faire, indispensables à la maîtrise de notre processus de développement.

Chers Compatriotes,

L’amélioration des conditions de vie repose sur un accès plus élargi aux services sociaux de base.

L’accès à l’eau potable est un besoin vital.

Notre pays avec son potentiel naturel, les investissements adéquats et une gestion rigoureuse peut fournir l’eau potable à tous ses habitants.

Nous connaissons tous les liens entre la qualité de l’eau et la plupart des maladies qui sévissent dans nos villes et dans nos campagnes.

L’investissement pour l’accès à l’eau est un investissement à impacts multiples. D’ores et déjà, le gouvernement a lancé les travaux d'alimentation en eau potable des villes de Boké et Télimélé, ils seront achevés en 2013.

Il a également mobilisé le financement nécessaire à la réalisation des travaux d'alimentation en eau potable des villes de Lola, Yomou, Gaoual, Lélouma et Tougué. Les travaux démarreront en 2013.

En milieu rural, l’eau est un enjeu tout aussi vital. L’objectif est que chaque village de plus de 300 habitants de notre pays puisse bénéficier, à terme, d’un point d’eau potable.

La politique de santé est tout aussi primordiale. Ma première décision après mon investiture a été de signer le décret sur la gratuité des actes médicaux liés au don de la vie.

Cette année, les Hôpitaux et les Centres de santé ont enregistré une progression de 10% des accouchements.

En matière de réduction de la mortalité infantile, 309 000 enfants de moins d’un an ont été vaccinés, soit une couverture de 90%.

Pour assurer la stabilisation, macroéconomique, un préalable au développement durable de la Guinée, nous devons privilégier cinq secteurs clés : l’agriculture, l’artisanat, les infrastructures, l’énergie et les mines.

Le socle de notre nouvelle politique agricole est la mise en place progressive d’un secteur productif et rentable, favorisant l’autosuffisance alimentaire, la transformation des exploitations familiales en véritables entreprises agricoles, le développement des cultures de rente, la transformation des produits agricoles et la généralisation de pratiques agricoles productives et soucieuses de la protection de l’environnement.

L’activité agricole concerne sept Guinéens sur dix. Ils représentent une large majorité de notre population et ils ont été trop longtemps les laissés pour compte des politiques gouvernementales.

Avec leurs maigres moyens, ils produisent 75% de notre besoin en riz. Ils sont donc au cœur de notre stratégie de développement

L’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires et les organisations internationales gouvernementales ont évalué la production de l’année dernière à 1,8 millions de tonnes de riz paddy.

Grâce aux deux dernières campagnes agricoles, nous pouvons envisager d’atteindre prochainement l’autosuffisance en riz. En même temps, nous devons assurer la diversification de notre alimentation en faisant une place à d’autres cultures comme celles du manioc, du maïs, de l’igname, de la pomme de terre, des légumes et des fruits.

Par ailleurs, pour favoriser la participation des organisations paysannes à la gouvernance du secteur agricole, des élections à tous les niveaux de la Chambre Nationale d’Agriculture seront organisées en 2013.

Le secteur de l’élevage poursuit les mêmes priorités de sécurité alimentaire, d’accroissement des revenus des éleveurs et de préservation de l’environnement.

La promotion des femmes et le soutien à l’artisanat sont tout aussi essentiels pour renforcer durablement notre tissu économique et social.

Développer l’accès au micro-crédit d’une teinturière à Labé, d’un ébéniste à Conakry, d’une coiffeuse à Boké, d’une couturière à Kankan, ou d’un maçon à Nzérékoré, c’est vital pour soutenir l’économie des familles, réduire la pauvreté et, au-delà, renforcer le dynamisme des territoires locaux.

Concernant les mines, nous avons entamé une vaste réforme visant à normaliser et à consolider un secteur qui, pendant des décennies, a souffert du manque de transparence et d’une incertitude chronique.

Outre l’adoption d’un nouveau Code Minier, la réforme en cours du Cadastre, et la production de textes d’application, la Guinée a mis en place une Commission Technique de Revue des Contrats Miniers, avec le soutien d’institutions et de cabinets internationaux pour la promotion de la transparence et la protection des intérêts légitimes du pays.

Pour développer le secteur minier guinéen, et valoriser enfin nos énormes ressources au profit des populations, nous avons relancé un dialogue stratégique avec les partenaires investisseurs.

Le gouvernement mène une série de négociations sur les principaux grands projets miniers. Toutes les Conventions seront soumises à l’examen de l’Assemblée Nationale dont le rôle aujourd’hui est assuré par le Conseil National de Transition (CNT).

Dans ce domaine aux enjeux complexes et vitaux, je veux procéder en ayant pour boussole les seuls intérêts de la Guinée d’aujourd’hui et des générations futures.

La valorisation de nos richesses minières repose aussi sur la réalisation de grandes infrastructures ferroviaires, portuaires et énergétiques. Nous nous y attelons sans relâche depuis 2011. Certains de ces projets verront le jour en 2013.

Doter la Guinée d’infrastructures de transport viables et efficaces est indispensable pour attirer les investisseurs.

Cette année, les investissements réalisés au niveau de l’aéroport de Conakry ont permis de doubler sa capacité annuelle d’accueil !

Le port de Conakry, à travers un partenariat public privé, a aménagé 12 hectares de terre-plein pour le stockage des conteneurs. En 2013, la réalisation de nouveaux quais permettra d’assumer la vocation sous régionale du Port autonome de Conakry.

L’énergie est un facteur indispensable au développement et à l’expansion économique.

Ces deux dernières années, nous avons dû concentrer nos efforts sur des mesures d’urgence comme la réhabilitation des Centrales Thermiques et Hydroélectriques, ou l’amélioration du transport et de la distribution et ainsi que la fourniture régulière des groupes thermiques en carburant.

Cette phase a permis une amélioration notable de la desserte à Conakry et dans les chefs-lieux de régions administratives. Des efforts ont été fournis également pour étendre le réseau de transport, de distribution et améliorer le recouvrement.

Nous avons également acquis des capacités supplémentaires de production énergétique d’une puissance de 100 mégawatts.

Nous entamons maintenant la seconde phase de notre politique énergétique : celle du développement des grands projets hydroélectriques dont le premier, Kaléta, d’une puissance de 240 Mégawatts a été lancé en 2012.

Des études pour la réalisation du barrage hydroélectrique de Souapiti et de quelques mini- centrales à l'intérieur du pays seront engagées au début de 2013.

Chers Compatriotes,

Il n’y a pas de développement économique et social, sans un Etat légitime et impartial, sans une administration compétente et crédible.

J’ai engagé la réforme de l’Etat dont la première phase concerne les secteurs de sécurité et de défense. Les premiers résultats se font déjà sentir dans l’organisation et le fonctionnement des Forces de défense et de sécurité.

La vigueur et le rythme de ces réformes vont être maintenus.

J’ai également érigé la lutte contre la corruption et le renforcement de l’Etat de droit en priorité. L’instauration d’un Etat de droit passe par une justice indépendante et équitable pour tous.

L’année 2013 sera celle de la Justice. Je mesure plus que quiconque la nécessité d’établir une justice respectée des justiciables et équitable entre les parties.

C’est pourquoi nous allons mettre en place un programme global de la gouvernance judiciaire qui prendra en compte les aspects institutionnels, humains, infrastructurels et financiers.

Cela est indispensable pour asseoir la dignité du juge et garantir la bonne administration de la justice.

Dans ce domaine comme dans tant d’autres, la Guinée vient hélas de loin.

Pour nos droits en tant que citoyens et pour la sécurité des investissements dans notre pays, il nous faut une justice forte et crédible.

Les résolutions des états généraux de la justice seront appliquées de manière progressive et déterminée.

La modernisation de l’administration est nécessaire pour que l’Etat retrouve son efficacité, son intégrité et sa représentativité. En effet, l’administration a en charge le bon fonctionnement de l’Etat.

La plupart de nos administrations fonctionnent dans le mépris des textes, dans le non-respect des missions et attributions des structures, sans tenir compte des instances de concertation et de coordination statutaires.

Elles n’accordent aucune considération quant à l’obligation de fournir un service de qualité aux usagers et aux citoyens.

J’ai donné des instructions au Premier ministre à cet effet pour que dès le début de cette année, les membres du gouvernement veillent à la bonne application des textes et des principes qui régissent le fonctionnement de l’administration publique.

Comme je l’ai fait pour la réforme des secteurs de sécurité et de défense, je veillerais moi-même à la mise en œuvre de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration.

L’Etat, c’est l’organisation politique et juridique de notre Nation.

En plus de ses prérogatives régaliennes de souveraineté, de sécurité et de représentation, il doit, par la qualité de son administration, défendre l’intérêt général, les droits et libertés.

Le service public doit bénéficier d’abord aux citoyens et promouvoir le développement économique.

L’Etat doit être le garant de la transparence et de la bonne gestion. L’Etat que nous souhaitons bâtir ne doit obéir à aucun cadre idéologique.

Tout en s’inspirant de notre passé, lointain et proche, il doit être capable de faire face aux enjeux du présent et aux défis du futur.

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes,

Le changement en Guinée est en cours. Notre pays a déjà franchi avec succès une phase importante de sa transition.

Pas à pas, nous rattrapons un lourd retard. Notre Nation stabilisée et redressée s’est créé les conditions pour prendre un nouveau départ. Elle a gagné en sérénité.

Elle a gagné en crédit. Elle a gagné en confiance. La Guinée a désormais sa place dans le concert des Nations.

Ma détermination à construire pour vous, et avec vous, une Guinée émergente est plus forte que jamais.

Ma responsabilité et mon devoir de chef d’Etat sont de faire avancer notre Nation pour que chaque Guinéen puisse vivre dans les meilleures conditions possibles.

Rien n’arrêtera notre pays sur la voie de son développement.

Guinéennes, Guinéens,

Où que vous soyez, en ville ou à la campagne, ici où à l’étranger, je vous souhaite encore une fois bonne et heureuse année 2013.

Que Dieu protège et bénisse la Guinée.
AGP/2/01/012 ST/FDF/ST

 
Publireportage : Poursuite de la campagne d’un an d’appel gratuit offert aux abonnés Cellcom !!


Conakry, 12 avril (AGP)- La société de téléphonie Cellcom poursuit sa campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ pour le bonheur de ses fidèles abonnés, lancé depuis mardi, 16 février 2016, conscient de la cherté de la vie en Guinée, a lancé cette campagne, en vue de réduire les coûts de la communication pour ses abonnés, en vue de rendre celle-ci abordable que possible.


Pour le huitième tirage du mardi, 12 avril 2016, 100 nouveaux clients bénéficieront chacun un an d’appel totalement gratuit vers les numéros Cellcom.


Quelques heureux gagnants joint aux téléphones ce sont exprimé au micro de l’agent de Cellcom : Il s’agit de monsieur Balla Guilavogui du numéro 655 617 153, éleveur à Kissidougou « surpris à l’annonce du tirage de son numéro, ah bon merci je suis très content » ensuite poursuivant, il n’a pas tari d’éloge envers la société Cellcom en passant de la fiabilité de son réseaux et de l’attention toute particulière qu’elle prête envers ses abonnés en les offrants des cadeaux.


Le second, Mamadou Saliou Niane du numéro 657 969 696, commerçant à Madina , content ne pouvant contenir sa joie a bénie à son tour Cellcom pour tout ce qu’il fait pour les abonnés.


Pour bénéficier, il suffit d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine.


Pour le directeur Marketing, Asher Terry Alone dira que Cellcom partage le quotidien de ses abonnés « nous avons pour objectif de réduire les dépenses téléphoniques, afin de leur permettre d’investir dans les autres dépenses familiales. Nous mettons cette promotion à la disposition de nos abonnés pour que les chanceux profitent des appels Cellcom gratuits pendant un an».


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/12/04/016 AKT/ST

 


calb24439Scan_txt.txt

 Document PDF

 
Le Monde de la Cutlture en deuil!


Selon nos confrères de Guinéenews: Souleymane Koly de Kotéba est décédé ce vendredi à Conakry.






Le grand réalisateur, chorégraphe, musicien et scénariste guinéen Souleymane Koly est décédé ce vendredi 1er août 2014 des suites d’une crise cardiaque à son domicile à Lambadji( banlieue de Conakry), a-t-on appris de sources proches du ministère de la culture. Koly a eu une soudaine attaque cardiaque après avoir fini de prendre son petit déjeuner, nous précise-t-on.




Sa dépouille mortelle a été conduite à l’hôpital  sino-guinéen de Kipé où le gouvernement est attendu pour les dispositions à prendre.

à N'Zérékoré en 1944, Souleymane Koly partit en France dix huit ans plus tard pour faire ses études. En 1971 il rejoint la Côte d'Ivoire, devenue désormais sa seconde patrie africaine, où il fonda en 1974 l’Ensemble le Koteba d’Abidjan.

Scénariste, réalisateur, chorégraphe et musicien , Souleymane Koly a eu une carrière administrative bien remplieen Côte d’Ivoire. Il fut directeur du Département des Arts et Traditions populaires à l'Institut National des Arts, puis, expert chargé d'études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.

Depuis 2010, Il était le conseiller principal chargé du develloppement culturel international au ministère de la Culture  de Guinée. Parallèhttp://guineenews.org/wp-admin/post-new.phplement, il préparait activement la célébration des quarante ans du Koteba.

Paix à l'âme du Grand artiste!












 
Patrimoine immobilier de l’Etat: l’UFDG promet de dresser sa liste



www.agpguinee.com /26/5/2014 Conakry- ‘‘le Président  de L'UFDG Cellou Dalein Diallo a acheté sa maison et c’est la Société Générale des Banques en Guinée (SGBG) qui lui avait fait à l’époque un crédit et je vous apprends qu’il a fini de payer cette maison’’ c’est en ces termes que le vice-président de l’UFDG s’est expliqué samedi devant ses militants suite à la publication par l’agent judiciaire de l’Etat de la liste du patrimoine immobilier de l’Etat, incriminant son leader, a appris Afrinews.org

‘’Les gens ont acheté les terrains dans les règles de l’art. Pourquoi l’agent judiciaire de l’Etat a oublié la SIG (ndlr, allusion faite aux militants du parti au pouvoir qui habitent sur les lieux). Maintenant tout le monde doit se justifier même Alhassane Condé (ndlr, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation) qui est à Kipé doit être sur la liste et se justifier’’ affirme t-il.

Faute de quoi, menace le président du groupe parlementaire de l’UFDG ‘’la boîte à pandore est ouverte, nous allons mettre une commission en place et faire la liste et remettre à M. Goureissy sow (ndlr, agent judiciaire de l’Etat)’’ a joute t-il.

Deux leaders politiques guinéens à savoir Sidya Touré de l’UFR et Cellou Dalein Diallo de l’UFDG figurent sur la liste publiée en début de semaine dernière par l’agent judiciaire de l’Etat. Les deux anciens premier ministres du feu Général Lansana Conté affirment avoir acquis leur villa dans la légalité et disent détenir les documents justificatifs.

SOURCES: Afrinews

 
Publireportage :


Cellcom présente les 18 joueurs de Football Academy après un séjour de 20 jours au Maroc


Conakry, 29 juil (AGP)- Le directeur Commercial et Marketing à Cellcom Guinée, Asher Terry Alone a présenté, jeudi, 28 juillet 2016, dans un réceptif hôtelier de Conakry, les 18 joueurs de Cellcom Football Academy après un stage de formation de plus de deux semaines au Maroc.


«La société de téléphonie Cellcom Guinée, fidèle à ses engagements, a fait bénéficier aux 18 jeunes une formation pratique de plus de deux semaines dans un Centre de formation de l’équipe de Barcelone, basé au Maroc. Une formation qui s’est soldée par une bonne appréciation de la part des encadreurs, malgré l’intensité des entraînements.


A l’issue de cette formation, trois parmi eux, qui se sont fait remarquer et qui ont retenu l’attention des coachs, ont eu des contacts sérieux avec certaines grandes équipes professionnelles. Pour les mesures de confidentialité les noms seront dévoilés très prochainement. C’était le but de cette campagne», à fait savoir Terry Alone.


Cellcom Guinée ne compte pourtant pas s’arrêter là. Elle ambitionne d’appuyer d’autres joueurs dans la construction de leurs rêves.


«Nous allons toujours continuer de faire la promotion de nouveaux talents de footballeurs en vue de booster le football guinéen, en offrant une nouvelle opportunité aux jeunes guinéens voulant évoluer dans ce domaine.


En ce qui concerne les autres joueurs, qui n’ont pas eu l’opportunité d’être sélectionnés, Cellcom va mener des négociations auprès des clubs locaux, afin qu’ils puissent être intégrés, à défaut d’un contrat à l’étranger», a promis le directeur Commercial et Marketing à Cellcom Guinée.


Au nom des joueurs, Mohamed Kouyaté, sélectionné à Mamou et Gilbert Chaloub de Conakry ont, tour à tour, remercié, sourire aux lèvres, la société Cellcom Guinée, pour l’opportunité qu’elle a offerte.


«Ça nous a permis de faire connaitre nos talents et de nous mètre en contact avec des entraîneurs de haut niveau, qui nous ont fait connaitre à leur tour des schémas de dimension international», ont-ils affirmé.


Au cours de la même cérémonie, le directeur Commercial et Marketing à Cellcom Guinée, Asher Terry Alone a profité pour lancer dans les jours à venir un nouveau produit ''Internet week-end choc'' à 9.900 GNF, valable pour un week-end, avec un volume illimité.


Pour l’activer, il faudra taper *700*48.


Ce nouveau produit offrira dans les jours à venir, la chance aux abonnés d’utiliser internet à coût réduit, tout au long du week-end à partir de vendredi jusqu’au dimanche à 00 heure.


«Cette nouvelle offre pour les internautes fera l’objet d’un communiqué dans les jours après les essais techniques. Nous comptons doubler notre capacité internet pour pouvoir satisfaire la demande croissante des clients», a-t-il rassuré.


AGP/29/07/016 AKT/ST

 
Guinée-Education : l’Ecole primaire de Karala, préfecture de Beyla, dans un état de dégradation très avancé


Beyla, 05 avril (AGP)- L’Ecole primaire de la sous-préfecture de Karala, située à 125 Km de la préfecture de Beyla, se trouve aujourd’hui dans un état de dégradation très avancé, a constaté un reporter de l’AGP en séjour dans la localité.


Cette école est composée de deux (02) bâtiments de trois salles de classe chacun, avec une capacité d’accueil de 215 élèves, tous encadrés par cinq (05) enseignants, dont deux (02) titulaires et trois (03) communautaires pris en charge par les parents d’élèves.




A signaler, que cette école affiche d’énormes difficultés, dont entre autres, le manque criard d’enseignants et de table-bancs. Les élèves sont installés en fonction des moyens de bord.


Rencontré par un notre rédaction, le délégué scolaire de l’Enseignement Elémentaire de la localité, Nyankoye Haba s’est prêté à ses questions.


"Il y a deux écoles Arabes communément appelées Madarassa dans lesquelles les parents préfèrent inscrire leurs enfants au lieu de l'école française", a-t-il déploré.


M. Haba a fait savoir, que par faute d’encadrement et d’infrastructures scolaires dignes de nom, et surtout pour des raisons d’éloignement du collège, les élèves abandonnent l'école après l'examen d'entrée en 7ème Année.


«La distance qui sépare la sous-préfecture de Karala (siège de l’Ecole primaire) et la sous-préfecture de Sinko (siège du Collège), fait 65 Km», a-t-il précisé.


Parlant de la situation des jeunes filles de Karala, le délégué scolaire de l’Enseignement Elémentaire de la localité, Nyankoye Haba dénonce : «les jeunes filles, quant à elles, sont exposées au mariage précoce, aux travaux ménagers et champêtres, ainsi qu’à d’autres travers sociaux».


AGP/05/04/016 SAS/TB/MKC/KS/ST

 
Tenue à Bamako de la session inaugurale du nouveau bureau exécutif de l’UJAO


Conakry, 23 sept (AGP)- Le nouveau bureau exécutif de l’Union des Journalistes de l’Afrique de l’Ouest (UJAO) a tenu sa session inaugurale les 16 et 17 septembre à Bamako en République du Mali.

Cette session a analysé et approuvé le rapport du 7ème Congrès tenu à Dakar, siège de l’UJAO, le Plan Stratégique 2010-2014 et a proposé un budget pour la phase II du projet.

Elle a aussi analysé la situation ‘’critique’’ que vit la presse privée togolaise ces derniers moments et s’est dite indignée avant de condamner la ‘’cascade’’ de procès qui frappent ces dernières semaines de nombreuses publications au Togo.

L’UJAO a mis l’occasion à profit pour inviter les autorités togolaises à mettre un terme à cette ‘’cascade’’ en vue de trouver une solution à l’amiable conformément aux dispositions du Code de la Presse et de la Communication du Togo.

Elle a exhorté l’ensemble des journalistes et professionnels de la presse du Togo, à ne pas perdre de vue la notion de responsabilité sociale qui leur incombe et au respect strict des principes d’éthique et de déontologie dans l’exercice de la profession.

L’UJAO suit avec beaucoup d’attention l’évolution de la situation par le biais de sa structure affiliée qu’est l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT).

Dans son intervention, le président de l’UJAO, M. Mohamed Garba également président de l’Union des Journalistes du Nigeria (NUJ), s’est réjoui de l’engament dont font montre les nouveaux membres du Bureau Exécutif depuis leurs élections le 28 Avril 2010.

Il a ensuite réitéré son appel en faveur d’une nouvelle vision, des normes et des pratiques nouvelles pour instaurer au sein des Associations membres de l’UJAO, des pratiques fondées sur l’éthique.

A l’issue des travaux, une Commission d’Enquête, une Commission de relecture des textes de l’Association et une Commission de mobilisation de fonds ont été mises en place.

La consultante, Mme Mouko Alice Nga Minkala a de son côté, procédé au lancement officiel du rapport de la revue à mi-parcours du Programme de Renforcement des Capacités (PRC) UJAO qu’elle a réalisé et qui fait ressortir les forces et faiblesses du projet, les recommandations formulées pour l’avenir du PRC -UJAO.

Le représentant de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), Mr Claude Sinzogan, administrateur des Programmes et superviseur du PRC-UJAO a quant à lui, félicité le nouveau bureau et a loué les initiatives de ses membres en l’assurant de la volonté de sa Fondation de poursuivre son soutien à l’UJAO.
AGP/23/9/010 AB/ST

 
Guinée/ Le président Alpha Condé à Beyla : les populations mobilisées pour le changement


Beyla, 22 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a effectué, mercredi, 20 mai 2015, une visite de contact avec les populations à la base dans la préfecture de Beyla, rapporte le Bureau de Presse de la Présidence de la République (BPP).

C’est la première visite du chef de l’Etat dans cette préfecture de la Région Forestière, depuis son élection à la magistrature suprême du pays.

C’était une joie immense pour les populations de Beyla de recevoir le président Alpha Condé pour lequel, elles ne cessent d’exprimer leur soutien total à ses projets de société, qui ont des impacts positifs dans cette préfecture. Une préfecture qui n’a plus enregistré de cas d’Ebola depuis le 08 janvier 2015.

C’est pourquoi, les populations du Konia (Beyla), fortement mobilisées, étaient en ambiance de fête depuis le petit matin pour accueillir le chef de l’Etat qui est arrivé à l’Aéroport de Beyla aux environs de 16 heures 30 minutes TU.

De là, jusqu’à la Place publique, les populations ont envahi le long de la route pour applaudir le président Condé, qui a jugé nécessaire de marcher pour saluer le public.

Une occasion pour le préfet de Beyla, Damou Kanté, de revenir sur les actions du président Alpha Condé depuis son avènement au pouvoir. Il s’agit entre autres, de l’octroi d’intrants agricoles aux paysans, de la construction d’une Ecole professionnelle technique, de l’envoi de lampadaires pour l’éclairage public, du bitumage de la route Beyla-N’zérékoré.

Le président de la République, Pr Alpha Condé a, pour sa part, fait un bilan à mi-parcours de ses actions qui ont été freinées par l’apparition de la maladie à virus Ebola dans le pays. Malgré tout, le chef de l’Etat a promis que son second mandat sera consacré aux femmes et aux jeunes, ainsi qu’à la résolution du problème d’eau et d’électricité.

Concernant la gestion du minerai de fer du Simamdou, le chef de l’Etat guinéen a souligné, que ‘’cette ressource va être profitable aux populations riveraines en particulier et toute la Guinée en général’’. Il a ainsi invité les populations du Konia (Beyla) à renforcer l’unité nationale autour des projets de société de son gouvernement et à se faire enrôler pour la prochaine élection présidentielle.
AGP/22/05/015                       BPP/AGP

 
Nomination du Général Sékouba Konaté comme Haut Représentant de l’UA pour l’opérationnalisation de la FAA


Conakry, 8 déc (AGP)- Le président de la Commission de l’Union Africaine (UA), M. Jean Ping, a nommé mardi, 7 décembre, le président de la Transition, ministre de la Défense Nationale de la République de Guinée, Général d’Armée Sékouba Konaté, en qualité de Haut Représentant de l’UA pour l’Opérationnalisation de la Force Africaine en Attente (FAA) et cumulativement, comme responsable de la Planification et la Gestion Stratégique des Opérations de Soutien à la Paix de l’UA.

La FAA est l’un des principaux piliers de l’Architecture continentale de paix et de sécurité, telle que prévue par le protocole relatif à la création du conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Elle a pour mandat, d’entreprendre des opérations de soutien à la paix, ainsi que des missions d’intervention dans des cas de génocide, de crimes de guerre ou de crime contre l’humanité conformément à l’acte constitutif de l’UA.

Né en juin 1964 à Conakry, le Général d’Armée Sékouba Konaté a suivi une formation d’officier à l’Académie royale de Meknès au Maroc, à l’école d’application de l’infanterie de Montpellier et à l’école des troupes aéroportées de Paris en France ainsi qu’à l’école de guerre en Chine.

Il a également servi dans le contingent de maintien de la paix de la CEDEAO en Sierra Léone. Il a assuré d’importantes responsabilités au sein de l’armée guinéenne, ayant notamment commandé le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA).
AGP/8/12/010 MC/AB/ST

 
Stop Ebola à Kaloum : un Comité de veille mis en place par le CNOSCG


Conakry, 03 déc (AGP)- Le Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), en collaboration avec l’UNICEF, a lancé, mardi, 02 décembre, à la Mairie de Kaloum, un atelier à l’intention des superviseurs et points focaux de la Société Civile (SC) des communes de Kaloum et Matam. Un atelier qui s’inscrit dans le cadre du processus de mise en place des Comités de vielle contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

C’était en présence des autorités communales qui à l’unissons ont scandé des slogans de sensibilisation : « Je protège ma famille et ma communauté, j’appelle le 115 pour info. Sayons unis, engagés et disponibles, nous vaincrons Ebola !’’.

Dans son discours de bienvenue, le président par intérim du Conseil Communal de la Société Civile de Kaloum, Sidibé Balla, s’est dit très heureux de participer à cette lutte contre Ebola, tout en rassurant les partenaires de l’adhésion totale des citoyens de Kaloum et de Matam à cette initiative.

De son côté, le chargé de la Communication du CNOSCG), Conté Iboune a dit, que cette séance de formation est initiée pour outiller les 150 acteurs participants de la SC. Les informations reçues leur permettront d’être performants et efficaces dans ce partenariat. Car, pour lui, si ces acteurs sont informés, ils pourront atteindre l’objectif visé, et apporter des mesures appropriées à la riposte contre le virus Ebola.

Il a précisé, que ces Comités de veille ont pour mission, d’informer et de former les citoyens dans leurs localités respectives sur les moyens de prévention et de protection contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola.

Ouvrant les travaux, le secrétaire général de la Commune de Kaloum, Djély Mory Kourouma a souligné : «Si la Société civile, en collaboration avec ses partenaires, organise des séances de formation pour intensifier les informations au sein de la population sur l’épidémie Ebola, nous, en tant qu’autorités communales, nous ne pouvons que leur souhaiter la bienvenue au sein de notre collectivité».
AGP/03/12/014 TA/KS/AKD/ST

 
Le reste de tous les procès verbaux attendu ce jeudi midi au siège de la CENI à Conakry


Conakry, 11 nov (AGP) – Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Général Siaka Toumany Sangaré a révélé mercredi dans une déclaration à la presse que le reste de tous les procès verbaux de la région administrative de N’zérékoré, en retard parviendrait ce jeudi au siège de son institution à Conakry.

Le président de la CENI qui a commencé mardi soir à diffuser à compte goutte les résultats du second tour de la présidentielle, estime à dimanche la publication des résultats provisoires avant celle de la Cour suprême qui, en proclamera les résultats définitifs.

A noter qu’après la publication mardi soir, des premiers résultats partiels de 17 circonscriptions électorales, le président de la CENI a publié mercredi soir les résultats de 10 autres circonscriptions électorales ci-dessous :


Commune de Matam
Cellou Dalein 23 428 voix soit 33,80%
Alpha Condé 45 912 voix soit 66,20%

Commune de Ratoma
Cellou Dalein 171 759 voix soit 67%
Alpha Condé 84 591 voix soit 33%

Boké
Cellou Dalein 55 882 voix soit 59,09%
Alpha Condé 36 695 voix soit 40,91%

Dubréka
Cellou Dalein 23 664 voix soit 38,85%
Alpha Condé 37 255 voix soit 61,65%

Dinguiraye
Cellou Dalein 22 588 voix soit 69,70%
Alpha Condé 9 821 voix soit 30,30%

Lelouma
Cellou Dalein 41 890 voix soit 95,66%
Alpha Condé 1 900 soit 4,34%

Mamou
Cellou Dalein 88 450 voix soit 88,39%
Alpha Condé 10 500 voix soit 10,61%

Pita
Cellou Dalein 75 081voix soit 96,13%
Alpha Condé 3 019 voix soit 3,87%

Tougué
Cellou Dalein 37 283 voix soit 96,49%
Alpha Condé 1 358 voix soit 1,51%

Kankan
Cellou Dalein 6727 voix (pourcentage non communiqué)
Alpha Condé 93675 voix (pourcentage non communiqué)

AGP/11/11/010 MFD/AB/ST

 
Publireportage : Découvrez cette semaine l’équipe des champions qui ira à Barcelone !


Conakry, 02 fév (AGP)- Ils ont activé ! Ils ont prouvé leur talent ! Ils sont finalistes ! Qui parmi eux se rendra à Barcelone pour un mois ? Qui parmi eux rencontrera des joueurs de l’équipe de Bracelone ? Qui de Naby Bangoura de Dixinn, de Manga Fodé Sylla de Sonfonia ou de Malick Keita de Kindia sera retenu dans l’équipe finale ?





En effet, après des mois de détection de jeunes talents ! La campagne Football Académie est à sa dernière ligne droite, ils sont au total 176 à s’affronter pour qu’enfin l’équipe finale soit connue. Les matchs de la grande finale se déroulent comme suit à compter du 02 février 2016. Des équipes réparties sur 4 matchs par jour s’affronteront jusqu’à la finale prévue le jeudi 04 février prochain.





Ces jeunes talents sont passés par plusieurs étapes de détection, pour cette grande finale tous les sélections se retrouveront ensemble sur le même terrain. Les joueurs des 5 communes de Conakry et ceux de l’intérieur du pays s’affronteront au stade de la mission Catholique de Kaloum pour qu’enfin l’équipe des champions soit connue.





L’équipe finale doit se rendre à Barcelone pour un stage d’un mois en football professionnel, où ils rencontreront des joueurs confirmés de l’équipe de Barcelone, mais aussi le privilège d’être détecté par des entraineurs professionnels.




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/02/02/016 Cellcom/AGP

 
L’information publicitaire sur l’Académie aérienne de Kropyvnytsky (AAK UNA)


AAK UNA est un établissement d’enseignement supérieur du quatrième degré d’accréditation avec plus de cinquante ans de l’expérience de travail. Lors de cette période l’Académie a formé plus de trois milles de spécialistes d’aviation pour 51 pays étrangères. A l’heure actuelle l’Académie effectue la formation à gradin (du bac au master).


Les étudiants ont la possibilité d’intégrer dans une classe préparatoire (initiale) suite le programme de la formation du pilote-amateur (PPL) ainsi que du pilote de commerce (CPL) en conformité du certificat de l’établissement supérieur N TE-01, livré par le service d’Etat de l’Ukraine sur le contrôle d’assurance de la sécurité de l’aviation.


Les promus reçoivent le certificat du pilote-amateur (PPL) et du pilote de commerce (CPL) conformément aux standards et aux conditions d’ICAO (annexe 1 de la Convention de Chicago).


Pour entrer à l’Académie Nationale de l’Aviation il faut présenter les documents ci-dessous :



  • Le CV ;

  • Le certificat d’enseignement secondaire et la liste des notes reçues (en points) ;

  • Le certificat de l’absence de l’infection de SIDA ;

  • Le certificat médical de l’état de la santé (avec le délai de moins de deux mois avant le départ en Ukraine), le certificat livré par le dispensaire psychiatrique, toxicologique et tuberculeux ;

  • La police d’assurance ;

  • La copie de l’acte de naissance ;

  • Le passeport national dont le délai est de moins d’un an ;

  • 8 photos d’identité (3x4 cm) ;

  • Le billet de retours avec la date déterminée de la rentrée dans le pays d’origine.



En outre, l’étudiant doit passer un entretien individuel et un examen médical. L’arrivée en Ukraine se fait sue le visa délivré par l’Ambassade d’Ukraine à l’étrangère en vertu de l’invitation personnelle pour les études à l’Académie Nationale de l’Aviation de Kropyvnytsky (AAK UNA).


En plus, les étudiants sont assurés d’obtenir un logement dans la cité universitaire au prix de 35 $ par mois et de la restauration 3 fois par jour à 6 $ la journée.


Toute information supplémentaire sur les services de formation professionnelle fournis par l’AAK UNA est inscrite dans le manuel des établissements de l’ICAO, dont la version électronique est à l’adresse : http://www.icao.int/td .


L’information plus détaillée sur l’AAK UNA est à l’Internet, à l’adresse : www.glau.kr.ua . Email du service international de l’AAK UNA est kfa.nau@hotmail.com tel. : (380522)344032, fax : (380522)344010.


L’information sur les services de la formation professionnelle


1. Baccalauréat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien»


Licence professionnel


«Pilote de ligne». Le montant de l’étude est 12 000 $ pour la période de 4 ans (le cours théorique).


Apprentissage sur le simulateur de vol pour les avion NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10, At-3, L-410, An-2, An-26. Le coût est de 130 $ par heure selon le type d’avion.


«Contrôleur aérien». Le montant de l’étude est de 11 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de l’information aéronautique». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur des travaux de sécurité». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de la préparation des vols de la réparation et de la diagnostique du matériel d’aviation». Le montant de l’étude est de 11 200 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du transit/ingénieur de l’organisation de la gestion de l’entreprise». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Manageur du transit/spécialiste de l’entretien du transport». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


2. Spécialité 073 «Management»


Licence professionnel


«Manageur du transport international par avion». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du tourisme». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


Maitrise (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien». 1.5 ans de l’étude, dont le coût est à partir de 2 880 $


Doctorat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialités :



  • 275 «Technologie du transport» ;

  • 011 «Science sur l’enseignement». 4 ans de l’étude, le montant de l’étude est de 7 900 $ pour la période de 4 ans.



Les cours préparatoires pour les citoyens étrangers : 9 mois avec le montant de l’étude de 2 000 $ ;


La formation des pilotes de l’aviation civile d’après les programmes des standards de l’ICAO :


1. Pilote-amateur (PPL)- cours 231 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10. 8 mois de l’étude, le total des heures des vols est 46, dont 40 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 8 500 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


1. Pilote de commerce (CPL)- cours 232 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont An-2, Cesna-172. 18 mois de l’étude, le total des heures des vols est 165, dont 150 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 30 000 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine).





Les 6 étapes d’activités Trouvez ce que ça prend pour étudier en Ukraine. C'est aussi facile qu'1, 2, 3, 4, 5, 6!


1. Une entrevue au consulat honoraire d’Ukraine en République de Guinée où vous pourrez obtenir des informations complètes : L’adresse : Cité Ministérielle Dixinn Corniche Nord, Villa 1476 ;


2. La réalisation d’un dossier d'inscription ;


3. Le paiement d’un paquet « Première année » ;


4. Le dépôt du reçu de paiement au consulat ;


5. L'obtention d’un visa au consulat ;


6. Le départ en Ukraine où le responsable de DEN (www.education-in-ukraine.com) vous rencontrera (accueil à l'aéroport, transferts, hébergement au foyer, présentation de l'université) Paquet « Première année » comprend :


! Assistance à l'obtention des visas (programme de formation entièrement en charge du Consulat Honoraire) ;


! Envoi des invitations ;


! Billets d’avion ;


! Accueil à l'aéroport ;


! Transferts à Kharkov;


! Assurance maladie ;


! Assurance ;


! Légalisation (Certificat d’acte de naissance, Attestation du bac, Relevés de notes, Certificat médical, Certificat test VIHSIDA);


! Hébergement au foyer et son payement pendent 1-ère année ;


! Consultations ;


! Assistance pendant les études ;


! Frais administratifs : le DHL aller- retour inclus, le Coût du transfert d’argent Le prix de paquet "première année" est égal à 5400 USD.


Le paiement s’effectue sur le compte bancaire de consulat honoraire d’Ukraine. Le paiement en espèces est exclu. Les frais supplémentaires pour les services d’intermédiaire sont exclus. N° du compte bancaire (Consulat Honoraire d’Ukraine): 2102-500800-01 USD 2101-500800-02 GNF First International Bank FiBank


Informations complémentaires Le prix des études des années suivantes de formation est de 1300 - 2500 USD en fonction de la spécialité et de l'Université.


Il y aussi la possibilité de paiement des années supérieures de formation en Guinée. Hébergement au foyer et le payement pendent année 400 USD.


La liste des documents pour l'obtention d'un visa d'étudiant :


1. Passeport national en cours de validité valable au moins un an après la date souhaitée de l’expiration du visa et au moins trois pages libres.


2. Quatre photos récentes en couleur sur fond claire 30x40 mm.


3. Copie certifiée du certificat de fin d’études avec le relevé de notes plus les originaux.


4. Copie certifiée du certificat de naissance et son original.


5. Certificat du test pour VIH/SIDA (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


6. Certificat médical de visite et contre visite délivré au plus tard deux mois avant l’entrée en Ukraine (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


7. Lettre d’invitation de l’Université (ou admission).


8. Le relevé du compte bancaire (pour les 6 derniers mois) des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour.


9. Lettre de garantie des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour (à certifier par un notaire).


10. Réservation de billets pour l’Ukraine avec la date ouverte de retour (à la RAM 1 an aller retour).


11. Assurance de voyage valide pour la période d'un mois à compter de la date d'entrée en Ukraine (à acheter uniquement après l'acceptation du dossier par le consul).


12. Formulaire de demande de visa (à signer en présence du consul). Notice: Les documents indiqués dans les points 3, 4, 5 et 6 doivent être légalisés au Ministère des affaires étrangères du pays de délivrance. Ces documents seront légalisés et traduits en ukrainien à l’Ambassade d’Ukraine à Dakar (Sénégal).


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine)


Téléphone: Philip 625 258 975

 
Médias-Rabat/ Ouverture lundi de l’atelier de formation sur ‘’le Journalisme Web’’


Rabat (Maroc), 20 avril (AGP)- L’atelier de formation sur ‘’le journalisme Web’’ a ouvert ses travaux, lundi, 20 avril, au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) dans les installations de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

Organisé, la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), l’atelier se déroule autour de plusieurs thèmes dont entre autres, ‘’Rédiger pour le web’’, ‘’Visibilité dans les moteurs de Recherche’’, ‘’Mesurer et optimiser’’, ‘’Exploiter les médias sociaux’’.

Il regroupe les journalistes d’Agence venus du Benin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Togo, Maroc.

Il a pour Objectif, ‘’Comprendre les contraintes de l’écriture pour le web, maîtriser les techniques d’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimisation(SEO), identifier les opportunités de fidélisation et de développement de la visibilité sur le web grâce aux médias sociaux (Twiter, Facebook….)’’.

Pour cette première journée, les participants ont planché sur ‘’Rédiger pour le web’’ : Panorama des différents types de contenus sur le web, identifier les contraintes du web, adaptation des principes de l’écriture journalistique au web, étude de cas atelier pratique d’écriture journalistique pour le web’’.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la FAAPA, Khalil HACHIMI Idrissi, directeur général de la MAP.

La fin des travaux est prévue pour vendredi, 24 avril 2015, à Rabat.
AGP/20/04/015                     ST

 
‘’ La coopération Guinée-Unicef doit améliorer la vie des femmes et des enfants guinéens’’, a déclaré M. Gianfranco Rotigliano


Conakry, 11 août (AGP)- Pour boucler sa visite de travail de trois jours en Guinée, le directeur régional pour l’Afrique Occidentale et Centrale, du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef), M. Gianfranco Rotigliano a donné un point de presse mercredi, 10 août au siège de institution à Conakry au cours duquel, il a indiqué que la coopération entre son l’Unicef et la Guinée doit améliorer graduellement les conditions de vie des femmes et des enfants guinéens.

A rappeler, qu’au cours de cette visite, M. Gianfranco Rotigliano a rencontré le président de la République, Pr. Alpha Condé et plusieurs ministres du gouvernement guinéen.

M. Rotigliano a souligné que sa visite en Guinée notamment, dans les structures intervenant dans le domaine de la Santé de la mère et de l’enfant, lui ont permis de relever un certains nombre d’insuffisances qui, nécessitent des solutions rapides et efficaces à travers une réforme profonde du secteur de la Santé.

Il a relevé entre autres, la pléthore du personnel médical dans les centres villes au détriment des zones rurales, un taux élevé de mortalité néonatale et infantile en milieu rural, le manque d’accès des couches vulnérables aux services de prévention, de vaccination et de promotion de bonnes pratiques familiales, la présence de certains risques liés aux accouchements et une faible qualité des soins curatifs dans les structures sanitaires.

Toute fois, le directeur régional a apprécié la volonté du président de la République, de rendre gratuits les soins obstétricaux dont l’accouchement et la césarienne avant d’exhorter les pouvoirs publics, à mettre en place une meilleure coordination entre les départements ministériels et les partenaires techniques en vue de résoudre efficacement les problèmes qui affectent les femmes et les enfants.

M. Rotigliano a dit, qu’une réforme du secteur de la Santé pourrait améliorer substantiellement l’accès des populations aux services sociaux de base ainsi que la qualité des prestations dont l’objectif est la réduction de la mortalité infantile et maternelle.

Le représentant résident de l’Unicef, M. Julien Harneïs a, quant à lui, défini quelques priorités de son institution notamment, la poursuite du Programme National de Vaccination (PEV), l’accès de tous les enfants de 0 à 5 ans aux Soins de Santé, la promotion de bonnes pratiques familiales dans les communautés et le maintien des jeunes à l’école.

A préciser que les pratiques familiales consistent notamment, au lavage des mains au savon pendant les moments cruciaux, à l’utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide, à la vaccination et à l’allaitement maternel exclusif ainsi qu’à l’assainissement des lieux d’habitation.
AGP/11/8/011 AND/ST

 
Le chef d’Etat major général des armées invite les soldats à se caserner lors de la marche pacifique de l’opposition ce jeudi


Conakry, 18 avr (AGP)- Suite à la marche demandée par l’opposition guinéenne, le chef de l’état major général des armées, Général de brigade Namory Traoré a fait un communiqué pour informer les hommes en uniforme, notamment l’armée, de la conduite à tenir dont nous vous livrons son contenu:

Le chef d’état major général des armées informe tous les hommes en uniforme de tous les corps qu’il est formellement interdit de se confondre à tout mouvement de foule.

Ils sont consignés dans leurs casernes sous le contrôle de leurs commandants d’unités à compter de ce jour 17 avril 2013 jusqu’à nouvel ordre.

Le chef de l’état major général des armées instruit tous les commandants d’unités de procéder à des contrôle physiques périodiques et d’en rendre compte.

En vertu du 2ème aliéna de l’article 142 de la constitution guinéenne, réservant le maintien de l’ordre public aux forces de la gendarmerie et de la police, le chef d’état major général des armées invite ces unités à agir avec professionnalisme dans le strict respect de la loi, de la protection des biens publics et privés, le droit des citoyens à circuler librement.

Tout militaire et tout civil portant une tenue militaire qui sera appréhendé avec ou sans arme désunis ou dans un mouvement de foule sera sanctionnée conformément aux règlements de disciplines générales.

Le chef de l’état major général des armées invite les chefs des états majors terre, air et mer à prendre toutes les dispositions pour l’application strict des présentes instructions.
AGP/18/4/013 MKC/FDF/AB/ST

 
Publireportage :

Cellcom lance une nouvelle campagne pour un accès moins cher des abonnés à l’internet


Conakry, 24 fév (AGP)- C’est incroyable mais vrai, Cellcom ne va jamais s’arrêter alors ! Après la réduction des coûts de la communication, et de la prise en charge des taxes sur la consommation téléphonique, Cellcom épate une nouvelle fois ses abonnés en mettant à leur disposition des forfaits à Prix choc.





Accéder à l’internet à seulement 1500 GNF pour 1 heure, c’est une première dans le monde de la téléphonie en Guinée et c’est seulement chez Cellcom. Les abonnés Cellcom ne sont pas au bout de leur surprise, car ces forfaits à Prix Choc sont les plus abordables en Guinée.





Des offres Internet à PRIX CHOC !





Toujours à l’écoute de ses millions d’abonnés, et pour répondre aux nombreuses demandes de réduction des tarifs de l’Internet, CELLCOM rend les prix de l’Internet abordables en proposant les meilleures offres du marché:





§ Pour 1 heure d’internet choc, composez *700*41# à seulement 1500 GNF


§ Pour 3 heures d’internet choc, composez*700*43# à seulement 2500 GNF


§ Pour 24 heures d’internet choc, composez *700*44# à seulement 4900 GNF





Dans son intervention, le Directeur Général de Cellcom Guinée, John Vasikaran a indiqué que c’est dans le but de rendre la télécommunication accessible à tous et mettre à la disposition des abonnés Cellcom les meilleurs services, que Cellcom Guinée lance ces forfaits Internet à un PRIX CHOC.





C’est donc devenu une habitude pour les abonnés Cellcom de se réveiller tous les matins avec un cadeau de la part de la société. Cellcom Guinée, toujours à la pointe de l’innovation, agit dans l’intérêt de sa clientèle, en offrant l’internet à Prix Choc, des Bonus d’appel, des SMS, et en prenant en charge les taxes sur la consommation téléphonique.





Accéder à Internet à PRIX CHOC chez CELLCOM devient un plaisir !





Les forfaits à prix choc viennent s’ajouter à ceux déjà sur le marché (3en1), qui offre en plus du forfait Internet des bonus SMS et appels.





A la différence du 3en1, Internet à un prix choc offre des forfaits à prix réduit accessible à tous.


Aujourd’hui, Cellcom offre les nouveaux forfaits Internet à PRIX CHOC, en plus de la prise en charge des taxes sur les produits 3en1 et sur les appels du 8 GNF la seconde ainsi que le 4 GNF vers tous les opérateurs! Les abonnés CELLCOM garderont le sourire à coup sûr pour longtemps.





Alors vous n’êtes pas encore un abonné CELLCOM? Vous attendez quoi? Rejoignez le mouvement! Rejoignez CELLCOM!





CELLCOM vous offre le meilleur service! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent!!




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:




Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com


CELLCOM, le N°1 c’est Vous!


AGP/24/02/016 Cellcom/AGP

 
Média/Les travailleurs de l’AGP réconfortent le moral de leur collègue Odette Saoromou, malade


Conakry, 9 juin (AGP)- Les travailleurs de l’Agence Guinéenne de Presse, tous ensemble, sous l’égide de leur Directeur général, Alpha Kabinet Doumbouya, ont réconforté, lundi, 9 juin, le moral de leur collègue, Odette Saoromou, malade depuis plus de trois semaines, des suites d’un accident de la circulation sur la Route Nationale N°1, Kindia-Coyah.

C’était à l’occasion du recensement biométrique des fonctionnaires et contractuels de l’Etat, au ministère de la Communication, dont les locaux de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) Boulebinet, dans la commune de Kaloum, à Conakry, ont servi de cadre à cette opération.

Mme Odette Saoromou a, à cet effet, salué cette marque de sympathie manifestée par ses camarades de service, avant de les remercier, "du fond du cœur", pour ce geste qu’elle a dit, apprécier à sa juste valeur.
AGP/9/06/014 CM/JPO/ST

 
‘’Aucun incident majeur n’a été signalé pendant la journée de marche du lundi de l’opposition’’, selon le porte-parole du gouvernement


Conakry, 18 fév (AGP) - Un second bilan officiel établi à 16h GMT, à la fin de la marche, organisée par l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) et le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition (PPFT), avec l’autorisation des autorités guinéennes, aucun incident majeur n’a été signalé pendant la journée, précise-t-on dans le second communiqué du porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara, ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi.

Voici l’intégralité de ce second communiqué transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République à l’AGP:

‘’La Guinée vient de démontrer qu’il est possible de manifester pacifiquement. C’est un nouveau test réussi pour notre jeune démocratie.

Pour assurer la protection des populations civiles, les autorités ont anticipé en déployant un dispositif de sécurité constitué de 4000 agents - 1500 policiers et 2500 gendarmes.

Le dispositif a permis d’encadrer la marche pour assurer son déroulement pacifique. Les autorités lancent un appel au calme aux militants pour rejoindre leur domicile sans incident.

Selon un dernier rapport officiel, aucun incident majeur n’a été observé à Conakry comme sur l’ensemble du territoire.

En marge de la marche, des barricades non prévues ont été signalées dans la haute banlieue de la capitale. Des véhicules caillassés et des propos désobligeants ont également été signalés.

Par ailleurs, la consigne relative à l’occupation d’un seul côté de l’autoroute n’a pas été respectée.

Selon le ministère de la Santé, 7 blessés légers auraient été signalés dont 4 par jets de pierres, 2 suite à un accident de voiture et 1 par accident de moto pendant la marche.

Dans le reste du pays, aucun incident n’a été rapporté. A Pita, Dalaba, Labé et Mamou, les marches se sont terminées sans incidents. Dans les autres grandes villes, à Boké, Kindia, Kankan, Kouroussa, Siguiri, Kérouané, Mandiana, N’zérékoré, Guéckédou, Yomou, Macenta et Lola, aucune manifestation n’a été organisée.

Les autorités guinéennes ont tenu régulièrement informés les médias, la Société Civile et les partenaires internationaux sur le déroulement des manifestations’’.
AGP/19/02/013 BPP/AGP

 
Le gouvernement guinéen a rendu un hommage à la DN du Trésor Public, Mme Aïssatou Boiro morte assassinée


Conakry, 14 nov (AGP)- Le gouvernement guinéen a organisé mardi, 13 novembre au Palais du peuple à Conakry, des cérémonies de recueillement et de souvenir en hommage à la Directrice Nationale du Trésor Public, Mme Aïssatou Boiro, assassinée vendredi, 09 novembre dernier par des inconnus à l’aide d’armes de guerre.

Cette journée de mardi avait été déclarée auparavant par le président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, ‘’Journée de deuil national’’ en la mémoire de la défunte.

La dépouille mortelle a été exposée ce jour au Palais du peuple, en présence du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, qui avait à ses côtés le premier ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana et les membres du gouvernement.

En plus des parents de la défunte, on notait également à ces cérémonies, la présence des représentants des institutions nationales et internationales, ses amis et autres collaborateurs, tous venus rendre un dernier hommage à Aïssatou Boiro.

A l’occasion, le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Kerfalla Yansané a indiqué dans son intervention, que Mme Boiro était la personnification de l’engagement, de la droiture et de la rigueur, révélant qu’elle a participé à la mise en place du système méticuleux de contrôle des dépenses publiques, qui a permis de déjouer les diverses tentatives de fraude.

‘’Mais cela lui a malheureusement valu la haine. Elle est morte parce qu’elle refusait tout compromis entre l’intérêt public et les intérêts sordides des groupes mafieux’’, a expliqué le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances.

Il a ensuite déclaré, que cette disparition est loin de décourager les travailleurs honnêtes, avant d’ajouter que, l’assassinat de Mme Boiro doit amener tous les agents de l’Etat à reprendre le flambeau de la droiture et de l’honneur, afin que la corruption et l’impunité soient à jamais bannies de la société guinéenne.

Pour sa part, le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) en Guinée, Aziz Wann a indiqué, que Aïssatou Boiro était, non seulement, l’image d’une Guinée chaleureuse et hospitalière, mais aussi, d’une Guinée qui change.

Ainsi, le représentant du FMI a fait part d’un des souhaits de la défunte, celui de faire de l’Administration guinéenne, une administration exemplaire et son engagement total pour permettre l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE).

Pour le représentant de l’Union Européenne (UE) en Guinée, Philipe Van Dame, la meilleure façon de rendre hommage à Mme Aïssatou Boiro, est de suivre ses œuvres dans l’intérêt de toute la Nation.

Au nom de la famille Boiro, Aliou Boiro a remercié le gouvernement pour avoir organisé cette cérémonie, qui, selon lui, témoigne de l’affection des uns et des autres pour la défunte.

En exprimant toute l’émotion de la famille, Aliou Boiro a invité chacun à accepter cette volonté de Dieu.

Ce fut ensuite le tour du Secrétaire général aux Affaires Religieuses, El hadj Abdoulaye Diassy, de faire des prières pour la regrettée, avant que le président de la République ne se recueille sur le corps de la dépouille mortelle.

A signaler qu’après le Palais du Peuple, la dépouille a fait escale à la Basse militaire, où elle a été embarquée à bord d’un hélicoptère à destination de Koundara, sa préfecture natale pour son inhumation.
AGP/14/11/012 ST/FDF/ST

 
Le premier ministre a officiellement lancé mercredi à Conakry, les travaux d’élaboration du plan quinquennal 2011-2015


Conakry, 25 août (AGP)- Le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana a officiellement lancé ce mercredi, 24 août à Conakry, les travaux d’élaboration du plan quinquennal de développement économique 2011-2015 de la Guinée.

La rencontre a regroupé près de 250 participants venus des départements ministériels, des institutions internationales, des régions administratives et des Organisations de la Société Civile (OSC).

Ces travaux ont pour objectif, d’élaborer dans les meilleurs délais, des plans et des politiques appropriés en vue d’amorcer un développement économique et social harmonisé du pays.

Plusieurs thèmes ont été débattus au cours de cette rencontre notamment, l’historique de la planification et analyse rétrospective de la situation économique et social du pays, le cadre organisationnel, le chronogramme, la structure et le canevas du plan quinquennal.

A cette occasion, le ministre du Plan, Dr Souleymane Cissé a rappelé quelques plans de développement utilisés par les précédents gouvernements qui, selon lui, ont été fortement influencés par la mal gouvernance et l’environnement international.

Il s’agit entre autres, des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) initiés de l’extérieur et les Stratégies de Réduction de la Pauvreté (SRP) axées sur les aspects sociaux et l’allègement de la dette.

Dr Cissé a indiqué, que la Guinée a besoin de renouer avec le système de planification stratégique pour imprimer une nouvelle dynamique à l’essor économique et social, afin de répondre efficacement aux attentes de sa population.

‘’Ce plan quinquennal permettra, de mieux appréhender les problèmes auxquels se heurtent les efforts de développement mais aussi, de définir les priorités et de mettre en œuvre des actions afin de valoriser les immenses potentialités humaines et naturelles du pays’’, a déclaré le ministre.

Le premier ministre, M. Mohamed Saïd Fofana a de son côté souligné, que l’Etat a l’obligation d’accomplir les tâches essentielles pour la transformation économique notamment, la planification, l’élaboration des plans et politiques de développement et leur mise ne œuvre.

Il a précisé, que les futurs plans de développement doivent être élaborés sur la base des cinq axes prioritaires défini par le président de la République, Pr. Alpha Condé, à savoir : la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, le développement des infrastructures, le développement et l’expansion économique ainsi que la défense et la sécurité.
AGP/25/8/011 AND/JPO/ST

 
Le président du Groupe de la BAD s’est réjoui des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée


Conakry, 1er mars (AGP)- Le président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Donald Kaberuka s’est réjoui, dans une correspondance réponse, du 20 février 2012, adressée au président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, des ‘’progrès remarquables’’ enregistrés par la Guinée.

Cette correspondance fait suite à celle que le chef de l’Etat guinéen a adressée au président du Groupe de la BAD, le 24 janvier dernier, dans laquelle, Pr Alpha Condé a souhaité l’ouverture en Guinée, d’une représentation résidente de cette importante institution bancaire.

Revenant sur les performances macro économiques enregistrées par le pays depuis un an, le Chef de l’Etat indiquait dans la même correspondance que la vision du gouvernement pour le futur est, de restaurer la bonne gouvernance dans la gestion économique et financière, promouvoir un environnement des affaires incitatif pour l’entreprise et les investissements privés.

Egalement, de renforcer les infrastructures, améliorer l’éducation et la santé, et mobiliser l’énorme potentiel de la Guinée dans les domaines agricole, minier et hydroélectrique.

Il a ainsi invitant M. Donald Kaberuka, à effectuer une visite en Guinée, avant de solliciter l’appui technique et financier de l’institution bancaire dans les domaines précités, y compris les infrastructures routières et les exportations de produits agricoles et de courant électrique.

Voici l’intégralité de la correspondance réponse du président du Groupe de la BAD, M. Donald Kaberuka :

Monsieur le président,

J’ai l’honneur d’accuser réception de votre correspondance du 24 janvier 2012, par laquelle vous avez bien voulu me faire part des tendances d’évolution récentes de l’économie guinéenne et des perspectives que vous avez tracées pour les court, moyen et long termes.

Je me réjouis des progrès remarquables que la Guinée a enregistrés sous votre leadership. De même, je salue votre vision pour le futur de la Guinée et partage votre détermination à poursuivre les réformes que vous avez initiées dans des domaines clés tels que la gouvernance économique et financière, l’environnement des affaires, les infrastructures, le secteur minier, ainsi que l’éducation et la santé.

Je puis vous assurer de la disponibilité entière de la Banque à renforcer ses relations de partenariat avec la Guinée. Déjà, la nouvelle stratégie de coopération avec votre pays qu’elle vient d’élaborer prend dûment en considération l’ensemble des défis et préoccupations que vous avez exprimés.

Son adoption par le Conseil d’administration interviendra dans les toutes prochaines semaines. C’est donc avec un grand plaisir que nos équipes œuvreront sans relâche en relation étroite avec votre Gouvernement à la réalisation de vos nobles desseins.

Dans ce cadre, je serais personnellement honoré de me rendre en Guinée au cours de cette année, pour célébrer l’exemplarité de notre partenariat et approfondir avec vous-même et votre gouvernement les défis communs à relever pour permettre à votre beau pays de jouer pleinement son rôle dans le développement économique et social de la sous-région et du continent entier.

En collaboration avec votre administrateur à la Banque, je suggère que nos services respectifs travaillent d’un commun accord à en préciser un calendrier approprié.

J’ai pris bonne note de votre souhait légitime d’accueillir une représentation résidente de la Banque à Conakry. Je conviens en effet avec vous de la portée qu’aurait une telle présence pour le renforcement de la qualité de notre coopération.

Compte tenu des contraintes financières actuelles, j’ai demandé à mes services techniques d’étudier dans les meilleurs délais, la faisabilité d’une solution intermédiaire pouvant répondre aux exigences d’une telle coopération de proximité.

En vous réitérant mes sincères remerciements pour le soutien inestimable que la Guinée apporte à la Banque, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération.
AGP/1er/3/012 ST

Portrait succinct de M. Donald Kaberuka

Conakry, 1er mars (AGP)- L’actuel président du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Donald Kaberuka est né en 1951 au Rwanda. Il parle et écrit le Français et l'Anglais.

Il obtient :

-En 1976, sa Licence de philosophie à l'Université Dar-es-Salaam de la Tanzanie,

-En 1979, son Diplôme universitaire (spécialité : économie et développement) à l'Université East Anglia de la Grande-Bretagne,

-En 1980, sa Maîtrise d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse, et

-En 1984, son Doctorat d'économie à l'Université de Glasgow, en Ecosse.

-De septembre 2005 jusqu'aujourd'hui, président de la BAD,

-D'octobre 1997 à septembre 2005, ministre rwandais des Finances,

-De mars 1997 à octobre 1997, ministre d'Etat rwandais (Budget et Planification).

Avant sa prise de fonction au sein des départements gouvernementaux, M. Donald Kaberuka a été économiste à Inter-African Coffee Organisation (IACO) et a fourni des conseils aux pays africains exportateurs de café.
AGP/1er/3/012 ST

 
Publireportage/ Football Académie : Cellcom envoie 18 jeunes à Barcelone pour une formation en football !!


Conakry, 13 fév (AGP)- Les sélectionnés de la campagne Football Académie de Cellcom sont enfin connue! Cette campagne qui pendant 6 mois a sélectionné des jeunes talents dans le domaine du football sur toute l’étendue du territoire national, réalise aujourd’hui le rêve de 18 jeunes talents, celui de bénéficier d’une formation professionnelle en football.





Ils sont environ300.000 mille à avoir participé à cette campagne, seulement 18 joueurs ont été retenus après plusieurs étapes parallèles à Conakry et l’intérieur du pays. Ces 18 jeunes bénéficieront grâce à cette sélection d’une formation de 4 semaines dans l’une des meilleures écoles de football en Espagne dans la ville de Barcelone.





En effet, l’équipe des champions composée des meilleurs joueurs des différentes localités de Conakry et de l’intérieur du pays, représente aujourd’hui un cocktail de jeunes talents qui grâce à leur performance vont bénéficier d’un voyage de 4 semaines tout frais payé par Cellcom.





Après cette sélection la société se charge de la confection des passeports pour les sélectionnés qui n’en ont pas, ainsi que l’obtention d’un visa pour l’Espagne. Pendant tout leur séjour, les 18 sélectionnés auront leur logement dans un hôtel haut standing pris en charge par la société, ainsi que toutes les activités liées à leur formation.





Pour rappel, les premières sélections ont commencé le mois d’Aout 2015 dans les différents quartiers de Conakry et à l’intérieur du pays, tous les jours des activités de présélections se tenaient sur les différents terrains afin de retenir plusieurs joueurs par jour, des sélections basées sur le talent et l’esprit d’équipe. La seconde étape s’est déroulée sur Conakry et l’intérieur du pays, à la fin de laquelle ils étaient 1200 à être dans la course pour l’équipe des champions. Les phases finales ont regroupés à Conakry les 176 joueurs venues des 5 communes de Conakry, de Kindia, Fria, Kamsar, Boké, Sangarédi, Mamou, Labé, Kankan, Macenta, Beyla, et N’zérékoré . Les différents matchs de la finale se sont joués pendant 3 jours au stade de la mission de Kaloum.





Au premier jour 88 ont été retenu pour jouer les quarts de finale et la demie finale suite auxquelles 44 ont été retenu. Lors de la finale 18 jeunes talents ont été enfin retenus en présence du Ministre des SportsSiaka Barry,du Directeur Général de Cellcom John Vasikaran, du Directeur Général adjoint de l’ARPT Oumar SaidKoulibaly,du représentant de la Lonagui Moussa Camara, du Directeur Général de la société Weego Abdoul Wahab BenGeloune, du Directeur de la Fédération de Basket Sakoba Keita et de Diaka Camara Animatrice de l’émission Top 10, ainsi qu’un parterre de journaliste.





Selon le ministre des Sports Siaka Barry ‘’C’est un honneur d’assister à la finale d’une telle campagne, qui fait la promotion de la jeunesse guinéenne et des talents en matière de football avant de rajouter qu’il salue cette initiative de la société Cellcom et il a également appelé les jeunes sélectionnés à saisir cette opportunité avec la plus grande abnégation afin de représenter dignement après leur formation, la jeunesse guinéenne, mais aussi le sport guinéen’’.





Pour le Directeur Général de la société de téléphonie John Vasikaran ‘’aider la jeunesse guinéenne est l’une des priorités de la compagnie et Football Académie permet aujourd’hui à ces jeunes de réaliser leur rêve en passant dans l’une des plus grandes écoles de Football de Barcelone’’. John Vasikaran n’a pas manqué de remercier les partenaires qui ont accompagné cet évènement notamment : le ministère des Sports,l’ARPT, la Lonagui, Coyah, et l’AS Kaloum.





Lors de la remise des certificats aux 18 sélectionnés au Stade de la mission de Kaloum le Directeur Marketing de Cellcom Asher Thierry Alon devant les supporters, invités et médias partenaires a mentionné que cette remise prouve une fois de plus la véracité des initiatives de la société et que quand Cellcom promet ! Cellcom réalise ! Il a rajouté que cette campagne comme toutes les précédentes prouve une fois de plus la motivation de Cellcomà accompagner les abonnés en général, et la jeunesse guinéenne en particulier’’.





Cette équipe qui représente la crème des jeunes talents dans le domaine du footballs’envolera vers Barcelone le 28 février prochain, où ils bénéficieront d’une formation pour devenir des professionnels du football, et rencontreront les joueurs de l’équipe de Barcelone avec lesquels des matchs amicaux sont prévus, ils auront aussi l’opportunité de rencontrer les meilleurs coachs de la ville de Bracelone! L’équipe reviendra à Conakry le 27 mars 2016





Ci-dessous la liste des 18 joueurs sélectionnés :

















































































Mohamed Kouyaté


Ville de Mamou


Ibrahima Diallo


Quartier Dares Salam Conakry


Moussa Kourouma


Quartier Enco 5 Conakry


Sow Mohamed


Ville de Kankan


Manga Fodé Sylla


Quartier Taouyah Conakry






Quartier Lambagny Conakry


Kala Touré


Quartier Coza Conakry


Souleymane Barry


Ville de Fria


Camara IsmaelDeen


Quartier Wanidara Conakry


Ibrahima Therna Soumah


Quartier Simbaya Conakry


Mohamed Lamine Doukouré


Quartier Simbaya Gare Conakry


Ousmane Coumbassa


Ville de Kamsar


Gilbert Chaloub


Quartier Lambagny Conakry


Ibrahima Camara


Quartier Dixinn Conakry


Dabo Ibrahima Kalil


Quartier Lancéboungny Conakry


Diakité Sankoumba


Quartier Dixinn Conakry


Saada Sané


Ville de Labé


Nabilaye Julien Camara


Ville de Kamsar






Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom? Vous attendez quoi ?





Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent ! !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:

Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site internet: http://www.gn.cellcomgsm.com

Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/13/02/016 Cellcom/AGP

 
Diplomatie/ Entretien entre le président Condé et le représentant Chris Smith au Capitole


Conakry, 15 avril (AGP/AlloConakry)- En visite de travail à Washington le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé, s’est entretenu, mardi, 14 avril, avec le président de la sous-commission Afrique chargé des Questions de Santé et des Droits de l’Homme à la Chambre des Représentants du Congrès, le républicain, Chris Smith du New Jersey.

Lors des entretiens qui ont duré environ une heure au Capitole, le chef de l’Etat a informé son interlocuteur des progrès enregistrés dans la lutte contre Ebola en Guinée et dans la sous-région.

Il a également mis en relief les nombreuses difficultés sur le terrain, avant de plaider pour une aide accrue des Etats-Unis afin de couper la chaine de contamination, notamment à la frontière entre la Guinée et la Sierra Leone – considérée comme la dernière poche de résistance dans son pays.

Ce à quoi M. Smith a favorablement répondu en s’engageant aux côtés de la Guinée et les autres pays affectés de manière à leur apporter le soutien nécessaire pour éradiquer cette maladie et surmonter les difficultés économiques qui en découlent.

Le président guinéen et le législateur américain ont également abordé la question concernant la maternité infantile et ont convenu de travailler ensemble pour briser le cycle de la pauvreté. Et ce conformément à l’initiative “1000 Jours” qui encourage l’action et l’investissement pour améliorer la nutrition des mères et des enfants.

La visite du président guinéen, la 3ème aux Etats-Unis depuis 2014, s’inscrit dans le cadre d’un charme offensif destiné à mobiliser les efforts internationaux pour la reconstruction de l’économie des pays touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Pour le président Condé, la période après Ebola devrait permettre aux pays de la Mano River Union de se doter des infrastructures sanitaires devant leur permettre de gérer les futures pandémies.

Au cours de cette journée de mardi, le chef de l’Etat guinéen a eu plusieurs autres rencontres dont celle avec la représentante de l’International Green Structures (IGS), d’une entreprise basée au Texas et spécialisée dans la construction des bâtiments sur la base des épis du riz.

Ce mercredi, 15 avril, en compagnie de ses homologues du Liberia et de la Sierra Leone, M. Condé sera reçu à la Maison Blanche par le chef de l’exécutif américain, M. Barack Obama, avec qui il discutera du plan “Marshall” élaboré sous sa direction en qualité du président en exercice de la Mano River Union.
AGP/15/04/015 AlloConakry/AGP

 
Guinée-Politique/ Présidentielle 2015 : le président Alpha Condé désigné officiellement comme candidat du RPG/Arc-en-ciel à l’élection du 11 octobre


Conakry, 11 août (AGP)- Le président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé a présidé, mardi, 11 novembre 2015, au Palais du peuple de Conakry, la cérémonie de clôture des travaux de la Convention Nationale du RPG/Arc-en-ciel, à l’occasion de laquelle, il a été officiellement désigné candidat de ce parti à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015, rapporte l’AGP.





C’était en présence du président de l’Assemblée Nationale (AN) de Guinée, honorable Claude Kory Kondiano, des membres du gouvernement, des représentants des institutions républicaines et des missions diplomatiques accréditées en Guinée.





Durant trois jours, les 127 Fédérations du RPG/Arc-en-ciel ont débattu des questions liées au bon fonctionnement du parti pour mieux préparer l’élection du 11 octobre 2015, mais surtout la désignation du Pr. Alpha Condé, comme candidat du parti à l’élection présidentielle prochaine.





Les 127 Fédérations et 936 membres, qui ont pris part aux travaux de cette Convention nationale du RPG/Arc-en-ciel, ont jugé positifs les cinq ans de leur candidat à la tête du pays. Chose qui leur a poussé à lui renouveler leur confiance pour un second mandant.





Plusieurs allocutions (des femmes, des jeunes, des mouvements de soutien et du Bureau Politique National du RPG/Arc-en-ciel), toutes axées sur le choix du candidat, ont marqué la cérémonie de clôture de cette Convention.





A l’occasion, le candidat désigné du RPG/Arc-en-ciel à l’élection présidentielle du 11 octobre 2015, Pr. Alpha Condé a, d’entrée, salué l’élection de Hadja Rabiatou Sérah Diallo à la tête du Conseil Economique et Social (CES) qui, selon lui, incarne la valeur de la femme africaine, particulièrement la femme guinéenne.





‘’Je remercie également les militantes et militants du parti qui ont sacrifié de gros efforts pour le rayonnement des valeurs et la mission que s’est fixé le parti depuis sa création jusqu’à nos jours. Moi, je ne présente pas mon bilan, c’est au peuple de le faire’’, a dit ensuite le président de la République.





Pour Alpha Condé, la maladie Ebola a amené à tirer beaucoup de leçons, dont notamment chercher à attirer les investisseurs vers le pays. Car, c’est l’investissement qui ferme les portes du chômage dans un pays. «Avec le RPG/Arc-en-ciel, la montagne sera déplacée», a-t-il ajouté.


AGP/11/08/015 MKC/KS/FDF/ST

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  Accès Membres  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro