EDITO
28 septembre 58 ! Point de départ de l’indépendance des colonies de l’A.O.F. /Par Alpha Kabinet Doumbouya
Conakry, 29 sept (AGP)- Autant que nous célébrons les journées internationales décrétées par l’Organi ... LIRE LA SUITE >


AVIS DE CONCOURS
CONCOURS DU GRAND PRIX DE LA FAAPA POUR LE MEILLEUR ARTICLE, LA MEILLEURE PHOTO, LE MEILLEUR REPORTAGE VIDEO ET LE MEILLEUR REPORTAGE AUDIO

EPHEMERIDE
De l’OUA à l’UA, 54 ans de marche vers l’unité et le Développement de l’Afrique /Une Synthèse de Amadou Nadhel Diallo
Conakry, 23 mai (AGP)- La naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), aujourd’hui Union Africaine (UA), il y a ... LIRE LA SUITE >


Partenaires

AGENCE MAROCAINE DE PRESSE

CEDEAO

Soins Rural TM KALLO Atteindre ceux hors portée


INFOS continue...

1
2
3
4
5
6

Coopération/ Le Japon décide de fournir des jeux d’Equipements de Protection Individuelle contre Ebola


Conakry, 03 déc (AGP)- Le gouvernement du Japon a décidé de fournir environs 700.000 jeux d’Equipements de Protection Individuelle (EPI) contre Ebola à quatre pays de l’Afrique de l’Ouest affectés par l’épidémie (la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone et le Mali), indique-t-on dans communiqué de presse de l’Ambassade du Japon en Guinée.

Nous vous proposons l’intégralité dudit communiqué parvenu à la Rédaction de l’AGP mercredi, 03 décembre :

A la demande des quatre pays affectés par cette épidémie (la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone et le Mali), le Gouvernement du Japon a décidé de fournir approximativement un total de 700 000 jeux d’Equipements de protection individuelle (EPI). Le Premier Ministre Shinzo Abe a promis, à l’Assemblée Générale des Nations Unies, que le Japon fournirait les EPI qui sont nécessaires pour assurer la sécurité des personnels médicaux.

De ce qui précède, 20 000 jeux d’EPI seront transportés par un avion des Forces d’Auto-défense (dans le cadre de l’Equipe de secours d’urgence des désastres du Japon) dans quelques jours à Accra, en République du Ghana, où le quartier général de la Mission des Nations Unies pour la réponse d’urgence à Ebola (UNMEER) est basé. Ils seront distribués dans les pays affectés par Ebola à travers l’UNMEER.

De plus, un don d’aide d’urgence sera fourni aux organisations internationales afin de transporter et de distribuer ces EPI.

Références : Assistance du Japon dans le sillage de l’épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

(Financement total à date : approximativement 145 millions de dollars) ; Don d’aide d’urgence : approximativement 42,02 millions de dollars ; Equipements de secours d’urgence : approximativement 920 000 dollars ; Décaissement pour les organisations internationales : approximativement 2,157 millions de dollars ; Déploiement d’experts : un total de 10 experts japonais via l’OMS ; Don d’assistance pour microprojets de sécurité humaine : approximativement 800 000 dollars ; Assistance future : jusqu’à 100 millions de dollars.
AGP/03/12/014 Amba Japon/AGP

 
Fin mardi de la campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ chez Cellcom-Guinée


Conakry, 03 mai (AGP)- La campagne ‘’un an d’appel gratuit’’ de la société de téléphonie Cellcom Guinée a connu son épilogue, mardi, 03 mai 2016, en Guinée, pour le bonheur des 100 derniers gagnants.


Lancer depuis mardi, 16 février 2016, durant 11 semaines plusieurs centaines de fidèles clients ont été gratifiés, par tirage au sort, d’un an d’appel totalement gratuit sur les réseaux Cellcom.


Cellcom Guinée consciente de la cherté de la vie, dominée par une conjoncture économique difficile dans le monde, mais aussi et surtout d’être plus près de ses abonnés, en vue de réduire les coûts de la communication permettant d’investir dans d’autres problèmes familiaux, a lancée ladite campagne.


Pour ce 11ème et dernier tirage du mardi, 03 mai de la campagne, 100 nouveaux clients bénéficieront chacun d’un an d’appel totalement gratuit vers les numéros Cellcom. Ils bénéficieront chacun de 1000 minutes par mois pendant les 12 mois de l’année des après l’activation.


Quelques heureux gagnants joints au téléphone se sont exprimés au micro de l’agent de Cellcom. Il s’agit de :


M. Alia Sylla, commerçant domicilié au quartier Nasser dans la Commune Urbaine (CU) de Forécariah du numéro 657 70 58 10, surpris par l’annonce du tirage de son numéro au marché a lancé son cri de joie «oh je suis très content ! C’est une très bonne chose ça, vraiment merci Cellcom !vous la meilleure société de téléphonie en Guinée le numéro 1 c’est vous !»


Le second, Ibrahima Kalil Youla, en service à la primature du numéro 655 09 82 81, domicilié au quartier Dixinn surpris dira dans son crie de joie «Waou, merci non ce n’est merci Cellcom vous êtes le meilleur».


A rappeler, que pour bénéficier de cet appel gratuit, il suffisait seulement d’accumuler au moins 20.000 GNF de crédit par semaine, soit E-recharge ou carte de recharge.


Cellcom le Numéro 1 c’est vous !


AGP/03/05/016 AKT/ST

 
Publireportage : La société de Téléphonie Cellcom fait encore des heureux gagnants, dont un millionnaire


Conakry, 29 oct.(AGP)- Le directeur Marketing de la société de téléphonie Cellcom Guinée, Asher Terry Alone, a conféré avec la presse, jeudi, 29 octobre 2015, au siège de sa société dans la commune de Kaloum à Conakry, en vue de présenter quelques heureux gagnants de la promo Cellcom milliardaire, dont un millionnaire, ensuite un présélectionné de la promo Football Academy, son site, et enfin la nouvelle promo Week-end Double Bonus.





Dans son allocution, Edouard Camara, le présélectionné, au compte de la Promo Football Academy, a expliqué comment pour il a été présélectionnée : «J’ai d’abord a activé le code officiel le *65#, et chargé mon téléphone à chaque fois, un jour j’ai reçu le message me disant que je suis retenu, après un test au Stade de Taouyah, je suis aujourd’hui parmi un des présélectionnées, donc, Je demande à tous mes amis d’activer ce code, pour aller jouer à Barcelone».





Quant aux heureux gagnants de Cellcom millionnaire, tour à tour, Fatoumata Diallo a reçu 100.000 GNF, Joséphine Bayo 500.000 GNF et la cagnotte du jour Alpha Camara qui a reçu un cheque de 10 millions de francs guinéens.





Dans son intervention, le directeur Marketing de Cellcom, Asher Terry Alone, a annoncé la création du site internet de la promo Football Academy, la toute nouvelle promo Week-end Double Bonus, qui sera disponible à partir de vendredi, 30 octobre 2015.





Il a ajouté, que la particularité de cette promo est qu’elle est disponible tous les week-ends, également la société compte doubler les bonus actuellement sur le marché à 100% sur toutes les recharges et 120% sur les autres recharges électroniques.





A noter, que la méga cagnotte est de Un milliard GNF, qui reste encore en jeu : il faut recharger seulement à partir de 10 mille GNF.


Cellcom-Guinée le Numéro un 1 c’est vous !


AGP/29/10/015 AKT/ST

 
Le président de la République par intérim, regagnera Conakry ce jeudi dans l’après-midi


Conakry, 9 sept (AGP)- Au terme de sa visite d’Etat en Libye et au Maroc, le président de la République de Guinée par intérim, président de la transition, Général d’Armée Sékouba Konaté est attendu ce jeudi, 9 septembre dans l’après-midi à Conakry, précise un communiqué du Bureau de Presse de la présidence de la République.

Le Général Konaté sur invitation du Guide libyen, avait pris part à Tripoli, à la commémoration du 41ème anniversaire de la Révolution libyenne avant de se rendre au Maroc pour un contrôle médical.
AGP/9/9/010 ST

 
COMMUNIQUE du Syndic Liquidateur de la BADAM-SA


COMMUNIQUE




Le Syndic Liquidateur de la Banque Africaine de Développement Agricole et Minier ‘’BADAM’’, informe l’ensemble des clients et autres créanciers ayant des avoir dans ladite banque, que les opérations de remboursement qui ont démarré le mardi 27 juin 2017 vont se poursuivre jusqu’au 31décembre 2017.


A cet effet tous ceux et celles qui sont intéressés par cette opération et qui n’ont pas encore été désintéressés sont priés de bien vouloir se présenter au bureau du Liquidateur sis à l’immeuble sall, au 5èm étage en face du marché Niger à Conakry, munis de leurs pièces d’identité ainsi que des documents justificatifs de leu compte bancaire ouvert dans les livres de la BADAM-SA.


Les autres Informations liées aux modalités de payement vous seront communiquées sur place.


LE SYNDIC LIQUIDATEUR

 
Ibrahima Sylla «Ibra», journaliste à la RTG n'est plus! Il est décédé dans la nuit du vendredi, 25 à samedi, 26 août 2017, à Conakry


 
Guinée : SOS, la Mosquée Fayçal de Conakry sous les eaux de pluie





Conakry 13 juil (AGP)- La Mosquée Fayçal de Conakry, communément appelée Grande Mosquée, connait depuis des années des difficultés d’accueil à chaque période de grandes pluies. Imbibée d’eau de toute part, elle vieillie sous le poids de la quantité d’eau de pluie qu’elle accumule chaque année, sous le regard complice des décideurs.


D’année en année, les fissures et autres ouvertures favorisant le passage des eaux de pluie pour la salle des prières se font remarquer, alors qu’il y a deux ans ou moins, des travaux dits de rénovation ou d’entretien avaient été entrepris sur cette Mosquée des années 80.


Au jour d’aujourd’hui, les fideles musulmans, qui s’y rendent avec des tapis pour les prières quotidiennes, utilisent les extrémités de la salle des prières pour s’acquitter de leur obligation religieuse. Par contre, les autres sont tenus d’utiliser les carreaux ou encore les tapis sauvés des eaux par les muezzins.


Cette «Maison de Dieu» mérite de retenir l’attention de tout musulman guinéen et d’ailleurs, dans le but de la sauver d’un éventuel écroulement sous le poids des intempéries.


AGP/13/07/016 MYS/ST

 
La notabilité de la sous-préfecture de Fouala chez le président de la République


Conakry, 7 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé a reçue en audience, dans l’après midi du 4 mai dernier au Palais Sèkhoutouréya à Conakry, la notabilité de la sous-préfecture de Fouala préfecture de Beyla, venue lui remercier pour sa contribution qui a permis la réalisation de leur Mosquée.

A l’occasion, le porte-parole de la notabilité de Fouala, Ibrahima Fofana a rappelé, que le geste que le chef de l’Etat a posé lors de l’inauguration de la Mosquée de cette sous-préfecture est un signal fort, pour le Konia en général et Fouala en particulier.

Il a ensuite fait savoir au chef de l’Etat, que la lecture du Saint Coran et les prières qui ont été faites lors de l’inauguration de cette Mosquée, prouvent l’adhésion des populations de cette localité à son programme de développement.

Toutefois, M. Fofana a sollicité du président de la République, la réhabilitation de la route Beyla-Sinko-Fouala, longue de 86 Km en passant par Diaragbéréla et 65 Km en passant par Moussadou, ainsi que la mise à la disposition de la jeunesse de Fouala, de tracteurs pour participer à la campagne agricole.

En réponse, le président de la République, Pr Alpha Condé a remercié la délégation de Fouala, pour la visite avant d’indiquer, que le Konia a été de beaucoup pour l’implantation de son parti, le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG).

Pr Alpha Condé a alors promis, que son gouvernement apportera tout son appui à cette localité et a renouvelé son engagement, à œuvrer pour le développement socioéconomique de la Guinée à travers notamment, l’agriculture, les infrastructures et les télécommunications en rassurant la délégation, du bitumage de la Route Nationale (RN), Beyla-Nzérékoré.

Cette délégation des sages de Fouala a été introduite par le secrétaire général de la Chancellerie, commandant Mory Kourouma.
AGP/7/5/012 ST/FDF/ST

 
L'AGP et ses travailleurs en danger permanent


Conakry, 4 juil (AGP)- Les locaux de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) sont dans un état piteux et très sale avec des réalités qui crèvent les yeux, au quartier Almamiya dans la commune de Kaloum à Conakry, à moins qu’on ne veuille pas se rendre compte de la situation critique de cet organe de presse pourtant appelé, «Mère des medias».

Vieille de 54 ans, cette Agence est engloutie dans la précarité. Elle est logée dans un immeuble à 8 étages, dont les 5 derniers sont à usage d’habitation. Choses, d’ailleurs, qui rendent son environnement invivable. Des déchets par-ci et autres encombrants physiques par là. Bref, l’accès est plus que difficile. Des chenilles, insectes nuisibles, cafards et parasites y défilent intempestivement à l’œil nu.

Avec l’usure de la tuyauterie, qui date de l’ère coloniale, les eaux usées des toilettes des 6 autres étages, dont 5 à usage d’habitation, se déversent régulièrement dans les locaux de ce service public, situé aux premier et deuxième étages de l’immeuble colonial, mettant ainsi en danger permanent la santé et la vie des travailleurs (journalistes et autres techniciens).

L’AGP manque de toilettes adéquates. Les chaises anglaises qui s’y trouvent sont cassées, les tuyaux d’évacuation bouchés, le tout sous tendu par un manque criard d’eau.

Voilà, en peu de mots, les réalités de l’AGP au moment où l’on parle de la riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Avec les pieds dans la boue, le personnel de l’AGP court de gros risques d’infection et de maladies, telles que la tuberculose et le choléra.

Raison pour la quelle, la nouvelle Direction générale, depuis son installation, n’a cessé d’introduire des requêtes auprès des autorités, en vue de trouver un siège digne d’une Agence de presse.
Le monde des médias évolue, mais l’AGP traine le pas par un manque de soutiens financier et technique en sa faveur. SOS AGP !!!
AGP/04/07/014 CM/ABD/JPO/ST

 
Economie-Simandou sud : les parties d’accord pour la prise de contrôle du projet par Chinalco


Conakry, 28 oct (AGP)- Rio Tinto et Chinalco sont parvenus, à la suite de plusieurs mois de négociations, à un accord sur les conditions du transfert de la totalité des parts de Rio Tinto à Chinalco dans Simfer Jersey, la co-entreprise possédant 80,75% des actions de Simfer S.A (la société détentrice des droits du Projet Simandou Sud), selon un communiqué du Ministère des Mines et de la Géologie (MMG) de la République de Guinée, en date du 28 octobre 2016.


Nous vous proposons l’intégralité de ce communiqué :


Sous l’égide du Gouvernement Guinéen, Rio Tinto et Chinalco sont parvenus, à la suite de plusieurs mois de négociations, à un accord sur les conditions du transfert de la totalité des parts de Rio Tinto à Chinalco dans Simfer Jersey, la co-entreprise possédant 80,75% des actions de Simfer S.A (la société détentrice des droits du Projet Simandou Sud).


Le protocole d’accord signé ouvre la voie à la prise de contrôle du projet par Chinalco qui sera parachevée après la finalisation d’un accord détaillé dans les prochains mois. Les parties ont convenu du remboursement des coûts historiques engagés par Rio Tinto, réduits de 25%, après l’entrée en production du projet.


Cet accord résulte de la ferme volonté du Chef de l’Etat de faire avancer le projet Simandou Sud dont l’étude de faisabilité a récemment conclu à la profitabilité du projet. Le Président de la République met à profit sa visite en cours en Chine pour exhorter les parties Chinoises à s’employer, avec l’appui de la Guinée, à relever le défi du financement du projet.


Au cours de la cérémonie de signature, le ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba, s’est réjoui «d’un pas dans la bonne direction pour la relance du projet». Il a aussi «encouragé toutes les parties a continuer à travailler d’arrache-pied pour finaliser l’accord de cession», avant d’annoncer « la volonté de mise en place immédiate d’un groupe de travail conjoint avec Chinalco pour établir une feuille de route pour les actions à entreprendre pour la relance du projet». «Ceci est un évènement très positif pour le projet, mais nous avons encore de long mois de travail et d’importants défis à relever pour la relance effective du projet», a-t-il conclu.


Note aux lecteurs :


Le Projet Simandou est situé en République de Guinée. Il est attendu qu'il aboutisse à l'exploitation de l'une des plus grandes mines de minerai de fer de haute qualité au monde, qui produira 100 millions de tonnes de minerai de fer de haute qualité chaque année. Simandou pourrait être le plus grand projet minier et d'infrastructures intégré jamais entrepris en Afrique, et a le potentiel de transformer le développement économique de la Guinée et de l'Afrique de l'Ouest, plus largement.


Rio Tinto Simfer UK Limited (« RTSUK »), appartenant au Groupe Rio Tinto, et Chinalco Iron Ore Holdings Limited (« CIOH »), appartenant au Groupe Chinalco, ont créé en commun une société dénommée Simfer Jersey Limited aux termes d’un accord signé le 24 avril 2012. Simfer Jersey détient 80,75% du capital social d’une société dénommée Simfer S.A qui détient les droits miniers relatifs au Projet. Par la suite, la République de Guinée, actionnaire à hauteur de 15% de Simfer SA, Simfer SA et le Groupe Rio Tinto ont signé le 14 mai 2014 un ensemble d’accords relatifs au Projet, constitué d’une convention de base amendée et consolidée et d’une convention BOT, formant ensemble le nouveau cadre d’investissement du Projet.


AGP/28/10/016 MMG/AGP

 
L’ancien Premier ministre britannique séjourne en Guinée


Conakry, 13 nov (AGP)- Le Président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé, a reçu en audience ce mercredi 12 novembre 2014 au Palais Sékhoutouréya, l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair dans le cadre dit-on, du soutien à la Guinée à travers sa fondation «Africa Governance Initiative (AGI)», contre les impacts économiques de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Cette visite loin d’être une première, Tony Blair à travers sa fondation montre sa solidarité constante au gouvernement guinéen dans le domaine de la gouvernance institutionnelle.

Après son entretien avec le chef de l’Etat, M. Tony Blair a déclaré : « Je suis très heureux d’être ici en Guinée, en ce moment où il y a un grand défi qu’est la lutte contre Ebola. Mais je suis absolument confiant que la Guinée va maîtriser cette épidémie. Je sais maintenant que vous avez établi une cellule nationale pour coordonner la lutte contre Ebola et je crois qu’il reste beaucoup à faire.

Parce qu’on a besoin de beaucoup de lits, de personnel médical, de laboratoires. Mais il y a une grande volonté du président et son peuple de vaincre cette épidémie. Egalement, nous avons discuté du fait qu’après Ebola, il faut qu’il y ait un appui en matière économique pour la Guinée surtout que cette maladie a des impacts sur l’économie de votre pays.

La Guinée a enregistré assez de progrès ces dernières années et il est nécessaire de maintenir cette position. Et après Ebola, il faut se concentrer sur ce que nous pouvons faire pour la Guinée afin de l’aider dans son développement et faire progresser son économie.

Donc, je suis ici avec mon équipe qui va rester pendant cette crise. Vous avez beaucoup d’amis et nous allons rester avec vous pendant et après la crise d’Ebola ».

Pour sa part, le chef de l’Etat guinéen, Pr. Alpha Condé, dira que cette nouvelle visite de Tony Blair réconforte davantage la Guinée dans son combat contre Ebola : « Depuis que je suis venus après les élections, le Premier ministre Tony Blair est là pour nous accompagner, son organisation est venue nous assister.Sa présence ici est extrêmement importante.

Parce que si une telle personnalité qui a fait plus de 10 ans comme premier ministre arrive en Guinée, cela va donner confiance aux autres, à savoir qu’on peut venir dans nos pays et qu’on n’attrape pas Ebola en Guinée. Donc, c’est un très grand symbole et on le remercie beaucoup. Nous le remercions beaucoup pour ce grand geste d’amitié et de soutien au peuple de Guinée. Nous savons que nous pouvons compter sur lui et qu’il sera toujours à nos côtés… »

A rappeler que l’Organisation « Tony Blair Africa Governance Initiative », fondée en 2008, par l'ancien premier ministre, est le pionnier d'une nouvelle façon de travailler avec les pays africains, d'équiper les dirigeants africains de capacités leur permettant de livrer des services publics efficaces à leurs citoyens, en s’attaquant aux racines profondes de la pauvreté, et en créant l'investissement durable pour bâtir des économies solides dans l'avenir.

AGP/13/11/014 BPP/AGP

 
Les ordures à Conakry, faut-il s’attendre à l’irréparable ?


Il n y a pas pire folie que de mettre le feu à sa propre maison en voulant en finir avec les moustiques. Bien que doté d’une conscience, il arrive parfois que l’être humain obéisse à l’instinct qu’à la raison lorsqu’il est guidé par la passion.

Le dépôt anarchique des ordures aux différents carrefours de la capitale ces derniers temps, ressemblerai à cette illustration teintée de naïveté que nous décrivons ici.

Il est, certes, aisé de constater la limite des autorités du Gouvernorat de la Ville face à la gestion des ordures ménagères à Conakry, faute de moyens et de logistiques nécessaires pour leur transport rapide hors des quartiers. Mais, à voir cette population, qui produit elle-même ces ordures, se livrer à une pratique anarchique de dispersion des saletés, sans aucun souci pour la santé, on ne peut penser qu’à une forme d’insubordination qui ne justifie aucune revendication, fut-elle légitime ou urgente, pour un environnement propre que manifeste cette population.

La réalité donne libre court à diverses interprétations de la part des décideurs et des acteurs actifs sur le terrain. En attendant, la logique est tout autre : ce phénomène attise l’incivisme au niveau de la population et au moment où l’opinion nationale et internationale redoute la menace d’une grave maladie qui ravage les vies humaines. L’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola, dont il s’agit, se développe à partir des facteurs favorisants comme l’insalubrité, comme nous confirment les spécialistes, et autres sources d’origine animale. Sa propagation serait aussi liée au contact incontrôlé en cas de sujets suspects ou atteints.

C’est pourquoi depuis l’apparition de cette maladie les campagnes d’information et de sensibilisation sont orientées sur les bonnes pratiques à adopter en vue d’une sécurité sanitaire escomptée.

En effet, ces conseils ont dû porter fruit au départ et amené les citoyens à respecter les instructions des spécialistes en matière de lutte contre cette épidémie. Malheureusement, mêmes les seaux d’eau mélangée au chlore, placés à chaque point stratégique et public ont disparu ; la prudence aussi chez les citoyens, comme si ce qui se disait sur la maladie Ebola n’était que pure boutade. Elle n’en est pas une, lorsqu’on mesure la volonté d’assistance que vouent les pays développés et les institutions internationales, qui sont allés jusqu’à inviter les pays africains menacés par l’épidémie à mettre en branle des mesures sanitaires d’urgence pour un meilleur contrôle de la propagation de cette maladie.

C’est à ces moments critiques même, dans notre capitale, que la population se donne la grande liberté de rependre à chaque coin de rue, des ordures dont on ne connait réellement pas toute la provenance, en raison de la quantité, mais surtout la fréquence avec laquelle ces immondices sont produites et déposées n’importe où.

Or, cette population connait bien les conséquences du phénomène d’insalubrité à travers leurs expériences sur choléra par le passé. Une épidémie annuelle qui est aujourd’hui vaincue grâce à la participation de tous, mais qui avait rendue des familles malheureuses dans notre pays et fait des orphelins, des veufs ou des veuves laissés au sort de la nature et du destin.

En dépit donc de ces tristes réalités, pourquoi, cette population accepte se laisse aller sur une pente glissante ? Déjà consciente que la période hivernale arrive toujours avec son cortège de maladies fatales, comme le choléra, et à un moment où elle est dangereusement menacée par une autre épidémie, toute nouvelle, dans son environnement ?

Si c’est de la passion, vaut mieux arrêter avant que l’irréparable n’intervienne !

Alpha Kabinet Doumbouya

 
Présidentielle 2010 : Page de la Campagne électorale

2ème tour : l’Alliance Cellou Dalein président, en Basse Guinée


Conakry, 22 oct (AGP)- L’Alliance Cellou Dalein Président (ACDP) était récemment en campagne électorale dans les préfectures et sous préfectures de la Basse Guinée.

A Kakalanta, localité située dans le village Kolo, préfecture de Boffa, village natal de M. Sidya Touré, 1ère étape, l’ACDP a été reçu par les sages qui ont fait des bénédictions pour la prospérité de la Guinée et la victoire du candidat.

L’étape suivante a été la sous préfecture de Kollaboui (Boké), la dénégation a été accueilli par une foule de militants et sympathisants mobilisée le long de la route scandant ‘’Cellou président’’, ‘’Kollaboui vote Cellou le 24 octobre’’.

Dans la sous préfecture de Kamsar (Boké), 3ème la mobilisation a été plus grande d’abord avec une réception de la ‘’section motard’’ de Kollaboui à Kamsar direction le stade Filima où attendait une foule nombreuse de militants et sympathisants sous les rythmes d’une compilation de chants d’artistes guinéens à la gloire de Cellou Dalein Diallo.

Le porte parole du bureau de la coordination de l’Alliance de Kamsar, M. Sékou Thomas a rassuré dans son discours de bienvenue, que l’alliance Cellou Dalein Diallo président, vit et vivre à Kamsar, Kanfarandé et Bintimodia et qu’ensemble, la victoire au second tour sera acquise grâce à la détermination de tous.

Pour sa part, le représentant de la Jeunesse, M. Filgence Bangoura a quant à lui, réaffirmé la détermination des jeunes de l’Alliance de Kamsar, à soutenir et à conduire l’Alliance à la victoire.

Pour illustrer cette volonté, les jeunes ont fait des démonstrations sur motos dont une fille de 14 ans et une animation assurée par deux jeunes artistes de la place pour magnifier et glorifier la grandeur de l’alliance et son président, Cellou Dalein Diallo.

Dans son adresse de circonstance, le président de l’UFR M. Sidya Touré en langue nationale Sousou a salué et encourager ces militants pour les résultats du 1er tour en sa faveur.

Il a indiqué que le suffrage du 1er tour à Kamsar était de 95%, ce qui prouve qu’au second tour, ce suffrage peut être amélioré avec la volonté des uns et des autres.

A ce titre, il a demandé aux militants de faire de l’effort pour maintenir cet élan dynamique à travers une forte participation le jour du scrutin et une meilleure sécurisation des résultats des bureaux de vote.

Il a enfin pris l’engagement que l’alliance mettre le paquet pour résoudre les problèmes d’eau, de courant et autres qui manquent au niveau de la sous préfecture de Kamsar afin d’améliorer les conditions de vie des ‘’populations victimes, il y a 52 ans’’.

Le représentant de NGR a ajouté que la résolution de ces maux énumérés par M. Sidya Touré, sont résumés dans les 12 travaux du projet de société de l’alliance avant d’insister sur la surveillance et la sécurisation des résultats des bureaux de vote de la sous préfecture de Kamsar.

Visiblement satisfait de la mobilisation des militants de l’ACDP de Kamsar et de l’accueil réservé à sa délégation, le candidat, Cellou Dalein Diallo a tout d’abord remercié les uns et les autres pour cette confiance portée à sa personne et à l’alliance.

Il a par la suite, félicité et encouragé les militants des partis alliés pour les résultats obtenus au 1er tour, résultats qui selon lui, par une simple addition feront plus de 60% du suffrage exprimé en faveur de l’Alliance Cellou Dalein Diallo pour la victoire au second tour.

Pour ce faire, il a invité les militants de l’alliance à se mobiliser massivement pour aller voter le 24 octobre 2010 tout en surveillant les résultats issus des urnes au niveau de chaque bureau de vote de la sous préfecture de Kamsar.

Dimanche, 17 octobre, la délégation a été l’hôte de la sous préfecture de Sangarédi là, les leaders et représentants des partis de l’Alliance étaient tous au rendez vous dont Sidya Touré, Abbé Sylla, Boubacar Bah, Moussa Solano et le directeur de campagne de l’Alliance, Dr Fodé Moussa Fofana.

Dans cette sous préfecture minière, la délégation a été reçue au stade Minel qui a connu une forte mobilisation de militants et sympathisants de l’alliance vêtus de de T-shirts et autres pagnes arborés de couleurs et effigie du candidat, Cellou Dalein Diallo.

Par rapport à Kamsar, la particularité de la réception à Sangarédi a été l’organisation des danses folkloriques avec les artistes du tiroir pendant 5mn d’horloge, ensuite la diversité des discours avec l’intervention successive de M. Fodé Oussou Fofana et des leaders et représentants des partis alliés présents dont, MM. Sidya Touré, Abbé Sylla et Etienne Soropogui.

Tout comme au village Kakalanta à Boffa, et Kamsar, le candidat Cellou Dalein Diallo a traduit aux militants et sympathisants, sa grande satisfaction quant à la grande mobilisation des militants des partis alliés autour de l’Alliance;

Par ce biais, il a remercié les uns et les autres pour la victoire rassurée du 24 octobre 2010. Pour y parvenir, il a invité tous les militants à une participation effective au vote le jour du scrutin.

Le programme du 17 octobre s’est terminée dans la commune urbaine de Boké où, les militants de l’Alliance ont réservé une réception inédite et grandiose au stade de l’amitié.

A la tribune de ce stade, on remarquait une présence massive des femmes des partis politiques de l’Alliance.

En réponse au souhait de bienvenue de la coordination préfectorale de l’Alliance, Sidya Touré a fait le parcours de l’homme Cellou Dalein Diallo, ses réalisations et sa capacité à briguer la magistrature suprême de la Guinée.

Pour sa part, M. Abbé Sylla a promis de créer des emplois pour les guinéens et à lutter contre la pauvreté en améliorant les conditions de vie dans les domaines de l’énergie et de l’eau en particulier.

Au nom de sa délégation, Cellou Dalein Diallo a transmis aux militants de Boké, le message de paix et d’unité nationale à observer avant, pendant et après le scrutin du 24 octobre 2010 en les exhortant à aller voter massivement et à sécuriser les bureaux de vote.

A Kamsar, tout comme à Sangarédi et Boké, MM. Sidya Touré et Cellou Dalein ont indiqué chacun, que le problème de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) reste entier pour une transparence du scrutin.

La visite au doyen de la ville de Boké, Elhadj Salif Maire Camara a été le dernière étape de cette tournée.

Après Boké, la délégation s’est rendue lundi, 18 octobre à Boffa où elle a pris contact avec les militants de l’Alliance de Tougnifili, de Douporou, de Kolia et de Boffa centre.

Dans chacune de ces localités, les directoires de campagne ont souhaité la bienvenue à la délégation de l’alliance.

En réponse, Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo ont passé le message de félicitation, d’encouragement pour les résultats du 1er tour. Ils ont expliqué le projet de société ambitionné par l’Alliance.

Partout, les sages et les Imams ont dits des bénédictions pour la victoire de l’Alliance Cellou Dalein Diallo.
AGP/22/10/010 PB/ST

 
Page Noire : Ibrahima Sory Diallo du SAF de l’AGP est décédé !


Conakry, 16 avr (AGP)- L’Agence Guinéenne de Presse (AGP) a rendu, dans la matinée du lundi, 16 avril 2018, un dernier hommage à l’un de ses meilleurs travailleurs, Ibrahima Sory Diallo, appelé affectueusement ‘’Diallo’’ du Service Administratif et Financier (SAF), sous la direction de son directeur général Alpha Kabinet Doumbouya.

C’est la morgue de l’hôpital national Ignace Deen qui a servi de cadre à cette cérémonie funèbre qui a connu une forte mobilisation des parents, amis, sympathisants et anciens collaborateurs de l’AGP. Tous sous le poids de l’émotion.

Ibrahima Sory Diallo est décédé, dimanche, 15 avril 2018, à l’aube, à l’Hôpital national Ignace Deen, suite à une crise cardiaque qui lui a été fatale.

Arrivé au SAF de l’AGP en 2008, Ibrahima Sory Diallo s’est très vite illustré dans le travail en apportant le maximum de lui-même, sous la houlette de son chef de service, El hadj Amadou Gakou, pour la bonne marche de ce service qu’il tenait à cœur.

Rencontré dans le couloir de la Morgue, le chef du SAF, El hadj Amadou Gakou, étranglé par l’émotion, a indiqué que Ibrahima Sory Diallo a été quelqu’un d’exemplaire pour lui, durant le temps qu’il a eu avec le défunt.

«Il m’a rendu d’énormes services à tout moment, même à domicile quand j’ai besoin de Diallo il vient on se voit», a témoigné son chef hiérarchique.

«Durant les cinq (05) ans qu’on a eu à faire ensemble, on n’a jamais discuté. Il était toujours à mes suites. Tout ce que je lui disais, même si c’était la nuit, Diallo vient me voir pour tel problème, il le faisait immédiatement», se rappelle El hadj Gakou.

Présent à cette cérémonie, le syndicaliste Aboubacar Smith Camara a témoigné : «Diallo était un grand travailleur de l’AGP. Une personne qui respectait ses collaborateurs et il était ponctuel au travail».

Aux environs de 11 heures TU, le cortège funèbre a pris la direction de la sous-préfecture de Kakoni dans la préfecture de Gaoual, où va se reposer désormais Ibrahima Sory Diallo, en laissant derrière lui deux (02) enfants et une veuve en larmes.

La Direction générale de l’AGP présente ses sincères condoléances à la famille biologique du défunt, ainsi qu’à tous ses collaborateurs, et prie Dieu de garder le disparu dans son paradis pour le bonheur éternel.

AGP/16/04/018 AOK/TB/ST

 
Labé : un jeune sunnite se voit retirer sa femme pour avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété


Labé, 08 août (AGP)- Un jeune arabisant, Mamadou Nassirou Diallo, originaire de la Commune Rurale (CR) de Sannoun, dans la préfecture de Labé, en Moyenne Guinée, vient d’être séparé de sa femme bien aimée pour, dit-on, «avoir célébré le baptême de son enfant dans la sobriété», rapporte l’AGP dans la région.


Les pages de cette histoire inédite s’écrivent actuellement dans la Commune Urbaine (CU) de Labé, où notre reporter a rencontré le jeune sunnite, orphelin de père, Mamadou Nassirou Diallo, ingénieur électromécanicien, diplômé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.


Cet universitaire guinéen justifie sa décision qui a provoqué la colère de sa belle famille par une recommandation divine.


«La jurisprudence islamique a notifié, que le baptême d’un enfant doit se faire de la manière la plus simple. Le reste n’est que secondaire, car le Prophète (PSL) et ses compagnons faisaient les baptêmes de leurs enfants de la manière la plus simple. C’est pourquoi, j’ai, aussi, agi de la sorte», a-t-il expliqué.


Face à l’intransigeance de ses beaux-parents, représentés à Labé par El hadj Ibrahima Balassa Baldé, ancien adjoint au maire de la CU et membre du Bureau fédéral UFDG, Mamadou Nassirou Diallo est monté au créneau pour solliciter la médiation des autorités religieuses de la Région.


«Je ne demande qu’une seule chose. Que ma belle-famille me laisse vivre avec ma femme selon ma compréhension de l’Islam. Mon épouse était d’accord avec moi, d’organiser ce baptême avec la plus grande simplicité. Mais, lorsque j’ai rencontré son oncle pour lui faire part de la cérémonie et de mon intention, ce dernier m’a mis en garde. Il m’avait même prévenu, qu’il n’allait pas assister au baptême si je m’entêtais à le simplifier.


Quelques jours après, il m’a renvoyé les noix de cola que j’avais déposées pour faire part à sa famille. En plus, tellement qu’il était fâché, il m’a dit de ne rien prévoir pour sa famille sur la chèvre à immoler. Moi aussi, j’ai fais le baptême comme je le souhaite. Puisqu’il n’est pas venu, je n’ai rien prévu pour lui», a avoué le ‘’fanatique religieux’’».


Malgré ses multiples appels, aucun chef religieux de la place n’a levé le petit doigt pour rétablir ce jeune dans ses droits. Le seul qui a pris la parole sur les antennes d’une radio privée de la place est un proche de l’Imam de Labé. Thierno Mamadou Dian ‘’Abadjada’’ Diallo a tout simplement voulu donner raison aux deux tendances divergentes à la fois.


En tout cas, il a expliqué que «le choix du jeune Mamadou Nassirou Diallo, d’organiser des cérémonies de baptême dans la sobriété est bien fondé, mais que c’est toujours intéressant de garder des repas copieux pour faire plaisir à des hôtes de marque».


Les auditeurs de la Radio GPP FM Foutah sont restés sur leur faim, quant à savoir si cet incident est suffisant, au regard de la religion, pour provoquer le divorce entre Mamadou Nassirou Diallo et son épouse qui lui a donné son premier enfant de la vie ?


En attendant d’avoir une réponse claire, qui ne souffre d’aucune ambiguïté, il est bon de signaler, qu’à Koula-Mawndé, un foyer incandescent de la Culture islamique très fréquenté dans la Région, les cérémonies de baptême s’organisent toujours dans la sobriété.


Certains lettrés arabes soutiennent également, qu’«il n’est pas licite de manger les repas de baptême».


Cet incident relance tout de même le débat sur la manière d’organiser les cérémonies de mariages et de baptêmes dans ce contexte socioéconomique très difficile, et qui se passe de tout commentaire.


AGP/08/08/016 ISD/ST

 
Afrique/Blaise COMPAORE annonce sa démission à la présidence et la vacance du pouvoir


Conakry, 31 oct. (AGP)- Dans un communiqué lu à la télévision nationale Burkinabè, le président Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation d'élections anticipées sous 60 à 90 jours, de source officielle.
Aux dernières nouvelles, le Général de division Honoré Nabéré Traoré, jusque là Chef d’Etat major général des armées s’est autoproclamé président pour assurer la transition, quelques minutes après la démission du président Compaoré.
AGP/31/10/014 FDF/AND

 
COMMUNIQUE BCRG DU 05 SEPT 2018
Page Noire

La Guinée a rendu mercredi, un dernier hommage au Général Antoine Kankodouno


Conakry, 3 juin (AGP)- La Guinée a rendu mercredi, 1er juin au palais du peuple à Conakry, un dernier hommage au défunt gouverneur de la région administrative de Kankan, Général Antoine Fara Kankodouno, décédé samedi, 28 mai des suites de maladie à la Clinique Pasteur de Bamako en République du Mali où il a été évacué d’urgence.

La crème de l’administration guinéenne, les forces de sécurité et de défense, les parents, amis et alliés ont rendu un hommage mérité au gouverneur Kankodouno avant le départ de sa dépouille mortelle pour Mongo dans la préfecture de Gueckédou.

Les obsèques ont été marquées par la lecture de l’oraison funèbre, faite par le Colonel Abou Kéita de la Gendarmerie Nationale. Une oraison qui retracé le parcours du défunt, de sa naissance en 1958 en passant par son incorporation au sein de la Gendarmerie Nationale en octobre 1982, son évolution en grade, au cours de 31 ans 5 mois et 27 jours de service.

Egalement son élévation au grade de Général de Brigade, le 15 janvier 2010, les différentes formations au plan national et à l’étranger (Saint Cyr en France) jusqu’à sa nomination au poste de Gouverneur de la région administrative de Kankan, le 26 juin 2009 avant d’être confirmé à ce poste par le président de la 3ème République, Pr Alpha Condé.

Par la suite, le message du gouvernement a été délivré par le ministre des Affaires Politiques et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé. Un message qui révèle le passé brillant du défunt suivi de témoignages dont ceux du directeur général de la Société Aurifère de Guinée (SAG), M. Christian R.et du Conseiller spécial du président de la République en matière de Défense et de Sécurité, Général Bouréma Condé.

Sous la musique funèbre de la fanfare de l’armée, les membres du gouvernement, des responsables d’institutions nationales et internationales, la famille et les forces de défense et de sécurité, se sont tour à tour recueilli sur le cercueil de l’illustre disparu.

La cérémonie a pris fin à l’esplanade du palais du peuple par l’embarquement de la dépouille pour l’aéroport international de Conakry-Gbèssia en direction de son village natal de Mongo où il sera enterré, situé à moins de 12 km de la commune urbaine de Gueckédou.
AGP/3/6/011 JPO/ST

 
Le président de la République reçoit le directeur régional Afrique de NDI à Sékhoutouréya


Conakry, 18 fév (AGP)- Le président de la République, Pr Alpha Condé a reçu en audience lundi, 18 février au Palais Sékhoutouréya à Conakry, le directeur régional Afrique de l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales ou National Democratic Institute (NDI), Dr Christopher Fomunyoh venu s’informer des préparatifs des prochaines élections législatives, a rapporté le Bureau de Presse de la Présidence.

Le directeur régional Afrique de cette institution, affectueusement appelé ‘’Monsieur Afrique’’ par la presse internationale, qui accompagne la Guinée dans son processus démocratique, a saisi cette occasion pour transmettre les condoléances du NDI au président Alpha Condé, suite au décès des 11 militaires dans un crash d’avion survenu le 11 février dernier au Libéria.

A l’issue de son entretien avec Pr Alpha Condé, M. Fomunyoh s’est dit satisfait de l’engagement du chef de l’Etat ainsi que celui des autres acteurs du processus électoral à aller à des élections législatives crédibles et transparentes.

Le directeur régional de la NDI a, à sa sortie de l’audience fait une déclaration dont voici la teneur :

‘’Vous savez que le NDI est une organisation amie à la Guinée qui accompagne le pays dans son processus démocratique. Nous avons tenu à être aux côtés de la Guinée en ce moment difficile pour transmettre les condoléances du NDI suite à cette perte des officiers guinéens dans un accident d’avion.

C’est aussi pour nous informer des préparatifs des élections législatives. Nous sommes en concertation, depuis un certain nombre d’années avec les partis politiques, toutes tendances confondues, tout comme la Société Civile (SC).

Maintenant que nous sommes dans l’année électorale, il faudrait que nous renforcions nos activités. C’est pour cela que nous avons tenu à être sur place pour nous informer davantage auprès du président de la République. Nous avons rencontré aussi les leaders des partis politiques et nous espérons, avec notre équipe en Guinée, renforcer nos activités.

Nous avons ressenti, à travers l’audience que le président de la République nous a accordée, une ouverture d’esprit de sa part et une détermination pour que ce qui reste de la transition soit finalisé afin que toutes les institutions de la Guinée fonctionnent normalement.

De la part des leaders de l’opposition également, nous avons senti une détermination à participer dans un processus transparent et c’est la même chose que nous avons constaté auprès du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour nous, c’est un sentiment de satisfaction en ce sens que tout le monde veut participer à un processus crédible et transparent et si nous pouvons travailler ensemble pour que cela soit ainsi, je pense que la Guinée en sortira fière’’, a-t-il expliqué.

A noter, que l’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde.

Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, le NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la Société Civile (SC) qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays.

Le NDI collabore avec les partisans de la démocratie partout dans le monde en vue de promouvoir l’action des organisations politiques et civiles, favoriser la tenue d’élections libres et encourager la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique.
AGP/18/02/013 ST/AB/ST

 


calb24439Scan_txt.txt

 Document PDF

 
Médias-Rabat/ Ouverture lundi de l’atelier de formation sur ‘’le Journalisme Web’’


Rabat (Maroc), 20 avril (AGP)- L’atelier de formation sur ‘’le journalisme Web’’ a ouvert ses travaux, lundi, 20 avril, au Centre Africain de Formation pour les Journalistes (CAFJ) dans les installations de l’Agence Marocaine de Presse (MAP), à Rabat au Maroc, rapporte l’envoyé spécial de l’AGP.

Organisé, la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA), l’atelier se déroule autour de plusieurs thèmes dont entre autres, ‘’Rédiger pour le web’’, ‘’Visibilité dans les moteurs de Recherche’’, ‘’Mesurer et optimiser’’, ‘’Exploiter les médias sociaux’’.

Il regroupe les journalistes d’Agence venus du Benin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mauritanie, Niger, Togo, Maroc.

Il a pour Objectif, ‘’Comprendre les contraintes de l’écriture pour le web, maîtriser les techniques d’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimisation(SEO), identifier les opportunités de fidélisation et de développement de la visibilité sur le web grâce aux médias sociaux (Twiter, Facebook….)’’.

Pour cette première journée, les participants ont planché sur ‘’Rédiger pour le web’’ : Panorama des différents types de contenus sur le web, identifier les contraintes du web, adaptation des principes de l’écriture journalistique au web, étude de cas atelier pratique d’écriture journalistique pour le web’’.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la FAAPA, Khalil HACHIMI Idrissi, directeur général de la MAP.

La fin des travaux est prévue pour vendredi, 24 avril 2015, à Rabat.
AGP/20/04/015                     ST

 
AVIS D’APPEL D’OFFRES DE LA BCRG DU MERCREDI, 06 AOUT 2014


Dans le cadre de l’exécution de son programme budgétaire 2014, la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) exprime des besoins parmi lesquels figure la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le financement est assuré sur les ressources propres de la B.C.R.G.

A cet effet, la Banque Centrale de la République de Guinée lance le présent appel d’offres ouvert et invite toutes les entreprises spécialisées à y répondre en présentant leur soumission.

L’Appel d’offres a pour objet la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la Banque centrale telles que décrites dans le présent cahier.

L’ensemble des prestations fera l’objet d’un lot unique :

‘’FOURNITURE DES CARTOUCHES D’ENCRE POUR IMPRIMANTES’’

La consultation est ouverte à toutes les sociétés spécialisées, ayant au moins trois (3) ans d’expérience dans la fourniture des cartouches d’encre pour imprimantes de la BCRG.

Le dossier d’appel d’offres, rédigé en langue française, pourra être obtenu auprès de la Direction de la Logistique de la B.C.R.G. contre paiement par chèque barré ou certifié de la somme de GNF 1 000 000 (un million de francs guinéens) non remboursable.

Les offres devront être présentées en quatre (4) exemplaires, dont un (1) original et trois (3) copies, le tout rédigé en français dans une enveloppe anonyme et déposé au Secrétariat de la Direction de la Logistique ( BCRG 2ème étage, porte N° 236) au plus tard le 05 septembre 2014 avant 16 heures, date limite de dépôt des offres.

Les soumissionnaires demeureront engagés par leurs offres jusqu’à quatre vingt dix (90) jours, à compter de la date limite de remise des offres.

Les offres seront ouvertes en séance publique le 08 septembre 2024 par une Commission de la Banque Centrale mandatée à cet effet.

Les candidats devront strictement se conformer aux règlements d’appel d’offres joints au dossier sous peine de voir leur offre purement et simplement rejetée.

La Banque Centrale
__________________________________________________Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 )30 41 26 51 ; Téléphax : (+224)30 41 48 98 Télex : 22 225 BAREG- GE

 
Page Noire: Le monde du Sport en deuil : Papa Camara du Hafia 77 s’est éteint !


Conakry, 04 jan (AGP)- La légende du football guinéen, Papa Camara est décédée, mercredi, 03 janvier 2018, dans une clinique de Gbessia, à Conakry, aux environs de 2h 28 mn TU.


En ce qui concerne les obsèques de l’ancien joueur du Syli et de Hafia 77, feront l’objet d’un communiqué, a indiqué un proche de la famille.


Paix à l’âme de Papa Camara. Amen !


AGP/04/01/018 MKC/ST

 

Tenue jeudi dernier à Conakry de la 4ème Session ordinaire du Conseil des ministres


Conakry, 14 fév (AGP)- La 4ème Session ordinaire du Conseil des ministres s’est tenue jeudi, 10 février de 12 h à 14h 30 à Conakry, sous la haute présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, autour de l’ordre du jour suivant :

1- Message du président de la République
2- Compte rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi, 8 février.

• Compte rendu de la Commission Interministérielle chargée d’examiner la situation des barrages routiers
• Compte rendu de la Commission Interministérielle relatif à l’examen des dossiers de certains Hôtels publics et du Centre Médical International (ex hôtel Gbessia).

3- Décisions et Recommandations

4- Divers

Au titre du 1er point relatif au message du président de la République, le chef de l’Etat a invité les membres du Gouvernement à ne jamais oublier que le régime est désormais constitutionnel et non d’exception, le changement au nom duquel Pr Alpha Condé a été élu, appelle une rupture totale d’avec la mal gouvernance.

Les groupes mafieux qui ont presque paralysé les pouvoirs publics d’hier doivent être combattus sans faiblesse. Pour le réussir, l’unité d’action gouvernementale doit demeurer constante.

Tout acte pris par les régimes précédents et contraires à la constitution doit faire l’objet d’un examen rapide afin que la Guinée retrouve assez vite le chemin d’une gouvernance normale.

Le chef de l’Etat a enfin appelé le Gouvernement, à l’accélération des réformes structurelles contenues dans son projet de société approuvé par l’immense majorité des guinéens.

Au titre du 2ème point, il est revenu au premier ministre de faire un compte-rendu détaillé des principales recommandations de la 5ème Session du Conseil Interministériel du mardi, 8 février dernier.

C’est dans ce cadre que les ministres en charge de la Fonction Publique, du Plan, de la Défense, de l’Information, du Contrôle Economique, du Tourisme ont rendu compte de leurs travaux.

Après de fructueux débats, le Conseil des ministres a pris les décisions et recommandations qui suivent :

1- Pour diligenter les travaux de restructuration des départements ministériels, le Conseil a mis en place un Comité d’arbitrage dont le rapporteur le ministre en charge de la Fonction Publique et composé ainsi qu’il suit : président : le premier ministre ; membres : un du cabinet du président de la République, les ministres en charge des Finances, de l’Administration du Territoire, du Plan, du Budget et le secrétaire général du Gouvernement.

2- Il sera désormais intégré dans l’ordre du jour de tout Conseil Interministériel, un point relatif au suivi des décisions prises. Ainsi sur la base de notes d’information provenant des départements concernés, le Conseil prendra connaissance du niveau d’application desdites décisions.

3- Par rapport aux débiteurs de l’Etat qui doivent plus de 900 milliards de francs guinéens, le délai d’un mois à eux consentis, prenant fin ce lundi prochain, le ministre en charge du Contrôle Economique et Financier va procéder à la publication progressive des noms et prénoms de ces débiteurs ‘’récalcitrants’’ dès la semaine prochaine ; cette disposition sera accompagnée de mesures conservatoires et restrictives diverses comme la saisie des biens.

4- Le Conseil a adopté le plan de communication du Gouvernement proposé par le ministre de l’Information, plan de communication qui prend en compte les charges indispensables devant permettre de combler le déficit de communication dont pâtit la bonne lecture des actions du Gouvernement.

Toutefois, il a invité le ministre de l’Information à procéder à un inventaire exhaustif des équipements dont le département a bénéficié pendant la période de transition.

5- Le Conseil a décidé à partir de ce jour, de la levée de tous les barrages routiers sur toute l’étendue du territoire nationale excepté ceux des frontières. Des mesures d’accompagnement destinées à mieux assurer la sécurité des citoyens sont déjà prises.

6- Le ministre délégué à la Défense Nationale a été invité à procéder à l’inventaire des équipements reçus par les forces armées pendant la période d’exception pour une utilisation plus judicieuse de nos moyens de défense et de sécurité à nos frontières.

7- En rase campagne, la Gendarmerie Nationale et la Douane vont, au moyen de leurs unités mobiles, assurer les contrôles routiers inopinés conformément à leurs missions traditionnelles sans entraver la circulation des véhicules, des passagers et de leurs biens.

8. Le Conseil a invité le ministre d’Etat à la Sécurité, à procéder au retrait des cartes d’identité nationale dont disposent des non guinéens résidant dans le pays, qui viole la législation en vigueur.

9-Le Conseil a entériné l’initiative prise par le premier ministre, d’engager le dialogue social à travers la mise en place de commissions paritaires afin de mieux faire partager la situation économique catastrophique dont le Gouvernement a hérité.

10- Le Conseil a invité les ministres des Affaires Etrangères et celui des Finances à éclaircir la situation des salaires versés au compte de certaines ambassades non encore fonctionnelles mais dont les cadres sur place en Guinée, percevaient des émoluments en devises.

11- Le Conseil a décidé de reprendre certains établissements hôteliers publics en vue de les faire reconstruire ou rénover, que e sont, l’hôtel du Niger, l’hôtel Kaloum, l’hôtel Camayenne.

Quant à l’hôtel RIVIERA Royal, le Conseil a décidé la révision du contrat en vue de le remettre à niveau à partir d’un Cahier de charges qui sera élaboré à cet effet.
S’agissant de l’ex hôtel Gbessia, le Conseil a décidé de faire examiner l’ensemble des questions liées au retour de cet établissement dans le patrimoine de l’Etat en tant que réceptif hôtelier.

12- Le Conseil a invité le premier ministre et les départements en charge de l’assainissement du climat des investissements en Guinée, à prendre les dispositions qui s’imposent pour que tout investisseur qui le désire puisse obtenir en moins de 10 jours, l’ensemble des documents dont il a besoin pour s’installer légalement. Cette disposition pratique doit être appliquée avant la fin du mois de mars 2011.

13- Le Conseil a décidé de créer un haut Commissariat à la Réforme Administrative en vue de diligenter la restructuration de l’administration publique qui a besoin d’être modernisée.

Au titre des divers, le Conseil a félicité le ministre de la Pêche pour les dispositions prises en vue d’approvisionner de manière progressive les villes de l’intérieur en poisson frais et engage toutes les parties prenantes impliquées dans la bonne poursuite de cette opération, à tout mettre en œuvre pour régler les problèmes de transport et de conservation du poisson frais auquel ce département est confronté.

Après avoir informé le Conseil des nombreuses dispositions que les amis et partenaires de la Guinée sont entrain de prendre pour l’accompagner dans l’accomplissement de son programme de lutte contre la pauvreté et la mal gouvernance, pour l’emploi des jeunes, le président de la République a donné de larges informations sur la situation politique africaine et internationale.

Auparavant, la 5ème Session ordinaire du Conseil Interministériel s’était effectivement tenue mardi, 8 février de 10h à 14h 30 à Conakry, sous la présidence du premier ministre, chef du Gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana au tour de 4 points inscrits à l’ordre du jour à savoir, 1- message du premier ministre, chef du Gouvernement, 2- communications des membres du Gouvernement, 3- compte rendu de la ministre délégué aux Guinéens de l’Etranger et 4- les divers.

Au titre du 1er point, le M Fofana a passé en revue les nombreux sujets de préoccupations qui assaillent le Gouvernement avant de rappeler, que la mise en œuvre du programme du président de la République, appelle le renforcement de la solidarité dans l’action gouvernementale.

Il a mis l’accent sur la nécessité de mieux communiquer pour donner plus de visibilité aux actions du Gouvernement. Il a ensuite procédé à la relecture des décisions du dernier conseil des ministres.

Au titre du point, relatif aux communications des membres du Gouvernement, le Conseil a entendu successivement les ministres en charge de la Fonction Publique, du Plan, du Commerce, de l’Information, de l’Energie, et des Guinéens de l’Etranger.

Des recommandations pressantes allant dans le sens de la rupture d’avec la gouvernance passée ont été faites.

Au titre des divers, le Conseil Interministériel, après avoir entendu la communication du ministre de l’Agriculture, celle du ministre délégué à la Défense Nationale a procédé à un échange fructueux de points de vue sur diverses questions d’intérêt national.
AGP/14/2/011 DDD/ST

 
Guinée-Medias/ Des Associations de presse s’élèvent contre le contenu d’une Décision de la HAC qu’elles qualifient de ‘’tentative de musellement de la presse guinéenne’’


Conakry, 05 juin (AGP)- L'Union des Radiodiffusions et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI), l’Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante (AGEPI), et l’Association Guinéenne de la Presse en Ligne (AGUIPEL), ont fait une déclaration commune, jeudi, 04 juin 2015, pour dire leur préoccupation par rapport à une Décision de la Haute Autorité de la Communication (HAC).

C’est la Décision N° 008 du 1er juin 2015 de la HAC portant règlementation des activités des médias de service public et du secteur privé pendant la période allant du 1er juin 2015 à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

Voici l’intégralité de leur déclaration dont copie a été transmise à la Rédaction de l’AGP :

DECLARATION

L'Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante( AGEPI), l’Association guinéenne de la presse en ligne( AGUIPEL) ont pris connaissance, par voie de presse et avec une grande préoccupation le 3 juin 2015 de la Décision 008 du 1er juin 2015 de la Haute Autorité de la Communication portant règlementation des activités des médias de service public et du secteur privé pendant la période allant du 1er juin 2015 à la veille de l’ouverture de la campagne officielle pour l’élection présidentielle du 11 octobre 2015.

L'Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante(AGEPI), l’Association guinéenne de la presse en ligne(AGUIPEL) marquent leur étonnement face à la période visée par ladite décision. En effet, dans la loi 003 sur la HAC, seuls les articles 5, alinéa 4, et les articles 41, 42 fixent les conditions d’accès des partis politiques aux médias publics et les attributions de la Haute Autorité de la Communication uniquement pendant la campagne électorale.

Par, ailleurs, la HAC interdit dans l’article 3 de sa décision « l’usage des genres journalistiques tels l’éditorial, le commentaire, la chronique, le billet; la diffusion d’informations, de chansons, jeux, spots, communiqués, proverbes, caricatures et récits satiriques, etc…». De même que les revues de presse de plus de dix minutes et les émissions interactives non préenregistrées.

Les trois associations considèrent ces interdictions comme des violations graves de la liberté de la presse consacrée par la Constitution et la loi organique sur la liberté de la presse et contraires à la pratique du journalisme.

L'Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), l’Association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL) dénoncent et condamnent vigoureusement et sans réserve cette tentative de musellement de la presse guinéenne par la Haute Autorité de la Communication.

Les trois associations prennent l’opinion nationale et internationale à témoin qu’elles n’accepteront aucun recul de la liberté de la presse, chèrement acquise.

Conakry, le 04 juin 2015

Pour l’Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée (URTELGUI), le Bureau exécutif

Pour l’Association des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), le Bureau exécutif

Pour l’Association guinéenne de la presse en ligne (AGUIPEL), le Bureau exécutif.

 
21ème Sommet de l’UFM à Conakry: les chefs d’Etat s’engagent à renforcer les dispositifs de sécurité transfrontalière


Conakry, 16 juin (AGP)- Suite aux travaux du 21ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union du Fleuve Mano (UFM), tenue jeudi, 14 et vendredi, 15 juin, à la Case de Belle-Vue à Conakry, République de Guinée, les chefs d’Etat se sont engagés à renforcer les dispositifs de sécurité transfrontalière.

Ce Sommet a regroupé les quatre chefs d’Etat des quatre pays membres de l’Organisation sous régionale notamment, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, président en exercice de la CEDEAO, Dr Ernest Bai Koroma de la Sierra Leone, Ellen Johnson Sirleaf du Libéria, présidente en exercice de l’UFM et Pr Alpha Condé de la République de Guinée.

Il avait pour objectif, discuter des questions liées à l’intégration sous régionale, au renforcement de la sécurité transfrontalière, au développement des infrastructures routières, ferroviaires et énergétiques.

Il a été surtout question de promouvoir la paix et la démocratie au sein des Etats membres, sachant que le sommet s’est tenu à un moment où, une attaque meurtrière a eu lieu à la frontière entre le Libéria et la Côte d’Ivoire, qui a fait 18 morts, dont 10 civils ivoiriens, 7 soldats de l’ONUCI et un soldat ivoirien.

A l’ouverture des travaux de ce 21ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UFM, le président de la République de Guinée, Pr Alpha Condé a déclaré, que la Guinée s’honore de la tenue du Sommet de cette organisation sous régionale qui, selon lui, vise à promouvoir l’intégration sous régionale, afin de bâtir une Afrique sans frontières, unie pour son développement.

Pr Condé a mis l’occasion à profit, pour apprécier les efforts de ses homologues de la sous région, dans le cadre de la préservation de la paix au sein des Etats membres de l’UFM.

Il s’est en outre réjoui de la remise en marche de l’Union, exprimant tout son attachement et celui de son gouvernement aux buts et objectifs de cette organisation, en vue de faire d’elle, une référence en Afrique.

Pour sa part, le président sierra léonais, Dr Ernest Bai Koroma a tout d’abord remercié son homologue guinéen et le peuple de Guinée, pour l’hospitalité ‘’légendaire’’ qu’ils ont fait preuve.

Il a ensuite précisé, que les moments sont exaltants au sein de cette Union, qui d’après lui, doit jouir de la paix et de la sécurité, pour faire face au développement de ses Nations.
Pour lui, l’Afrique, particulièrement l’espace UFM, a des défis liés à l’instabilité au Mali et en Guinée Bissau, aux problèmes transfrontaliers, au chômage des jeunes et aux menaces terroristes. Il a insisté sur ce plan en disant, que des solutions doivent être trouvées à ces questions.

De ce fait, le chef de l’Etat sierra-léonais a estimé, que l’Union doit s’appuyer sur la démocratie et la paix, afin de juguler les maux qui minent cet espace sous régional.

Prenant la parole, le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, président en exercice de la CEDEAO, a rappelé les liens séculaires existant entre la Guinée et la Côte d’Ivoire, avant de rendre hommage à Hadja Saran Daraba, Secrétaire exécutif de l’UFM, pour son dynamisme en faveur de cette organisation, qui se veut un espace intégré.

Toutefois, M. Ouattara a souligné, que la dernière attaque enregistrée à la frontière entre le Liberia et son pays, prouve que les Etats membres de l’Union doivent unir davantage leurs efforts, pour le maintien de la paix et de la sécurité dans cet espace.

Après avoir condamné avec fermeté cette attaque, le chef de l’Etat ivoirien, qui se dit convaincu qu’aucun développement n’est possible sans la paix, a sollicité une synergie dans les actions, afin que cette paix soit consolidée au sein des Etats membres de la Mano River Union.

La présidente de la République du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice de l’UFM, a tout d’abord transmis les condoléances du peuple libérien aux victimes de la dernière attaque intervenue à la frontière entre la Côte d’Ivoire et son pays, avant d’apprécier les efforts fournis de part et d’autres, pour promouvoir l’intégration au sein de cette Union.

La présidente en exercice de l’UFM a ainsi précisé, qu’il est question de discuter des sujets concernant les incursions transfrontalières et l’instabilité, afin de permettre aux populations des pays membres de faire face au développement.

Dans son intervention de circonstance, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit a déclaré, que ce sommet qui se tient après celui du Liberia le 17 juin 2011, montre à suffisance que les chefs d’Etat de cette organisation sont déterminés à relever les défis qui assaillent le continent.

Il a par ailleurs dit tout le soutien des Nations Unies aux efforts de la CEDEAO pour lutter contre les menaces terroristes et d’autres fléaux qui pèsent sur l’Afrique et particulièrement sur le Golf de Guinée, soulignant l’importance que son institution accorde à cette organisation pour le maintien de la paix au sein de l’espace Mano.
Ces différentes déclarations ont été suivies d’une séance de travail à huis clos, sous la présidence de la présidente en exercice de l’UFM, à l’issue de laquelle, un communiqué final a été lu par la Secrétaire général de ladite Union Hadja Saran Daraba.

Dans le communiqué, les chefs d’Etat s’engagent à renforcer les dispositifs de sécurité transfrontalière, à construire un nouveau siège de cette organisation en Sierra Léone.

Ils ont invité la CEDEAO à prendre les dispositions nécessaires, pour le retour à l’ordre constitutionnel au Mali et en Guinée Bissau.

Les chefs d’Etat de la Mano River Union ont renouvelé le mandat de Mme Ellen Johnson Sirleaf à la tête de leur institution sous régionale.

La rencontre a pris fin par une conférence de presse au cours de laquelle, la présidente en exercice de l’Union a déclaré, par rapport aux dispositions sécuritaires à prendre suite à l’attaque meurtrière survenue à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Liberia, que les premières dispositions étaient la fermeture de la frontière entre les deux pays en plus de la décision des chefs d’Etat, de renforcer davantage la sécurité au sein des Etats membres de l’Union.

A noter, que les chefs d’Etat et leurs délégations respectives ont été accueillis à leurs arrivées à l’aéroport international Conakry-Gbessia, par leur homologue guinéen, Pr Alpha Condé.
AGP/16/6/012 ST

 
Un dialogue direct a été entamé ce mercredi entre le gouvernement et l’opposition guinéenne sur le processus électoral en Guinée


Conakry, 17 août (AGP)- Le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, M. Alhassane Condé a eu une séance de travail ce mercredi, 17 août à Conakry avec le collectif des partis politiques regroupant une vingtaine de partis de l’opposition pour débattre de certaines questions relatives à l’organisation des prochaines élections législatives, communales et communautaires en vue de finaliser la transition en Guinée.

18 partis sur 21 dudit collectif ont pris part à cette rencontre dont, l’Union des Forces Républicaine (UFR), l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), la Nouvelle Génération pour la République (NGR), Nouvelle Force Démocratique (NFD), Génération Citoyenne (GéCi), Parti pour l’Union et le Développement (PUD), Alliance pour le Renouveau National (ARENA), l’Union des Forces Démocratiques (UFD), Avenir Démocratique Prospérité de Guinée (ADPG), Parti du Peuple de Guinée (PPG) et l’Union pour le progrès National (UPN).

A cette occasion, ce collectif a présenté au ministre, un mémorandum dans lequel, il a demandé qu’un accord de principe soit trouvé sur un certain nombre de points dont entre autres, la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la révision du fichier électoral et le rétablissement des conseils communaux et communautaires dissouts.

Le collectif a estimé, que la CENI doit être renouvelée en vue de garantir son indépendance, sa neutralité et sa crédibilité avant d’exiger, l’annulation du protocole d’entente signé le 16 juin dernier entre le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD) et la CENI sur la gestion du processus électoral.

S’agissant de la révision du fichier électoral, le collectif des partis politiques a indiqué, que cette opération ne concernera pas tout le corps électoral mais seulement, les citoyens qui, pour une raison ou une autre, ne se sont pas faits inscrire ou ont été mal recensés et ceux qui doivent être radiés du fichier pour décès et autres motifs.

Il a également exprimé d’autres préoccupations dont, l’accès égal et équilibré de tous les partis politiques aux médias publics et la neutralité de l’Administration publique dans les débats politiques.

En réponse, le MATD, Dr Condé a affirmé, que l’objectif du gouvernement est d’organiser à la fin de cette année, des élections législatives libres, transparentes et crédibles en vue de doter la Guinée d’une Assemblée Nationale et de mettre fin à une transition qui a trop duré.

Il a rappelé, l’importance du dialogue et du consensus entre les différents acteurs de la vie politique dans l’instauration de la démocratie et de l’Etat de Droit en Guinée.

Dr Condé dira en substance, que son département reste ouvert à toutes les discutions et propositions allant dans le sens de l’achèvement dans les meilleurs délais du processus électoral.

Il a souligné, que les revendications faites par le collectif méritent réflexions de la part du gouvernement et des autres acteurs concernés par le processus en vue de trouver rapidement un consensus permettant d’aller aux élections dans un climat apaisé.

Le ministre a ainsi ajouté, que le gouvernement examinera tous les points soulevés afin de trouver des réponses à soumettre audit collectif dans les prochains jours.

Le porte parole du collectif, El hadj Moussa Solano, président du PUP s’est réjoui de l’ouverture d’un dialogue direct entre le gouvernement et l’opposition qui doit, selon lui, aboutir à la mise en place d’un cadre de concertation permanent.

Il a ensuite martelé, que la crédibilité des prochaines élections dépendra du consensus trouvé entre les différents acteurs sur toutes les questions liées au processus.
AGP/17/8/011 AND/ABC/ST

 
Les 10 détenus graciées par le président de la République ont recouvré leur liberté ce mardi à Conakry


Conakry, 17 août (AGP)- Les 10 condamnées qui étaient détenus à la Maison Centrale de Conakry (MCC), graciées par un décret du président de la République, Pr. Alpha Condé, ont effectivement recouvré leur liberté mardi, 16 août à Conakry.

Il est revenu au régisseur de la MCC, capitaine Soriba Bangoura et au Directeur National des Services de l’Administration Pénitentiaire (DNSAP), M. Naby Youssouf Sylla de procéder à l’application de ce décret de remise totale de peine, pris par le chef de l’Etat dans la perspective de la réconciliation nationale.

A noter, que ces 10 personnes dont trois militaires ‘’Béret Rouge de la garde rapprochée du leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), El hadj Cellou Dalein Diallo’’, avaient été condamnées par un mandat du dépôt en date du 6 avril dernier suite à un procès avec pour chef d’accusation, ‘’manifestation interdite et trouble à l’ordre public’’ à l’occasion de l’arrivée à Conakry du leader de ce parti le 3 avril dernier.

A préciser, que les 7 civils étaient condamnés à un an de prison ferme avec payement d’une amende de 1000.000 GNF chacun alors que les trois militaires, ont écopé chacun, deux ans de prison ferme avec une amende de 2000.000GNF.

A signaler, qu’à l’occasion de leur libération, ces ex-locataires de la MCC ont, à tour de rôle, remercié le chef de l’Etat, pour sa grâce avant de remercier le ministre d’Etat aux Travaux Publics et Transports, El hadj Bah Ousmane, pour son implication personnelle au dénouement de cette affaire.

Dans la même lancée, le directeur de campagne du leader de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana a dit, que ce geste du président de la République est une note de soulagement pour eux.

‘’Nous saluons cet acte, car il va dans le sens d’apaiser le climat politique et social dans notre pays et de faciliter le dialogue entre les différents acteurs de la vie politique guinéenne, a-t-il ajouté.
AGP/17/8/011 ABC/ST

 
Présidentielle 2010 : Page de la Campagne électorale
L’alliance Arc-en-ciel entend mener une campagne paisible


Conakry, 18 oct (AGP)- L’Alliance arc-en-ciel au tour du Pr. Alpha Condé, entend mener une campagne électorale paisible dans les cinq communes de Conakry au compte du second tour de la présidentielle en Guinée, a affirmé la semaine dernière le directoire de campagne de ladite Alliance dirigé par Mme Saran Daraba Kaba présidente du parti, la Convention Démocratique Panafricaine (CDP).

La première étape de la tournée a été le stade de Bonfi dans la commune de Matam le12 octobre où l’Alliance a tenu un meeting d’information et de sensibilisation de ses militants et sympathisants autour de la sauvegarde et la promotion de la paix, de l’unité nationale et de la démocratie.

Cette étape a été suivie par celles du stade de Kenien dans la commune de Dixinn le 13, du stade de la mission à Kaloum le 14, la commune de Ratoma le 15 et du stade Kabinet Kouyaté dans la commune de Matoto le 16 octobre.

Ainsi la direction nationale du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) et la coordination de l’Alliance ont, dans un message commun, lancé un appel à leurs militants et sympathisants pour le respect de la dignité humaine en agissant dans l’ordre et la discipline.
AGP/18/10/010 CM/AB/ST

 
La Culture africaine de Guinée en deuil : Papa Yans est décédé vendredi à Conakry !


Conakry, 19 août (AGP)- La Culture africaine de Guinée a perdu un de ses plus grands mécènes, Sékou Yansané, alias Papa Yans pour les intimes, vendredi, 19 août 2016, à l’Hôpital de l’Amitié Sino-guinéenne, sis à Kipé dans la commune de Ratoma à Conakry, par suite d’un arrêt cardiaque, a-t-on appris de source familiale.





Désormais feu Papa Yans, très connu du monde culturel ouest africain, était manager et l’un des fondateurs du célèbre groupe traditionnel «Les Etoiles de Boulbinet».





Il laisse ainsi un grand vide, comme d’autre, mécènes, qui sera difficile à combler.


Que son âme repose en paix Amen !


AGP/19/08/016 AKT/ST

 
COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA BANQUE CENTRALE DE LA REPUBLIQUE DE GUINEE


La vingt huitième (28ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2014 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 10 juillet 2014 de 9h 10’ à 9h 40’.

La séance a réuni la BCRG et douze (12) des quinze (15) Banques de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1 USD = 6 851,8124 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la Banque Centrale.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale

 
L’information publicitaire sur l’Académie aérienne de Kropyvnytsky (AAK UNA)


AAK UNA est un établissement d’enseignement supérieur du quatrième degré d’accréditation avec plus de cinquante ans de l’expérience de travail. Lors de cette période l’Académie a formé plus de trois milles de spécialistes d’aviation pour 51 pays étrangères. A l’heure actuelle l’Académie effectue la formation à gradin (du bac au master).


Les étudiants ont la possibilité d’intégrer dans une classe préparatoire (initiale) suite le programme de la formation du pilote-amateur (PPL) ainsi que du pilote de commerce (CPL) en conformité du certificat de l’établissement supérieur N TE-01, livré par le service d’Etat de l’Ukraine sur le contrôle d’assurance de la sécurité de l’aviation.


Les promus reçoivent le certificat du pilote-amateur (PPL) et du pilote de commerce (CPL) conformément aux standards et aux conditions d’ICAO (annexe 1 de la Convention de Chicago).


Pour entrer à l’Académie Nationale de l’Aviation il faut présenter les documents ci-dessous :



  • Le CV ;

  • Le certificat d’enseignement secondaire et la liste des notes reçues (en points) ;

  • Le certificat de l’absence de l’infection de SIDA ;

  • Le certificat médical de l’état de la santé (avec le délai de moins de deux mois avant le départ en Ukraine), le certificat livré par le dispensaire psychiatrique, toxicologique et tuberculeux ;

  • La police d’assurance ;

  • La copie de l’acte de naissance ;

  • Le passeport national dont le délai est de moins d’un an ;

  • 8 photos d’identité (3x4 cm) ;

  • Le billet de retours avec la date déterminée de la rentrée dans le pays d’origine.



En outre, l’étudiant doit passer un entretien individuel et un examen médical. L’arrivée en Ukraine se fait sue le visa délivré par l’Ambassade d’Ukraine à l’étrangère en vertu de l’invitation personnelle pour les études à l’Académie Nationale de l’Aviation de Kropyvnytsky (AAK UNA).


En plus, les étudiants sont assurés d’obtenir un logement dans la cité universitaire au prix de 35 $ par mois et de la restauration 3 fois par jour à 6 $ la journée.


Toute information supplémentaire sur les services de formation professionnelle fournis par l’AAK UNA est inscrite dans le manuel des établissements de l’ICAO, dont la version électronique est à l’adresse : http://www.icao.int/td .


L’information plus détaillée sur l’AAK UNA est à l’Internet, à l’adresse : www.glau.kr.ua . Email du service international de l’AAK UNA est kfa.nau@hotmail.com tel. : (380522)344032, fax : (380522)344010.


L’information sur les services de la formation professionnelle


1. Baccalauréat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien»


Licence professionnel


«Pilote de ligne». Le montant de l’étude est 12 000 $ pour la période de 4 ans (le cours théorique).


Apprentissage sur le simulateur de vol pour les avion NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10, At-3, L-410, An-2, An-26. Le coût est de 130 $ par heure selon le type d’avion.


«Contrôleur aérien». Le montant de l’étude est de 11 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de l’information aéronautique». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur des travaux de sécurité». Le montant de l’étude est de 10 300 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Ingénieur de la préparation des vols de la réparation et de la diagnostique du matériel d’aviation». Le montant de l’étude est de 11 200 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du transit/ingénieur de l’organisation de la gestion de l’entreprise». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


«Manageur du transit/spécialiste de l’entretien du transport». Le montant de l’étude est de 9 800 $ pour la période de 4 ans (y compris l’apprentissage sur le simulateur).


2. Spécialité 073 «Management»


Licence professionnel


«Manageur du transport international par avion». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


«Manageur du tourisme». Le montant de l’étude est de 9 900 $ pour la période de 4 ans.


Maitrise (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialité 272 «Transport aérien». 1.5 ans de l’étude, dont le coût est à partir de 2 880 $


Doctorat (l’enseignement se fait en russe ou en ukrainien)


Spécialités :



  • 275 «Technologie du transport» ;

  • 011 «Science sur l’enseignement». 4 ans de l’étude, le montant de l’étude est de 7 900 $ pour la période de 4 ans.



Les cours préparatoires pour les citoyens étrangers : 9 mois avec le montant de l’étude de 2 000 $ ;


La formation des pilotes de l’aviation civile d’après les programmes des standards de l’ICAO :


1. Pilote-amateur (PPL)- cours 231 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont NARP-1 (l’avion de l’entreprise de la réparation des avions de Mykolaïv), Cesna-172, K-10. 8 mois de l’étude, le total des heures des vols est 46, dont 40 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 8 500 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


1. Pilote de commerce (CPL)- cours 232 de l’ICAO. Les avions de la promotion sont An-2, Cesna-172. 18 mois de l’étude, le total des heures des vols est 165, dont 150 heures en avion.


Le début des études est au fur et à la mesure de la constitution du groupe.


Le coût de l’étude est à partir 30 000 $ (le prix dépend du type de l’avion).


L’enseignement se fait en russe ou en ukrainien.


La condition d’être admis : le certificat de la fin de l’étude secondaire.


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine).





Les 6 étapes d’activités Trouvez ce que ça prend pour étudier en Ukraine. C'est aussi facile qu'1, 2, 3, 4, 5, 6!


1. Une entrevue au consulat honoraire d’Ukraine en République de Guinée où vous pourrez obtenir des informations complètes : L’adresse : Cité Ministérielle Dixinn Corniche Nord, Villa 1476 ;


2. La réalisation d’un dossier d'inscription ;


3. Le paiement d’un paquet « Première année » ;


4. Le dépôt du reçu de paiement au consulat ;


5. L'obtention d’un visa au consulat ;


6. Le départ en Ukraine où le responsable de DEN (www.education-in-ukraine.com) vous rencontrera (accueil à l'aéroport, transferts, hébergement au foyer, présentation de l'université) Paquet « Première année » comprend :


! Assistance à l'obtention des visas (programme de formation entièrement en charge du Consulat Honoraire) ;


! Envoi des invitations ;


! Billets d’avion ;


! Accueil à l'aéroport ;


! Transferts à Kharkov;


! Assurance maladie ;


! Assurance ;


! Légalisation (Certificat d’acte de naissance, Attestation du bac, Relevés de notes, Certificat médical, Certificat test VIHSIDA);


! Hébergement au foyer et son payement pendent 1-ère année ;


! Consultations ;


! Assistance pendant les études ;


! Frais administratifs : le DHL aller- retour inclus, le Coût du transfert d’argent Le prix de paquet "première année" est égal à 5400 USD.


Le paiement s’effectue sur le compte bancaire de consulat honoraire d’Ukraine. Le paiement en espèces est exclu. Les frais supplémentaires pour les services d’intermédiaire sont exclus. N° du compte bancaire (Consulat Honoraire d’Ukraine): 2102-500800-01 USD 2101-500800-02 GNF First International Bank FiBank


Informations complémentaires Le prix des études des années suivantes de formation est de 1300 - 2500 USD en fonction de la spécialité et de l'Université.


Il y aussi la possibilité de paiement des années supérieures de formation en Guinée. Hébergement au foyer et le payement pendent année 400 USD.


La liste des documents pour l'obtention d'un visa d'étudiant :


1. Passeport national en cours de validité valable au moins un an après la date souhaitée de l’expiration du visa et au moins trois pages libres.


2. Quatre photos récentes en couleur sur fond claire 30x40 mm.


3. Copie certifiée du certificat de fin d’études avec le relevé de notes plus les originaux.


4. Copie certifiée du certificat de naissance et son original.


5. Certificat du test pour VIH/SIDA (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


6. Certificat médical de visite et contre visite délivré au plus tard deux mois avant l’entrée en Ukraine (pour les citoyens de la République de Guinée uniquement les certificats délivrés par les hôpitaux Ignace Deen et Donka sont acceptés).


7. Lettre d’invitation de l’Université (ou admission).


8. Le relevé du compte bancaire (pour les 6 derniers mois) des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour.


9. Lettre de garantie des parents ou d'une autre personne qui prend en charge les frais d'études et de séjour (à certifier par un notaire).


10. Réservation de billets pour l’Ukraine avec la date ouverte de retour (à la RAM 1 an aller retour).


11. Assurance de voyage valide pour la période d'un mois à compter de la date d'entrée en Ukraine (à acheter uniquement après l'acceptation du dossier par le consul).


12. Formulaire de demande de visa (à signer en présence du consul). Notice: Les documents indiqués dans les points 3, 4, 5 et 6 doivent être légalisés au Ministère des affaires étrangères du pays de délivrance. Ces documents seront légalisés et traduits en ukrainien à l’Ambassade d’Ukraine à Dakar (Sénégal).


Address : City!Ministerial!Dixinn!Corniche!Nord,!Villa!1476; Email: studyintheukraine@gmail.com Facebook: Etudier Study (En Ukraine)


Téléphone: Philip 625 258 975

 
Le chef de l’Etat promet 100 ordinateurs aux CS et la réparation de 200 forages


Conakry, 14 mars (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a promis aux femmes, la mise à la disposition de 100 ordinateurs aux Centres de Santé (CS) ainsi que la réparation de 200 forages non fonctionnels à travers le pays.

Il a tenu cette promesse le 8 mars dernier au Palais du peuple à Conakry, à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale des Femmes (JIF).

Ce geste du président de la République s’inscrit dans la cadre de la mise en œuvre de son projet de société, qui met un accent particulier sur l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base notamment, l’accès à l’eau potable et aux services de santé de qualité.

Cette opération devrait commencer cette semaine à Conakry et se poursuivra dans toutes les préfectures du pays, a précisé le chef de l’Etat.

Les100 ordinateurs qui seront distribués servirons, d’après Pr Alpha Condé, à moderniser le système de fonctionnement des CS dans la collecte, le traitement et la sécurisation des données statistiques telles que, les naissances, les décès, les dépenses et les recettes, en vue de réduire progressivement le taux de mortalité due à l’accouchement en rendant effective la gratuité de la césarienne sur toute l’étendue du territoire guinéen, a indiqué le président de la République.
AGP/14/3/012 YT/AND/JPO/ST

 
Publireportage :

Le tarif national de Guinée chez Cellcom


Conakry, 05 mai (AGP)- Nous avons pensé à ce qui nous réunit, ce qui nous lie, ce qui fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, en tant qu’être humain dans la nature, en tant que citoyen d’une même nation. Nous avons pensé à nos mœurs et traditions, nous avons trouvé une solution unique…qui rassemble.





Cellcom, ouvre la porte vers de nouveaux horizons, pour un monde plus facile et économique, avec Cellcom 6yli l’abonné adopte de nouvelles habitudes.





Désormais, l’abonné Cellcom ne se soucie plus de la destination de son appel, de la personne à appeler. Avec Cellcom 6yli la facturation est unique vers tous les opérateurs partout en Guinée.





Pourquoi Cellcom 6yli ?





La facturation nationale dénommée Cellcom 6yli vient de loin, 6yli qui est le nom de l’éléphant en dialecte soussou, l’éléphant qui représente l’un des symboles en Guinée, le nom de l’équipe nationale, et aussi le nom de la première monnaie guinéenne. Cette facturation porte le nom 6yli pour la force de l’éléphant, sa familiarité, son esprit de leader, sa stabilité, et sa façon de s’adapter à la savane, au désert et à la forêt. Ce nom est tiré aussi du chiffre 6, le 6 pour la délimitation de la Guinée par 6 pays limitrophes, aussi pour les 6 lettres avec lesquelles le nom de la Guinée est écrit, le 6 pour sa signification universelle (les 6 côtés du cube, les 6 cordes d’une guitare), Cellcom 6yli est le début d’une nouvelle ère dans la téléphonie.





L’objectif de Cellcom 6yli ?





Cellcom 6yli c’est pour consolider une fois encore notre position de leader dans l’innovation. Cellcom 6yli pour se rapprocher des guinéens en leur offrant l’essentiel… une tarification unique que seul Cellcom peut offrir.


Comment être dans la facturation 6yli ?





Une tarification à 6 GNF vers tous les opérateurs toutes taxes comprises, avec une activation gratuite en composant *661# pour rejoindre le tarif national avec un même but, une même performance et le regard vers un même horizon.


Alors vous n’êtes pas encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement! Rejoignez Cellcom !




Cellcom vous offre le meilleur service ! Les meilleurs produits et la meilleure valeur pour votre argent !




Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet:


Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com





Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/05/05/016 Cellcom/AGP

 
Création au ministère de l’Energie de sociétés anonymes en lieu et place de EDG et de la SEEG


Conakry, 13 jan (AGP)- Le ministre d’Etat de l’Energie et de l’Environnement, Elhadj Papa Koly Kourouma a, dans un arrêté rendu public mardi, 11 janvier, créé des Sociétés anonymes à participation publique en lieu et place de Electricité de Guinée (EDG) et de la Société d’Exploitation des Eaux de Guinée (SEEG).

Ledit arrêté précise que ce changement a pour objet, d’arrêter la dégradation des services publics d’électricité et de l’eau et d’améliorer progressivement leurs performances techniques, commerciales et financières en vue d’assurer une meilleure desserte de la population pour une période transitoire.
AGP/13/1/011 CM/ST

 
Le chef de l’Etat adresse des condoléances à son homologue américain


Conakry, 17 avr (AGP)- A la suite d’un attentat survenu lors du marathon de Boston aux Etats-Unis d’Amérique, le président de la République, Pr. Alpha Condé a adressé mardi, 16 avril un message de condoléance au président américain Barack Obama.

Dans ce message, le président guinéen exprime sa ‘’profonde consternation après l’ignoble attentat survenu lors du marathon de Boston entrainant des pertes en vies humaines, des blessés graves et des dégâts matériels importants’’.

Le chef de l’Etat guinéen a condamné avec fermeté ‘’cet acte lâche et dégradant’’ avant d’adresser au nom de son pays ses condoléances ‘’au peuple ami américain, et aux familles éplorées’’
AGP/17/4/013 AGP/FDF/AB/ST

 
Guinée/ Le président Alpha Condé à Beyla : les populations mobilisées pour le changement


Beyla, 22 mai (AGP)- Le président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a effectué, mercredi, 20 mai 2015, une visite de contact avec les populations à la base dans la préfecture de Beyla, rapporte le Bureau de Presse de la Présidence de la République (BPP).

C’est la première visite du chef de l’Etat dans cette préfecture de la Région Forestière, depuis son élection à la magistrature suprême du pays.

C’était une joie immense pour les populations de Beyla de recevoir le président Alpha Condé pour lequel, elles ne cessent d’exprimer leur soutien total à ses projets de société, qui ont des impacts positifs dans cette préfecture. Une préfecture qui n’a plus enregistré de cas d’Ebola depuis le 08 janvier 2015.

C’est pourquoi, les populations du Konia (Beyla), fortement mobilisées, étaient en ambiance de fête depuis le petit matin pour accueillir le chef de l’Etat qui est arrivé à l’Aéroport de Beyla aux environs de 16 heures 30 minutes TU.

De là, jusqu’à la Place publique, les populations ont envahi le long de la route pour applaudir le président Condé, qui a jugé nécessaire de marcher pour saluer le public.

Une occasion pour le préfet de Beyla, Damou Kanté, de revenir sur les actions du président Alpha Condé depuis son avènement au pouvoir. Il s’agit entre autres, de l’octroi d’intrants agricoles aux paysans, de la construction d’une Ecole professionnelle technique, de l’envoi de lampadaires pour l’éclairage public, du bitumage de la route Beyla-N’zérékoré.

Le président de la République, Pr Alpha Condé a, pour sa part, fait un bilan à mi-parcours de ses actions qui ont été freinées par l’apparition de la maladie à virus Ebola dans le pays. Malgré tout, le chef de l’Etat a promis que son second mandat sera consacré aux femmes et aux jeunes, ainsi qu’à la résolution du problème d’eau et d’électricité.

Concernant la gestion du minerai de fer du Simamdou, le chef de l’Etat guinéen a souligné, que ‘’cette ressource va être profitable aux populations riveraines en particulier et toute la Guinée en général’’. Il a ainsi invité les populations du Konia (Beyla) à renforcer l’unité nationale autour des projets de société de son gouvernement et à se faire enrôler pour la prochaine élection présidentielle.
AGP/22/05/015                       BPP/AGP

 
Coupe du monde : Jeudi, 27 juin- L’Algérie retrouve les 8è de finale de son histoire après son match nul contre la Russie (1-1)


L'Algérie jouera les huitièmes de finale de la Coupe du monde contre l’Allemagne grâce à leur match nul face à la Russie (1-1). Les Russes avaient pourtant ouvert le score très tôt dans la rencontre.

Avec une bonne position de ce groupe H, l’Algérie n’avait besoin que d’un match nul minimum face à la Russie ce jeudi pour les 8ème de finale.

Le match avait pourtant mal commencé pour les algériens car, les russes ont profité de la blessure de Fghouli au moment où les soigneurs s’occupaient de lui, pour ouvrir le score d’une superbe tête de Kokorin dans la lucarne gauche (0-1,6è).

Les algériens conscients de leur situation pour ce troisième match, ont obligé les russes à des offensives au niveau du milieu du terrain tout en se montrant très dangereux.

C’est finalement sur un coup franc tiré par Brahimi que Slimani s’imposait encore dans les airs pour marquer de la tète, profitant de la sortie manquée d’Akinfeey (1-1,60è).

Avec ce score, les algériens retrouvent pour la première fois les 8è de finale d’une coupe du monde de football de son histoire.

AGP/27/06/014 MKC/JPO/ST

 
‘’Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits’’, a déclaré le PRG


Conakry, 2 jan (AGP)- Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits, a déclaré le président de la République de Guinée (PRG), chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, le 31 décembre 2012 à l’occasion du nouvel an 2013, dans son adresse à la Nation, dans laquelle il a dressé un bilan de l’année écoulée, rappelé le cap qu’il a fixé, tout en clarifiant les priorités pour le pays.

Après avoir présenté ses meilleurs vœux au peuple de Guinée pour l’année 2013, le chef de l’Etat a indiqué, qu’aujourd’hui, la Guinée est à un moment particulier de son histoire, soulignant que les deux années qui viennent de s’écouler, depuis la transition démocratique de 2010, ont permis à la Nation ‘’solidaire’’ dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Pr Condé a pour ce fait, salué le patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis par les uns et les autres pour engager le pays sur la voie du changement.

Il a mis un accent sur le fait qu’ensemble, avec le travail et la détermination du gouvernement, de grandes avancées sur le plan social, économique et politique ont été réussies.

Voici l’intégralité de cette adresse à la Nation du président la République, transmis par le Bureau de Presse de la Présidence de la République :

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes, A chacun d’entre vous, à vos familles, à tous ceux qui vous sont chers et proches, à tous les guinéens de l’extérieur, aux etrangers qui vivent avec nous, je présente mes meilleurs vœux pour l’année 2013.

Que cette nouvelle année soit pour toutes et tous, une année de paix, de santé et de succès dans tous ce que vous entreprenez.

La célébration de la nouvelle année, un moment de joie et de concorde nationale, m’offre l’opportunité de m’adresser à vous, de dresser un bilan de l’année écoulée, de rappeler le cap que j’ai fixé, tout en clarifiant les priorités pour notre pays.

Aujourd’hui, notre pays est à un moment particulier de son histoire.

Les deux années qui viennent de s’écouler depuis la transition démocratique de 2010 ont permis à notre Nation solidaire dans l’effort, de renforcer son unité et de poser les jalons de son renouveau.

Je salue votre patriotisme ainsi que les efforts et les sacrifices consentis pour engager notre pays sur la voie du changement. Votre courage a porté ses fruits.

Avec le travail et la détermination du gouvernement, nous avons ensemble réussi de grandes avancées sur le plan social, économique et politique.

A cet effet nous avons engagé de profondes réformes.

En deux années seulement, nous avons réussi là où des décennies de mal gouvernance ont échoué.

J’avais pris l’engagement de replacer l’avenir des guinéennes et des guinéens au cœur de l’action gouvernementale et de tout mettre en œuvre pour améliorer les conditions de leur vie.

Ce grand chantier républicain est vaste et ambitieux.

Mais il est réalisable. Les premiers succès enregistrés en témoignent. Ils sont la preuve tangible que le cours du changement en Guinée est bel et bien entamé.

Il se traduit notamment sur le plan social par la création depuis janvier 2011 de 42.900 emplois directs dans le secteur formel.

Grâce aux réformes structurelles, les services publics concernés sont désormais capables de fournir des données statistiques fiables sur l’emploi.

Le changement intervenu se traduit également par la baisse du prix des denrées de première nécessité.

Le prix du sac de riz importé est ainsi passé de 250 000 à 180 000 francs guinéens.

En 2012 l’accès à l’électricité dans les foyers s’est considérablement accru. Les chefs-lieux des 33 préfectures du pays sont désormais éclairés grâce à un programme d’énergie solaire.

Sur le plan des infrastructures, nous avons achevé plusieurs chantiers, et avons reconstruit ou réhabilité plusieurs routes avec un impact direct sur la circulation des biens et des personnes.

Les travaux de bitumage des voiries des villes comme Kissidougou, Dabola, Kouroussa, Siguiri, Mandiana, Kérouané, Labé, Mamou, Dalaba, Pita, Dinguiraye et Nzérékoré sont en cours.

Concernant les grandes infrastructures énergétiques, le chantier du barrage de Kaléta a démarré.
Les centrales thermiques de Tombo 3 et Tombo 5 ont été réhabilitées et de nouvelles centrales thermiques ont été acquises.

Un protocole d’accord a été signé en vue de la réalisation du barrage Fomi.

Le changement sur le plan social, ce sont aussi les 100 nouveaux bus de grande capacité mis en circulation à Conakry sous l’égide de la Sotragui pour faciliter le transport de la population urbaine.

Une autre réalisation est illustrée par la connexion imminente de la Guinée au reste du monde à travers la fibre optique.

Cette relation de nos concitoyens et de nos entreprises à l’internet facilitera les échanges commerciaux et l’accès à l’information.

C’est dans le souci d’impulser une réelle politique de décentralisation que pour la première fois nous avons célébré la fête de l’indépendance ailleurs que dans la capitale, à Boké précisément.

En 2013, nous le ferons à N’zérékoré et nous mettrons par la suite d’autres villes à l’honneur.

En peu de temps, la Guinée a déjà rattrapé un lourd retard.

Comment ne pas évoquer avec vous les grands moments qui ont jalonné l’année 2012, mobilisé notre Nation toute entière et participé au rayonnement de la Guinée ?

Il y a quatre mois, nous avons atteint le Point d’achèvement de l’Initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés (PPTE).

Cela a permis l’allègement de notre dette extérieure de 2.1 milliards de dollars!

Ce succès a été obtenu grâce à vos sacrifices et aux efforts déployés par le gouvernement en quelques mois seulement, alors que le processus était bloqué depuis plus d’une dizaine années. Le succès de notre pays, repose sur la bonne gouvernance et les performances macroéconomiques réalisées depuis 2011.

Sur ce dernier chapitre les chiffres parlent d’eux-mêmes : la croissance a plus que doublé, l’inflation a été réduite de moitié, le déficit budgétaire divisé par trois, les réserves de change maintenues à trois mois d’importation, les recettes de douane multipliées par trois, et une stabilité monétaire sans précédent.

Il y a quelques jours, la Guinée a franchi une nouvelle étape cruciale. Nous avons enfin signé avec la Commission européenne l’accord pour le 10ème Fonds européen de développement (FED).

D’un montant total de 235 millions d’euros, cette enveloppe financière va permettre à la Guinée de réaliser des investissements essentiels dans les services sociaux de base, que sont la santé, l’eau, l’assainissement, et de bâtir les infrastructures routières indispensables à la circulation des personnes et des biens.

Cet accord du 10ème FED marque aussi la reprise totale de la coopération entre la Guinée et l’Union européenne, qui avait été suspendue en 2008 et n’avait repris depuis que partiellement.

Les succès marquant de l’année 2012, sont intimement liés à l’enracinement de la démocratie dans notre pays.

Ils montrent que la parole et la signature de la Guinée, dans les enceintes internationales, sont désormais reconnues et respectées.

Malgré les obstacles inhérents à son histoire politique, la Guinée approfondit son apprentissage démocratique.

La mise en place d’un calendrier électoral, dans le prolongement de la recomposition paritaire de la Commission Electorale Nationale Indépendante, a permis à nos partenaires extérieurs de constater notre attachement profond au pluralisme politique et à la réhabilitation du suffrage universel.

Chers Compatriotes,

Je veux saluer votre engagement et votre sagesse, grâce auxquels, dans les moments parfois difficiles, notre pays a su préserver l’essentiel : la paix et la cohésion sociale.

Il y a bien sûr des divergences inhérentes aux débats contradictoires, essence même de la démocratie.

Mais je tiens à féliciter tous les acteurs politiques pour les efforts fournis pour la mise en place d’un système électoral dont la CENI et le Code Electoral constituent le socle de voûte.

Les prochaines élections législatives dont la transparence et l’équité seront totales, vont permettre au peuple souverain de choisir ses représentants à l’Assemblée Nationale.

Les députés vont se constituer en majorité et en opposition parlementaire.

La Guinée aura enfin une représentation nationale digne de ce nom pour mener un débat démocratique libre, consensuel ou contradictoire, mais toujours constructif.

Je veillerai particulièrement à la définition et à la mise en œuvre d’un statut de l’opposition dont la voix sera entendue et prise en compte dans la gestion des affaires publiques.
L’année 2012 a été aussi l’année d’un dialogue social exemplaire entre les syndicats, le gouvernement et le patronat.

Je suis heureux que les acteurs sociaux de notre pays aient pu aboutir, après un très long processus, à un accord tripartite le 14 décembre dernier.

Cet accord établit pour la première fois dans notre pays un Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG).

D’un montant de 440 000 francs guinéens mensuels, ce salaire doit contribuer à améliorer les conditions de vie de milliers de travailleurs des secteurs public et privé.

Parmi les autres acquis sociaux, cet accord permettra une augmentation de la valeur du Point d’indice des salaires dans la fonction publique de 50% d’ici à fin 2013, et consacrera également la mise en place d’un système d’assurance maladie obligatoire.

Ce dialogue est la preuve que lorsque nous fournissons les efforts ensemble, nous pouvons, ensemble, dans la concertation, en partager les fruits.

Pour améliorer les conditions de travail et lutter contre le gaspillage des deniers publics, un assainissement du fichier de la fonction publique a également permis de détecter plus de 5.000 cas d’irrégularités et de fraudes.

Cet assainissement permettra d’assurer avec plus de rigueur le Programme de recensement biométrique de la Fonction publique dès janvier 2013, et de moderniser les critères de sélection des compétences à travers notamment, l’organisation de concours ouverts principalement aux jeunes.

L’Etat a ainsi mis en place pour 2013 le recrutement sur concours de 518 jeunes dans la Fonction Publique.

Pour garantir les droits et les devoirs des employés et employeurs, nous devons réaliser une mise à niveau de nos outils législatif et réglementaire.

J’ai instruit, en novembre 2012, la mise en place de la Commission Consultative du Travail et des Lois Sociales pour qu’elle examine entre autres le Code du Travail dont la refonte doit garantir le droit des travailleurs, mais également la promotion de l’entreprise et la création d’emploi.

Jeunes de Guinée, vivant ici et ailleurs,

L’avenir de notre pays se bâtit aujourd’hui en ouvrant les portes de l’emploi aux jeunes générations, en consolidant le marché du travail à travers le renforcement du secteur privé, mais aussi en réformant l’école et en améliorant d’une manière générale la formation.

Ce sont là les piliers de ma grande bataille pour la jeunesse.

L’effort dans ce domaine recouvre la formation technique et professionnelle, créatrice d’emploi pour les jeunes.

Les formations proposées doivent concerner autant les jeunes scolarisés que ceux en situation d’apprentissage dans les petites et moyennes entreprises et dans l’informel.

Le soutien à l’éducation concerne aussi notre système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique qui souffre depuis des années d’un sous-investissement chronique en matière d’infrastructures, d’équipements et de formation.

Il est également mal adapté au marché du travail d’où un taux d’accès à l’enseignement supérieur extrêmement faible.

J’ai demandé au Premier ministre et au gouvernement de lancer dans les meilleurs délais une étude approfondie et participative sur le système éducatif guinéen en général et sur l’enseignement supérieur en particulier.

Notre Université doit former, produire les savoirs et les savoir-faire, indispensables à la maîtrise de notre processus de développement.

Chers Compatriotes,

L’amélioration des conditions de vie repose sur un accès plus élargi aux services sociaux de base.

L’accès à l’eau potable est un besoin vital.

Notre pays avec son potentiel naturel, les investissements adéquats et une gestion rigoureuse peut fournir l’eau potable à tous ses habitants.

Nous connaissons tous les liens entre la qualité de l’eau et la plupart des maladies qui sévissent dans nos villes et dans nos campagnes.

L’investissement pour l’accès à l’eau est un investissement à impacts multiples. D’ores et déjà, le gouvernement a lancé les travaux d'alimentation en eau potable des villes de Boké et Télimélé, ils seront achevés en 2013.

Il a également mobilisé le financement nécessaire à la réalisation des travaux d'alimentation en eau potable des villes de Lola, Yomou, Gaoual, Lélouma et Tougué. Les travaux démarreront en 2013.

En milieu rural, l’eau est un enjeu tout aussi vital. L’objectif est que chaque village de plus de 300 habitants de notre pays puisse bénéficier, à terme, d’un point d’eau potable.

La politique de santé est tout aussi primordiale. Ma première décision après mon investiture a été de signer le décret sur la gratuité des actes médicaux liés au don de la vie.

Cette année, les Hôpitaux et les Centres de santé ont enregistré une progression de 10% des accouchements.

En matière de réduction de la mortalité infantile, 309 000 enfants de moins d’un an ont été vaccinés, soit une couverture de 90%.

Pour assurer la stabilisation, macroéconomique, un préalable au développement durable de la Guinée, nous devons privilégier cinq secteurs clés : l’agriculture, l’artisanat, les infrastructures, l’énergie et les mines.

Le socle de notre nouvelle politique agricole est la mise en place progressive d’un secteur productif et rentable, favorisant l’autosuffisance alimentaire, la transformation des exploitations familiales en véritables entreprises agricoles, le développement des cultures de rente, la transformation des produits agricoles et la généralisation de pratiques agricoles productives et soucieuses de la protection de l’environnement.

L’activité agricole concerne sept Guinéens sur dix. Ils représentent une large majorité de notre population et ils ont été trop longtemps les laissés pour compte des politiques gouvernementales.

Avec leurs maigres moyens, ils produisent 75% de notre besoin en riz. Ils sont donc au cœur de notre stratégie de développement

L’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires et les organisations internationales gouvernementales ont évalué la production de l’année dernière à 1,8 millions de tonnes de riz paddy.

Grâce aux deux dernières campagnes agricoles, nous pouvons envisager d’atteindre prochainement l’autosuffisance en riz. En même temps, nous devons assurer la diversification de notre alimentation en faisant une place à d’autres cultures comme celles du manioc, du maïs, de l’igname, de la pomme de terre, des légumes et des fruits.

Par ailleurs, pour favoriser la participation des organisations paysannes à la gouvernance du secteur agricole, des élections à tous les niveaux de la Chambre Nationale d’Agriculture seront organisées en 2013.

Le secteur de l’élevage poursuit les mêmes priorités de sécurité alimentaire, d’accroissement des revenus des éleveurs et de préservation de l’environnement.

La promotion des femmes et le soutien à l’artisanat sont tout aussi essentiels pour renforcer durablement notre tissu économique et social.

Développer l’accès au micro-crédit d’une teinturière à Labé, d’un ébéniste à Conakry, d’une coiffeuse à Boké, d’une couturière à Kankan, ou d’un maçon à Nzérékoré, c’est vital pour soutenir l’économie des familles, réduire la pauvreté et, au-delà, renforcer le dynamisme des territoires locaux.

Concernant les mines, nous avons entamé une vaste réforme visant à normaliser et à consolider un secteur qui, pendant des décennies, a souffert du manque de transparence et d’une incertitude chronique.

Outre l’adoption d’un nouveau Code Minier, la réforme en cours du Cadastre, et la production de textes d’application, la Guinée a mis en place une Commission Technique de Revue des Contrats Miniers, avec le soutien d’institutions et de cabinets internationaux pour la promotion de la transparence et la protection des intérêts légitimes du pays.

Pour développer le secteur minier guinéen, et valoriser enfin nos énormes ressources au profit des populations, nous avons relancé un dialogue stratégique avec les partenaires investisseurs.

Le gouvernement mène une série de négociations sur les principaux grands projets miniers. Toutes les Conventions seront soumises à l’examen de l’Assemblée Nationale dont le rôle aujourd’hui est assuré par le Conseil National de Transition (CNT).

Dans ce domaine aux enjeux complexes et vitaux, je veux procéder en ayant pour boussole les seuls intérêts de la Guinée d’aujourd’hui et des générations futures.

La valorisation de nos richesses minières repose aussi sur la réalisation de grandes infrastructures ferroviaires, portuaires et énergétiques. Nous nous y attelons sans relâche depuis 2011. Certains de ces projets verront le jour en 2013.

Doter la Guinée d’infrastructures de transport viables et efficaces est indispensable pour attirer les investisseurs.

Cette année, les investissements réalisés au niveau de l’aéroport de Conakry ont permis de doubler sa capacité annuelle d’accueil !

Le port de Conakry, à travers un partenariat public privé, a aménagé 12 hectares de terre-plein pour le stockage des conteneurs. En 2013, la réalisation de nouveaux quais permettra d’assumer la vocation sous régionale du Port autonome de Conakry.

L’énergie est un facteur indispensable au développement et à l’expansion économique.

Ces deux dernières années, nous avons dû concentrer nos efforts sur des mesures d’urgence comme la réhabilitation des Centrales Thermiques et Hydroélectriques, ou l’amélioration du transport et de la distribution et ainsi que la fourniture régulière des groupes thermiques en carburant.

Cette phase a permis une amélioration notable de la desserte à Conakry et dans les chefs-lieux de régions administratives. Des efforts ont été fournis également pour étendre le réseau de transport, de distribution et améliorer le recouvrement.

Nous avons également acquis des capacités supplémentaires de production énergétique d’une puissance de 100 mégawatts.

Nous entamons maintenant la seconde phase de notre politique énergétique : celle du développement des grands projets hydroélectriques dont le premier, Kaléta, d’une puissance de 240 Mégawatts a été lancé en 2012.

Des études pour la réalisation du barrage hydroélectrique de Souapiti et de quelques mini- centrales à l'intérieur du pays seront engagées au début de 2013.

Chers Compatriotes,

Il n’y a pas de développement économique et social, sans un Etat légitime et impartial, sans une administration compétente et crédible.

J’ai engagé la réforme de l’Etat dont la première phase concerne les secteurs de sécurité et de défense. Les premiers résultats se font déjà sentir dans l’organisation et le fonctionnement des Forces de défense et de sécurité.

La vigueur et le rythme de ces réformes vont être maintenus.

J’ai également érigé la lutte contre la corruption et le renforcement de l’Etat de droit en priorité. L’instauration d’un Etat de droit passe par une justice indépendante et équitable pour tous.

L’année 2013 sera celle de la Justice. Je mesure plus que quiconque la nécessité d’établir une justice respectée des justiciables et équitable entre les parties.

C’est pourquoi nous allons mettre en place un programme global de la gouvernance judiciaire qui prendra en compte les aspects institutionnels, humains, infrastructurels et financiers.

Cela est indispensable pour asseoir la dignité du juge et garantir la bonne administration de la justice.

Dans ce domaine comme dans tant d’autres, la Guinée vient hélas de loin.

Pour nos droits en tant que citoyens et pour la sécurité des investissements dans notre pays, il nous faut une justice forte et crédible.

Les résolutions des états généraux de la justice seront appliquées de manière progressive et déterminée.

La modernisation de l’administration est nécessaire pour que l’Etat retrouve son efficacité, son intégrité et sa représentativité. En effet, l’administration a en charge le bon fonctionnement de l’Etat.

La plupart de nos administrations fonctionnent dans le mépris des textes, dans le non-respect des missions et attributions des structures, sans tenir compte des instances de concertation et de coordination statutaires.

Elles n’accordent aucune considération quant à l’obligation de fournir un service de qualité aux usagers et aux citoyens.

J’ai donné des instructions au Premier ministre à cet effet pour que dès le début de cette année, les membres du gouvernement veillent à la bonne application des textes et des principes qui régissent le fonctionnement de l’administration publique.

Comme je l’ai fait pour la réforme des secteurs de sécurité et de défense, je veillerais moi-même à la mise en œuvre de la réforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration.

L’Etat, c’est l’organisation politique et juridique de notre Nation.

En plus de ses prérogatives régaliennes de souveraineté, de sécurité et de représentation, il doit, par la qualité de son administration, défendre l’intérêt général, les droits et libertés.

Le service public doit bénéficier d’abord aux citoyens et promouvoir le développement économique.

L’Etat doit être le garant de la transparence et de la bonne gestion. L’Etat que nous souhaitons bâtir ne doit obéir à aucun cadre idéologique.

Tout en s’inspirant de notre passé, lointain et proche, il doit être capable de faire face aux enjeux du présent et aux défis du futur.

Guinéennes, Guinéens,

Chers Compatriotes,

Le changement en Guinée est en cours. Notre pays a déjà franchi avec succès une phase importante de sa transition.

Pas à pas, nous rattrapons un lourd retard. Notre Nation stabilisée et redressée s’est créé les conditions pour prendre un nouveau départ. Elle a gagné en sérénité.

Elle a gagné en crédit. Elle a gagné en confiance. La Guinée a désormais sa place dans le concert des Nations.

Ma détermination à construire pour vous, et avec vous, une Guinée émergente est plus forte que jamais.

Ma responsabilité et mon devoir de chef d’Etat sont de faire avancer notre Nation pour que chaque Guinéen puisse vivre dans les meilleures conditions possibles.

Rien n’arrêtera notre pays sur la voie de son développement.

Guinéennes, Guinéens,

Où que vous soyez, en ville ou à la campagne, ici où à l’étranger, je vous souhaite encore une fois bonne et heureuse année 2013.

Que Dieu protège et bénisse la Guinée.
AGP/2/01/012 ST/FDF/ST

 
L’ex-recteur de l’Université de Conakry, ex-ambassadeur de Guinée en France, et ex-président de l’AN, Aboubacar Somparé n’est plus !


Conakry, 03 nov (AGP)- L’ex-recteur de l’Université de Conakry, ex-ambassadeur de Guinée en France, et ex-président de l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, honorable Aboubacar Somparé, n’est plus !


L’Homme est décès jeudi, 02 novembre 2017, à Conakry, des suites de maladie à l’âge de 73 ans.


En cette douloureuse circonstance, le président de la République, Pr Alpha Condé adresse ses sincères condoléances à la famille éplorée, ainsi que celles du peuple et du gouvernement guinéens.


Que l’âme de l’honorable El hadj Aboubacar Somparé repose en paix. Amen !




 
Publireportage :

Remise de certificats aux heureux gagnants de la campagne «Back to School» de Cellcom Guinée


Conakry, 15 jan (AGP)- La société de téléphonie mobile, Cellcom Guinée, a remis, jeudi, 14 janvier 2016, des certificats aux 12 heureux gagnants de la campagne «Back to School» ou «Recharge ton avenir», leur permettant de suivre des cours d’Anglais et d’Informatique dans deux institutions d’Enseignement supérieur.





La cérémonie s’est déroulée en présence, du directeur fondateur du CELPS, Idrissu Mumini Dimbie, du directeur des Etudes de l’IPM, Ibrahima Diogo Baldé et de nombreux journalistes.





Ces deux institutions d’enseignement professionnel choisis par Cellcom auront en charge chacune la formation de 6 gagnants, pour une durée d’un (01) an.





Quelques gagnants présents à cette cérémonie ont livré leurs sentiments et leurs choix dans les deux filières. Il s’agit successivement de Mlle Gnalén Camara étudiante à la Faculté de Droit de l’Université Koffi Annan, de Mlle Mabinti Bangoura. Ces deux ont choisi de suivre les cours d’Informatique à l’IPM.





Quant à Honoré Kamano et Mamadou Mouctar Diallo, ils ont choisi les cours d’Anglais au CELPS.





Dans sa communication, le directeur du Marketing de Cellcom, Asher Thiery Alonne a informé, que cette campagne qui a connu son épilogue, est a été réalisée en concomitance avec la distribution de 2.000 kits scolaires dans certaines familles d’abonnés Cellcom.





A rappeler, que cette campagne a débuté depuis le mois de novembre 2015. Les autres campagnes Cellcom, comme «Football Académie et Cellcom Milliardaire» se poursuivent pour le bonheur des abonnés, a indiqué le directeur du Marketing de Cellcom.


AGP/15/01/016 AKT/ST

 
Publireportage

Les Bonus Bonanza de Cellcom appellent tous les opérateurs et achètent les forfaits Internet !


Conakry, 30 sept (AGP)- Jusqu’au 2 Octobre prochain Cellcom double toutes vos recharges. Pour célébrer l’indépendance en grand, recevez l’équivalent de la somme rechargée en Bonus.


Grâce à Cellcom Bonanza toutes vos recharges sont doublées.


Comment Profiter de Cellcom Bonanza ?


Il faut:



  • Être un abonné Cellcom

  • Activer le plan tarifaire Cellcom One en composant *601#

  • Recharger



Une fois votre carte rechargée recevez immédiatement l’équivalent de la somme dans le porte- feuille Bonanza.


Avec vos Bonus Bonanza



  • Appelez vers Cellcom, les autres opérateurs mais aussi à l’international.

  • Achetez des forfaits Internet



Grâce à vos Bonus Bonanza profitez de la plus grande liberté d’appel, en achetant même des forfaits Internet et appelez vers l’international. Pour bien célébrer le 2 octobre cette année 1.000 GNF de recharge est égale à 5.000 GNF de Bonanza, 5.000 GNF c’est-à-dire toutes vos recharges sont doublées.


Alors, vous n’êtes encore un abonné Cellcom ? Vous attendez quoi ? Rejoignez le mouvement ! Rejoignez Cellcom !

Pour plus d’informations et pour profiter de toutes leurs promotions en avant-première, rendez-vous sur leur page Facebook et sur leur site internet :


Facebook Cellcom Guinée: https://www.facebook.com/Cellcomgsm?fref=ts

Site : Internet: http://www.gn.cellcomgsm.com


Cellcom, le N°1 c’est Vous!


AGP/30/09/016 Cellcom/AGP

 
Fin vendredi à Rabat de la Session de formation des journalistes d’Agences de presse africaines


Rabat (Maroc), 24 avril (AGP)- La Session de printemps du séminaire de formation des journalistes des Agences de presse africaines, sur le thème, ‘’Le journalisme web’’, a prend fin, vendredi, 24 avril 2015 dans la soirée, au Centre Africain de Formation des Journalistes (CAFJ) de l’Agence Marocaine de Presse (MAP) à Rabat, rapporte l’envoyé Spécial de l’AGP au Royaume Chérifien.

Organisée par la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines (FAAPA) en partenariat avec la MAP, la dernière journée de la formation, axée sur ‘’Exploiter les médias sociaux’’, a permis aux participants de développer et de se familiariser avec plusieurs sous-thèmes appuyés par des ateliers pratiques avec Twitter et Facebook.

‘’Différence entre medias sociaux et réseaux sociaux’’, ‘’Panorama des médias sociaux’’, ‘’ Quelques chiffres sur les réseaux sociaux’’, ‘’Les différents usages des réseaux sociaux par les journalistes’’, ‘’Réseaux sociaux et journalisme’’, ‘’Réseaux sociaux et journalisme : quels contenus mettre en avant’’, ‘’Twitter et journalisme’’, ‘’Followerwonk : identifier des comptes Twitter intéressants’’, ‘’Facebook et journalisme’’, ‘’Google Media Tools’’, ‘’YouTube pour les médias’’, ‘’ D’autres outils pour les journalistes’’, et ‘’Quels contenus mettre en avant sur Facebook ?’’, ont été entre autres thématiques qui ont nécessité d’amples explications de la part du formateur.
AGP/24/04/015 ST/FDF

 
Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 16 avril 2015


La quinzième (15ème) séance du Marché Interbancaire des Changes (MIC) de l’année 2015 s’est tenue à la Banque Centrale le jeudi 16 avril 2015 de 09h25 à 10h 00mn.

La séance a réuni la BCRG et quatorze (14) banques sur les quinze (15) de la place en activité.

Le cours moyen pondéré résultant des transactions s’est établi à :

1USD = 7 264, 0934 GNF.

Ce cours servira de taux de référence aux transactions bancaires jusqu’à la tenue de la prochaine séance qui aura lieu dans les locaux de la BCRG.

La Banque Centrale remercie les participants pour leur contribution au bon déroulement de la séance.
La Banque Centrale
__________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224 ) 30 41 26 51 ; (+224) 30 41 48 98 Télex ; 22 225 BAREG- GE

 
Mandiana: Les femmes leaders des Association également à l'école du planning familial


Formation de 20 femmes leaders des groupements/ associations et autres personnes en Planification familiale et lutte contre le mariage précoce.

Cette formation vise à : - identifier les grossesses à risques; - définir les concepts Planification familiale; - contraception et espacement de naissance.

 
Page Noire : El hadj Aly Bérété, secrétaire général des Affaires Religieuses de la RA de Faranah n’est plus !


Faranah, 23 jan (AGP)- La journée du lundi, 22 janvier 2018 a été marquée à Faranah, par le rappel à Dieu de El hadj Aly Bérété, secrétaire général des Affaires Religieuses de la Région Administrative (RA) de Faranah, décédé aux environs de 16 heures TU, à l'Hôpital de l’Amitié sino-guinéen de Conakry, des suites de maladie, rapporte l’AGP.


Dès l'annonce de la triste nouvelle, parents, amis et collaborateurs, se sont mobilisés dans la famille du défunt. Actuellement tous sont en train de prendre des dispositions utiles pour la réception de la dépouille et son inhumation, dont le programme sera défini par les autorités supérieures depuis Conakry.


AGP/23/01/018 KSC/ST

 
Communiqué de presse de la BCRG portant mise en circulation d’une nouvelle coupure de vingt mille (20.000 GNF) francs guinéens


La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a l’agréable plaisir de porter à la connaissance du public de la mise en circulation à compter du Lundi 11 mai 2015, d’une nouvelle coupure de 20.000 francs guinéens, destinée à faciliter les transactions commerciales de gros montants.

Ce nouveau billet de vingt mille (20.000) francs guinéens est dimensionnés suivant les nouvelles normes en vigueur et revêtu d’éléments de sécurité de dernière génération

 Aspect et thématique
Le design, les motifs et la texture du nouveau billet mettent en avant la modernité et l’ouverture de la Guinée vers le monde. Cette ouverture est symbolisée par deux (02) pigeons prenant leur envol.

Au recto, le nouveau billet met en valeur la femme guinéenne et consacre ainsi la place centrale qu’elle occupe dans la vie économique de notre pays.

Au verso, le barrage hydroélectrique de Kaléta, pour marquer le désir de notre pays d’assurer son autosuffisance énergétique afin d’amorcer son émergence économique.

Ce billet de GNF 20.000, assez moderne et sécurisé, est recouvert d’un vernis protecteur au recto/verso, le rendant plus résistant et plus durable.

Pour la première fois, des signes de reconnaissance pour les malvoyants y sont intégrés au recto, bordure inférieure gauche.

 Sécurité
Ce billet de GNF 20.000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon.
Conakry, le 22 avril 2015

La Banque Centrale
________________________________________________________________
Boite Postale N° 692- Conakry- Téléphone (+224) 664 77 77 77-E-mail : secrétariat.gouv@bcrg-guinee.org
Site Web : www.bcrg-guinee.org/12 Boulevard du Commerce C/Kaloum



 
Le Conseil des ministres a tenu sa 15ème Session ordinaire ce jeudi à Conakry


Conakry, 12 août (AGP)- Le Conseil des ministres a tenu sa 15ème Session ordinaire ce jeudi, 11 août au palais Sèkhoutouréya à Conakry de 10 heures à 12h06mn, sous la présidence du président de la République, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé autour de quatre points inscrits à son ordre du jour.

1- Message du président de la République,
2- Compte-rendu de la Session ordinaire du Conseil Interministériel du mardi 9 août,
3- Décisions
4- Divers

Au titre du premier point, le président de la République a déploré les lenteurs dans le suivi des dossiers au niveau de l’Administration Publique.

Pr. Alpha Condé a noté, qu’il est de la responsabilité de l’Administration Publique de poursuivre les réformes nécessaires à l’instauration d’un climat sain de collaboration entre les divers segments de l’économie nationale.

Le chef de l’Etat a demandé aux membres du gouvernement d’accepter le report des congés annuels, pour faire face aux urgences de cette période.

Au titre du second point, le premier ministre, chef du gouvernement, M. Mohamed Saïd Fofana a rendu compte des questions débattues lors du dernier Conseil Interministériel tenu mardi, 9 août à Conakry.

Après de fructueux débats, le Conseil des ministres a pris plusieurs décisions

1- Il a approuvé le Projet de Correctif Budgétaire 2011 devant être soumis au Conseil National de la Transition (CNT) pour examen et adoption ;

2- La mise en place prochaine d’une Commission Nationale Provisoire composée de religieux, de sages de toutes les régions naturelles en vue de jeter les bases d’une véritable réconciliation nationale ;

3- Le Conseil a invité les départements en charge de la Justice, de l’Habitat, de l’Economie et des Finances, le gouverneur de la Banque Centrale, à soumettre au gouvernement des propositions de réformes du secteur bancaire et foncier, pour faciliter l’accès de la population aux crédits immobilier et bancaire ;

4- Le Conseil a demandé aux membres du gouvernement de se rendre dans les préfectures dans le cadre du suivi de la campagne agricole et de la sécurisation des fonds obtenus suite à la vente des intrants agricoles subventionnés par l’Etat ;

5- Le Conseil a invité le ministre du Contrôle Economique, à mobiliser le corps des Inspecteurs et Contrôleurs d’Etat, pour le suivi du fonctionnement de l’Administration Publique en procédant au besoin, à des missions ponctuelles ;

6- Le Conseil invite les ministres en charge de l’Administration du Territoire et de la Fonction Publique, à prendre toutes les dispositions utiles en vue d’entreprendre le recensement biométrique de l’effectif de la Fonction Publique ;

7- Le ministre de la Santé est chargé de créer une Commission de mise en œuvre des recommandations des états généraux, pour une réforme du secteur médical et pharmaceutique afin, d’enrayer les pratiques abusives lors des soins et au cours des achats de produits pharmaceutiques ;

8- Le Conseil a approuvé le projet de tenue des états généraux du secteur privé pour la pleine participation de ce secteur, créateur d’emplois, à la mise en œuvre du projet de société amorcé avec l’avènement de la troisième République.

Avant de lever la séance et après avoir invité le gouvernement à renforcer sa cohésion, le chef de l’Etat, a donné de larges informations sur la situation politique africaine et internationale.
AGP/12/8/011 DDD/ST

 
Le chef d’Etat major général des armées invite les soldats à se caserner lors de la marche pacifique de l’opposition ce jeudi


Conakry, 18 avr (AGP)- Suite à la marche demandée par l’opposition guinéenne, le chef de l’état major général des armées, Général de brigade Namory Traoré a fait un communiqué pour informer les hommes en uniforme, notamment l’armée, de la conduite à tenir dont nous vous livrons son contenu:

Le chef d’état major général des armées informe tous les hommes en uniforme de tous les corps qu’il est formellement interdit de se confondre à tout mouvement de foule.

Ils sont consignés dans leurs casernes sous le contrôle de leurs commandants d’unités à compter de ce jour 17 avril 2013 jusqu’à nouvel ordre.

Le chef de l’état major général des armées instruit tous les commandants d’unités de procéder à des contrôle physiques périodiques et d’en rendre compte.

En vertu du 2ème aliéna de l’article 142 de la constitution guinéenne, réservant le maintien de l’ordre public aux forces de la gendarmerie et de la police, le chef d’état major général des armées invite ces unités à agir avec professionnalisme dans le strict respect de la loi, de la protection des biens publics et privés, le droit des citoyens à circuler librement.

Tout militaire et tout civil portant une tenue militaire qui sera appréhendé avec ou sans arme désunis ou dans un mouvement de foule sera sanctionnée conformément aux règlements de disciplines générales.

Le chef de l’état major général des armées invite les chefs des états majors terre, air et mer à prendre toutes les dispositions pour l’application strict des présentes instructions.
AGP/18/4/013 MKC/FDF/AB/ST

 
Médias/Le conseiller de presse de l’Ambassade de France en Guinée dans les locaux de l’AGP


Conakry, 20 mai (AGP)-Le conseiller de presse de l’Ambassade de France en Guinée, Olivier Buchbinder était, mardi, 20 mai, dans les locaux de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) et de l’Union de la Presse Francophone (UPF) à Conakry, pour une visite de courtoisie.

Cette visite a permis au Directeur général de l’AGP, Alpha KabinetDoumbouya de présenter son service à l’hôte, le travail quotidien des journalistes, notamment l’alimentation du Site internet de l’AGP, dont le contenu est riche et varié en informations.

M. Buchbindera, à cet effet, encouragé les travailleurs à continuer sur cet élan avec espoir que ce service peut intéresser tous les publics lecteursguinéens et étrangers.
AGP/20/05/014 CM/AB/JPO/ST

 
AVIS DE CONCOURS  ::  Infos Régionales  ::  Flash infos  ::  Partenaires  ::  Accès Membres  ::  INFOS continue...  ::  Videos : Les JT  ::  EPHEMERIDE  ::  EDITO  ::  


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro